Arrêter d être une médium: arrêter de se faire vampiriser - 30052013

Lavienrose.
Abonné
Ça vous arrive de lire entre lignes/ les mots des gens? J'ai été conditionné/ élevé ainsi. donc facile pour moi de savoir si quelqu'un a besoin de qqch. Avant même que la demande soit énoncée!!! Je veux me sortir de ce conditionnement.... J'en ai marre car ça me bouffe et donc je bouffe!!!! C'est d'autant plus traumatisant pour moi que certains dans ma famille en abuse de ce moyen de communication pour justement ne pas faire leur demande et moi je me fais vampiriser comme un bleu!!!! J'ai fait qques années de thérapies pour comprendre ce mécanisme chez moi.... Il reste des réminiscences et ça me fait mal, et je ne sais pas quoi dire/faire. Je sens qu'il y a un malaise mais c'est après que je m'en aperçois( avant je ne m'en rendais pas compte) Dites moi que je ne suis pas la seule!!?? Qu'elle est votre méthode pour ne pas tomber dans leurs pièges de crevards?? Et de le ressentir ce piège???

Commentaires

AMRITA.
Abonné

Je ne comprends rien à ton message lavieenrose

Tu dis être médium, c'est ça ? tous les membres de ta famille ont cette qualité ?

Tu penses qu'être médium c'est un conditionnement ? je réponds non, être médium est inné sinon ça ne s'apprend qu'après un long travail qui peut durer toute une vie sans jamais y arriver

Donc si vous l'êtes tous dans ta famille, j'imagine spontanément, ça n'a rien à voir avec un condtionnement. Donc désolée mais plutôt que de taire cette qualité, je ferai tout pour l'enrichir au contraire afin d'aider les autres car ce que tu racontes est la première phase, ensuite tu pourras vraiment aider les gens.

Ca pour moi c'est du chinois ? qu'est ce que tu racontes là ? : C'est d'autant plus traumatisant pour moi que certains dans ma famille en abuse de ce moyen de communication pour justement ne pas faire leur demande et moi je me fais vampiriser comme un bleu!!!!  . Ca signifie que dans ta famille on ne se parle pas pour dire ce que l'on veut ? et en quoi toi tu te fais avoir ?

Qu'as dit ton thérapeute à ce sujet ?

C'est quoi les pièges dont tu parles, les pièges de crevards ? Franchement ton message m'inquiète car je ne trouve qu'il n'y a rien d'inaproprié à être médium

 

 

curuni.
Abonné

Bonjour Lavieenrose,

euh, si je comprends bien tu veux dire que tu anticipes les besoins des gens et que tu te fais une règle d'y répondre c'est ça ?

Du genre : je pense qu'untel a envie de me demander ça mais qu'il n'ose pas demander donc je vais le faire. Et, du coup, la personne est contente et comme elle n'a pas verbalisé cette demande, elle considère qu'elle ne te doit rien car tu l'as fait spontanément...

C'est ça ou j'ai tout faux ??

Si c'est ça, j'imagine que tu as l'impression d'être la bonne poire de tout le monde ?

Dans ce cas : fais l'autruche et sois plus égoïste.... Et puis, rends service à ton entourage : apprends leur à exprimer leurs envies et à avoir un peu de courage !

Et, bien sûr, normal que ça te mette en rogne !!!

Si ce n'est pas ce que tu voulais exprimer : désolée, je n'ai pas compris !!

Bonne journée en tous cas !

Isana.
Abonné

Coucou Lavienrose.

Je comprends comme Curuni, et si c'est bien celà que tu exprimes, je me retrouve totalement dans tes propos, si ça peut te rassurer ;-).

Je suis d'un tempérament hypersensible et hyperempathique, je "ressens" donc très fort les émotions, exprimées en langage verbal, mais aussi non verbal, et j'ai beaucoup de facilité à me mettre à la place des autres.  Ca me permet donc, tout comme toi, de "deviner" très aisément comment se sent la personne en face de moi, de "prévoir" ses besoins, et d'y répondre avant même qu'elle ait pu les formuler.

