De la ratatouille à 16h ! - 17122011

Elizou-62.
Abonné

Bonjour ! Je suis inscrite depuis peu sur le site, et je dois dire que j'expérimente la méthode... Je me laisse guider par mes envies et ma faim... Mais là je dois dire qu'aujourd'hui je me suis laissée orientée par mon corps vers des sentiers inconnus.

Je m'explique, ce matin je mange : 3 tranches de pain de mie donc 2 avec lesquelles j'ai msi beurre gruyère et une tranche de jambon. L'autre est restée simplement beurrée. Le tout avec un petit verre de jus d'orange !

Ma faim rassasiée, je n'ai pas eu faim jusque //16h , et en me demandant ce que j'avais envie de manger, j'ai opté pour du poisson avec de la ratatouille... C'était ce que j'avais envie, alors qu'habituellement au gouter c'est yaourt et pomme. Régime oblige.. et là après avoir juste pioché dans la ratatouille et dans le poisson, je m'aperçois qu eje suis totalement rassasiée et que je n'ai besoin de rien d'autre.... 

 

En réalité, mis à part ce matin, j'ai cosntaté qu'en prenant le temps de déguster, mon appétit changeait vraiment beaucoup, au point de manger très très peu... et d'avoir faim limite une heure après. ma question est : est - ce que tous les phénomène décrits sont normaux ??? Pitié dites moi oui ! 

Commentaires

Rose-PetitBeurre.
Abonné

C'est normal et c'est même bien ! ça surprend au début c'est tout. Tu t'écoutes, tu respectes ta faim et tes envies. Tu es sur la bonne voie. Félicitations !

Des fois, je mange un chocolat chaud avec un peu de pain-beurre le soir comme diner. (Je vis seule et c'est sans doute plus facile parce que personne n'est là pour me juger ou m'imposer des repas.)

Ca va à l'encontre de ce que les régimes ou les codes "sociaux cutlurels" nous apprennent.

Quand j'étais au Québec, je voyais les gens manger des saucisses et du bacon (et même des patates et des haricots)le matin et ils prenait leur diner à 17h.

Chacun ses règles ! personne n'a tort ou raison.

T'es au début du programme donc c'est normal que ça te fasse ça, tu te découvres, et c'est déroutant. C'est pareil pour moi. Mais petit à petit, tout ça va se réguler et on arrivera à trouver notre rythme en accord avec notre faim et notre style de vie.

 

 

 

Elizou-62.
Abonné

C'est vrai que ça fait beaucoup de changements... même j'ai remarqué j'ai eu moins de compulsions et elles sont moins violentes qu'avant !

romie.
Abonné

Salut!

tout pareil...je m'aperçois que l'on est très lié par nos codes culturels, entre autres, qui nous "obligent" à manger trois repas par jour...je m'en voulais tous les matins de ne pas manger de petit déjeuner parce que je n'ai généralement pas faim du tout au révil et je me forçais pafois, au point de me donner presque la nausée (et non pourtant suis pas enceinte !)

j'ai juste commencé aussi mais j'apprécie déjà énormément de ne manger que lorsque j'ai réellement faim et pas parce que "c'est l'heure de manger"...un bon sentiment de liberté!

et de même, je me fais des repas qui semblent totalement déséquilibré sur le plan nutritionnel mais finalement je me dis que j'écoute mon corps et en plus, je me fais plaisir....

moi qui avait hésité avant de m'inscrire, pour l'instant, même si c'est encore tout nouveau, je ne le regrette pas et tout ce programme m'apporte déjà beaucoup, au-delà de la fonction alimentaire.

