EME-Zen... ensemble - 22042013

izabelle
Animatrice forum

Bon je continue sur ma lancée des expériences collectives car je trouve que ça aide bien pour appréhender les exercices du programme....

Cette semaine j'avais envie de me re-pencher sur l'EME-Zen

l'EME-Zen entre lui et moi c'était un peu  "je t'aime moi non plus"

je l'ai découvert avec émerveillement, au bout de trois jours je lui claquais la porte au nez.....

 

cela m' a pris du temps avant de l'apprivoiser, avant de le considérer comme autre chose qu'un empêcheur de compulser en rond....

et maintenant j'ai réussi à le considérer pour ce qu'il est.... juste un outil, mais pas un outil magique ni un outil méchant, juste un outil......      et certainement pas l'outil magique qui me permettra de tout contrôler....    ni le méchant outil qui m'empechera de compulser, à la façon Dr Jekyll et Mr Hyde.....

c'est juste de pouvoir faire un espace de respiration et savoir ce qu'on ressent, de tolérer l'inconfort plus ou moins longtemps sans se fustiger si on décide de ne pas le supporter.....

 

ce que je vous propose dans ce fil, c'est de faire en même temps l'activité "J'apprends à gérer mes EME"  (étape J'approndis mes sensations et mes émotions), ou bien pour ceux qui l'ont déjà fait,  d'utiliser l'outil  EME-Zen  (catégorie émotionnel)

donc de se faire ça sur une semaine, avec le protocole ad-hoc, du moins quand on peut, le plus possible et surtout de venir ici échanger et se soutenir........

 

Moi je le fais en tous cas

d'ailleurs première EME il y a 10 minutes........  je viens de remplir mon compte-rendu...  

j'ai mangé un kiwi en réponse à un état émotionnel, parce que j'ai eu une séance très difficile avec une petite, et que ses émotions à elle, et les miennes en réponse, c'était juste........ pffff.........  difficile

 

qui me suit  sur un EME-Zen  partagé  pendant 10 jours????

Commentaires

sorcièresucrée.
Abonné

moi m'dame !

fadinarde.
Abonné

Je te suis aussi, enfin on verra, ces jours je n'ai pas vraiment d'eme (je ne vais pas me plaindre...) ou j'en ai certainement, mais en cours de repas... ça va être plus difficile à débusquer. Mais ces défis c'est chouette! A suivre, donc!

(Par contre nada côté du défi sport.... je crois que c'est pas la peine wink, je fais du sport parfois quand ça me prend, sinon j'arrive pas!)

izabelle
Animatrice forum

super sorcièresucrée et fadinarde!

moi aussi pas beaucoup d'EME en ce moment, mais souvent en fin de repas

après tout ce sont des EME comme les autres....

j'ai aussi souvent quand même encore des EME en cours de journée sans prise alimentaire, mais ça, ça compte aussi.....

et puis si on n'en a pas, eh bien tant mieux!!!!

Isana.
Abonné

Ah super idée Izabelle :-) !  J'en suis également :-) !! 

Je commence justement l'étape de l'EME-Zen ... débutée vendredi, mais zappée complètement samedi et dimanche. Puisque je n'ai pas encore rempli beaucoup, je fais quoi, je la recommence comme ça on est synchro pour les 10 jours, ou je laisse comme ça et je continue ?

Tout pareil que vous en tout cas : les EME sont plutôt calmes pour le moment (serait-ce le retour du soleil ?), et plutôt présentes en fin de repas.  Celles-là, elles sont assez tenaces ... En fait, je ne suis pas toujours certaine de savoir si avoir envie de chocolat en fin de repas est une EME ?  Je trouve que la limite est plus difficilement perceptible :-S.

izabelle
Animatrice forum

super, ça tombe bien alors!

continue ton étape, si tu finis avant nous c'est grave, tu pourras toujours prolonger d'ailleurs si le coeur t'en dit

pour moi envie de choco en fin de repas c'est une EME, même si c'est souvent moins relié à une émotion précise pour moi, plus à une espèce d'envie de "décompresser" globalement   ou alors lié à des émotions liées directement à la nourriture

alors pourquoi pas un EME Zen en fin de repas?   je le ferai moi aussi, j'ai des EME quasiment à la fin de tous les repas..

Isana.
Abonné

Oki doki, je poursuis alors ... et ça ne me fera pas de tort de prolonger d'un jour ou deux ;-).

J'ai très, très souvent envie d'un petit morceau de chocolat en fin de repas, envie de cette petite touche finale de sucré ... comme une envie de goût supplémentaire.  Mes EME en dehors des repas sont une envie de manger généralisée, sans envie précise d'un aliment, et du coup, c'est très difficile d'y trouver satisfaction puisque rien ne me tente vraiment.  En trouver les déclencheurs émotionnels me devient plus facile petit à petit.

Tandis que mes EME de fin de repas sont claires et précises : j'ai envie (besoin ?) du goût du chocolat.  J'ai fai le test plusieures fois : si je prends autre chose de sucré, ça ne me satisfait pas les papilles et je ressens alors une sorte de manque, voire de frustration.  Et pour celles-ci, impossible de définir les émotions qui se cacheraient derrière.  Bizarre non ? 

Peut-être liées à la nourriture comme tu le dis, c'est possible ... je n'y ai jamais pensé ... à creuser.

Je vais tester l'EME-Zen de fin de repas.