Je viens d'une famille où on n'exprime pas ce que l'on ressent, et d'après mon compagnon, ce serait peut-être bien à cause de ça (ou grâce à ça ;-)) que j'ai développé inconsciemment cette capacité à comprendre les intentions dans le moindre petit geste, ou le moindre petit rictus facial :-P.

Pendant très longtemps, j'ai pensé que c'était un défaut, une faiblesse, mais depuis peu, et surtout grâce à lui, j'ai découvert que c'était en fait une grande qualité.  Par contre, comme toute qualité, elle a aussi son défaut quand on tombe dans l'excès :-P. 

L'ennuyant c'est qu'à force d'anticiper les besoins/envies des autres, on y répont trop vite, et on ne rend pas service à son entourage qui devient alors progressivement un "fainéant de la communication" : pourquoi exprimer tout haut son besoin alors qu'on n'a qu'à osciller du sourcil pour que l'autre accoure ;-) ?  Démarre alors un cercle vicieux : plus tu anticipes pour les autres, moins ils expriment, mais moins ils remercient aussi car en réalité, ils te diront qu'ils ne t'ont rien demandé ;-) !  Et, dans les faits, ils n'auront pas tort ;-).  Et ce manque de reconnaissance est hyper frustrant.

Je crois que ça correspond, en thérapie de type systémique, au triangle "victime-bourreau-sauveur" (triangle de Karpmann je pense).  Ma famille proche (mes parents et mes soeurs) a typiquement ce genre de fonctionnement.  Toi tu serais donc l'éternelle sauveuse, qui vient à la rescousse des autres, sans qu'on lui ait rien demandé :-P (j'ai longtemps endossé ce rôle ;-)).

Pour sortir de ce système, comme le dit Curuni : sois plus égoïste ;-), et attends des autres qu'ils demandent ce qu'ils désirent par une formulation précise, et toi, fais en de même.  Ca construit alors une relation bien plus saine où les choses sont plus claires, où il n'y a plus de non-dits, et où chacun est co-responsable de la bonne entente.  Là, c'est comme si tu portais tout sur tes épaules.  Ca rejoint à mon avis pas mal de sujets du forum sur l'hyperperfectionnisme, les wonderwoman qui se targuent de tous gérer, sur le lâcher-prise, etc ...

Plus facile à dire qu'à faire, je le conçois ;-). 

Courage à toi ;-).

pleinedespoir.
Abonné

Salut Belle Vie en rose..

Te comprends tout à fait car j'ai vécu pareil et c'est long très long de s'en détacher... je sais pas si c'est être medium mais c'est percevoir les besoins et les ressentis des autres des fois avant même qu'eux mêmes en aient conscience... au secours , c'est affreux ça bouffe et  après... on bouffe!Bon, en fait c'est des restes de ce qu'on appelle un état fusionnel! Bla bli blablo ça sert à rien de faire de la théorie faut le vivre pour  savoir comme ça peut faire mal.

Perso.. je me suis bcp retirée de ces relations type "antropophagie" et je me force à me demander: mais qu'est ce que cette relation m'apporte vraiment outre la satisfaction d'avoir compris et la fierté certaine de comprendre avant tout le monde... ce qui flatte le joli narcisse en nous mais qui à l'arrivée est cher payé!!!

Se reconnecter le plus souvent possible à ses besoins propres ,à ses envies et utiliser ce "talent" seulement quand  on en a envie... non ? Qu en dis tu?

biz

nouvomoi.
Abonné

Coucou Lavienrose

Moi aussi j'ai ce genre de comportement, je pense deviner le ressenti de l'autre et donc je me sens obligée d'y rapondre, ou d'adapter mes réactions à la réaction implicite de l'autre.