isabellej.
Abonné

c'est comme ça au début, mais ensuite, en général, on finit par normaliser notre appétit sur des horaires "sociaux'"

on finit par avoir faim juste ce qu'il faut pour tenir jusqu'au repas suivant

mais c'est normal les premiers temps d'avoir des horaires totalement décalées pour se réapproprier ses sensations

aujourd'hui ça ne m'arrive plus du tout

mon corps me donne l'appétit exact pour avoir faim à peu près au moment du repas suivant, ce qui est au bout du compte quand même plus pratique quand on vit en société

c''est un peu ce qui se déroule pour le bb, au début il a besoin d'être nourri à la demande, souvent au bout d'une heure, et puis peu à peu son appétit se modifie pour se régler au rythme des autres

mais il faut se laisser le temps de repasser par cette phase de "à la demande"

Elizou-62.
Abonné

Bonsoir, je viens vous donner des nouvelles ! Alors coté faim, ça va je réussis vraiment à manger quand j'ai faim ;;; j'attends peut-être même un peu trop. Par exemple tout à l'heure je n'ai mangé qu'à 19h30 alors que j'avais faim depuis 15h ! du coup j'ai l'impression que tantôt je ne mange pas assez, pas à satiété, comme ce midi car j'ai eu faim à 15h , ou alors que tantot je mange trop, que je dépasse ma satiété comme ce soir ... enfin j'en ai eu l'impression car je trouve avoir bien mangé tout de même ! le stress de la faim je pense m'a fait trop mangé, je n'en sais rien à vrai dire. Je n'arrive pas à tous les coups à détecter ma satiété... Qu'en pensez-vous ? 

Rose-PetitBeurre.
Abonné

Coucou Elizou,

Je connais bien ce piège, ça m'est arrivé hyper souvent de fonctionner comme ça et même en mode extrème. Avoir faim mais ne pas manger. Et même des fois : trèèèèèèès faim. Comme si j'étais anorexique/boulimique dans la même journée. On est en plein dans les TCA ! et un des piliers des TCA c'est la non-écoute de ses sensations corporelles voir un déni total de son corps, de ses signaux de manière générale.

Au début de LC, j'ai beaucoup fait ça. Je ne prennais pas le temps de manger, de me poser. Je vis seule, je bosse en horaires décalées... c'est facile de tomber dans un rythme anarchique. Et pourtant, ce ne sont pas là de bonnes excuses pour ne pas écouter mon ventre qui crie famine. Il y avait un gros désir de changer chez moi, de maigrir, vite et bien. Et quand je sentais mon ventre se creuser, ça me donnait la sensation physique de maigrir. Je parle au passé parce que ça s'est réglé depuis que je suis chez mes parents (repas à heures fixes). Quand je vais rentrer chez moi, eh ben... ce ne sera pas la même organisation c'est certain mais j'espère tout de même réussir à m'écouter et à me respecter.

Je crois que c'est normal qu'au début du programme, il y ait des choses un peu "bizarres". Envie de manger de la ratatouille à 16hwink, la faim qui ne vient pas, etc. On a toutes nos trucs. Je ne buvais plus d'eau au début de LC, un mois après, j'en rebois... Bref. C'est un système long à se mettre en place, on doit se redécouvrir donc on traverse plein d'étapes, plus ou moins agréables, plus ou moins perturbantes.

Mais le truc, c'est de s'écouter.Effectivement, je pense que le stress de la faim a pu te faire manger au delà de la satieté.

il y a l'outil "je découvre la bonne faim" qui aide bien pour ça. Perso, pour la grande faim, je n'arrive pas à respecter ma satieté, trop pressée. On dit "une faim de loup" et je suis comme le loup des dessins animés qui serait prêt à manger une corde en pensant que c'est un chapelet de saucisses. Et évidemment:

1.je vais aller vers des aliments qui calent pour me remplir , je ne peux pas déguster

2.une fois "calée", je vais avoir besoin/envie de me satisfaire alors je vais continuer à manger pour le plaisir et le goût dont je me suis privée auparavant.

résultat : je dépasse ma satieté, je peux éventuellement aussi dépasser mes besoins énergétiques de la journée +ça peut même déraper en "crise"

Bon j'ai encore écrit une tartine (bon app'!) et mon cas est sans doute un peu extrême

+je fais une fixette sur les loups en ce moment, c'est la 3eme fois que j'en parle sur LC, mais que se passe t-il ???blush vite, un psy !