En tout cas, là, pour l'instant, c'est clairement l'EME de fin de journée ... pfiouuu.

izabelle
Animatrice forum

Isana, essaie de te garder une mini-place dans ton appétit pour ton chocolat, il en sera encore meilleur!!

 

grâce à toi, je viens de me faire un espace de respi   pour mon EME de fin de repas de maintenant tout de suite

cela m'a beaucoup aidé, et dédramatisé ce que je ressentais, finalement je me suis autorisée à ressentir cela et mon EME s'est peu à peu dissipée....

Soleluna.
Ancien abonné

Hello à toutes,

Nous étions quelques unes à avoir participé à la journée de thérapie avec le docteur Z, samedi dernier. On a tout particulièrement travaillé les EME. Et ce bon docteur nous a expliqué qu'il fallait s'entraîner et comment le faire. C'est une approche complémentaire, qui va se mettre en place rapidement sur le site a priori.
On en a fait un post qui récap la chose et où il s'agit de se retrouver pour échanger autour de cette question, participantes à la journée du 20 ou non. D'où mon incruste sur ce post ci ;)
Voici
//www.linecoaching.com/content/nom-de-code-204

Perso, je trouve ça pas mal du tout, l'idée de s'entraîner à froid, avant de se lancer dans le feu de l'action (ou en même temps, parce que les EME elles vont pas attendre que l'entraînement soit fini hein)
En plus ça tombe bien, j'en suis là au parcours et c'est justement sur ce point que j'ai décroché il y a des mois de cela.
:)
 

Isana.
Abonné

Chouette Izabelle !  Bravo dis :-).

Eh bien moi je viens de faire un espace de respiration pour m'apaiser car je courais dans tous les sens :je suis toute seule à la maison, j'attends que mon homme revienne avec son fils, je dois faire les caisses pour notre déménagement de samedi, j'essaie de réchauffer quelque chose pour notre repas de toute à l'heure, et à 20h  je vais chez la kiné pour mon entorse au genou ... eh bien ça a fonctionné.

Comme il y a tout ça justement, j'ai décidé de ne pas essayer de résister à mon EME, mais de profiter d'un moment de réconfort alimentaire, surtout que je ne vais pas dîner avant 20h30-21h.  Je viens donc de déguster 3 grissini et ça m'a fait du bien ... mon agitation est passée.

Merci Izabelle car c'est ta motivation qui a déteint sur moi ;-).

izabelle
Animatrice forum

oui Soleluna, j'ai vu le post, ça a l'air super intéressant tout ça

l'entrainement y'a que ça de vrai de toute façon....

bravo isana, super si on se motive mutuellement.....  moi clairement cela m'a aidé ce soir, à ne pas être dans le "contrôle" émotionel (genre je tiens tête à l'EME  et j'en ai une méga  demain.....)   mais vraiment dans l'accueil  (genre  j'ai bien le droit de ressentir ça ce soir, ce soir je suis triste je me sens seule et découragée face à mon travail, voilà quoi, je ressens juste ça, j'ai le droit....)

bon courage à tous pour ce soir.....

fadinarde.
Abonné

J'ai fait une grosse eme de fin de repas à midi. Je pense qu'une des raison était que j'ai trop attendu avant de manger, et j'avais super faim. Du coup un espèce de besoin de remplir pour soulager... Je n'ai rien fait pour l'éviter, mais au moins je me suis rendue compte de ce qu'il m'arrivait... C'est déjà un bon début de les identifier...

Je suis aussi victime de ce besoin de chocolat (ou de sucré) en fin de repas. Sinon mon plaisir est gâché.

J'ai lu quelque part sur ce site (ou dans un des livres, je ne sais plus) qu'il faut mettre devant soi l'intégralité de son repas (depuis l'entrée jusqu'au dessert, enfin, cela dépend du nombre de plats que l'on mange habituellement) avant de commencer à manger. Comme ça il est plus facile de "se garder de la place" pour les choses dont on a vraiment envie!

C'est un excellent truc je trouve, mais pas forcément très facile à mettre en place en dehors de chez soi.

Bon, pour celles et ceux qui ont une bonne imagination on peut très bien visualiser l'ensemble de son repas, histoire de gérer les différents plats pour arriver en fin de repas avec le palais satisfait et le ventre léger. Je vais essayer ça, d'ailleurs. Non parce que je vous balance la théorie, là, mais en fait je n'ai jamais expérimenté!!!

 

Ce soir j'ai eu très très envie d'un petit bout de choc après mon repas. J'ai oublié l'eme-zen (comme d'hab....) mais j'ai laissé fondre le chocolat sur ma langue plutôt que de l'engloutir de deux coups de dents. Mais maintenant, environ 15mn après ce but de choc, j'ai l'impression d'avoir encore faim... Alors était-ce une eme? Ai-je vraiment encore faim là?

 

C'est bien flou tout ça. Je sens que cette petite semaine va être instructive!

sorcièresucrée.
Abonné

je vous rejoins avec cette envie de terminer sur une note sucrée ... perso, j'essaye effectivement juste de garder un peu de place pour mon envie sucrée, ça peut être minuscule hein, là, j'ai juste mangé deux jelly beans ... je n'aime pas "garder en bouche' le goût de mon repas en fait, je préfère garder le goût sucré (mais pas tout un repas sucré non plus)

Isana.
Abonné

Bonjour à toutes :-).

