EME = Juste une envie de manger ? - 11052014

Ash.
Abonné

Bonjour à tous,

j'arrive à la partie EME-zen du programme et j'ai quand même une question concernant la définition de l'EME. Quand ça m'arrive, la plupart du temps, ça répond surtout à une envie de manger tout court, de ne plus avoir faim. Par exemple, la dernière fois, j'avais faim et très envie de pain. Le seul problème, c'est que le pain, je n'en ai pas à la maison et ça ne se vend pas par morceau, mais au minimum par demi-baguette. Alors je suis allée acheter un pain, je l'ai mangé tout entier, et après bah j'étais partie, alors j'ai continué... mais le déclencheur n'était pas vraiment une émotion, c'était vraiment une simple envie de manger cet aliment pour répondre à de la faim au départ ! 

Du coup ça me laisse perplexe tout ça. Le vrai problème c'est qu'une fois que j'ai commencé je ne sais pas m'arrêter, mais est-ce que c'est vraiment de l'EME du coup si l'envie de départ n'est pas émotionnelle ? Après, c'est simplement que je me dis "oh, tant que j'y suis, je peux bien y ajouter un paquet de gâteaux, 2-3 viennoiseries... au moins je serai tranquille avec ma faim !!!". 

Pourtant je tolère bien la faim en général, mais c'est comme si quand je commençais je me disais "je ne veux plus JAMAIS avoir faim alors je me jette sur tout ce qui me passe sous la main". Je me dis que ça doit être un peu physiologique, le cerveau commence à avoir quelque chose qu'il n'a pas souvent et dont il a besoin (du sucre), du coup il en réclame toujours plus. Mais je ne me prive pas hors-EME, enfin je ne m'interdis pas d'aliments qui me font envie, je n'ai tout simplement pas envie d'aliments considérés comme "tabous" donc je mange ce que j'aime : légumes vapeur, viandes maigres (je déteste tout ce qui est trop gras alors qu'en cas d'EME je peux me faire un paquet de beignets...), poisson, pain grillé, fromage blanc, fruits frais... je n'ai pas particulièrement envie de manger des frites ou des tartes lors de repas du quotidien. Je ne me retiens pas en permanence, quoi ! 

Enfin bref, j'ai un peu dérivé... (après on se demande pourquoi j'ai du mal à faire des séances de RPC !). La vraie question, c'est comment qualifier ces envies de manger ? Dans ma tête ce n'est pas émotionnel, mais physique... 

Commentaires

Witchia.
Abonné

Pour l'EME suivant la faim je n'ai pas assez d'expérience pour te dire.

Pour les aliments tabous, est-ce que tu n'as JAMAIS envie d'aliments réputés 'tabous' en dehors de tes EME ? Je dis ça car pour ma part en règle générale je n'ai pas spécialement envie de gâteaux, frites, etc... du coup j'en mange rarement. Pourtant ça m'arrive d'avoir une bonne envie d'une tarte ou de frites en ayant faim et sans être dans une EME. Certes pas souvent mais ça arrive.

Si ça ne t'arrive jamais je me dis que peut-être que ce sont tout de même des aliments tabous pour toi sans que tu en ais vraiment conscience. Tu dictes alors par ta tête à ton corps de ne pas avoir envie de ces aliments quand tu as faim et du coup tu perds le contrôle lors de tes EME et te jette sur ces aliments.

Après comme je t'ai dit, difficile à conclure sur quelques phrases ;) c'est à réfléchir.

Ash.
Abonné

Alors il m'arrive d'avoir envie d'une pizza par exemple, mais pas forcément quand j'ai faim, juste je me dis "tiens je mangerais bien une pizza à l'occasion", et quand j'ai faim je n'en ai plus envie. Tu as peut-être raison, peut-être que mon cerveau me l'interdit inconsciemment, je ne sais pas. Mais du coup ça me complique un peu la tâche tout ça !

Lavienrose.
Abonné
Dans le parcours il est écris que c'est ton corps qui demande à manger et non le cerveau. Par contre ton cerveau te dit: "foutu pour foutu je finis le pain" " j'ai trop peur de la faim alors je finis".... Et quand en effet c'est la tête qui prend les commandes c'est bien une EME. La prochaine fois tu pourrais faire ce petit exercice( qui est dans le parcours) Tu achetes la demi-baguette tu coupes le morceau qui te fait envie et avant de la manger tu jettes le reste!!!! Tu t'assoies et la tu dégustes ton morceau de pain. Bonne dégustation.
titelilidu27.
Abonné
Tout a fait d'accord avec la vie en rose... Le début était de la faim une vrai faim donc tu as eu envie de cette baguette mais aprés seulement ça s'est transformée en EME car ta tête a repris le contrôle sur ton corps et ta dit : "hum je me laisserai bien encore tenté par ce bon pain" ;-) C'est a ce moment que tu as eu l'EME, au moment ou tu ne te disais plus : "ce pain est bon, j'avais faim..." mais : "hum il est bon je vais en reprendre encore et encore" C'est un peu shématiser mais c'est ça ;-) Et pour les produits tabous si tu n'en a pas envie en temps normal genre tu n'es pas du tout attirée par une bonne pizza ou un bout de chocolat c'est simplement que tu n'as pas ses aliments tabous sinon je suis d'accord avec ash c'est que ton cerveau bloque dessus et ce dit: "non ça cest pas bon pour moi" je dois pas en manger... Alors si tu ne sais pas un petit test met toi ses aliments devant ton chemin et observe toi en pleine conscience est ce que tu te dis : "hum une pizza je me laisserais bien tenter...oh non c'est pas bon pour moi c'est trop gras" ou : "oh une pizza qui a laisser trainer ça ...moi je cours pas apres..." par exemple... et la tu sera si c'est parce que tu n'en a pas envie ou parce que tu te le refuse... En espérant tavoir apporter quelques réponses
izabelle
Animatrice forum

