déception dans les yeux de mon mari - 06112012

KYNA976.
Abonné

Je me sens trés malheureuse.

je suis inscrite depuis plus de 8 mois, j'avais perdu 6 kilos que j'ai aussitôt repris avec un bonus de 4 kilos, suite un tourbillon d'eme qui m'ont semblé insurmontable, j'ai par la suite interrompu a plusieurs reprise le programme LC, imcapable de le suivre fréquement.

Mon mari m'a fait comprendre que s'il venait à aller voir ailleur, ce serai parceque je me serai trop laissé allé, et par là j'entend prendre du poid, il m'a dit qu'il me soutenait pour linecoaching, mais qu'il voit que je mange malgrés tout un peu trop, ce qui n'est pas faux je n'arrête pas et c'est devenu trés difficile pour moi depuis quelque temps de suivre mon programme LC, à cause de mes problèmes de couple et viennent se rajouter les syndromes pré-menstruel. Donc je prend du poid.

Et ce matin, en me voyant manger des bonbons, j'ai vu ce regard dessus, ça se lisait sur son visage, qu'il était découragé par moi.

A ce moment là, je me suis sentit trés impuissante face à cette prise de poid que je n'arrive plus à stopper.

Même moi je me déçois énormément.

En tout cas, ça fait trés mal.

J'en ai même envie de pleurer, tellement je suis désespéré.

et là, ça continue.

Je ne sais plus quoi faire.

Amicalement.

Kyna

Commentaires

tupenses.
Abonné

LC est basé pour l'essentiel sur les émotions et les sensations. Apparemment en ce moment vous en avez beaucoup d'émotions, la RPC ne pourrait pas vous aider  ? Ou participez  en vous confiant au forum vous serait une aide précieuse, même si les conseilleurs ne sont pas les payeurs, une écoute peut faire du bien et éclairer votre situation autrement. Bon courage !

mno05.
Abonné

Salut à toi

Je voulais juste te soutenir,

Depuis que j'ai commencé j'ai pris du poids et c'est difficile pour certaine personne de comprendre que tu fais quelque chose pour ton poid mais que pour le moment cela ne se vois pas.

Je ne suis pas dans le même cas que toi car mon mari n'a pas ce regard et que mon problème n'est pas lié vraiment au EME mais plus aux quantité je pense, je grignotte très rarement... C'est plus moi qui ai un problème avec moi...

Je comprend que cela soit très dur pour toi. As-tu parlé à un coach ?

Se défaire du regard de celui qu'on aime et dire "il n'a qu'à m'accepter comme cela" ce n'est pas possible. Je le sais je l'ai vécu. A-t-il lu la méthode jusqu'au bout ? Comprend-il ?

Je voulais surtout en fait te dire COURAGE et te témoigner du soutien sans juger ni toi ni ton mari car ce n'est pas évident pour eux non plus...

 

Bisous

Sylvie75.
Abonné

[quote]Mon mari m'a fait comprendre que s'il venait à aller voir ailleur, ce serai parceque je me serai trop laissé allé[/quote]

Ah, d'accord. Genre il a déjà son excuse toute prête pour te tromper ? Demande-toi s'il prenait 10, 20 ou 30K, si tu envisagerais de le tromper, et de lui dire en plus.

Si ta réponse est non, c'est que vous n'êtes décidément pas à égalité dans votre couple, et que, quoiqu'il arrive, indépendamment de tes kilos en trop, votre couple est très déséquilibré, car tu l'aimes et il ne t'aime pas autant.

Maintenant, pour tes kilos en trop, et le fait que tu sembles paniquer en ce moment, peut-être que le vécu de ton couple en est la cause et non la conséquence ? Ou bien autre chose d'encore plus grave ? Je suis en train de me demander en creusant moi aussi depuis un mois si je n'ai pas vécu un traumatisme dans ma petite enfance. Ca me chamboule bien. On peut être chamboulée en grossissant, ou en ne grossissant pas, c'est finalement assez secondaire sur le court terme. Ce qui est sûr, c'est que je suis chamboulée car je creuse une question qui méritait d'être creusée, sans présumer de la réponse. Il est important que j'ai la réponse à cette question, qui n'a rien d'anodine.

[quote]Même moi je me déçois énormément.[/quote]

En pleine conscience, regarde cette déception, comment elle s'exprime dans ton for intérieur ? Peut-elle être captée, apprivoisée, acceptée ?

Enfin, bonne chance à toi et bonnes réflexions.

080413075303_Rikki.
Abonné

C'est compliqué. 