Je me suis rendu compte que je peux me tromper et donc répondre ou réagir de manière erronée.

De plus, j'ai un mari qui fait ça quand je lui pose une question. Du genre : si je lui demande : "à quelle heure rentres-tu ?", il me répond "je ne pourrais pas t'emmener faire les courses !!" A chaque fois, ça m'exaspère et je m'énerve après lui à lui dire que ce n'est pas ça que je lui demande, si j'avais voulu avoir cette réponse là, je lui aurais damander "pourras-tu m'emmener faire les courses !!!"

Donc peut-être que des fois, tu crois que les autres attendent quelque chose de toi et puis finalement non !!!

Donc, oui oui oui, sois un peu égoïste, pense à toi et à ce que toi tu veux !!!

Mais "plus facile à dire qu'à faire" ... je suis bien d'accord !!!smiley

Bonne journée

Lavienrose.
Abonné
Amrita Je suis désolée en effet mon message est incompréhensible !!! Non personne n'est médium dans la famille dans le sens noble J'anticipe sur les besoins des gens alors qu'ils n'ont pas formulé leurs besoins..et certaines personnes le savent et abusent de ma faiblesse. Encore désolée de ce charabia et merci d'avoir essayé de le comprendre.
AMRITA.
Abonné

Alors lavieenrose interroge toi pour tenter de comprendre pourquoi as tu ce besoin de te mêler des besoins des autres ?

Bien sûr qu'ils s'en amusent ! moi ça me ferait rire aussi surtout que ça sert à quoi et à qui ?

Pourquoi anticiper les besoins de l'autre au risque de se tromper ? pour maitriser ? pour se faire remarquer ? pour faire croire qu'on peut tout pour tout le monde ?

Dans ces conditions, désolée mais je trouve ça pas très sain

FRED73
Marraine
Tu dis que tu anticipes les besoins des autres. Si ça se trouve les autres ne savaient donc même pas qu'ils avaient besoin de ceci pu de cela. En fait, tu réponds à ce que tu imagines de leurs besoins. C'est vrai qu'il serait sans doute préférable de les laisser faire leur demande et ensuite tu as le choix d'y répondre ou non. Après il y a le fait de ne pas savoir dire non, mais ça c'est un autre problème !
Lavienrose.
Abonné
Amrita, je n'en ai pas besoin justement car ça me rend malade, je voudrai m'en débarrasser. Et ton intervention me mets mal à l'aise, je ressens beaucoup de jugements. Je ne le fait pas consciemment comme je l'expliquais. j'ai été élevé ainsi par ma mère: anticiper tout ses besoins sinon corrections. exemple concret : je dois réserver un vol pour un collègue/voisin et moi. Je lui donne l'heure de départ 13h, avant de confirmer la resa. Sa réponse est : ma femme ne pourra pas m'accompagner à l'aéroport. la je sens que je ne sais pas réagir sainement car mon chemin cérébral à déjà trouvé ; Ben je viens te chercher!!! Mais je n'ai pas envie d'aller le chercher alors après je me sens coupable et mon cerveau bug. Je n'arrive pas à dire tout simplement:comment comptes tu faire? Cette phrase je viens de la trouver maintenant en écrivant, alors que ça fait 2 jours que je mange car je me sens mal très mal car je n'ai pas le mode d'emploi pour me respecter dans ce genre de situation. Mon souhait est de pouvoir reconnaître rapidement ce genre de situations
FRED73
Marraine
Ça c'est le syndrome de la sauveuse ! Je pense que tu agis de la sorte pour te faire aimer. Je connais bien cela et ma mère m'a longtemps fait culpabiliser jusqu'à ce que j'arrive à ne plus rentrer dans son jeu. Ça n'a pas été facile du tout, je me suis faite aidée par un psy. Cela m'a fait du bien qu'il me dise que ce n'etait pas moi qui etait égoïste mais bien elle !
lEONTINE17.
Abonné

Bonjour les filles,

Tout ce que je lis me parle bien.Avec des nuances bien sûr, ( être dévouée aux autres, une empathie très développée, un désir violent d'harmonie, un sens du sacrifice aux formes diverses et appliqué au job, aux amitiés, aux amours, à la famille...)