oui c'est une EME à partir du moment où tu ne peux t'arrêter bien que tu aies "senti" que tu étais rassasiée à mi-parcours

l'émotion en question c'est ça :::  "je ne veux plus JAMAIS avoir faim"

ou simplement la difficulté à laisser

 

les EME ne sont pas forcément déclenchées par des émotions très désagréables, mais souvent de petits inconforts,  genre devoir "s'arrêter"  alors que c'est bon,  ou devoir gacher de la nourriture, ou encore  la simple frustration de s'arrêter

 

mais je te rassure, bientôt tu seras tout à fait capable de t'arrêter, au bout de qq bouchées, rien qu'en ressentant ton rassasiement ou ta satiété

il faut juste un peu de temps

 

l'envie de manger de départ, dû à la faim, c'est ok

l'impossibilité de s'arrêter, c'est "émotionnel",  mais tu vois qu'émotionnel, c'est large, ça comprend des petits inconforts,  parfois c'est même la simple  "peur" de ne pas sentir sa satiété qui est en cause....

je crois que tu dois juste apprendre à vivre ce truc - là  : laisser sans regret une nourriture si tu es rassasiée

et le fait que tu ne sois pas en restriction, eh bien ça fait que tu pourras apprendre cela plus vite, donc tant mieux

dgiraud.
Abonné

Bonjour,

dans le programme, j'en suis à l'étape : "je note mes EME" et bien je n'en ai jamais eu autant depuis que je les note!!!!!

Avant de les noter scupuleusement, j'arrivais à en gérer certaines. Et là patatras, aucune volonté. Alors je jongle et j'attends d'avoir faim pour remanger. Mais je ne suis pas très satisfaite de moi. C'est vrai, je suis perfectionniste. Et j'aimerai que les choses se mettent en place plus vite.

J'ai quand même évoluer positivement puisque je ne suis plus dans un rapport de culpabilité vis à vis de ces EME mais j'aimerai mieux les gérer.

Petite question : qu'en est il des EME liées aux hormones? Moi j'en ai plus souvent avant les règles.

Et puis je ne me pèse  que lorsque c'est demandé dans le programme et j'ai commencé à maigrir. avant je me pesais tous les jours, voire plusieurs fois par jour.

Je pratique la RPC mais pour l'instant je n'en vois pas encore les bénéfices vis à vis des EME.

Je vais essayer l'image refuge.

J'ai bien compris qu'on aura toujours des EME et qu'on va nous apprendre à mieux les gérer.

Voilà où j'en suis.

Au plaisir de vous lire...

dgiraud.
Abonné

Bonjour Ash,

je me reconnais absolument dans ce que tu décris. L'épisode du pain je l'ai vécu pas plus tard qu'hier et ce matin: j'ai mangé un pain entier au seigle, avec du beurre : repas du soir et petit déj. Mais c'est vrai qu'au départ, surtout hier soir, j'avais faim et je n'ai pas pu m'arréter. Et je ne suis plus dans un système de frustation et de culpabilité. Alors comment expliquer ces peudos repas où l'on ne se controle pas?

A bientôt

izabelle
Animatrice forum

dgiraud, pour le pré-mentruel, je l'avais totalement avant, plus du tout maintenant

mon interprétation  de la chose est que lorsqu'on se controle beaucoup,  au moment des règles, on redevient plus "instinctives",  les émotions remontent plus à la surface, et quand on l'ahbitude de beaucoup se calmer en mangeant, eh bien du coup on active plus ce réflexe là

 

maintenant que j'accueille beaucoup plus mes émotions et mes ressentis, notamment les désagréables, sans plus chercher à les controler, les modifier, les combattre,  eh bien en période pré-mens je n'ai plus de recrudescence d'EME

 

le fait que ça augmente quand tu les notes est tout à fait classique

c'est à dire que tu te confrontes à la réalité de ton comportement alimentaire,  et le fait de constater les EME peut entrainer une culpabilité,  laquelle génère des EME

tu dis que tu n'as plus de culpabilité, mais sans doute qu'il en reste un chouilla et c'est normal.....

moi quand je mange sans faim, je me sens toujours coupable

simplement avant je n'en n'avais pas conscience et du coup,  eh bien je mangeais pour faire disparaitre cette émotion

maintenant j'essaie d'accueillir simplement cette émotion là, très inconfortable  (surtout moi je l'ai refoulée toute ma vie)

et  me dire  "ok, je me sens coupable d'avoir mangé sans faim, et j'ai peur aussi, de ne jamais y arriver"  et puis je me centre sur mon corps, ce que je ressens dans mon corps, mon ventre, tout ça

je lache ma pensée et je reviens au corps, au mment présent

 

c'est vrai qu'il faut "accepter" de ressentir des choses pas trop agréables pour ne plus avoir besoin de les calmer

c'est aussi tout l'intéret de la RPC, mais c'est au bout d'un peu de pratique qu'on en voit les effets

 

bonne continuation à toi

Haut de page 
X