 

Souvent, on renvoie une émotion négative sur nous-mêmes, comme en miroir, dans les yeux de l'autre. Je me déçois, ça "passe", je le déçois. 

 

Je me suis rendue compte de ça à de nombreuses reprises : dans des moments où je me sentais mieux, où j'étais bien, où j'étais fière de moi — ou du moins je n'en avais pas honte — mon mari m'aimait plus. 

 

Ajoute à ça l'impuissance de vivre avec quelqu'un et de sentir qu'on ne peut rien faire pour modifier son comportement, même si on s'inquiète pour elle. J'ai vécu ça en essayant de convaincre / supplier / menacer mon mari pour qu'il arrête de fumer : ça ne sert à rien. La décision ne peut venir que de l'intérieur. Et la manière dont je le "fliquais" était source de stress pour lui, et le faisait fumer. Pourtant, mon inquiétude pour lui était réelle... mais j'exprimais aussi un dégoût physique (l'odeur du tabac) qui n'a pas dû être facile à entendre. 

 

Je ne suis pas en train d'essayer de "dédouaner" ton mari pour ses propos si durs, je suis en train de dire que tu as peut-être besoin d'en discuter à fond avec lui, de lui dire que ce programme fonctionne sur l'apprivoisement de certains aliments, et que tant que d'un côté Linecoaching t'aide à te déculpabilisr mais de l'autre côté son regard à lui te culpabilise, tu te sens prise entre deux feux. Et comme Linecoaching n'est pas là, physiquement, dans la pièce, et que tu n'es pas mariée avec, c'est lui qui a le plus d'influence. 


Essaye de l'embarquer avec toi dans ce programme. Demande-lui de l'aide. Essayez de vous mettre à deux pour faire face à ces kilos qui te pourrissent la vie. 

 

Ca ne doit pas être un nul, ce mari, puisque tu l'aimes et tu l'as épousé ! Ne laisse pas ça se mettre entre vous...

 

Bon courage et toutes mes pensés. 

Sitâ.
Abonné

Je suis d'accord avec le commentaire de Rikki, qui pèse le pour et le contre avec une réelle bienveillance (tu dois en avoir marre de ce mot Rikki, pardon :p).

Sylvie a écrit :
car tu l'aimes et il ne t'aime pas autant
Je ne suis pas certaine de ça, du tout. Ce que je vais dire est tendancieux, parce que c'est fréquemment de cette façon qu'on excuse les hommes pour agir comme des sales cons, mais peut-être qu'il ne pèse pas ses mots comme il le devrait. Ca ne m'arrive que trop souvent, quand j'ai l'impression de ne plus avoir aucune prise sur la personne que j'aime. Et c'est pas une excuse, hein, pas le moins du monde ! Juste un élément d'explication. C'est pour ça que je suis d'accord avec Rikki, vous avez besoin de discuter. 

En ce qui te concerne toi et ton expérience du programme, as-tu essayé de contacter ton/ta coach ? D'en parler à l'un ou l'autre des docs pendant le chat du mercredi ?
Il faut que tu reçoives de vrais conseils, de la part de gens qui savent comment gérer ce genre de situation. Parce que je ne vois pas comment tu peux mettre les choses à plat pour pouvoir vraiment modifier ta façon de manger, de te percevoir etc dans un stress et une douleur pareils. Je ne dirais pas que LC doit être abordé sans pression, il y en a toujours un peu. Mais comment pourrais-tu t'observer avec bienveillance si tu te sens de l'autre côté observée avec jugement ? 

Je ne sais pas ce que t'en diront les pros, mais pour ma part il me semble qu'il te faut mettre les choses à plat avec ton époux. Lui dire que tu as besoin d'une période de calme émotionnel pour pouvoir t'y remettre, qu'il faut que LC redevienne ce qu'il aurait toujours dû être : un enjeu pour toi et toi seule, pas un enjeu pour votre couple. Que c'est comme ça qu'il te soutiendra. 

Après, si j'ai bien compris ce que tu disais, tes difficultés à suivre LC ont commencé avant cette "crise". Etait-ce aussi votre couple qui les déclenchait ? Ou d'autres causes ? Peut-être qu'avant de t'observer alimentairement, tu devrais chercher en toi ce qui cause ces EME. Trouver ne fera pas disparaître la douleur ou l'angoisse, mais c'est un pas vers l'apaisement.

Courage miss, n'hésite pas à revenir :)

Ariciane.
Abonné

J'ai tendance à penser que la menace est une tentative désespérée d'obtenir un changement. Il te dit que "quelque chose" ne va pas dans votre couple et il le met sur "le dos" de ton poids. 

