Bonne faim - 06102012

mouton.
Abonné

bonjour,

manifestement je supporte bien voir tres bien la faim. Attendre 2 voir 3h est parfaitement supportable pour moi. Meme quand j'ai attendu presque 6h et que j'ai esperimenté la grande faim, je n'ai pas trouvé ça très dur. Par contre j'ai mis un certain temps à me remettre des effets mal de tête, faiblesse etc... Donc j'ai pas du tout envie de repasser par la. Je dois le faire dans 2 jours car on doit en esperimenter une dans l'experimentation de la bonne faim. Je m'en serais vraiment passée

J'en viens au hic, quand j'attends 2 ou 3 heures, je ne sens pas de differences notables dans ma façon de manger, de prendre plaisir aux aliments que je prends. C'est vrai que quand je donne une note à ma faim je suis plutôt à  3-4 pour 8 lors de ma grande faim (quoique j'ai peut etre un peu surnotée ma grande faim, les symptomes me disaient que je n'avais pas besoin d'aller plus loin mais je pouvais vraiment le faire).

Il faudrait peut être que j'attende plus mais je n'ai pas envie de decaler mon repas de midi (je saute deja le petit dejeuner), peut etre vaudrait-il mieux que j'allege mon repas du soir? Mais je suis deja super fatiguee, j'ai commence par me coucher plus tot, mais maintenant j'en suis a faire la sieste car je tombe comme une mouche l'apres-midi. Mon mari pense que cela vient de LC. Pas du fait que je mange moins mais que je devais manger pour faire face à quelquechose et que maintenant que je ne mange plus, ça doit me fatiguer de faire face autrement. Mais moi je ne me sens pas lutter contre ce quelquechose.

Tout ceci est bien confus. Quand on attend 2-3 heures pour manger apres les premiers gargouillis, on devrait etre sur la bonne faim non?

Commentaires

izabelle
Animatrice forum

Bonjour Mouton,

je crois que c'est très variable selon les personnes et aussi selon les jours, on ne peut pas raisonner en heures, il faut te fier à tes sensations et sortir du temps qui n'est qu'une indication

parfois je reste sur une petite faim plusieurs heures et ça m'énerve (ça se double alors d'une EME d'impatience, bien bête tout ça), et parfois il me faut à peine une heure pour passer de la petite à la moyenne faim

ce qu'il faut c'est que tu trouves les signaux corporels qui correspondent à ta bonne faim : forcément avant les maux de tête (c'est vrai que c'est usant, même psychiquement, mais il suffit de faire l'expérience une fois à mon sens)

il faut que tu puisses décaler ton repas le midi les jours où tu fais ces expériences, par exemple le week-end, prends ton temps pour faire cela dans de bonnes conditions, même si c'est un peu frustrant bien sûr, parce que c'est une clé très importante pour la suite

pour ma part j'ai beaucoup d'EME, dont beaucoup ressemblent à de la faim, alors je suis très heureuse d'avoir pu identifier ces signaux de la bonne faim qui me permettent d'être bien sûre

pour moi c'est le tiraillement de l'estomac la plupart du temps, et celui-ci n'est jamais provoqué par le stress

 

bref pour répondre à ta question 

Quand on attend 2-3 heures pour manger apres les premiers gargouillis, on devrait etre sur la bonne faim non?

pas forcément...   ça dépend des jours...   mieux vaut s'affranchir du temps pour vivre ces expériences  (et n'hésite pas à faire de la pleine conscience sur ces sensations, cela permet de vraiment bien les identifier)

enfin de mon point de vue,  voyons ce qu'en pense les autres

mouton.
Abonné

merci beaucoup pou ta reponse. Je vais essayer de mieux identifier mes sensations

mouton.
Abonné

Je suis toujours aussi perdue. Aujourd'hui je n'avais pas prevu d'expérimenter une grande faim c'est pourtant ce que je viens de faire.

Hier soir, j'ai eu faim à 23h mais comme question grignotage ça va beaucoup mieux, hors de question pour moi, de manger à cette heure là. Surtout que je croyais avoir manger à satiété au diner. J'ai eu un peu de mal à m'endormir notamment car j'avais fait la sieste. Ce matin je n'avais pas faim ou en tout cas je n'en avais pas l'impression. J'ai eu faim vers 10h mais j'ai entendu midi pensant expérimenter une petite faim ou une bonne faim. Sauf que j'ai eu mal à la tête et je me suis senti faible, juste avant de passer à table et même après le repas ça ne passe pas.

La recherche de la bonne faim se transforme en la quête du Graal, pas étonnant que je sois aussi à la ramasse en ce qui concerne la satiété. En attendant j'ai mal à la tête et je suis de mauvaise humeur

izabelle
Animatrice forum

hello Mouton,

ne t'en fais pas, ça va venir....  les signaux de la bonne faim semblent jouer à cache-cache....

ça se mélange peut-être avec des EME

au début c'est normal, ce ne sont que des expérimentations, mais ça va venir peu à peu

laisse reposer tout ça et continue à observer tes sensations sur plusieurs jours sans forcément refaire l'exercice, que tu pourras refaire la semaine prochaine

les sensations de la petite faim sont parfois très ténues et certaines personnes ne les sentent pas, à mon sens ce n'est pas très grave puisque c'est la moyenne faim qu'on recherche, celle qui fait  : "bon faut manger maintenant"

les maux de tête et la fatigue peuvent aussi être liés à des émotions difficiles liés à ces exercices sans être forcément les signaux de grande faim

bref.....   au début c'est pas facile de faire la part des choses, mais ça vient peu à peu

courage

mouton.
Abonné

Je crois qu'effectivement il faut que je fasse une pause dans cet exercice. Le temps de me remettre a flot car ça perturbe trop ma vie familiale en ce moment.

mouton.
Abonné

Plus besoin de chercher la bonne faim, en fait je l'ai trouvé depuis longtemps. J'ai eu la revelation ce matin en testant une petite faim : je n'ai alors pris aucun plaisir à manger. J'ai soudain pris conscience du plaisir que je prenais ces derniers temps en mangeant en ayant faim. J'en ai donc conclus que j'avais alors une bonne faim. Parfois ça tient à si peu! On se sent toute perdue alors qu'on avance.

Bon pour la satiété, je suis encore paumée mais au moins je tiens la bonne faim. Ca me fait une base pour avancer

izabelle
Animatrice forum

ben oui voilà!!!

c'est le but de ses expériences, quand on les fait on est tout déboussolé car nos sensations se brouillent, puis quand on laisse décanter tout cela, on voit qu'en fait cela nous a permis d'avancer

c'est super que tu repères la bonne faim car en effet c'est la base pour pouvoir enfin sentir la satiété (qui est  subtile.....)

bon courage pour la suite

liegama.
Ancien abonné

Je suis contente pour toi que tu ai réussi à trouver ta bonne faim. Moi aussi j'étais paniquée et je comprenais pas où étais ma bonne faim, ça a duré une semaine ou j'alternais entre des toutes petites faim et une sensation de faiblesse immense accompagnée de nausée et pas de symptômes entre les deux et puis j'ai lu sur un forum une personne qui rappelait que la bonne faim donnait une envie joyeuse de manger et soudain j'ai compris. Depuis cette semaine je me sens un peu moins paumée et l'exercice de la dégustation a été une révélation pour moi. Le matin j'ai noté qu'il me faut environ 1H00 après le réveil pour arriver à la bonne faim si j'ai mangé léger et tôt la veille et sinon plus de deux heures. En tout cas tu es sur la bonne voie, accroche toi, cette étape est très importante et tu y ai arrivé. Bravo!

Haut de page 
X