Merci Fadinarde pour cette astuce de mettre tout son repas devant soi !  Ca semble tellement logique quelque part, et pourtant, je n'y avais jamais pensé.

Du coup, hier soir, en conjugant ce petit truc au conseil d'Izabelle de me laisser de la place pour mon chocolat, j'ai placé mon morceau de cheesecake maison sur une assiette, et l'ai posé sur la table pendant que je prenais mon repas.  Ca m'a effectivement permis de sentir la fin de mon plaisir gustatif sur le risotto et d'arriver à stopper pour pouvoir manger mon dessert avec encore une certaine faim.

Par contre, je n'ai pas su appliquer le même principe pour le cheesecake mdr.  Je l'ai terminé, alors que seules 3 bouchées m'avaient suffit.  Je me suis consolée et déculpabilisée en me disant qu'il y avait déjà progrès, et que j'avais moins mangé de mon plat, contrairement à ce que j'aurais fait d'habitude.  Petit pas, après petit pas n'est-ce pas ;-).

Merci les Filles :-).

Belle journée zen ;-)

izabelle
Animatrice forum

oui ce truc de mettre tout le repas sur la table a été évoqué dans le documentaire qui est passé sur france 2 récemment

je trouve qu'en effet c'est une bonne idée

moi aussi bien sûr, la note sucrée....  je me garde toujours une place.... pour un tout petit truc sucré

et le chocolat, lors d'une EME, maintenant j'ai tendance à privilégier le noir (qui finalement me fait plus d'effet malgré son manque de sucre..... il est plus "concentré" en cacao), le "humer", le croquer par mini-bouts, le laisser fondre.....    je peux me faire bien 10 min avec un petit carré et j'ai presque plus de plaisir à le respirer d'ailleurs......

izabelle
Animatrice forum

pour moi petite EME de fin de repas, je savais déjà les émotions en jeu, les mêmes que je me trimballe depuis dimanche, mais en version "fin de vie"

pour cette fois j'ai choisi de ne pas manger..........   pour me faire du bien  et me permettre d'avoir une bonne faim au diner et me faire un bon diner réconfort bien gouteux.....

Stinguy.
Abonné

Bonne idée ce post.

Pour moi, EME suite au message d'une amie, avec beaucoup d'émotions (colère, tristesse, impuissance...). Suite à l'espace de respiration, les émotions ont un peu diminué, je choisis de ne pas manger car l'important serait surtout que je me repose physiquement. Je vais aller écrire ce que j'ai sur le coeur aussi.

Isana.
Abonné

Belle EME en fin de matinée pour ma part.  J'ai tout de suite senti venir le machin après un mail encore une fois "piquant" de mon ex-mari.  Au lieu de faire la forte, nier l'évidence, ou manger, je me suis ruée dans un coin tranquil au bureau (oui, j'avoue : les toilettes mdr :-P), et j'ai fait un espace de respiration.  J'ai accueilli mes émotions en les nommant, et en les laissant passer telles des nuages dans le ciel.

Ca a fonctionné.  Petit à petit, elles se sont éloignées de moi, et au final, j'en ai même ri :-P

Et je n'ai pas mangé ces émotions ... yippie.

Je les sens essayer de revenir à ma porte depuis, par douces vagues, me faire "coucou" à la fenêtre, et je ressens une fatigue émotionnelle intense, mais ça va.  J'essaie d'aller respirer tranquillement quelques minutes quand je me sens à saturation.

 

Ah oui Izabelle, j'ai la même chose que toi avec le chocolat : avant je ne jurais que par le chocolat au lait (ou le blanc), et depuis que j'ai fait un exercice de dégustation avec un chocolat noir de noir, je me surprends à le "sniffer" avant tellement je trouve ça puissant en émotions positives et plaisantes :-P.  Et de fait, j'arrive à me satisfaire entièrement d'un tout petit morceau.  Ca fait remonter en moi le "léchage" de plats quand ma grand-mère faisait du gâteau au chocolat mdr ;-).  Bref, je m'égare :-P.

izabelle
Animatrice forum

moi ça me rappelle la chasse aux oeufs de Pâques, la seule fois de l'année où je mangeais du chocolat noir quand j'étais petite, du coup c'est associé à un super bon souvenir....

bravo pour l'accueil de tes émotions

moi une EME  là maintenant tout de suite, je vais faire mon premier espace de respiration....

fadinarde.
Abonné
Pour moi ça a été une eme de fin de repas, ce midi. J'avais suffisamment mangé, mais tout d'un coup envie de ne remplir encore avec mon yaourt , du choc, des biscuits... J'ai eu des contrariétés au boulot, une cliente de mauvaise foi, à cause d'elle je me suis fait sonner les cloches par ma collègue. J'étais furax. Boule au ventre tout le matin, même pas envie de manger. Et finalement eme! Comme, pour une fois, j'ai compris ce qu'il m'arrivait, je me suis mieux installée sur ma chaise, j'ai papoté avec mes collègues en buvant un thé. J'ai fait quelques respirations discrètes en me disant: ça va passer, tu peux supporter ça sans t'empiffrer. J'étais aussi motivée par l'envie de ne pas avoir mal au ventre tout l'après-midi. Et voilà, ça a passé. Et mon yaourt je l'ai mangé au goûter, parce que j'avais faim.
izabelle
Animatrice forum

eh bien bravo

pour moi EME toute l'après-m......

dire que je disais que je n'avais pas trop d'EME en ce moment, eh bien depuis dimanche c'est le festival.......

c'est quand même sympa de pouvoir vivre ça  sans manger de trop  (même si je me réconforte un peu quand même)

à plus!

sorcièresucrée.
Abonné

vagues de mini eme successives pour moi, j'ai mangé une fois, mais peu, et ça m'a procuré le plaisir attendu, donc c'est positif, ce n'est pas un plongeon dans les paquets sans rien y trouver d'autre que le dégoût de soi !