Ah, ce poids. Quel poids il a ! Je m'entends depuis si longtemps dire : quand j'aurai maigri. Me projeter dans le plaisir de retrouver une taille normale. Que ne fera-t-on pas quand j'aurais maigri.Petit à petit, je décide que vivre, c'est maintenant. Que mon poids n'est pas responsable de tous mes maux. 

Et si le poids n'était pas le problème ou pas l'entièreté du problème, qu'est-ce qui pourrait être le ou les problèmes de votre couple ? 

Je trouve qu'il te donne des indices ... il te dit qu'il ira peut-être voir ailleurs. Cela ressemble fort à l'expression de son besoin. 

Alors je vais paraphraser pour lui ... (bon, j'espère quand même ne pas trop me tromper). 

"J'ai envie de retrouver de l'intimité, de la chaleur, de la proximité, de l'insouciance avec toi mais ce problème de poids me sépare de toi, il prend toute la place, je n'en peux plus et je n'arrive pas à t'aider, je ne comprends pas ton problème mais j'aimerais que tu le résolves parce que je vois que cela te rend malheureuse et me rend malheureux. Je veux qu'on soient heureux. >Et en plus, je ne supporte pas de me sentir "impuissant" dans ma relation avec toi. Allez, si tu m'aimes, tu dois y arriver (c'est là qu'il se trompe mais il ne le sait pas)". 

L'on dit que pour comprendre un problème, il faut partager au moins une partie du cadre de référence. Je crois qu'il pense que si tu n'y arrives pas, c'est que tu ne le veux pas vraiment et peut-être même conclu-t-il que tu ne l'aimes pas. Cette pensée est courrante et liée à un manque d'information. C'est important de t'ouvrir à lui. 

Bon courrage. Avec tout ma bienveillance. 

 

 

 

fleur2lotus.
Abonné

Ca me désole de voir cette souffrance que tu vis.

Je ne peux que te parler de mon cas personnel. J'ai rencontré mon conjoint il y a 11 ans, je pesais 10 kg de moins qu'aujourd'hui (à ce jour, j'ai 35kg de trop).

Au bout d'un mois, il me dit que si je perds pas de poids, il me quittera. J'ai donc entamé WW coaché par sa mère (dont je sais aujourd'hui qu'elle a pas mal poussé son fils à me faire maigrir). J'ai perdu 20kg en 6 mois, mais j'avais eu le malheur d'indiquer un poids chiffré que je voulais atteindre et il me restait 6 kg à perdre pour atteindre ce poids (que je n'ai plus fait depuis l'âge de 12 ans et que j'avais fixé de manière arbitraire car il se trouvait au milieu d'IMC de 20 à 25). Tant que je ne l'avais pas atteint, il estimait que je n'avais pas atteint le but fixé.

Durant 10 ans, j'ai fait du yoyo sans cesse avec des EME tous les jours, aujourd'hui, j'ai repris tous mes kilos et mon conjoint est toujours là. Il a même cessé de faire des remarques sur mon poids et quand il voit des photos de moi au poids le plus bas que lui a connu, il me dit : "A ce poids-là, tu étais une bombe".

J'étais une bombe dans ses yeux, dans les miens j'étais grosse, aujourd'hui, ces photos me montrent que même avec un IMC de 25, j'étais plus que bien, j'ai une ossature assez lourde, pas besoin de perdre plus de poids.

Aujourd'hui (depuis quelques semaines), je comprends ce que veut dire "Accepter son corps". Je prends un peu plus soin de moi, je passe 10mn à me maquiller au lieu de 5 (le temps de me mettre en valeur), mon fer à lisser sort du placard autrement qu'à Noël.

Je fais attention à ma façon de m'habiller et mon compagnon me dit que je suis jolie, même si je sais qu'il aimerait que je perde du poids.

En bref, tes EME ne sont pas le signe d'un manque de volonté, c'est une réponse à un problème, même si la réponse n'est pas la bonne.

Imagine que tu ais une maladie grave et que tu perdes tes cheveux, tu imagines ton mari te dire "j'irai voir ailleurs si tes cheveux ne repoussent pas"?

Que dirait ton mari si toi aussi tu allais voir ailleurs? Pas besoin d'être un clone de Kate Moss pour plaire :-)

Essaye de parler à un coach qui pourra t'aider à te recentrer sur toi.

Bon courage, je t'envoie tout mon soutien.

Donne-nous de tes nouvelles

Isana.
Abonné

Ooooh KYNA976 :-(.  Ton désespoir m'interpelle et me touche.  Comme je le comprends :-S.