Pour avoir beaucoup interrogé ce type de fonctionnement chez moi pendant des années, toute seule comme une grande et puis un jour, en commençant une thérapie, car ma vie était en danger et que je voulais mettre toutes les armes en marche pour essayer de la sauver, ce que j'ai compris ( et vérifié!), c'est qu'ayant une piètre estime de moi-même, une bien mince confiance en moi ( malgré une apparence solide, forte et une vraie énergie vitale souvent joyeuse, fort trompeuse),être toute entière tournée vers les autres, était  ce que j'avais trouvé de mieux, très tôt ( dès l'enfance), pour donner une légitimité à mon existence...

C'était une façon exaltée de mériter d'exister, de m'en croire digne, de me faire aimer, donc...Et d'abord de moi-même! Enfin comme ce fonctionnement est un gouffre sans fin et dans fond, ( cf Sysiphe...!), ma satisfaction de moi-même était très mesurée, perdait vite  de sa force, me donnait l'impression de vanité et me ramenait à ma dure réalité, avec en plus, un sentiment d' être une usurpatrice: si "ils " savaient, tous, que je n'étais pas cette bonne personne si à l'écoute des autres! Car bien sûr, je me jugeais toujours insuffisante malgré tout ce sacrificiel à autrui. Bien sûr, on se sent des moments de ras-le bol d'être ainsi au service d'autrui, et on s'énerve, en plus, de ne pas en recevoir autant...( vous l'avez fort bien montré et décrit!) :c'est humain, et nous sommes humaines, malgré nos aspirations à la perfection ;-p

bref, on tourne en rond, car on sent bien inconsciemment qu'on en fait trop, avec de mauvaises raisons, mais on en veut à autrui de ce comportement!

C'est pourquoi, lorsque l'on a enfin compris et admis!! que cette façon excessive, et même maladive de fonctionner n'est pas forcément une attitude exceptionnellement généreuse et admirable envers autrui, mais la forme de survie que l'on a trouvée, on apprend peu à peu à se donner une place suffisante, satisfaisante, dans la vie et avec les autres.

Parce qu'on a enfin appris que nous aussi, nous "le valons bien"!

Et ça, pour moi, ce n'est pas du tout devenir "un peu égoîste"! C'est avoir acquis le respect de soi, l'estime de soi!

Et surtout, cela permet de ne pas mettre les autres en dette perpétuelle envers nous, de ne plus "coller", avec notre dévouement, notre coté "je me sacrifie" : on assainit nos relations aux autres en même temps qu'à nous-mêmes, et ça, non, décidément, ça n'est pas égoîste! mais bien plutôt une oeuvre de salut public!

D'autant que ça n'emp^che nullement de continuer à offrir écoute et aide à notre entourage,au contraire car c'est  alors tellement plus sain et tellement plus authentique!

C'est en tous cas ce que j'ai compris, et commencé à vivre, grâce à cette thérapie, il y a plusieurs années. Et vraiment, que soulagement!

