Au secours, j'ai pas pris mon p'tit déj - le 06/06/2012

zepretender.
Abonné

Bonjour,

Je suis toujours à ma première semaine sur LC. Je note toutes mes prises alimentaires concensieusement (excepté un weekend de fête un peu trop riche et alcoolisé).

Hier soir, j'ai beaucoup mangé. C'était si bon. Vu que le programme m'autorise à manger sans limites pour l'instant (on observe), je ne me suis pas retenu face au carri de poulet coco d'une copine. J'étais à bloc en rentrant chez moi.

Ce matin... J'ai pas mangé mon petit déj. J'ai pas faim. Et là, c'est la panique pour moi...

  • je viens, pour la première fois depuis longtemps, de supprimer une habitude et ça m'angoisse (vais-je tenir jusqu'à midi ? Que faire si j'ai faim au bureau ou en réunion et que je ne peux rien faire ?)
  • n'ai-je pas anticipé la suite du programme et ne vais-je pas fausser les résultats du premier carnet ? En effet, sans LC et un minimum d'écoute sur ma faim, je n'aurai jamais osé sauter le petit déj.

Je suis débutant, tout ceci est nouveau. Mais pour le coup, ce saut de repas me file un petit coup de stress.

D'autres ont-ils ressenti ça ?

Commentaires

fleur2lotus.
Abonné

Hello

ne t'inquiètes pas, il ne t'arrivera rien de grave. Tu ne mourras pas de faim :-) On est beaucoup à avoir eu cette angoisse.

Dans le pire des cas, tu auras un peu, beaucoup faim, mais cette sensation c'est comme la chanson "Ca s'en va et ça revient". Si tu ne manges pas, tu auras un peu plus faim plus tard.

Tu as effectivement anticipé sur le carnet de la découverte de la faim mais ce n'est ps grave si une fois tu ne manges pas sans faim alors que tu le faisais souvent.

Ca fait plusieurs semaines que je ne mange plus le matin parce que je n'ai pas faim alors que le petit déj était sacré avant. Si je n'ai rien sous la main quand la faim arrive, j'attends l'heure de déjeuner.

Bon courage

Elena33.
Abonné

Bonjour, je suis nouvelle, à mon 3ème jour de LC !

Eh bien, pour moi, ça fait 3 jours sans petit déjeuner, ce repas qu'on nous vante tant d'habitude ! Je n'avais tout simplement pas faim donc je n'ai rien mangé, juste bu un café.

Flopie.
Marraine

J'avais peur d'avoir faim aussi avant, je mangeais souvent en prévision, je prenais souvent un quelquechose sur moi au cas où; je mangeais pour le coup trés souvent et sans faim pour la plupart du temps.

Mais ça c'était avant ;).

Plus sérieusement, à l'étape découverte de la faim je me suis rendue compte que non, sauter le petit-déjeuner n'allais pas me faire me sentir mal (alors que je me forçais depuis des années à la limite de la nausée pour le prendre ce fameux repas le plus important de la journée selon tous les diététiciens que j'ai vu!); que non la faim n'était pas une sensation si désagréable (pas agréable non plus mais supportable) et qu'au dela de ça, manger en ayant faim était un plaisir.

J'ai compris aussi dans cette étape que je mangeais sans faim depuis des années !

Aujourd'hui je mange quand j'ai faim (bon sauf exception, avant le sport, je connais mon organisme, j'ai besoin d'un petit quelque chose avant pour assurer), je me fiche un peu des repas classiques (peu importe l'heure pour moi mais je sais que j'ai la chance de pouvoir m'adapter comme ça) et surtout le petit-déjeuner est mon repas préféré désormais, mais le week-end quand je prends le temps de le préparer et de le manger avec faim (pas de complexe sur les croissants et les tartines ;)).

Un conseil, suis simplement les étapes comme elle viennent (moi qui ai tendeance a être speed, là pas le choix il faut suivre les étapes et ça n'est pas pour rien que les exercices se débloquent au fur et à mesure :)); et puis j'ai stresser aussi beaucoup au départ dans l'expérimentation de la faim mais il ne va rien t'arriver à priori si tu saute le petit-déjeuner car tu n'avais pas faim, tout simplement.

Lily.
Abonné

Bonjour !

Mais non, ne t'inquiète pas, tout va bien ! Il ne faut pas s'obliger à faire comme d'habitude, ni s'obliger à tout changer... Rien que le fait de remplir un carnet rend plus attentif à ses sensations, donc c'est normal de commencer à évoluer en même temps.