Je pense que beaucoup de choses justes ont été dites.  Je retiendrais celles qui me "parlent" le plus : mettre les choses à plat avec ton mari (si ce n'est pas avec sa moitié qu'on peut se mettre à nu émotionnellement, avec qui alors ?), et demander un coup de pouce, une direction, à ta/ton coach (je suis d'accrod avec Sitâ : c'est un pro, totalement objectif, qui pourra t'aiguiller dans ce cas).

En tout cas, je voulais surtout te donner beaucoup de courage, et t'envoyer plein d'énergie positive.  Mais je suis confiante : le fait que tu sois venue sur le forum te dévoiler ainsi, démontre que tu ne te laisses pas abattre, et qu'au contraire, tu agis. 

Courage, courage, courage KYNA !  Je pense pouvoir dire que nous sommes toutes avec toi.  Reviens nous dire comment ça évolue :-).

Kahlia.
Abonné

Bonjour Kyna,

Je viens également ajouter mon soutien au fil de la discussion. On n'est pas là pour te dire qui a raison ou tort dans tout ça, bien sûr que non. Ca doit être très très dur pour toi. Se trouver grosse c'est déjà pas la joie mais en plus si on se sent grosse et jugée aux yeux de son chéri, c'est encore bien pire. Et c'est probablement ça qui te mine encore plus. Mais je rejoins Rikki et Sita dans leurs propos. Parfois, nos partenaires (et ça fonctionne dans les 2 sens) ne savent plus quoi trouver comme argument pour avoir une influence sur nous. Et parfois ils disent n'importe quoi dans l'espoir de faire un peu bouger les choses. Souvent, c'est très maladroit parce que complètement désespéré. Et c'est sans savoir que ça nous bouzille complètement. Et dans notre cas, ça nous fait manger tout ce qu'on trouve. Et plus on culpabilise et plus on mange. Et plus il nous regarde les yeux pleins de déception, plus on mange encore. C'est un cercle vicieux et sans fin.  

En plus, j'imagine que puisque tu te sens très mal dans ta peau, les câlins et autres signes d'intimité se font rares. Ce qui ne fait qu'ajouter à sa frustration. Le mot-clé est la communication. Une grande promenade à l'air frais serait peut-être un bon contexte pour démarrer une discussion. Cette promenade, qui représente tout de même un effort physique, montrerait clairement toute ta bonne volonté et ça le mettrait peut-être déjà d'une humeur calme et à l'écoute. En tout cas, il faut absolument que tu arrêtes de t'enfoncer et de culpabiliser. Il faut prendre le temps. On efface pas en 8 mois ce qu'on a eu l'habitude de faire pendant presque toute une vie! Et ça c'est difficile à comprendre pour notre entourage. Même pour nous d'ailleurs. On aimerait que tout aille très vite, que les kilos s'envolent en emportant tous nos problèmes. Si t'as envie de pleurer, pleure un bon coup. Et quand tu manges, respire et ferme les yeux. Moi ça m'aide en tout cas. Oublie 2 minutes ton mari et vos disputes et savoure ton chocolat en t'imaginant dans un champ de fleurs. Prends le temps d'aller mieux, vis un peu pour toi.

Je te souhaite plein de courage...

KYNA976.
Abonné

[quote=Sitâ]

Je suis d'accord avec le commentaire de Rikki, qui pèse le pour et le contre avec une réelle bienveillance (tu dois en avoir marre de ce mot Rikki, pardon :p).

Sylvie a écrit :
car tu l'aimes et il ne t'aime pas autant
Je ne suis pas certaine de ça, du tout. Ce que je vais dire est tendancieux, parce que c'est fréquemment de cette façon qu'on excuse les hommes pour agir comme des sales cons, mais peut-être qu'il ne pèse pas ses mots comme il le devrait. Ca ne m'arrive que trop souvent, quand j'ai l'impression de ne plus avoir aucune prise sur la personne que j'aime. Et c'est pas une excuse, hein, pas le moins du monde ! Juste un élément d'explication. C'est pour ça que je suis d'accord avec Rikki, vous avez besoin de discuter. 

En ce qui te concerne toi et ton expérience du programme, as-tu essayé de contacter ton/ta coach ? D'en parler à l'un ou l'autre des docs pendant le chat du mercredi ?
Il faut que tu reçoives de vrais conseils, de la part de gens qui savent comment gérer ce genre de situation. Parce que je ne vois pas comment tu peux mettre les choses à plat pour pouvoir vraiment modifier ta façon de manger, de te percevoir etc dans un stress et une douleur pareils. Je ne dirais pas que LC doit être abordé sans pression, il y en a toujours un peu. Mais comment pourrais-tu t'observer avec bienveillance si tu te sens de l'autre côté observée avec jugement ? 

