Défi dégustation repas de fête - 24122015

izabelle
Animatrice forum

un petit fil pour ceux qui font des repas de fête

le défi est ici d'être dans le plaisir, la dégustation  au moins une fois au cours du repas

au moins une bouchée par plat.....

 

porter son attention sur le goût, c'est déjà faire de la pleine conscience, être dans le présent

 

 

pour ma part je n'ai pas beaucoup de repas de fête, mais au moins un petit ce soir intime à la maison et demain midi chez mes parents

 

donc ça sera l'occasion de relever ce défi

 

je sais que c'est plus compliqué pour ceux qui recoivent beaucoup de monde, mais justement ce défi est une bonne idée pour se reconnecter à ses papilles  et.... déguster

Commentaires

Primevere92.
Ancien abonné

Génial, j'adhère !

justement je viens d'appeler ma mère chez qui je déjeune demain, elle revenait des courses, ravie d'avoir trouvé le mascarpone dont elle avait besoin pour une recette ... aïe aïe ça promet...

 

ce que j'aime dans ta formulation du défi, c'est qu'on se met la barre pas trop haut: juste déguster une bouchée par plat, ça semble largement faisable, non ?

rendez vous très vite ici pour faire le point ....

Lua Nova.
Abonné

J'adhère!

Ce soir repas avec l'amoureux, que a nous deux.

On fait facile: menu tout fait de chez Auchan, à chauffer au bain marie. Petites portions e qualité gustative.

Dessert que j'ai été cherché à la boulangerie: buchettes individuelle. Ou de la glace, si on veut plus lèger.

Voilà, belles fêtes à tous et bon appétit!!!

Primevere92.
Ancien abonné
Alors, témoignage en direct... J'y arrive presque... Pas évident ma sœur vient d'annoncer qu'elle est enceinte, c'est beaucoup d'émotion et ça ne facilite pas l'attention à la dégustation .... Je suis très heureuse.
izabelle
Animatrice forum

félicitations pour la futur tatie !   et bravo de garder néanmoins l'attention à tes sensations

 

pour ma part le 24 au soir c'est moi qui avait fait le repas, et franchement c'était super fameux, je pense avoir dégusté au moins 5-6 bouchée sur le plat (soit quasiment tout !!!  wink)   et idem sur le dessert

bien sur dans le calme de la maison, à trois, avec de très bons produits, c'est assez facile

 

le 25 midi chez ma mère, j'ai dégusté les huitres, incontestablement....

sur le plat j'ai dégusté au moins deux bouchées et le dessert pas trop, j'étais critique car c'est moi qui avait fait la buche, mais si elle était belle, elle était un peu moyenne en gout,   j'ai trop improvisé sur ce coup-là

du coup j'ai pu bien observer à quel point une attitude critique nous emporte très loin de la vraie dégustation

certes on porte attention au goût, mais finalement on sort du présent

 

je n'ai plus vraiment de repas de fêtes de prévu, mais un repas chez des amis sûrement tout de même dans les jours à venir, une occasion de plus donc...

Anmary.
Abonné

Pour moi petit repas tranquille à deux ... au coin du feu alors oui j'ai réussi à penser "dégustation" au moins sur quelques bouchées mais pas sur tout hélas, ce n'est pas encore quelque chose d'acquis, bien loin de là ....

et puis j'ai pris deux kgs déjà ces dernières semaines car je crois que je me suis un peu trop lâchée sur le chocolat

Jusque là, aucune culpabilité mais je sens que ça se promène autour de moi cette vilaine bébête, il est temps de ma reconnecter et de méditer pour voir ce qui me titille ... bon, c'est vrai que je pars travailler tout à l'heure, j'ai pas vraiment envie ...

A l'aube de 2016 en tous cas, je me demande si je ne devrais pas refaire tout le parcours alimentaire pour vérifier si j'ai tout bien compris et si réellement ma pratique est à la hauteur de la compréhension acquise ou pas lors des différents palliers.

Au regard des différents témoignages je vois que certains ont fais le programme plusieurs fois, c'est peut-être une bonne chose.

en tous cas je le sens bien comme ça, pour paufiner ...

izabelle
Animatrice forum

sans tout refaire, tu peux aussi refaire certaines étapes  à la carte, en utilisant les outils

ou bien en lançant des défis sur le forum....

il est vrai que la plupart des compétences se travaillent dans le temps

Kaylee
Marraine

Défi d'un autre genre pour moi : j'étais toute seule pour Noël (j'ai l'habitude), et je suis contente d'avoir réussi à ne pas m'empiffrer pour me consoler d'être justement toute seule. D'autant plus difficile que j'habite en face de chez Picard (les délicieux surgelés, pour celles qui ne résident pas en France).