A te lire, je me dis que tu es toi aussi atteint d'une grave maladie, très connue ici : le perfectionnisme... : toujours tout faire absolument très bien, et se poser plein de questions pour savoir si on fait bien. Peu à peu, il te faudra lâcher prise un peu... car si tu te mets trop de pression pour tout faire bien, cette pression là pourra être la cause de nouvelles EME...

Donc apprends aussi à lutter contre ton perfectionnisme, à être indulgent et bienveillant avec toi-même, et n'aborde pas le parcours de façon trop scolaire : celui-ci s'adapte à la personnalité de chacun, et on n'a pas de mauvaises notes si on ne fait pas exactement ce qu'on nous a demandé !! ;-)

Je vois aussi que comme beaucoup tu as très peur de la faim. Mais quand bien même tu aurais faim dans la matinée, et que tu n'aurais rien sous la main, que se passerait-il ? Rien ! Tu ne ferai ni malaise ni crise d'hystérie.... Tu attendrai juste une heure ou deux pour manger en ayant faim. Et ça, à LC, on apprend aussi à le supporter, et on découvre que c'est largement supportable ! On supporte tous au quotidien des inconforts, des douleurs bien pire que la faim. Alors pourquoi avoir si peur ?

ça paraît simple comme ça, mais il faut du temps aussi pour apprendre à avoir faim, puis pour aimer avoir faim (car c'est un vrai plaisir finalement d'aborder un repas avec une bonne faim !).

Bonne route !

Lily

poneyville92.
Abonné

[quote=zepretender]

Ce matin... J'ai pas mangé mon petit déj. J'ai pas faim. Et là, c'est la panique pour moi...

(...)

Je suis débutant, tout ceci est nouveau. Mais pour le coup, ce saut de repas me file un petit coup de stress.

D'autres ont-ils ressenti ça ?

[/quote]

 

Bonjour zepretender (j'adore ton pseudo)

Je crois que je me suis inscrite le même jour que toi. Donc ça fait aussi une petite semaine d'expérimentation, et j'ai aussi pris un peu d'avance en essayant d'écouter ma faim.

Dimanche midi, c'était buffet de famille, bombance annoncée ! Et dimanche soir, j'ai expérimenté mon premier "sautage de diner". Je n'étais pas paniquée mais c'était bizarre, innatendu (parce qu'on a diné relativement tard).

J'attendais, j'attendais, j'attendais  d'avoir faim alors que toute ma famille se mettait à table. Je guettais attentivement le moindre gargouilli qui aurait pu annoncer un début de faim. J'espérais avoir faim mais j'ai fait bien attention et rien n'est arrivé.

Alors j'ai laissé faire, et j'ai eu faim le lendemain au petit déjeuner, j'avoue que cela m'a soulagée (donc peut-être un petit stress en arrière pensée quand même?). Avant d'avoir faim au petit déjeuner, j'avais préparé un paquet de biscuit ptit dej à emporter au cas où je ne petit-déjeunerais pas. Mais comme te l'ont dit les autres, quand la faim arrive, c'est ponctuellement désagréable si tu ne peux pas la satisfaire, mais elle repart pour revenir plus tard, donc ne t'inquiète pas trop.

Déjà, le fait d'être là, d'avoir fait la démarche prouve qu'on est sur la bonne voie non?

A bientôt !

Pomdereinette.
Abonné

Dans la mesure où tu t'es écouté, je ne pense pas que tu aies "anticipé". Mais c'est sûr que c'est assez déroutant. Perso j'ai toujours une peur panique, après festivités, de n'avoir plus jamais faim !

De longs mois je me suis promenée avec en permanence dans mon sac de petits sachets de biscuits ou de fruits secs (en quantité modérée, histoire d'éviter les compulsions). Comme un ancien fumeur qui se garderait un paquet de clopes (ce que j'ai fait aussi, jadis).

Rien que le fait de savoir que je peux manger si jamais la faim me sautait dessus par inadvertance :-)) ça me rassurait.

H.S. le titre de ton post m'a beaucoup fait rire. Tellement vrai !

Narméa.
Abonné

c'est vrai qu'au départ on est pas à l'aise d'écouter son corps.. bon, j'avoue que j'ai complètement torpillé mon carnet découverte parce que j'ai tout de suite commencé à ne plus mangé que quand j'avais faim et à ne plus manger jusqu'à être "pleine"... du coup mon bilan était un peu bizarre, mais bon, l'important c'est d'apprendre les bons réflexes, c'est pas grave si tu anticipes un peu...

n'oublions pas qu'on n'a pas tous les mêmes problèmes et les mêmes compulsions alimentaires au départ... l'important c'est au final de devenir un mangeur régulé....

Haut de page 
X