Je ne sais pas ce que t'en diront les pros, mais pour ma part il me semble qu'il te faut mettre les choses à plat avec ton époux. Lui dire que tu as besoin d'une période de calme émotionnel pour pouvoir t'y remettre, qu'il faut que LC redevienne ce qu'il aurait toujours dû être : un enjeu pour toi et toi seule, pas un enjeu pour votre couple. Que c'est comme ça qu'il te soutiendra. 

Après, si j'ai bien compris ce que tu disais, tes difficultés à suivre LC ont commencé avant cette "crise". Etait-ce aussi votre couple qui les déclenchait ? Ou d'autres causes ? Peut-être qu'avant de t'observer alimentairement, tu devrais chercher en toi ce qui cause ces EME. Trouver ne fera pas disparaître la douleur ou l'angoisse, mais c'est un pas vers l'apaisement.

Courage miss, n'hésite pas à revenir :)

[/quote]

 

Sitâ

Merci pour tes lumières sur ma situation.

J'avais déjà du mal auparevant à faire face à mes émotions, mais tout s'est empiré, le jour ou j'ai accepté d'épouser mon mari, alors qu'on ne se correspondait pas, depuis quelques mois avant le mariage je savais que ça n'allait pas fonctionner, car nous ne partagons pas la même vision du couple. Et je n'ai eu le courage de mettre un terme a cette relation q'un mois avant cette union, mais ma mère s'y est opposé.

Elle s'est beaucoup sacrifié pour nous étant enfant, et aujourdhui, elle m'a dit qu'elle en mourrait de honte et que ce sera de ma faute si jamais j'annulais le mariage, que les gens allaient la critiquer, rire d'elle (je précise que ma mère est diabètique et elle a de l'hypertention, j'ai peur qu'il lui arrive malheur à cause de moi); mon mari pareil à plusieurs reprises, je lui ai dit qu'on était pas fait l'un pour l'autre et que c'était unitile de se marier, il a fait comme s'il ne comprenais pas, il a dit que c'était le stresse et que notre vie n'allais être que meilleure.

Et je me suis marier pour ne pas décevoir la famille, et surtout par peur de me retrouver seule toute ma vie, car je ne suis tombé que sur des hommes qui ne voulaient que faire des "galipe...." je vous laisse deviner. Alors je me suis dit, lui au moins ce n'est pas que pour mes "fes..." la encore je vous laisse deviner.

Je me sens prisonnière, depuis qu'on est marié, ça ne fait que trois mois, on a jamais cessé de se disputer pour un oui ou pour un non. Ma mère continu a dire la même chose, que c'est comme ça dans les couples et que c'était bon signe d'aprés elle, que c'est un signe comme quoi cela va être plus rose dans mon couple pour les années a venir qu'il fallait être patiente.

j'ai quand même essayé de divorcer avec mon mari, mais il veut quand même continuer à vivre sous le même toit que moi, car les gens risque de parler de nous, pendant quelques mois car divorcer au bout de trois moi serai humiliant pour lui. Histoire que ce soit moins choquant d'ici quelques mois.

seulement moi, je n'en ai pas envie, j'ai besoin qu'il quitte ma maison et que je puisse faire le deuil en toute tranquilité de ce mariage raté.

Donc c'est pour cela que les eme ont une forte pression sur moi, je me retrouve comme un rat dans une cage, je ne sais plus quoi faire. Je n'ai pas le courage d'être plus ferme avec lui, de peur de le blesser d'avantage.

Merci de m'avoir lu.

Amicalement.

Kyna.

Isana.
Abonné

Oh lala KYNA ... tu m'étonnes que tu te sentes prise au piège ! 

Quel poids ton entourage fait peser sur tes épaules !?  Ils te rendent responsables de leur salut, de leur existence.  En un mot, tu DOIS penser à tout le monde, mais et toi là-dedans ?  Tu DOIS ménager tout le monde, et qui est-ce qui te ménage toi ?

Comme je comprends ton désarroi. 

Mais s'il te plait, pense à toi avant toute chose.  Et je confirme : peut-être qu'il serait opportun de contacter ton coach.

Courage.

Je pense fort à toi.

KYNA976.
Abonné

LE PLUS IMPORTANT.

UN GRAND MERCI à tous, pour votre soutien, je me sens quand même un peu mieux, de voir que vous me comprenez,

de me donner des conseils pour y voir clair,

merci infiniment.