PS: j'ai envoyé et vu les réponses de Fred et de lavienrose, pendant que j'écrivais: bah oui, ce que tu décris lavieenrose est typique de ceque j'ai connu!  (et j'ai parfois de beaux restes tu sais! Les faux plis ne s'effacnet pas en un tour de main!)

ce que tu racontes me touche: je t'asure qu'avec du temps et du travil bien guidé, on peut sortir de ça. De tou ceour avec toi.

izabelle
Animatrice forum

je te comprends lavieenrose car j'ai longtemps été comme ça

toujours prête à rendre service et aussi plutôt efficace et rapide pour faire toutes les démarches

je tiens ça de ma mère, mais chez elle c'est incurable  wink

 

ce que tu as fait est très bien, d'abord prendre conscience de cette tendance,  peut-être identifier pourquoi elle est là

 

en ce qui me concerne, j'ai donné un nom à cette tendance en moi, je l'appelle  "la sauveuse du monde'", et je sais qu'elle est là pour se rendre indispensable, donc pour se faire aimer, c'est assez classique ma foi....

pour m'aider à sortir de ce réflexe, cet automatisme, je me dis des trucs du genre  "la sauveuse du monde fait grève"

 

et peu à peu, je suis capable de répondre à ce genre de question de façon claire et nette :

" je n'ai pas compris ta réponse,   est-ce que je réserve ce vol à la date convenue?"

bien sûr le collègue voulait que tu lui proposes, mais sans oser le demander directement, c'est tout à fait normal

en éludant cette demande masquée, tu respectes le lien social, et le-dit collègue comprend que tu n'es pas un taxi, au passage.....

 

allez courage,  déjà tu as écris tout ça,  tu es déjà sur la très bonne voie,  après on prend confiance et on arrive à le faire de mieux en mieux.....

Noelle
Marraine

bonjour a toutes

 

  tout ça, ça m'évoque un  triangle "sauveteur-victime-persécuteur" dont on m'a parlé il n'y a pas longtemps,  du genre une personne veut en sauver une autre qu'elle place ou qui se place en position de victime , puis qui se "retourne" contre son "sauveteur" et devient persécuteur

on appelle ça triangle dramatique (merci wikipédia)

est ce que ça vous dit quelque chose?

 

déjà, en prendre conscience, ça m'a aidé dans mes relations avec un de mes frères, et, en général,  ça m'aide a prendre de la distance avec la manipulation

peut etre que ça vous servira    aussi

 

bonne découverte

AMRITA.
Abonné

[quote=Lavienrose]Amrita, je n'en ai pas besoin justement car ça me rend malade, je voudrai m'en débarrasser. Et ton intervention me mets mal à l'aise, je ressens beaucoup de jugements. Je ne le fait pas consciemment comme je l'expliquais. j'ai été élevé ainsi par ma mère: anticiper tout ses besoins sinon corrections. exemple concret : je dois réserver un vol pour un collègue/voisin et moi. Je lui donne l'heure de départ 13h, avant de confirmer la resa. Sa réponse est : ma femme ne pourra pas m'accompagner à l'aéroport. la je sens que je ne sais pas réagir sainement car mon chemin cérébral à déjà trouvé ; Ben je viens te chercher!!! Mais je n'ai pas envie d'aller le chercher alors après je me sens coupable et mon cerveau bug. Je n'arrive pas à dire tout simplement:comment comptes tu faire? Cette phrase je viens de la trouver maintenant en écrivant, alors que ça fait 2 jours que je mange car je me sens mal très mal car je n'ai pas le mode d'emploi pour me respecter dans ce genre de situation. Mon souhait est de pouvoir reconnaître rapidement ce genre de situations[/quote]

 

ce que tu évoques n'a rien à voir avec le fait d'être médium, tu es bien d'accord là dessus ?

Tu te poses en sauveuse de l'humanité ? Certes là c'est ton éducatin qui est en cause, mais tu ne nous as pas du tout présenté le sujet comme ça. Pourquoi ?

Frunobulax.
Abonné

[quote=AMRITA]

ce que tu évoques n'a rien à voir avec le fait d'être médium, tu es bien d'accord là dessus ?

Tu te poses en sauveuse de l'humanité ? Certes là c'est ton éducatin qui est en cause, mais tu ne nous as pas du tout présenté le sujet comme ça. Pourquoi ?