 

liegama.
Ancien abonné

Je vous suis également, j'ai fait la journée du 20.04 avec le docteur Z, qui (comme le rappelait Soleluna) conseille de s'entraîner "à froid". 

J'ai pris conscience lors de cette journée que j'utilisais l'EME-zen comme moyen de contrôle pour ne pas manger. j'ai compris que je pouvais me réconforter avec un aliment. J'ai compris également que j'étais terrifiée à l'idée de manger, quand j'avais une EME. 

Donc je vais déjà essayer de trouver du réconfort "à froid", en attendant la prochaine EME. 

sorcièresucrée.
Abonné

tiens d'ailleurs, tu peux développer un peu plus cet entraînement "à froid" ???

 

merci !

Soleluna.
Ancien abonné

Pour voir cette histoire d'entraînement à froid, c'est ici

//www.linecoaching.com/content/nom-de-code-204

Liegama, tu as raison. Moi aussi je pensais (comme plusieurs filles ici je crois) que la finalité de l'EME ZEN c'était de ne pas céder du tout. En fait c'est pas ça. C'est reculer un peu voire un peu plus la prise, de sorte à ce qu'on augmente un peu sa tolérance, et que quand il y a prise alimentaire, ben ca atteint son but : se calmer, se réconforter vraiment, ce que font les personnes régulées.

L'idée donc c'est de s'entraîner à froid du coup, quand vient l'EME, ben on sait mieux faire et tirer un max les bénéfices. Le docteur nous a expliqué qu'ils vont étendre cette pratique au site et nous a encouragé à partager l'expérience avec un maximum de personnes, d'où le post plus haut ;)
 

fadinarde.
Abonné
De plus en plus intéressant ce fil! Je me disais justement hier soir que je dois moi aussi mal aborder l'eme zen... Par exemple, hier soir, je sens que ma in de repas pourrais virer en eme. J'étais hyper fatiguée physiquement et nerveusement après une journée un peu spéciale. Alors j'ai fini mon repas avec un chocolat de pâques qui me fait plaisir, et ensuite j'ai filé au lit avec un DVD. Est-ce que j'ai été dans le contrôle? Ou bien est-ce que décider que j'ai plus besoin de repos que de nourriture a été une réponse correcte a mon eme? Où se trouve la frontière entre "le contrôle mental" de l'eme, et le "désamorçage de l'eme"? Si dans les deux cas je finis par ne pas manger? Dans le cas du contrôle je me retiens de manger malgré l'envie, dans le cas d'une stratégie de désamorçage (eme zen par exemple) j'accepte mon inconfort, je prend le temps de respirer et l'envie s'en va, ou tout du moins je décidé soit de supporter l'inconfort (mais alors je contrôle de nouveau non?) soit je m'accorde un réconfort en dégustant quelque chose qui me fait envie.... C'est vachement complexe quand-même tout ça, parce que toutes ces émotions et réflexes sont à appréhender avec subtilité... Enfin pour moi, pour l'instant, je crois que le plus grand et plus utile pas que j'ai fait c'est que je sais maintenant définir ce qu'il m'arrive quand je me retrouve la tête dans le frigo a manger n'importe quoi convulsivement, ou quand navale un chocolat après l'autre dans arriver à trouver ni satisfaction ni réconfort. Et de reconnaître ces moments où je dérape suffit parfois à désamorcer le truc.... J'adore ces défis fait par le biais du forum. Vivre ensemble ces expériences c'est bien plus instructif que chacun dans son coin. (Enfin je pense que c'est bien pour ceux qui ont terminé leur parcours et qui révisent les vases. Pour les débutants mieux vaut aller à son rythme pour commencer!) Bonne journée!
Isana.
Abonné

Beuh Izabelle, c'est tout comme toi : je me réjouissais il y a quelques jours en disant que je n'avais plus vraiment d'EME hormis un peu en fin de repas, et comme on dit par chez moi "bardaf, c'est l'embardée" ... vlà t'i pas qu'elles reviennent :-P.

J'ai eu énormément de contrariétés hier.  J'ai senti la vague monter en puissance au fur et à mesure de la journée.  J'ai su gérer ça au bureau en allant faire des petites pauses régulières, mais je sentais cette boule au ventre et ces angoisses tenaces malgré tout.  Du coup, en rentrant à la maison, je craignais l'atroce et abominable dérapage complet de fin de journée. 

Et tout comme vous le dites, Liegama et Soleluna, j'ai toujours compris l'EME-Zen comme une façon d'éviter de manger.  Alors j'ai tenu compte de vos commentaires, et je me suis dit que j'avais bien "toléré" mes émotions négatives pendant la journée, et que je pouvais bien me réconforter car j'admettais que j'en avais grand besoin.  J'ai fait un espace de respiration, j'ai dressé la table et je me suis préparé un chouette goûter comme j'aurais préparé un repas pour des invités. Je me suis assise et j'ai dégusté. 

