Echec ou pas ? - 24052013

Aphrodyta.
Abonné

J'en suis au carnet découverte de la faim, et normalement ils préconisent de prendre une collation pour se caler. Mais je n'ai pas respecté cela, car ma faim m'a poussé à prendre un vrai repas (ou une très grosse collation). Du coup je ne sais pas si c'est un échec ou pas, j'ai mangé plus tard que d'habitude, mais la faim déclenche chez moi une irritabilité insupportable (surtout pour mon entourage). Bon c'est une bonne chose car je pensais ne jamais avoir faim....alors qu'en fait si!

J'ai moins mangé aux repas suivants, surtout celui du soir, et je n'ai pas pris de goûter comme d'habitude.

En fait ma question est : c'est quoi une collation ? C'est un genre de mini repas ? (une pomme, une barre de chocolat, les deux ?) Je dois prendre ça quitte à avoir encore faim ensuite ?

Commentaires

Noelle
Marraine

Bonjour Aphrodyta

 

Ce qui t'arrive et ce que tu fais, en tout cas, ce n'est pas un échec!  tu es ici dans la decouverte , dans une forme d'expérimentation avec bien sur des surprises, des trucs etonnants, des réponses personnelles de ton corps, de tes emotions, de toi, en un mot. .

et tu decouvres ta faim, quelle chance! bein sur il se passe des choses auxquelles tu n'etais pas préparée et qui ne collent pas forcement a ce que tu attendais, mais l'essentiel est que tu arrives a decouvrir ta faim, surtout si tu pensais ne jamais avoir faim!!

sur la collation, je crois qu'il y a un lexique dans mes outils, mais si tu as pris un repas et que tu as ensuite modulé en fonction de ta faim, bien, tu progresses, meme si tu n'es pas dans l'extreme orthodoxie!!

Bonne poursuite de tes decouvertes

laupulence.
Abonné

Etrême orthodoxie ??? Bouhhhh frown Il y aurait donc des dogmes à respecter ???

C'est vrai qu'il y a des phases déroutantes dans ce parcours, des moments où on se sent perdue car à aucun moment justement on ne nous parle de quantités où d'aliments types à privilégier etc...

C'est justement ce qui permet à chacun(e) de pourvoir manger selon ses besoins (car il est clair que là-dessus, le régime de l'une ne peut suffire ou convenir à l'autre). Mais en même temps, on a le sentiment de manquer de repères !!! Or nous sommes (ou devrions être) la meilleure personne pour fixer ces repères, non ?

La nature humaine est complexe ^^

FRED73
Marraine
En fait, je pense qu'il disent de prendre une collation quand tu as faim pour te permettre d'attendre le repas suivant sans avoir une trop grande faim. C'est aussi parce que quand on travaille, on n'a pas la possibilité de prendre un vrai repas à n'importe qu'elle heure. Alors pour tenir et que sauter le petit dej ne soit pas trop angoissant, ils préconisent de manger une collation quand arrive la faim. Si tu as pu manger un vrai repas quand la faim était là c'est très bien.
izabelle
Animatrice forum

déjà important en effet de ne pas considérer ce que tu vis comme un échec, tout ceci sont des expériences qui vont te permettre d'affiner tes compétences par rapport à tes sensations

la collation, normalement, permet de calmer la faim jusqu'au repas suivant, donc théoriquement ça doit être "moins" qu'un repas, lequel nous apporte de l'énergie pour une demi-journée...

si tu n'es pas habituée à la faim, le stress induit  t'a peut-être poussé à manger un vrai repas à la place de ta collations,  eh bien ce n'est pas grave

le but de l'éxpérience, c'était bien la faim....

nouvomoi.
Abonné

Mais petit à petit, tu vas "ressentir" la quantité à manger pour calmer ta faim, mais avoir de nouveau faim pour le repas suivant.

Si si, c'est possible !!!wink

Je crois que ça s'appelle l'apétit prévisionnel ou quelque chose comme ça !!!

Totom.
Abonné

Bonsoir les filles,

 

Je me permets de rebondir sur ce sujet car je vais commencer aussi et je suis TERRORISEE ... en effet , moi j'ai faim le matin, vraiment FAIM et tellement faim que je suis obligée de faire un encas dans la matinée car mon déj ne me suffit pas ...

Donc je pensais essayer de tenir le plus longtemps possible sans déjeuner et me faire un vrai p'tit déj quand je n'en pourrai plus ..au moins les  3 premiers jours ... (pour diverses raisons : le premier faut attendre la petite faim donc ca va aller très vite, le deuxième : j'ai sport pendant midi, donc faut pas y aller le ventre creux, le 3ème je serai au boulot et là ça me fait peur car je suis en clientèle)et je vais mettre le paquet sur le 4ème jour pour voir si j'arrive à tenir jusque midi sans mourir (lol)  ...puisque je serai à la maison ...

Mais sincèrement j'ai peur ..car je fais beaucoup d'hypo et cet exercice me fait très peur, d'autant que je sais très bien quand j'ai faim ...