[/quote]

 

Amrita, je n'ai pas ressenti ça comme toi. Lavienrose a juste utilisé le terme de "médium" dans le titre de son post, et ne l'a plus cité dans son message. Elle a également présenté dès le début que c'était lié à son éducation.

FRED73
Marraine

Ah, la communication, c'est vraiment pas simple ! L'ironie, les métaphores, les images rendent la langue française riche et intéressante mais peut entraîner bien des quiproquos !!!

AMRITA.
Abonné

[quote=Lavienrose]Ça vous arrive de lire entre lignes/ les mots des gens? J'ai été conditionné/ élevé ainsi. donc facile pour moi de savoir si quelqu'un a besoin de qqch. Avant même que la demande soit énoncée!!! Je veux me sortir de ce conditionnement.... J'en ai marre car ça me bouffe et donc je bouffe!!!! C'est d'autant plus traumatisant pour moi que certains dans ma famille en abuse de ce moyen de communication pour justement ne pas faire leur demande et moi je me fais vampiriser comme un bleu!!!! J'ai fait qques années de thérapies pour comprendre ce mécanisme chez moi.... Il reste des réminiscences et ça me fait mal, et je ne sais pas quoi dire/faire. Je sens qu'il y a un malaise mais c'est après que je m'en aperçois( avant je ne m'en rendais pas compte) Dites moi que je ne suis pas la seule!!?? Qu'elle est votre méthode pour ne pas tomber dans leurs pièges de crevards?? Et de le ressentir ce piège???[/quote]

Frunobulax  je reprends le titre : arrêter d'être une médium...........  et puis de suite elle dit : ça vous arrive de lire entre les lignes ? En lisant son post, moi je garde son titre à l'esprit, elle est médium.......  et si je lis la suite de son premier message, tout me dit qu'elle l'est et puis après elle revient sur ses dires pour dire qu'elle ne l'est pas.

Lavieenrose n'est pas claire pour moi. Après c'est clair on voit qu'on affaire à une personne qui subit une éducation reçue et de nobmreuses personnes ici ont bien témoignée et ont bien expliqué la relation bourreau victime et je ne sais plus quoi

 

 

AMRITA.
Abonné

[quote=FRED73]

Ah, la communication, c'est vraiment pas simple ! L'ironie, les métaphores, les images rendent la langue française riche et intéressante mais peut entraîner bien des quiproquos !!!

[/quote]

 

je ne sais pas si là on ne dépasse pas le cadre du quiproquo

Frunobulax.
Abonné

Encore une fois,  ce n'est pas Lavienrose qui a parlé de sauveuse la première. Elle ne s'est pas "posée" ainsi.

AMRITA.
Abonné

[quote=Frunobulax]

Encore une fois,  ce n'est pas Lavienrose qui a parlé de sauveuse la première. Elle ne s'est pas "posée" ainsi.

[/quote]

 

On va y arriver. Je parle de la médium pour répondre à ta première question

AMRITA.
Abonné

[quote=Frunobulax]

[quote=AMRITA]

ce que tu évoques n'a rien à voir avec le fait d'être médium, tu es bien d'accord là dessus ?

Tu te poses en sauveuse de l'humanité ? Certes là c'est ton éducatin qui est en cause, mais tu ne nous as pas du tout présenté le sujet comme ça. Pourquoi ?

[/quote]

 

Amrita, je n'ai pas ressenti ça comme toi. Lavienrose a juste utilisé le terme de "médium" dans le titre de son post, et ne l'a plus cité dans son message. Elle a également présenté dès le début que c'était lié à son éducation.

[/quote]

 

on est d'accord je pense, tu parlais de ça et non de la sauveuse toi non plus

FRED73
Marraine

Je ne suis pas sûre que vous allez réussir à vous entendre. J'ai envie de dire LACHER PRISE !!!

FRED73
Marraine

J'ai posté ma réponse avant d'avoir vu ta deuxième réponse AMRITA !

