Blocage "gérer mes EME" - 29122012

Maïté24.
Abonné

Bonjour

J'ai commencé mon parcours alimentaires il y a plusieurs semaines:

J'ai rempli le carnet découverte laborieusement

J'ai rempli le carnet pour repérer les EME difficilement,d'abord parce que souvent je ne savais pas si c'était la faim ou des EME qui me poussaient à manger,puis quand je pensais qu'il s'agissait d'EME j'avais du mal à cocher les cases sensations et émotions.J'avais plutôt l'impression de rien sentir.

J'ai fait la RPC et le body scan,le nombre de fois demandé mais depuis je remets à plus tard le moment de le faire.

Je suis arrivée à "Gérer mes EME" et là j'ai remis au lendemain puis au surlendemain....ainsi de suite le remplissage du carnet.J'ai eu un blocage puis un sentiment de grosse panique.

J'ai écrit à la coach,mais sa réponse ne m'a pas aidée.

Alors maintenant,j'ai recommencé à remplir le carnet découverte pendant 10 jours.

Ma binôme doit être occupée par les fêtes de fin d'année,car je n'ai plus de nouvelles d'elle. J'ai un peur qu'elle me lâche d'autant que je recommence la première étape et qu'elle va sûrement continuer le parcours.

J'aimerais savoir comment s'est passé pour vous l'étape "Gérer mes EME"

A bientôt

Commentaires

izabelle
Animatrice forum

hello Maité,  n'hésite pas à recontacter la coach ou à lui demander un entretien téléphonique

cette étape est assez dure au début, surtout si tu as eu l'habitude de reprimer ce que tu ressens depuis un certain temps.....

pour moi ça a été très difficile au début de cette étape, j'ai eu des tonnes et des tonnes d'EME bien pires qu'avant.....

la raison est que j'utilisais l'EME-ZEn comme un outil de contrôle, et aussi que je "jugeais" comme un échec les fois où je choisissais de me réconforter par la nourriture

il faut que tu te donnes le temps et que surtout tu penses à t'observer sans te juger....   ne cherche pas le résultat immédiat, c'est en observant tes EME que tu pourras peu à peu les apprivoiser

tu peux continuer le carnet découverte (j'en ai remplis une bonne dizaine tout en continuant mon parcours)  tout en continuant à apprivoiser l'EME-Zen

pense simplement à observer ce que tu ressens, à observer aussi ton impulsion à manger pour te soulager de ce que tu ressens

c'est normal qu'au début tu ne ressentes pas grand chose car tu as pris l'habitude de le réprimer (en mangeant par exemple)

 

c'est plus facile d'avoir conscience de ces ressentis si on fait de la RPC tous les jours, essaie de faire au moins  10 respirations profondes par jour en te connectant à toi-même

ensuite en moment d'EME, connecte toi à nouveau sur ta respiration, observe ce que tu ressens, observe ton envie de manger pour te soulager de ce que tu ressens, et maintiens cette observation 5 minutes, puis choisis un aliment qui te réconforte et déguste-le en te disant qu'il te "fait du bien", lentement

après, tu peux augmenter à ton rythme le temps d'observation avant de te réconforter, et puis après, tu verras quand tu as pris le pli,   tu n'auras plus besoin de te réconforter

mais ça prend longtemps, c'est normal d'avoir peur, mais vas-y, fais-le, pas à pas, en prenant ton temps, mais fais-le

ou comme le dirait certains   "just do it"

 

ce n'est pas grave si tu ne fais pas "bien", il n'y a pas de bien ou de pas bien, on est en apprentissage....    de toute façon ça prend bien plus de 10 jours avant de pouvoir gérer ses EME, c'est juste une entrée en matière

fais-le de ton mieux, laisse tes inquiétudes parler toutes seules comme un bruit de fond, mais continue ton parcours, car l'action te donnera la fierté de continuer, et c'est ainsi que tu progresseras

laisse-toi le temps cependant  car si parfois on peut avoir un résultat rapidement, pour vraiment ancrer le changement, il faut des mois...

bon week-end

Maïté24.
Abonné

Un grand merci pour ton rapide et chaleureux message. heart

Déjà,c'est réconfortant de savoir que d'autres ont aussi eu des difficultés,mais qu'en continuant comme toi,on progresse.

Je vais reprendre le défi de faire une RPC tous les jours,même si j'en ai pas envie.Quant à savoir ce que je ressens comme émotion,rien que d'y penser,ça m'angoisse:désagréables sensations au niveau du coeur et de l'estomac.Mais j'essaie de ne pas me laisser impressionner et de laisser faire.

Aujourd'hui,j'ai mangé plusieurs fois sans avoir faim,ce qui est un peu bête,mais au moins je m'en rends compte.

Je pense être au deuxième stade du changement comme dit l'un des Dr. Incompétence consciente,je crois que cela s'appelle comme ça.Très désagréable et inconfortable.

Aller,on y va avec :"Just do it" !   smiley comme tu dis.

Merci encore.

Bon dimanche.

AguaMaria
Marraine

Sage Izabelle,

Merci pour ce message. Malgré mon peu de difficultés avec les EME depuis le début du programme (de mon côté c'est la restriction qui prenait toute la place), je me rends compte que je n'ai pas misé beaucoup sur la RPC.... beaucoup d'autres découvertes m'occupaient, notemment la dédiabolisation des aliments tabous.

Mais maintenant, après plus d'un an, quand je perds un peu le fil, quand je perds le contact avec moi et que j'oublie de penser que je suis en train de manger ou que je ne suis pas obligée de finir mon assiette ou que je ne vais pas mourir de faim, c'est la RPC qui me sauve... laquelle me ramène à la dégustation... Une façon de ne jamais s'oublier...