Bon, il était 18h45 et comme je n'avais plus rien mangé depuis midi, je pense que ma fébrilité venait aussi du fait que j'avais réellement faim en plus de tout ça.  J'étais seule, au calme, et j'ai pris du plaisir avec mon morceau de fromage et ma tartine, puis avec un morceau de cheesecake.  Au bout du compte, ça ressemblait pratiquement à un vrai repas, mais soit  ... je me dis que le principal c'est que ça n'aie pas dérapé, et que j'ai été réconfortée par la nourriture ... grande première ;-).

Belle journée zen à tout le monde ;-).

Isana.
Abonné

Bonjour Fadinarde.

Pour moi, à te lire, je ne dirais pas que tu étais dans le contrôle hier soir.   Te dire que tu avais besoin de repos me semble avoir été la bonne réponse. 

En tout cas, je suis bien d'accord avec toi : tout ça est terriblement complexe et demande d'affiner en permanence la façon d'aborder es sensations, les impressions, etc.

En tout cas, encore merci Izabelle pour l'intiative de ce post.  Il est très utile et enrichissant.

izabelle
Animatrice forum

eh oui c'est bien pour ça que l'EME-Zen m'a donné tant de fil à retordre

quand on est très contrôleur (comme moi),  chaque chose devient un outil de contrôle

contrôler ses émotions d'abord, ensuite contrôler ses EME, contrôler son alimentation, etc....

 

alors que le principe du programme c'est d'accueillir  (ses émotions, ses sensations)

 

ce qu'il y a, pour moi, c'est un système infaillible qui m'avertit si je suis dans le contrôle plutôt que dans l'accueil  (sans compter qu'on peut parfois utiliser l'accueil comme moyen de contrôle.....   angry), ce système c'est la recrudescence des EME féroces.....

si je pars trop dans le contrôle, elles me guettent au bout de trois jours....

alors que lorsque je vais dans le lâcher prise et dans l'acceptation DE CE QUE JE RESSENS (quoi que ce soit),    les EME se raréfient....

 

c'est pour ça que vouloir à tout prix  "contrôler" ses EME c'est dangereux, parce qu'elles sont surtout un signal de quelque chose

pour moi le signal que je contrôle trop mes états intérieurs  (en lutte intérieure)

pour d'autres le signal qu'ils contrôlent trop leur alimentation (restriction)

 

 

Quand on utilise l'EME-Zen lors d'une EME, il est réellement très important  (et sinon on va très vite bloquer et ne plus l'utiliser si on est mangeur émotionnel)  d'oublier l'idée que l'EME-Zen est une arme contre les EME, car ce n'est pas le cas,  l'EME-Zen c'est simplement prendre le réflexe de porter un regard en soi-même quand on se sent poussé à manger sans faim

ça ne sert pas à lutter, à tenir, ça nous aide à porter notre conscience vers notre intérieur, à garder cette conscience que si on a envie de manger, là, c'est parce qu'il y a un état intérieur qui nous pose problème et que c'est normal....   et que si cet état intérieur est pénible, il n'est pas intolérable,  et qu'on peut aussi se réconforter, mais vraiment, avec une nourriture choisie....

 

alors oui, sortir du mode "warrior"  est parfois difficile, car on a l'impression de perdre notre motivation de base, mais pour ma part tant que je cherchais à  "ne pas avoir d'EME"   j'étais dans une impasse

les EME sont un fonctionnement normal, pas honteux, mais pour un bon nombre d'entre nous, ce fonctionnement a pris trop de place, comme réponse systématique

c'est ce systématisme que l'EME-Zen permet de remettre en question   et nous  remet ainsi en contact avec nous-même

un nous-même pas lisse, pas forcément zen justement, pas parfait, mais plein de vie, de vagues, d'émotions,  pas une image lisse des magazines,  mais quelque chose de rugueux, parfois contradictoire, mais VRAI

Isana.
Abonné

Merci Izabelle pour ces éclaircissements.

Il est vrai que depuis que je vois les choses sous cet angle (et c'est tout frais mdr), j'arrive à prendre un certain recul, à ne plus trop me prendre la tête lorsqu'une EME pointe le bout de son nez.  Quelque part, ça la désamorce avant même qu'elle puisse sortir la grande artillerie. 

Ca aide beaucoup à enlever la culpabilité que j'ai en mangeant en tout cas.  Je me dis que c'est normal, que j'y ai droit, et ça fait s'évaporer le côté "compulsif".

Comme dirait l'autre mdr : "Pourvu qu'ça dure" ;-).

 

liegama.
Ancien abonné

Alors petit rapport de la journée, je me suis déjà étonnée ce matin en partant travailler avec ma nouvelle boisson fétiche  : un jus vert, je sais pas pourquoi j'adore ce truc, mais en général ça me câle pas longtemps et là, ça m'a tenu de 8h à 13H. 

13H : déjeuner dehors (rarissime chez moi), forte frustration devant ma salade, elle était très éloignée de ma salade idéale, j'ai mangé 4 frites, 1/4 de bout de pain, et la moitié de ma salade, plus faim mais GROSSE FRUSTRATION suivi d'une belle EME; J'ai été marcher un peu, et finalement l'EME est partie, je crois que c'est parce que (pour une fois) j'ai pas trop essayer de lutter contre, j'ai simplement continuer ma journée.