Elizou-62.
Abonné

Je suis vraiment dans la même situation c'est fou ! Mettons pour exemple après mon croque monsieur de 15  j'ai faim disons "un petit peu" vers 20h. Hé bien je considère que ce n'est pas avec une " petite faim" que je vais apprécier pleinement le repas que je vais prendre. Je préfère attendre une " moyenne - grande faim" pour manger C'est pour cela que des fois je saute le petit déjeuner .. ou le diner pour avoir très faim au petit déjeuner... Le hic c'est que je fais souvent des crises l'après midi, alors pour remédier à ça, j'ai compris qu'en mangeant à ma stricte satiété le midi, en dégustant au maximum ce que je mangeais, donc en mangeant moins, ma crise habituelle se transformait en véritable faim  disons "moyenne-grande" donc en pure ... Dégustation  et découverte de la satiété...

Ca parait bizarre mais depuis que j'opère comme cela donc depuis 4 jours, je n'ai même pas envie de faire des crises... Ce n'est même pas que cela parait, c'est vraiment bizarre, j'ai l'impression d'être totalement décalée du monde qui m'entoure, et à vrai dire ça me plait parce qu'au moins je retrouve un peu confiance en moi et je ne fais plus de crises .

Rose-PetitBeurre.
Abonné

C'est pareil pour moi. Plus je déguste et plus j'écoute ma faim (sans attendre qu'elle soit trop grande) et moins j'ai envie de faire de crise. Je me sens suffisamment satisfaite à table (pas frustrée), pour ne pas avoir à compenser après.

C'est super que tu ais trouvé ce mode de fonctionnement... j'y travaille aussi. Transformer tout ça en habitude. Ca viendra !

Elizou-62.
Abonné

Ca fait vraiment plaisir de se sentir comprise... Ce n'est parfois pas évident de lacher prise... On est tellement conditionnées par les lois extérieures qu'on est totalement perdues quand il s'agit de se fixer ses propres règles... J'ai peu de grossir en faisant comme je fais. En m'écoutant ! C'est vraiment étrange. On est obligées selon  les docteurs, nutritionnistes etc. en toutes sortes de faire trois repas par jour, 25 % d'apports pour le petit déjeuner... Etc.

Ce matin comme je suis en " découverte de la satiété" je n'ai pas mangé, j'ai fait un repas normal ce midi, avec une petite excalope de dinde, des carottes vapeur et des pates avec une lichette de margarine... J'en ai repris et je les ai quasiement toutes laissées ! moi qui habituellement adore les pates et c'est meme un " aliment à crise" là j'en ai laissé et j'ai mangé ensuite la moitié d'un yaourt... Sauf que là je sens que j'ai encore un petit peu faim ...donc je pense prendre un gouter, le déguster au maximum et ce n'est que de cette façon que je pense éviter la crise... 4 jours sans  ! Oui j'y crois... Mais la perte de poids suivra t'elle ? En 15 jours moins 1 kilo magré les crises... C'est formidable mais c'est toujours le poids où je stagne habituellement, j'ai peur qu'en étant passé d'un poids très faible à 65 kg mes cellules graisseuses ne se soient multipliées et que je ne puisse plus maigrir, retrouver mon ancien poids de forme...

 

Gardons espoir, quand même , même si c'est vrai qu'arrêter les crises seraient un grand pas en avant, je me dis que c'est dur de lacher prise, que la perte de poids viendra naturellement pourvu que je mange à ma faim ... Ce n'est pas évident de " faire confiance" lorsque tous les autres programmes, régimes, coaching, nous ont déçus et nous ont dégoutés encore plus de l'image que l'on a de nous mêmes.

Haut de page 
X