AMRITA.
Abonné

oui je lâche prise et j'attends les réponses de lavieenrose aux personnes qui se sont investies

Lavienrose.
Abonné
[quote=AMRITA]

[quote=Lavienrose]Amrita, je n'en ai pas besoin justement car ça me rend malade, je voudrai m'en débarrasser. Et ton intervention me mets mal à l'aise, je ressens beaucoup de jugements. Je ne le fait pas consciemment comme je l'expliquais. j'ai été élevé ainsi par ma mère: anticiper tout ses besoins sinon corrections. exemple concret : je dois réserver un vol pour un collègue/voisin et moi. Je lui donne l'heure de départ 13h, avant de confirmer la resa. Sa réponse est : ma femme ne pourra pas m'accompagner à l'aéroport. la je sens que je ne sais pas réagir sainement car mon chemin cérébral à déjà trouvé ; Ben je viens te chercher!!! Mais je n'ai pas envie d'aller le chercher alors après je me sens coupable et mon cerveau bug. Je n'arrive pas à dire tout simplement:comment comptes tu faire? Cette phrase je viens de la trouver maintenant en écrivant, alors que ça fait 2 jours que je mange car je me sens mal très mal car je n'ai pas le mode d'emploi pour me respecter dans ce genre de situation. Mon souhait est de pouvoir reconnaître rapidement ce genre de situations[/quote]

 

ce que tu évoques n'a rien à voir avec le fait d'être médium, tu es bien d'accord là dessus ?

Tu te poses en sauveuse de l'humanité ? Certes là c'est ton éducatin qui est en cause, mais tu ne nous as pas du tout présenté le sujet comme ça. Pourquoi ?

[/quote] Amrita, tu demandes pourquoi ? Je pense que c'est parce que je suis mal et que je démêlais mon état au fil du fil ;-)
Lavienrose.
Abonné
[quote=AMRITA]

oui je lâche prise et j'attends les réponses de lavieenrose aux personnes qui se sont investies

[/quote] Je ne savais pas que c'était donnant donnant dans nos échanges . Je te remercie de t'être investie. Je ressens encore beaucoup d'agressivité dans tes propos, ça me rend triste. Mais comme dans un échange il y a 2 intervenants, je me dis que cela vient de moi aussi. J'ai même l'impression que ce qu'il nous arrive est l'exemple inverse de mes schémas! Je me suis mal exprimée , mes demandes n'étaient pas claires et tu as voulu m'aider quand même. Que se passe-t-il? Je sens un malaise mais je n'arrive pas à savoir ce qu'il se passe.
Lavienrose.
Abonné
Dans tous les cas merci pour tout vos messages, je vais les lire les relire pour m'en imprégner, j'ai vraiment besoin de sortir de ces névroses Estime de soi Sauveuse Ça me parle! besoin de reconnaissance /amour aussi. Je dirais peur de non reconnaissance/ amour quand je m'affirme.Mais comme je n'arrive pas à l'exprimer je vais me laisser du temps.
surmonchemin.
Abonné

Bonsoir Lavieenrose !

Je découvre le fil maintenant, et je crois que je vois bien ce dont tu parles.

Tu as dit à un moment qu'anticiper les besoins de ta mère, et surtout y répondre, était nécessaire pour éviter la correction;

C'est donc un moyen de survie que tu as trouvé à l'époque, qui avait une fonction : éviter les corrections. Et qui a sans doute fonctionné, puisque tu l'as bien intégré.

Donc j'imagine qu'aujourd'hui, c'est difficile de sortir du schéma, c'est un peu un réflexe de Pavlov. Et donc, quand ton collègue te dit que sa femme ne pourra pas le transporter, c'est un réflexe, tu n'y réfléchis même pas, tu proposes d'aller le chercher. Parce qu'au fond de toi, il y a toujours la petite fille qui a sans doute très peur de ce qui va se passer si tu ne satisfait pas le besoin (même non exprimé) des autres.