18H : bonne faim, envie de me réconforter avec mon aliment réconfort, que je m'interdis depuis des lustres car je mange plus de laitages, car je crois (mais suis pas sûre que c'est vrai) que ça me donne des sinusistes. Bref mon aliment le plus tabou, celui sur lequel j'ai le plus compulsé de ma vie c'est la Häagen Dazs Pralines & Creams. Je crois que j'ai dû en manger plusieurs centaines de litres dans ma vie. 

Je me suis servie un petit ramequin que j'ai dégusté, calmement mais avec culpabilité. Du coup j'ai commencé à compulsé et m'en suis resservie un bol, résultat la moitié du pot y est passé. J'ai essayé de lutter contre la culpabilité un moment puis j'ai lâché. C'est décidé, vendredi je me lance dans l'exo "gras/sucré" 4 jours (exo auquel je résiste depuis longtemps) avec la glace histoire de voir si ça va vraiment de déculpabiliser dans manger ensuite. 

Maintenant j'ai plus faim mais me sens pas trop remplie et j'accueille les diverses pensées type :" tu es nulle, tu as encore mangé 1/2 pot de glace, tu vas avoir une sinusite, tu pourrais faire attention, tu manques vraiment de volonté" et d'autres sur le même air.

izabelle
Animatrice forum

ah oui,   "la nulle enrhumée au pot d'Hagen Daas à moitié vide "  smiley

je suis contente de te re-lire Liegama, j'ai pensé à toi quand tu postais moins, tu me manquais!

 

Isana en effet, pourvu que ça dure!!

 

pour moi ma journée mitigée... avec des EME qui se trainent depuis trois jours, ça faisait un bail que j'avais pas vu ça, il va falloir que je me remette à la RPC, moi......

j'ai un peu jonglé entre l'inconfort et le réconfort, mais je me sens encore et toujours en lutte contre quelquechose  (de diffus), et tant que je suis dans cet état là, ça reste du jonglage......   mais bon parfois faut apprendre à jongler, ou  plutôt à surfer sur les vagues de nos impulsions, parfois en se prenant la vague en pleine figure, parfois en la chevauchant ce qui nous permet d'aller plus loin....

sorcièresucrée.
Abonné

journée top et pas top hier ... eme à 2 ou 3 reprises hier ...j'ai fait l'eme zen, puis j'avais quand même besoin de manger donc je l'ai fait ... mais ça m'a apporté du réconfort, pas eu besoin de plonger dans le paquet, et mm si une fois j'ai mangé un peu trop, ben j'ai sagement attendu la faim pour remanger ... résultat : pas de crise de boulimie, pas de culpabilité et une cruella (ma balance) qui continue à baisser ...

 

Stinguy.
Abonné

Hier journée pas top, beaucoup d'épuisement physique et de tristesse/impuissance, du coup EME tout l'aprem. J'ai pas eu le courage de tenter un aliment réconfortant, j'ai mangé plein de tomates cerise (cool pour le poids, moins cool pour le côté digestif et l'idée "ventre plein = sécurité").

Aujourd'hui, j'ai dégusté un aliment réconfortant "à froid", suite au post 20.4 (quel nom de code!). A la fin, EME avec envie de manger la 2ème. J'ai pu faire une petite minute de RPC, ressenti le découragement par rapport à ma thèse avec l'envie de réconfort, la frustration par rapport à la restriction alimentaire, et aussi pris conscience d'une grosse fatigue physique. Du coup, j'ai accueilli tout ça et j'ai été m'allonger sur l'herbe au soleil, et l'EME est partie :)

Minoque.
Ancien abonné

Stinguy c'est marrant, parceque d'être allongée dans l'herbe et les fleurs, à regarder passer les nuages blancs sur fond de ciel bleu c'est une de mes images refuges, remarque je ne m'en sers  jamais...  Je devrais ou alors je devrais le faire en vrai comme toi, prochaine EME j'essaie !

C'est tellement pénible pour ne pas dire plus, en ce moment mon étape du programme : "écoute" de  l'EME, RPC, attente 15' d'inconfort, RPC ou pas, etc ... que je n'ai pas eu une EME aujourd'hui ;-) ! Est ce que ça va durer ou j'ai seulement tout verouillé pour ne pas faire tout le "tralala" :-)) à suivre... Je me fais rire toute seule, suis vraiment très imparfaite ;-))

izabelle
Animatrice forum

bravo sorcière sucrée, c'est vraiment super !!!!!

Stinguy, ce qui est cool hier, c'est que tu aies eu conscience de ce que tu ressentais....   et aujourd'hui, bravo !   tu mets parfaitement les mots sur tes états intérieurs, et du coup cela les rend beaucoup plus tolérables...

Monia, si tu n'as pas d'EME, tant mieux!!!!   t'inquiète pas, ça viendra bien assez vite!

 

pour moi aujourd'hui, pas vraiment d'EME, humeur de dogue toujours toujours, mais aujourd'hui cela ne s'est pas transformé en envie de manger, comme quoi je dois mieux  accepter la chose, c'est l'essentiel..... 

je vais enfin pouvoir cocher la case  "pas d'eme aujourd'hui..."  enfin j'attendrais de me coucher, des fois que....