Pour la Saint Sylvestre, ce sera peut-être plus difficile, peut-être le moment de mettre en pratique le défi d'izabelle puisque mon fils descend pour 3 jours avec sa petite amie, et m'envoie par SMS au fur et à mesure de ses envies la liste des plats qu'il voudrait que je prépare, notamment : feuilleté aux crevettes, fondant au chocolat avec de la crème anglaise, chou rouge aux pommes et aux marrons, et la liste n'est pas finie. Sans omettre "de l'eau de Vichy pour digérer", m'a-t-il précisé wink

Je vais me remémorer des propos du Dr Apfeldorfer, dans le genre : c'est moi qui prépare tout ça, donc je peux en refaire quand je veux, donc inutile de vider tout le plat. En général quand je cuisine j'ai moins faim, comme si les odeurs me rassasiaient déjà.

melot.
Abonné

Hello !

En ce qui me concerne le repas de Noël familial avait lieu ce midi. J'ai inconsestablement trop mangé mais j'ai dégusté mon morceau de foie gras maison qui était délicieux et je n'en ai pas repris, sans frustration ; la salade russe était à tomber et j'ai lutté pour ne pas me resservir une trop grosse part ; le chapon farci : j'ai mangé une petite cuisse et pas la farce qui ne me disait rien, et j'ai plutôt dégusté, mais je me suis surtout concentrée sur les marrons qui étaient servis en accompagnement (je n'ai pas pris de pommes de terre au jus : je savais que je n'aurais pas assez de place et j'ai préféré profiter des marrons, plus rares) que j'ai vraiment appéciés et dégustés. J'ai pris de la mâche car elle avait l'air bonne, et je l'ai dégustée, mais sans faim (évidemment je n'avais plus faim : logique à ce stade !) et la bûche ne me disant rien, je n'en ai pas pris. En revanche j'ai mangé deux chocolats hyper bons, mais trop vite et sans les déguster (quel dommage...).

Donc c'était trop mais j'ai plutôt bien géré par rapport à ce que j'aurais pu faire avant. J'ai évidemment trop bu (mais là aussi beaucoup moins qu'avant, en alternant eau gazeuse et vin tout du long) et bien sûr dégusté mon vin, même si j'aurais pu mieux faire de ce côté-là aussi.

Autant vous dire que je n'ai pas faim pour l'instant !

Petronilles.
Abonné

Bonsoir et Joyeux Noël à tous !

Pour moi le repas de Noël à été à peu près OK, j'ai dégusté du mieux que j'ai pu, et pas si mal que ça au final.

Je ne saurais pas compter en nombre de bouchées, mais je sais que j'essayais de me recentrer sur moi-même au moins à chaque fois que je me servais une nouvelle chose. Le résultat sur la balance était d'ailleurs pas trop catastrophique du coup.

J'en étais tellement contente que le lendemain j'ai été incapable de ressentir la moindre sensation alimentaire. Je n'ai pas su écouter ma faim, et j'ai mangé que des choses tabou que je ne mangeais pas avant LC.

Et là le verdict sur la balance ce matin a été impitoyable. Ça m'a anéantie. Je me suis sentie toute la journée tellement tendue, énervée, angoissée même...et j'ai mangé. Je me sens perdre pieds. Je ne contrôle plus, mais je ne ressens plus non plus. Donc ça risque de monter en flèche...

izabelle
Animatrice forum

bravo pour l'attention portée à la dégustation des repas de fête

Petronilles, je comprends que tu étais sans doute trop dans le contrôle pour ce repas de Noël, voulant à tout prix bien faire

et le résultat dans ce cas se fait en effet sentir le lendemain sous forme de compulsions

tu sais c'est normal au début de chercher à trop bien faire et de décompresser le lendemain

je te conseille de ne pas te peser tous les jours dans cette période ça ne sert à rien qu'à activer le contrôle, et recréer de nouvelles EME, restrictions et donc  compulsions

essaie de te recentrer sur ce que tu ressens, dans le présent, et ne pas suivre ta tête qui échaffaude plein de plan pour maitriser la situation

essaie d'accueilllir ces sentiments difficiles que tu ressens en étant gentille avec toi-même

tu vas retrouver tes ressentis, ne t'inquiète pas

et tout cela va s'intégrer peu à peu, il faut te laisser le temps et ne pas être rivée à la balance

 

je te félicite de ta dégustation du repas de Noel, c'est super,  maintenant tu n'as plus qu'à faire une chose : te recentrer à nouveau sur toi

bien sûr c'est plus dur quand on ressent de l'inquiétude, de la culpabilité, peut-être un sentiment aussi de ne pas y arriver

c'est plus dur, mais en étant bienveillante avec toi  tu réussiras à re-porter attention à toi-même

 

simplement essaie de ne pas penser les sensations alimentaires comme un régime, avec la récompense  perte de poids

essaie de sentir surtout combien c'est agréable de pouvoir se nourrir comme ça

Petronilles.
Abonné

Merci izabelle :)

Je sais que tu as raison, c'est juste tellement dur d'accepter l'absence de résultats.

Oui, j'essaye de bien faire pour mettre toutes les chances de mon côté.

