Cuisiner, goûter, avoir faim - 10072012

Sitâ.
Abonné

Bonjour à toutes et à tous ! 

J'ai commencé le programme il y a 3 semaines environ, et je rencontre ma première vraie difficulté, du type qui aurait bien besoin de vos astuces. Je vous explique.

Cuisiner, c'est mon petit bonheur à moi. J'aime ça par gourmandise personnelle, par envie de faire plaisir à mon entourage, et aussi par simple soif de connaissance, d'apprendre. J'aime suffisamment ça pour essayer actuellement d'en faire mon métier. Et si j'ai bien compris, c'est plutôt un bon point pour la méthode Linecoaching, qui est grandement basée sur le goût et la dégustation. Donc ma foi très bien, ce n'est pas la partie qui me posera le plus problème cheeky

Sauf que. Deux "sauf que", en fait.

- Sauf que quand j'élabore un plat, je goûte. Mais je goûte à chaque étape, à chaque ajout d'ingrédient, d'épice, etc. J'avais vu un sujet sur le forum ou le Dr Apfeldorfer (je crois, mes excuses les plus plates si c'était le Dr Zermati !) répondait à une question sur ce sujet que c'était OK de goûter ce qu'on préparait, et en substance qu'un doigt dans la sauce ce n'est pas non plus si grave. D'accord, mais si on goûte vraiment beaucoup... ? Quelqu'un aurait-il un petit truc pour déterminer à partir de quand le fait de goûter se transforme en prise alimentaire ?

- Le second "sauf que" concerne la faim. C'est toujours le même schéma : j'ai faim, je vais donc cuisiner. Mais quand j'ai fini, la faim est partie. Et parce que je vous vois venir, oui, ça arrive même quand je me contente du fameux "petit doigt dans la sauce" pour goûter ! Est-ce que la moindre ingestion d'aliment, si petite soit-elle, calme ma faim ? Ou est-ce que le contact avec les aliments, les odeurs, la cuisson etc provoque une sorte de satiété artificielle ? Aucune idée. Et surtout aucune idée de comment y remédier...
Suis-je la seule dans ce cas ? Et si non, comment faites-vous pour retrouver votre faim après avoir cuisiné ?

Ce dernier point risque de prendre une certaine importance si cuisiner devient mon métier. Pour le coup, je ne vais pas avoir de mal à perdre du poids... et à tout reprendre à chaque vacances blush

Merci beaucoup pour vos réponses !

Commentaires

Marie-Paule.
Abonné

Salut ! J'ai des copains cuisiniers qui sont dans ton cas.  Quand ils travaillent, ils ne mangent pas et il leur faut parfois plusieurs heures pour avoir faim.  Une de mes copines cuisinière mange toujours avant son service, sinon elle dit qu'elle est saturée d'arômes et n'a plus faim et donc ne mangerait pas assez. L'autre mange après, mais simplement pain/beurre/fromage.

Inutile de préciser qu'ils adorent aller au resto : ils peuvent manger sans préparer.  Je crois que le truc, c'est dissocier le plaisir de cuisiner avec celui de manger, autrement dit, tu cuisines pour les autres et tu vas au resto pour toi...

Quand on nous dit qu'il faut déguster, on comprend pourquoi !

sagattine.
Abonné

Ha oui je confirme quand on cuisine on n'a plus faim! Pourtant je ne goûte pas beaucoup les préparations mais c'est comme si je me nourrissais d'avoir senti les arômes! Je n'ai pas de solution parce que c'est un peu frustrant, peut-être une séance de RPC ou de bodyscan qui serait centrée sur la zone où on ressent d'habitude les sensations de faim. Parce que je me dis que si on a faim avant et qu'on ne goûte pas les plats cette absence de sensation de faim est peut-être tout simplement une lassitude ou un dégoût de la nourriture qui ne dure pas longtemps.

Nikaia.
Abonné

Bonjour

 

je pense qu'en effet, quand on cuisine, on sature un peu ses papilles olfactives avec les odeurs qui sont transmises au cerveau qui analyse et qui doit se dire "j'ai mangé " mais c'est temporaire ...(ou alors c'est qu'on a trop gouté ... et que finalement on a suffisamment mangé)

... l'autre possibilité c'est que la faim vient par vague .. ou plus exactement la sensation de faim vient par vague et repart pour revenir quelques dizaine de minutes plus tard un peu plus forte ... on ne ressent pas la sensation faim de en permancence (à part si on se concentre dessus) .. parce que le cerveau "passe à autre chose" (en l'occurrence pour nous, préparer à manger) avant de te rappeler un peu plus tard "eh au fait tu ne m'a toujours pas nourri n'oublie pas" ... 

peut etre qu'en faisant une petite séance de pleine conscience sur la faim (mais je ne sais pas si tu es à ce stade) tu t'apercevras en essayant de te concentrer dessus qu'en fait tu peux toujours ressentir la sensation de faim (j'ai remarqué que la sensation est plus forte en PC) mais juste le cerveau l'avait mise de cote pour ne pas être saturé d'information (tout comme tu ne sens plus ton parfum après quelques minutes ) De plus, d'après ce que j'ai compris, une fois que tu as eu le signal de bonne faim, même s'il a "disparu", tu peux manger malgré tout ...

Nikaia

poneyville92.
Abonné

Quelques pistes : essayer de cuisiner un peu en avance quand c'est possible et que la recette le permet.

Ou cuisiner, et manger plus tard (là encore quand c'est possible). Parfois le simple fait de faire une pause permet à la faim de revenir.

sagattine.
Abonné

Il y aussi ce que tu fais quand c'est prêt. Je m'explique : quand je passe la journée en cuisine c'est quand je fais une soirée chez moi. Or je suis une fumeuse occasionnelle qui ne fume qu'en soirée, donc quand mes amis arrivent je suis saturée des odeurs de cuisine et en plus je me mets à fumer, ce qui doit pas mal brouiller mes sensations de faim! Et parfois je suis bien dégoûtée parce que j'ai préparé plein de bonnes choses et que j'en mange deux bouchées!

Haut de page 
X