Vous meritez tellement tous de gagner ce combat.

Je vous le souhaite sincèrement.

Amicalement.

 

Kyna.

Isa24.
Abonné

Kyna,

 

Ton témoignage touche au plus profond mon coeur de maman, et je crois qu’effectivement tu devrais parler à ton coach de toute cette souffrance.

Je voudrais quand même rajouter que l’esprit de sacrifice doit, à mon sens, avoir des limites.... Il est impératif pour trouver le bonheur et pour donner du bonheur à ceux que l’on aime, de vivre aussi pour soi-même de faire les choses en fonction de son ressenti et de ses aspirations. Parfois, pour arriver à vivre en harmonie avec ses désirs on a l’impression qu’il faut soulever les montagnes et les forces nous manquent, mais face à l’épreuve on trouve souvent en nous des ressources insoupçonnées jusqu’alors.

 J’ai pour ma part coutume de dire qu’il vaut mieux être seul que mal accompagné !

 Et si j’ai un seul et unique conseil à te donner c’est : ne laisse personne te dévaloriser

mims68.
Abonné

Chère Kyna, 

Je ne serait pas longue, je suis d'accord avec les autres, mais pour moi je dirai juste : l'éducation, la famille etc sont des valeurs essentielles pour se construire, elles peuvent varier suivant nos origines, comme les religions etc... mais une chose est sûre c'est qu'en tant que maman aussi, la chose la plus primordiale pour moi hors mis tout çà, c'est le bonheur de mes enfants !

Il serait bon aussi de faire comprendre à ta maman à quel point tu es malheureuse et lui demander si le bonheur de sa fille ne compte pas plus pour elle que de ce que vont penser son voisinage et les gens ? Je ne supporterai pas de voir ma fille si malheureuse, elle doit comprendre, on ne peut forcer une union même s'il y a des raisons derrières, il faut avant tout mettre en avant le bonheur et l'épanouissement de ses enfants...

Je te souhaite de tout coeur d'y parvenir et t'envoie plein de courage, de force et tout et tout heart

Priscaix.
Abonné

Bonjour,

juste un petit mot d'encouragement Kyna: il faut que tu penses à toi, êrsone hélas ne pourra le faire à ta place. Tu es la personne la mieux placée pour prendre soin de toi-même, la seule capable de le faire vraiment. Tu traverses des épreuves difficiles, mais je te souhaite sincèrement de pouvoir regarder en arrière dans quelques temps et te dire que c'est du passé.

Les voisins de me beaux-parents ont organisé pour leur fille un sopmtueux mariage dans leur grand jardin en Provence l'an passé. Mons d'un an après cette fille a annoncé leur divorce; alors oui, ça a un peu jasé dans le quartier, les gens roulent des yeux en disant "ils auraient pu y penser avant quand même!" Mais ça dure 2 min et puis ils passent à autre chose parce que c'est pas leur vie, pas leur calvaire! je pense que tu ne devrait vraiment pas laisser les commentaires éphémères de quelqu'uns décider de ton avenir et de ton futur. Tu es la seule à savoir ce qui est bon pour toi. Ecoute ta voie/voix intérieure et si tu es en accord avec toi-même, ce sera ta plus grande force.

Bon courage à toi, et surtout, "que la force soit avec toi!" ;-)

Priscilla

KYNA976.
Abonné

Encore merci à tous !

Pour votre soutien, ça me touche.

Merci.

Amicalement.

Kyna.

Kahlia.
Abonné

Effectivement Kyna, quel poids ton entourage a fait peser sur toi!! Rien de très étonnant dans tes EME, on craquerait toutes en pareille situation! Je rejoins les autres en te disant de prendre soin de toi. Pense à ton bonheur et pas aux ragots et regards malveillants des voisins. Et effectivement en général, ce genre de blabla dure 2 minutes et puis on passe à autre chose.

Il est aussi vrai que l'éducation, la culture, la religion ont toutes leurs spécificités. Mais dans toutes ces variantes, une chose doit être commune : vouloir le bonheur d'une personne qui nous est chère. Or, il semblerait que ton entourage fasse passer ton bonheur après bien des choses. Relève-toi et vis pour toi.

Courage!!

black-kam.
Abonné

Kyna,

 

Bon je n'ai pas suivi d'étude en pshychologie, je ne suis pas mariée, et même pas maman non plus. De loin (et dans le noir) voilà ce que j'en pense :  tes EME qui te font prendre du poids ne seraient-elles pas une manière plus ou moins inconsciente de tenir ton mari à distance ? Eviter qu'il ressente du désir, provoquer le divorce...