Minoque.
Ancien abonné

Izabelle: et peut être pas ;-)) et encore plus tant mieux ;-)) !!! Je n'attends pas leur retour tu sais, j'accepte la ménopause des EME ha ha ha !  On verra bien : zen totale

Bonne route à tou(te)s !

Stinguy.
Abonné

Alors Izabelle, tu as pu cocher cette fameuse case?

Monia, j'aime bien ton image refuge. Mais en live c'est juste du bonheur, je te le conseille maintenant que le soleil est revenu :)

izabelle
Animatrice forum

;-) la ménopause des EME......

yes, j'ai coché la case  "pas d'EME"  hier soir......

et ce matin j'ai retrouvé la pêche, en plus !

chez nous, le soleil est reparti !!!    mais je ne me plains pas, j'ai besoin de pluie pour mon jardin..... 

pour faire pousser l'herbe, justement.....  avant de s'allonger dedans, il faut qu'elle pousse....  ;-)

izabelle
Animatrice forum

bon là je suis désolée mais je n'ai plus d'EME  !!!!

non je suis pas désolée, je suis super contente en fait, parce que trois jours ça faisait un peu beaucoup pour moi je n'étais plus habituée....  wink

 

bon, et vous???    avez -vous amadoué l'EME-Zen?

pour ma part, je crois que le faire systématiquement sur une semaine me bloque plus qu'autre chose,  je le préfère informel.....  au petit bonheur.....   en total free style....

liegama.
Ancien abonné

J'ai pas posté hier car pas eu le temps mais j'ai pas eu d'EME et aujourd'hui non plus. 

En fait, c'est la première fois depuis je sais pas quand que j'ai eu aussi peu d'EME dans une semaine. Je crois que je surf sur une espèce de calme intérieur depuis la journée du 20.04. depuis que j'ai compris que j'étais dans le contrôle tout le temps. J'ai un peu lâcher la lutte en général et ça me fait un bien fou!!! 

Maintenant je me met à table quand j'ai faim et j'essaye de choisir des aliments qui me font plaisir. 

Je continuerai de poster car aujourd'hui j'ai commencé l'exercice du rassasiement gustatif avec de la glace. 4 jours à manger de la glace le midi. Je me suis même pesée ce matin et ça n'a pas déclenché d'EME non plus. 

Bravo à toi Isabelle, plus d'EME, un petit temps de repos sans EME, profites-en!

fadinarde.
Abonné

Moi j'ai commencé super bien (mais je crois que j'avais encore quelques habitudes de fractionnement qui me permettaient d'éviter les eme de fin de repas...) et maintenant ça dérape un peu...

Aujourd'hui grosse journée niveau émotions. Je devais régler un conflit avec une cliente menteuse et faux-cul. Cela fait depuis vendredi passé que j'ai ce problème dans un coin de la tête. (d'ailleurs j'ai aussi eu une douleur hallucinante à une dent qui est apparue mystérieusement, et qui a, comme par enchantement, disparu aujourd'hui.....)

 

ALors j'ai un peu trop mangé à midi (besoin de me remplir, pas envie de faire de l'eme-zen...) puis remangé à 16h alors que je n'avais pas faim. De nouveau laissé aller ssans prendre le temps d'analyser.... Puis ce soir, mangé sûrement un petit peu plus que nécessaire. Puis un incofort est apparu alors que j'avais fini de manger et que j'étais devant la télé. Plutôt que de retourner dans le frigo je me suis installée et j'ai tranquillement regardé mon émission, gardant en tête que je supportais l'inconfort, et que si jamais je pourrais manger plus tard. J'ai mangé plus tard... Mais malgré mon intention initiale, je n'ai pas pris le temps de déguster...

Voilà. Journée eme-merdique!

izabelle
Animatrice forum

ah oui....   et c'est quoi le ressenti difficile que tu vis, dans cette situation avec ta cliente menteuse?   enfin je ne veux pas être indiscrète, mais pose-toi la question à toi-même

qu'est-ce que cette fille me fait ressentir, en moi-même, que je n'aime pas ressentir?

parce que ça a l'air d'être cela, la base de ton EME, cette lutte contre ce ressenti que tu n'aimes pas....

 

allez, ça ira mieux demain

 

 

Liegama, super pour toi aussi!

fadinarde.
Abonné

Je souffre de devoir appliquer des règles établies par ma hiérarchie, et qui ne correspondent pas à mes valurs profondes... Je déteste devoir "rendre des compte" à ma responsable, même si elle est aussi mon amie (j'ai d'ailleurs parfois de la peine à gérer ça: qu'elle soit mon amie et confidente, mais qu'elle ait aussi le droit de me remettre à ma place professionnellement... je dois un peu jongler avec amour/haine....)

Et en érivant ça je crois que je viens de me rendre compte de ce qui m'a vraiment posé problème dans cette histoire: je déteste les conflits... J'ai toujours détesté quand mon père faisait des crises d'autorité (c'est un italien très "sanguin" malgré son coeur énorme), et j'ai toujours fait mon possible pour éviter ses colères...

Donc voilà... je ne supporte pas les conflits, je les évite parce que je ne me sens pas capable de les résoudre. Je préfère capituler, me faire toute petite, conciliante. Pourtant j'ai du caractère... Mais en cas de conflit je suis lâche.

Et j'ai été lâche, d'ailleurs, avec cette cliente. Elle a tout gagné. Je lui ai offert les retouches de sa robe pour ne pas avoir à "me battre" avec elle...