J'ai un peu le même problème - pour d'autres raisons, mais aussi lié au manque d'estime de soi, et ce que j'ai trouvé de mieux, c'est, lorsque j'identifie que je suis sur le point de répéter ce comportement, d'imaginer "le pire" : au pire, qu'est-ce qui se passera si je ne me mets pas en 4 pour l'autre ? Au pire, qu'est-ce qui se passera si tu ne proposes pas au collègue de l'emmener à l'aéroport ?

Et bien le plus souvent, pas grand-chose. Au pire, il devra demander à qqn de l'emmener, ou alors il prendra un taxi (peut-être remboursable par ta société si c un déplacement pro), ou alors il demandera de changer de vol pour un horaire qui t'arrangera peut-être moins. Ou alors il te demandera d'aller le chercher, et dans ce cas ça devient un besoin clairement formulé et c'est déjà différent, ça te permets de formuler le choix et t'autorise à dire non.

Rien de grave, en somme.

Je ne sais pas si ça t'aidera, mais pour moi apprendre à relativiser a été l'un des plus grands pas vers moi-même, pour apprendre à dire non, à respecter mes besoins et arrêter de les nier pour m'occuper de ceux des autres. Et ça n'a entrainé à ce jour aucune catastrophe wink

Je n'y arrive pas encore tout le temps, mais avec de l'entrainement (n'est-ce pas ?), on finit par se déconditionner petit à petit.

Bon courage !!!

V;

bella d ibiza.
Abonné
Bonjour a toutes, je viens de lire tous vos messages fort intéressants et dans lesquels je me retrouve ! Je vous conseille de lire "vaincre la dépendance affective " de sylvie tanenbaum on retouve le shema du triangle infernal victime sauveur bourreau" et les moyens d en sortir à lire et à relire ! Bon courage à toutes
AMRITA.
Abonné

[quote=Lavienrose][quote=AMRITA]

oui je lâche prise et j'attends les réponses de lavieenrose aux personnes qui se sont investies

[/quote] Je ne savais pas que c'était donnant donnant dans nos échanges . Je te remercie de t'être investie. Je ressens encore beaucoup d'agressivité dans tes propos, ça me rend triste. Mais comme dans un échange il y a 2 intervenants, je me dis que cela vient de moi aussi. J'ai même l'impression que ce qu'il nous arrive est l'exemple inverse de mes schémas! Je me suis mal exprimée , mes demandes n'étaient pas claires et tu as voulu m'aider quand même. Que se passe-t-il? Je sens un malaise mais je n'arrive pas à savoir ce qu'il se passe.[/quote]

Lavienrose quand je parle de personnes qui se sont investies, je ne parle pas de moi, mais de ces personnes qui ont raconté leur histoire et t'ont proposé des pistes. J'ai trouvé leurs remarques très pertinentes, ce sont des personnes qui ont déjà fait le chemin que tu as à faire et je trouve qu'il serait intéressant pour toi de répondre à chacune d'elles. C'est toi qui veut en parler, alors maintenant que tu as pu jeter un message à la mer, vas y, ose, saute sur l'occasion.

Si ma soit disant agressivité te rend triste c'est que tu te poses en victime et moi je serai le prétendu bourreau. Mais je suis tout sauf un bourreau, je suis peut être la personne qui n'y va pas par 4 chemins et manque parfois de tacts. Je te l'accorde mais loin de moi l'idée de vouloir te démolir. J'en retirerai quoi ? C'est peut être ce qui m'a heurté : l'image de la victime. Et là je préfère me taire tant que je n'aurai pas trouvé les mots pour en parler

Tu sens un malaise ? Pas moi, pas chez moi en tout cas.

Oui quand il y a perturbation dans une relation c'est qu'un effet miroir se joue. Alors remercions nous de nous éclairer mutuellement

Haut de page 
X