 

Ca ressemble un peu à de la psycho de bistrot, mais c'est ce que je ressens, de prime à bord.

 

Soit heureuse, et prend soin de toi

KYNA976.
Abonné

[quote=black-kam]

Kyna,

 

Bon je n'ai pas suivi d'étude en pshychologie, je ne suis pas mariée, et même pas maman non plus. De loin (et dans le noir) voilà ce que j'en pense :  tes EME qui te font prendre du poids ne seraient-elles pas une manière plus ou moins inconsciente de tenir ton mari à distance ? Eviter qu'il ressente du désir, provoquer le divorce...

 

Ca ressemble un peu à de la psycho de bistrot, mais c'est ce que je ressens, de prime à bord.

 

Soit heureuse, et prend soin de toi

[/quote

Merci black-kam,

Pour ta piste de réfléxion,

Je n'y avais pas pensé, mais ça mérite qu'on s'y penche dessus.

 

Amicalement.

Kyna

capuccino
Marraine

Kyna,

Ce que tu vis est particulièrment douloureux et destructeur et je voulais t'apporter mon soutien.

Tu as commencé le programme depuis 8 mois et tu n'as pas maigri, ça n'est pas le plus important même si, pour ma part, il m'a fallu 1 an pour l'intégrer. Tu as  sans doute pu lire ici ou là sur le forum au détour d'un chat ou d'un post ce qui revient souvent et que les Drs A et Z nous rappellent inlassablement : votre poids ne doit pas vous empêcher de vivre, et vivre c'est maintenant...Mais vivre maintenant ne pveut pas dire se nier et accepter tout et n'importe quoi, ça ne veut pas dire non plus que parcequ'on est en surpoids on doit s'estimer heureuse d'avoir un homme qui ne nous respecte pas à ses côtés.

Croire en une espèce de magie qui rendrait votre vie plus belle, plus harmonieuse en lien avec ta perte de poids est une utopie et je crois que toutes les LCoatchées qui t'ont apporté leur soutien ou leur analyse l'ont très bien souligné : tu es en souffrance et tu manges au-delà de ce qu'il faudrait et au lieu de maigrir, tu grossis. Ton mari est en souffrance et pense que celle-ci vient de ton surpoids, alors il te pose un ultimatum, pensant que si tu maigrissais, il irait mieux...Et pendant que chacun de vous deux fait des plans sur la comète sur cette hypothétique perte de poids, la temps passe, vous évitez de vous poser les vraies questions , vous évitez de voir les vrais problèmes...Demain avec 15 kilos en moins tu seras toujours la même au fond de toi avec tes forces, tes faiblesses, tes convictions et ton mari aussi sera le même...

Alors aujourd'hui, il est peut-être temps de laisser cette histoire de poids de côté et de vous recentrer sur l'essentiel : vous aimez-vous, avez-vous envie de faire une partie de chemin ensemble, quelles sont les valeurs qui vous ont rapprochés, qu'attendez-vous d'une vie  en couple...Enfin toutes ces questions fondamentales que chacun est en droit de se poser au début ou en cours de relation...Personne d'autre que vous deux n'est en droit de dire ce qu'il vaut mieux pour vous...Peut-être serait-il utile de te faire aider par un professionnel afin de mieux voir en toi et ne pas te laisser influencer. Quel que soit ton choix, il sera respectable. Dans la vie chacun fait ce qu'il peut, du mieux qu'il peut, l'important c'est de vivre du mieux qu'on peut.


Bonne route.

KYNA976.
Abonné

Merci beaucoup capuccino,

Pour tes lumières, c'est vrai que ces trois questions que tu cites un peu plus bas,

j'y ai jamais vraiment réfléchie, je l'ai déjà noté sur papier et je compte m'y pencher dessus et y répondre, "du mieux que je peux".

Amicalement.

Kyna

Courtepatte.
Abonné

Je suis bouleversée par ce forum que je viens de découvrir.

Je voulais juste apporter un tout petit témoignage d'espoir: j'ai comme toi, quelques semaines avant mon mariage, senti que j'allais faire une bêtise, et essayé d'en parler autour de moi. Aussi bien mon fiancé que ma famille et mes amis m'ont ri au nez et dit: "allons, allons, c'est bien normal pour une femme de stresser un peu avant son mariage!" N'empêche que trois mois après le mariage, j'écrivais dans mon journal intime: "J'avais cru que le mariage allait arranger les choses, mais non, ça va toujours aussi mal, que vais-je devenir maintenant?"