Voilà... Merci Izabelle!

sorcièresucrée.
Abonné

journée n'importe nawak today ... mais je dois travailler ça : quand je m'écoute et que j'écoute ma faim, je maigris ... donc je me dis tu vois,ça marche donc tu peux rebouffer, tu te réécouteras après ...

 

izabelle
Animatrice forum

fadinarde, tu n'aimes pas les conflits, je te comprends, moi aussi....   mais mets-toi peut-être dans la tête pour la prochaine fois de pouvoir affirmer ta positiion

c'est toujours difficile quand on est en position hiérarchique inférieure (on va dire...); d'autant que ça te rapelle son père et son autorité, la peur que tu pouvais avoir petite fille de ces coups de colère....

cependant aujourd'hui tu n'es plus une petite fille et tu dois apprendre à t'affirmer.....   pas en un jour, on est d'accord, mais peu à peu....   si tu es quelqu'un qui n'aime pas rendre des comptes (tout comme moi), c'est d'autant plus important....

 

je dirais que cette situation t'as fait te sentir comme enfermée dans des rapports hiérachiques et de conflits et que pour l'instant cela t'est intolérable

mais peu à peu tu peux apprendre à apprivoiser cet état, par des toutes petites choses tout d'abord,  en générant un mini-conflit et en le supportant par exemple,  puis en "tenant"  un peu plus longtemps au prochain gros conflit, etc..

j'ai appris moi aussi à m'affirmer peu à peu, mais vraiment peu à peu, je regarde aussi un peu les autres comment ils le font pour m'instruire....

 

 

sorcière sucrée, ça me dit qqchose en effet...........    on dirait vraiment une peur de maigrir.......
la partie de toi qui ne veut pas maigrir, de quoi veut-elle te protéger?   c'est juste une piste de réflexion pour toi, bien sûr, tu n'as pas besoin de me répondre...

 

 

pour moi gros stresseur poids hier soir..........   mais pour l'instant pas d'EME.....   j'essaie de garder le stresseur poids à ma conscience car sinon je sens que ça pourrait partir en ruminations internes plus ou moins inconscientes, repartir en mode "lutte", ce que je ne souhaite pas du tout, ça me rend malheureuse comme tout.....

Lyphaé.
Abonné

Hé ben, il s'en passe des choses intéressante sur le forum quand je suis absente lol. L'EME-zen, je l'ai vraiment découverte lors de mon deuxième parcours il y a quelques semaines, ça a vraiment été une révolution parce que ça m'a permis de comprendre que les envies de manger n'étaient pas méchantes mais un signal. Du coup, en cas d'EME, je fais une petite RPC pour tenter de mettre les mots sur ce qui me gêne. Et une fois les mots mis dessus, souvent l'EME disparaît : plus besoin de signal, le message a été intégré !

Je ne la fais plus vraiment de manière formelle cette EME-zen mais c'est surtout parce que j'en ai moins besoin ces temps-ci. Par exemple,je viens de faire dix minutes de RPC parce que je ressentais des émotions difficiles et que je sentais le besoin d'en savoir plus sur ce qui me tracassait. Je n'ai même pas eu d'EME ! C'est ça qui est génial ! Avant je ne sentais pas l'émotion, elle était camouflée par l'envie de manger. Aujourd'hui, je sens l'émotion avant l'EME, que je peux "désenclencher" si je me penche sur le ressenti qui me gêne. Bon, je suis pas sûre d'être très claire...

Par contre, je fais l'étape dégustation et en plus déjà le défi sport du coup je vais vous lire mais pas participer formellement parce que je ne sais pas me concentrer sur tout à la fois !
 

miettederose.
Abonné

Je commence le programme tout doucement, mais je reconnais un certain nombre de ce que je vis dans vos témoignages, notamment cette envie de sucré de fin de repas, comme un réflexe conditionné, et certaines envies de manger qui ne semble liées à aucune faim ni émotion. Je suppose que tout ça va se décanter lentano.

J'aimerai tout lire de vos posts, mais je n'ai pas le temps!  C'est frustrant. Je glane ça et là des bribes de vécu, et finalement je m'aperçois que c'est ce qui m'apporte le plus, de lire et approcher les expériences des autres. Et tout ce que vous évoquez dans cette discussion m'a apporté beaucoup.  

sorcièresucrée.
Abonné

et journée nickelle aujourd'hui, sans prise de tête, sans m'en vouloir pour hier ... le chemin de la sagesse ???

izabelle
Animatrice forum

bravo sorcière sucrée, tu vois les jours se suvient et ne se ressemblent pas....  tu as changé ton image?

 

miette de rose, oui il faut laisser décanter... moi j'ai aussi beaucoup beaucoup beaucoup lu le forum depuis mon arrivée ici, c'est ce qui m'a le plus aidé je pense

liegama.
Ancien abonné

Deuxième jour de l'exo sur le rassasiement gustatif. J'ai fait une sorte d'EME ce midi car j'ai voulu contrôler la quantité de glace que je prenais "à la baisse" par rapport à hier, résultat j'ai pas bien ressentie le rassasiement, ou pas aussi nettement qu'hier mais j'avais une grande faim et je me suis arrêtée un peu avant la satiété.

Ce soir pas d'EME, en effet les jours se suivent et ne se ressemblent pas.

Haut de page 
X