SacripAnne.
Abonné

Bonjour Maïté, et les autres,

 

Juste un mot de philosophie pour dire que si c'était simple à gérer, les EME, on en serait pas là.

 

Et si ça bloque fort, c'est aussi signe que quand tu auras dénoué la chose, réussi à te décoder toi-même, non seulement ton comportement alimentaire te satisfaira plus, mais tu auras fait un grand pas pour toi, en général.

 

Courage courage courage.

 

Et respire par le nez, comme on dit chez moi :)

 

Anne

Maïté24.
Abonné

Merci Anne pour ta réponse.

J'ai laissé tomber la gestion des EME et j'ai fini mon nouveau carnet découverte de 10 jours.

J'ai pris deux défis:

Faire de la RPC deux fois par jour et le bodyscan

Comme tu dis:"Si les EME étaient simple à gérer...."

Bon,je vais essayer de m'accrocher.

harmony.
Abonné

Maïté, j'ai suivi les échanges à compter de tes difficultés à gérer les EME.

En ce qui me concerne, je peux te rassurere, j'ai du mal à les gérer, après 25 ans de bons et loyaux services auprès du sacrosaint "équilibre alimentaire" et de son armée de "hypercalorique", "esée hebdomadiare", "aliments interdits", surcharge pondérale", IMC, "je n'aime pas les photos", "je regarde les magazines mais c'est pas pour moi" etc, etc, etc...

Depuis LC,les EME diminuent en fréquence mais je suis toujours impuissantes quand elles débarquent.

                  les tabous ne sont plus tabous

                  je suis globalement plus calme et je goûte et j'apprécie les aliments

                  je cuisine ce qui me fais envie

                  je prends du temps pour moi, beaucoup de temps, pour nous sur le site et ça me fait plaisir

                  je réfléchis à ce que je fais, à ce que je lis, à ce que j'entends,

                  je choisis de continuer LC

                  j'en parle en famille

 

Tout celà, je le crois, j'en suis persuadée grâce à la RPC, à ces moments de travail sur moi qui sont des fenêtres ouertes vers un futur bienviellant

Et pourtout aujourd'hui grosse EME. Au lieu de prendre les 3 minutes, de choisir de supporter ou de manger, j'ai pas eu le temps, j'ai mangé, mangé mangé

J'ai été déçue de ma réaction mais je me suis appliquée à l'accepter et je reprends le chemin.

je ne suis peut être pas bien placée pour donner un conseil car j'ai encore beaucup de chemin à parcourir de kilos à perdre, de grammes à laisser derrière moi mais persévère dans la RPC, sans excès au début pour ne pas se décourager. Je me suis mis des petites alarmes sur mon tel à des moments clé de la journée pour respirer 5 minutes RPC, au bureau quand je peux, dans la voiture en attendant les enfants à l'école, le matin avant que la maisonnée ne se lève, le soir quand le calme revient... comme si j'ouvrais une porte fenêtre sur une terrasse ombragée, ventée, au bord de l'eau, loin du acarme quotidien. ça, c'est pour moi, ça m'appartient, j'en ai besoin, ça me fait du bien.

Continues et tiens nous au courant

Harmony

Maïté24.
Abonné

Merci Harmony (beau speudo) pour ton message.Très joli et touchant.

Depuis mon dernier message,j'ai contacté la coach et j'ai pu changer mon programme alimentaire.Je suis passée à "j'expérimente la faim" que j'ai terminé et maintenant il me faut tenir un carnet sur la cause de mes excès alimentaires.

Ce qui rejoint les EME mais sans parler d'émotions,je commence aujourd'hui.

Depuis que je ne me questionne plus sur mes sensations (sauf pour la faim) et émotions,ça va mieux.

Je crois que le travail émotionelle est long parfois très long.Tu as raison de ne pas culpabiliser,c'est bien que tu sois plus en paix avec toi même.

Bon courage à toutes les deux!

tiramisu.
Abonné

Il me semble qu'il y a plusieurs étapes concernant les EME. D'abord les identifier en tant que telles, ce qui pour moi  n'est pas toujours facile, car elles se manifestent parfois assez sournoisement (je pense notamment aux EME de fin de repas).

Ensuite, j'essaie de vivre l'épisode consciemment en essayant de ne pas culpabiliser et en profitant bien des saveurs des aliments, tant qu'à faire.

Puis j'essaie d'analyser les causes (je me suis rendu compte, par exemple, que la fatigue pouvait être à l'origine de certaines EME; dans ces cas-là, j'essaie de dormir, parfois 20 ou 30 minutes suffisent pour passer le cap sans dommage).

Pour moi, l'étape la plus difficile est de les accepter,car j'ai  l'impression que tout est remis en question, que je n'avance pas, que ma journée est foutue etc. Mais si je parviens à prendre un peu de recul,je les considère simplement comme un incident de parcours parmi d'autres.

Maïté24.
Abonné

Bonjour Tiramisu

Je suis tout à fait d'accord avec ce que tu as écrit.

Pour les EME de fin de repas,c'est peut être dû au fait qu'on a du mal à repérer notre satiété à temps.Où en es-tu dans le parcours?

Effectivement,quand on a des EME,on peut avoir l'impression qu'on a foutu tous nos efforts en l'air.C'est mon cas,surtout quand je me pèse et que je vois que je ne maigris pas.

Enfin,patience et longueur de temps....

Haut de page 
X