Ca fait un mois déjà que je remplis des carnets et que je me centre sur moi-même, et je n'ai toujours pas ce déclic tant attendu.

Et ne pas me peser serait trop difficile pour moi à ce stade d'incertitudes et de peur.

izabelle
Animatrice forum

oui tu essaies de bien faire, mais sans doute que ça fait trop de pression et ensuite il y a une certaine décompression

en fait dès qu'on est dans le controle,  on se prépare déjà la perte du controle

car il est totalement impossible d'être dans le controle 24h/24, pour tout comportement

 

or bien sûr cela n'est pas simple de sortir du controle alors même qu'on se sent en danger

il est sûr qu'on a plutôt envie de se rassurer, de voir des résultats chiffrés, et donc on a tendance pour ça à se mettre la pression

donc cercle vicieux, puisque la pression produit des EME  le lendemain ou le surlendemain

 

c'est pourquoi la seule  "issue"  c'est en fait le moment présent

le controle va continuer à être là, ta tête à chercher des solutions, mais en centrant ton attention fréquemment sur le moment présent,  tu vas porter moins d'attention  au travail sympathique de ton cerveau (mais contre-productif pour l'instant)

c'est vraiment dans le moment présent que tu trouveras la clé pour sortir de ce cercle vicieux

c'est dur à expliquer car il faut l'expérimenter, et souvent, pour que cela devienne une réalité

 

c'est à dire quand tu manges, être vraiment dans le présent

et être dans le présent quand on mange, c'est être dans le gout, pur et simple, la sensation gustative

ne pas prendre de décision, ne pas faire de "plan", ne pas faire de résolution

être simplement DANS le goût, dans le présent de ce goût

 

essaie de faire ce simple exercice pour commencer

et d'attendre la faim autant que possible

si tu es déjà familiarisée avec la bonne faim, la rechercher le plus souvent possible

le reste tu ne t'en occupes pas :

la faim  et  la sensation gustative....

 

plein de bonnes pensées pour toi

Petronilles.
Abonné

izabelle, j'ai envie de te faire des bisous !!!!!!!!!!!

 

Comment tu fais pour ne pas te fatiguer à répondre à toutes mes complaintes.

Oui, le moment présent !

C'est ça !

C'est ça le déclic que je recherche tant ! Je sais que c'est ça. Maintenant il faut que je le comprenne avec mon corps et pas que avec ma tête.

 

Maridav.
Abonné

c'est vrai que tout ce que tu dis IZA c'est balaise!!

 

COOL pour ce déclic Petro winkwink

 

Le moment présent. Ah tout un programme! Je pratique de plus en plus...mais en état "d'urgence", impossible. La vague me submerge...et c'est trop tard!

 

Pour moi repas de fête ont rimé avec trop...beaucoup trop...mais je ne suis pas tombée dans le tout ou rien c'est déjà ça!

bye

izabelle
Animatrice forum

merci les filles vous êtes mignonnes ça me fait plaisir de vous être utile

c'est quand même mon métier puisque je suis psy, tout de même, mais une psy ayant très très peu de patience pour les complaintes en fait...

donc cela veut bien dire que cela n'était en rien des complaintes tes interventions Petronilles, sinon tu peux être sure que je n'aurais pas pris autant de temps pour ressentir ta problématique et tenter de te guider

ce sont des interrogations légitimes et cela profite à tout le monde finalement....

je suis moi également souvent dans la même problématique, mais un peu plus loin sur le chemin puisque j'ai eu l'occasion d'utiliser ces outils formidables de la pleine conscience et de l'acceptation émotionnelle depuis qq années

le moment présent est une clé fondamentale, mais en effet, il faut le VIVRE pour vraiment sentir à quel point ça peut faire la différence

la bonne nouvelle c'est qu'à tout moment on peut s'ouvrir à l'expérience du présent, il est toujours là, par définition  wink

 

j'ai lu une citation d'un bouquin de pleine conscience qui m'a beaucoup plu, et qui est utile car on a souvent tendance à faire l'inverse :

"La pleine conscience est une façon de nous lier d'amitié avec notre expérience"

et dans le moment présent bien sûr....

Titiaves31.
Inscrit
Ah mince! J'aurais dû voir ce fil avec ce défi avant Noël 2016!? Très intéressant à lire et je vais essayer de déguster une bouchée de chaque plat au Nouvel An qui approche. Et je vais rajouter la dégustation d'une gorgée. .. surtout pour le champagne! Finalement je m'aperçois que c'est presque le plus dur à gérer pendant un repas de fête car la satiété et la satisfaction sont fortement perturbées avec l'alcool et les petites bulles. J'avais lu un article sur le slow drinking, et bien je vais essayer de faire ça sur 3 gorgées : défi = déguster le plus lentement possible !!
minifouine.
Inscrit

Je vais penser à le faire pour le réveillon du jour de l'an => ça va être facile, je ne vais préparer que des bonnes choses !

Bon réveillon de fin d'année à tout le monde !

X