ALors j'espère qu'en faisant un vrai p'tit déj, je ne vais pas tout faire foirer .. je pense par contre que grace à ça, je ne ferai pas de collation ...

Il faut savoir que je dîne toujours assez leger et qu'il m'arrive souvent d'avoir faim quand je vais me coucher, donc le matin j'ai le ventre creux et je le sens bien ...j'attends toujours 50 minutes au moins avant de déjeuner mais je suis une vraie zombie tant que je n'ai pas mangé..alors j'imagine même pas la galère qui m'attend pour ces 4 jours que je commence dimanche ...

Noelle
Marraine

Bonjour Totom

 

tu as l'air en effet de redouter la faim, tu en parles egalement sur un autre post!

peut etre peux  tu juste considerer qu'il s'agit d'une experimentation  que tu pilotes, et a laquelle tu peux renoncer si tu le decides , et  que tu peux faire d'une façon imparfaite

 

et  t'aider avec la rpc , sur cette peur là,  en accueillant cette peur, sans chercher a l'eviter ni a la combattre (je suis en pleine lecture de Tich sur la colère et il me semble que tu peux agir vis a vis de cette peur là comme tu pourrais agir vis a vis  d'autres emotions telles que la colère)

 

Bon courage pour cette étape

nouvomoi.
Abonné

[quote=Totom]

"Mais sincèrement j'ai peur ..car je fais beaucoup d'hypo et cet exercice me fait très peur, d'autant que je sais très bien quand j'ai faim ..."

Bonjour Totom

Es-tu sûre de faire des vraies hypoglycémies ? Je croyais aussi faire des hypoglycémies, avec fringale, jambes en coton, maux (j'allais écrire "mots"!!) de tête. En fait, c'est l'émotion, le stress, l'angoisse. Pour être sûre, en cas de vraie hypoglycémie, on prend un sucre, ça se calme instantanément. Si tu prends un aliment sucré et que ça ne se calme pas, c'est émotionnel. Dans la rubrique "vos questions à GA et Z, il y a un fil où j'ai trouvé des réponses.

Si tu te mets trop la pression sur la faim le matin etc, ça peut te déclencher des émotions qui peuvent se traduire par des fausses hypoglycémies, fausses faims etc ...

"Il faut savoir que je dîne toujours assez leger et qu'il m'arrive souvent d'avoir faim quand je vais me coucher, donc le matin j'ai le ventre creux et je le sens bien ...j'attends toujours 50 minutes au moins avant de déjeuner mais je suis une vraie zombie tant que je n'ai pas mangé..alors j'imagine même pas la galère qui m'attend pour ces 4 jours que je commence dimanche ..."

Pourquoi tu ne manges pas plus le soir ? Si tu as faim en te couchant et si tu es sûre que c'est de la vraie faim, pourquoi tu ne prendrais pas une petite collation ??

Bon courage smiley

Totom.
Abonné

Nouvomoi, j'en ai fait une ce matin (petite) : j'ai déjeuné à 7h45 normalement ... à 11h, j'avais déjà bien faim, mais je tenais sans problème ... et alors que j'étais en rendez vous clientèle, j'ai senti que ça partait en live : ce sont mes yeux qui commencent par ne plus réussir à fixer, la concentration diminue, la faim n'est plus trop présente au sens physique (mon ventre me fait moins mal), mais je me sens de plus en plus faible, je me sens partir et je sens que je lutte pour ne pas partir ...Heureusement j'ai pu faire un encas assez rapidement et le malaise est parti, mais reste souvent une grande fatigue après cela qui a du mal à partir ...surtout si je laisse vraiment s'installer le malaise (lorsque les tremblements arrivent c'est que je suis allée vraiment trop loin)

Alors oui, je pense que ce sont de vrais hypo, car une bouchée ou 2 d'un aliment fort sucré me permet de tenir sans malaise jusqu'au déjeuner, mais la faim reste bien présente ..il faut juste que je prenne à temps cet encas, car si j'attends trop et que je débute le malaise hypo, il me faut un temps fou pour me remettre de la fatigue induite par le lutte contre le malaise ...

 

J'ai fait du diabète gestationnel, et j'ai eu l'occasion de vérifier ma Glycémie plusieurs fois par jour, je descend très bas le matin, les hypo se confirmaient ...je ne suis plus enceinte mais les malaises sont les mêmes avant et apres mes grossesses, j'ai toujours eu des problèmes pour réguler ma glycémie le matin ...avec ou sans régime ....

 

Le soir je mange à ma faim, mais vers 19h30 ..si bien que si je me couche vers 23h et plus , je commence déjà à sentir une petite faim ... plus ou moins intense selon la teneur du dîner ...si j'ai fait du sport etc

 

Mais je vais faire cette expérience sans trop angoisser car je sais que je peux manger comme je veux ..ce qui m'ennuie le plus c'est mon humeur ..mon p'tit déj c'est sacré ... du bon pain frais tous les matins seule devant mon bol de café, ce sont mes meilleurs moments de la journée bien souvent ...et c'est ce qui me permet de "réveiller" ...

Mais tant pis je compte bien faire l'expérience, il faut que je sache vraiment !!

Haut de page 
X