Il m'a fallu plusieurs années pour trouver le courage de mettre fin à cette histoire, et pourtant la pression était bien moindre sur moi que sur toi. Mais j'étais le premier divorce de la famille, et je me sentais vraiment nulle d'en arriver là. Cependant, voici ce qui s'est alors produit:

  • mon ex-mari a été très soulagé qu'on se sépare; pour lui aussi, c'était mieux de mettre fin à ça; il est d'ailleurs devenu un "ex" parfait!
  • le premier choc passé, ma famille a montré beaucoup d'affection et de chaleur pour moi, en grande partie parce qu'ils m'ont retrouvée comme "avant": plus gaie, plus ouverte, moins amère. J'ai vite commencé à aller beaucoup mieux et ça a été tout bénéfice pour ma famille aussi;
  • ma soeur, qui avait réagi le plus négativement, est maintenant à nouveau ma meilleure amie; je n'ai pas perdu son affection, contrairement à ce que je craignais;
  • j'ai depuis lors rencontré un homme formidable, je me suis remariée, et nous avons maintenant ensemble un formidable petit garçon; un vrai cadeau de la vie,je te jure!
  • mon ex-mari est devenu un très bon ami, et nous les voyons régulièrement, lui et sa nouvelle femme.

Donc Kyna, juste pour dire: il y a un après. Et cet après peut être très ensoleillé.

Maintenant il ne me reste plus qu'un souci: des kilos en trop. Bien peu de choses, tout compte fait!cool

Et la leçon de tout ça, que je n'oublierai jamais, c'est: apprenons à nous écouter. Nous, et nous seuls, savons ce qui est bon pour nous.

Bonne route à toi!

Isana.
Abonné

Je ne peux que plussoyer à tout ce que vient d'écrire Courtepatte !  Mille fois d'accord !

Courage Kyna, suis tes intuitions ;-).

Kahlia.
Abonné

Super Courtepatte! C'est pas facile de s'écouter soi-même et encore plus difficile de passer à l'acte. Quel courage!

J'espère que ça mettra un peu de baume au coeur de Kyna.

apolline.
Abonné

Coucou kyna,

Ton post m'a fait réfléchir inscrite depuis huit mois tu t'es mariée il y a trois mois donc apres cinq mois de "travail" sur toi;je me demandais et aimerait avoir vos témoignages les filles à savoir que pendant ces périodes ou l'on réfléchit sur soi il est opportun de prendre de "grandes décisions "que cela soit négatif ou positif.mariage,divorce,déménagement etc...n'est-on pas "fragiles" dans ces moments?

 

maligne.
Abonné

Chère Kyna,

tu n'es pas sans savoir que c'est bien parce qu'on nous dit de maigrir qu'on grossit. J'ai une amie dont le mari dit l'aimer encore plus depuis que'elle a perdu un sein suite à un cancer. J'ai une amie qui a trouvé son mari sur un site internet pour rencontres sérieuses à l'attention des femmes rondes: elle se fait admirer tous les jours! Je ne comprends pas cette menace de "voir ailleurs", car elle sape le travail qu'on fait au quotidien pour s'aimer et donc respecter son estomac et ne pas le traiter comme un vide-ordures.

Je comprends parcontre que quand on a un gros souci, c'est extrêmement difficile de ne pas céder aux EME. En ce qui me concerne, c'est justement qunad je mange sans arrêt, que je me demande quel est mon souci du moment. C'est un symptôme.

Je te sohaite de sortir de cette spirale "menace, donc poids, donc menace..." Et de récupérer un amour sans conditions...

Ann.
Abonné

Bonjour,

Juste un mot parce que je viens seulement de lire ton message.

Le problème avec les proches, que ce soit le mari, les parents, les enfants, les collègues, les amis, etc... c'est qu'ils peuvent nous soutenir et être nos alliés mais ils peuvent aussi nous "casser" et etre nos "ennemis" quand on a des projets de changement.

Il te faudra prendre de la distance avec les réactions de ton mari. Et faire ce plan pour toi, sans t'occuper de lui. Après je sais c'est difficile, mais je ne sais pas si tu peux trouver une autre solution.

Pour le soutien, tu peux le trouver ici sur les forums, avec ta coach, avec peut être une aide psychologique ou d'autres personnes (amis, famille) autour de toi...

Mais va falloir prendre de la distance avec les réactions de ton mari car tu peux voir qu'il ne t'aide pas et que ces réactions ne t'aideront pas à réussir et en plus cela te fait du mal.

Haut de page 
X