En vacances avec Linecoaching - 18072012

Votre coach
Votre coach

L'été est là!

Enfin quelques semaines pour cuisiner tranquillement, passer du temps avec les personnes qui vous sont chères et leur faire profiter peut-être de vos apprentissages de la dégustation.

Vous aurez l'esprit léger et la dégustation aussi bien de ces moments privilégiés que de ces plats savoureux sera de rigueur.

La pleine conscience, peut-être elle aussi, trouvera sa place sur la plage, en terrasse et pourquoi pas avant de vous préparer à sortir.

Racontez-nous comment Linecoaching s'invite dans vos vacances et faites profiter la communautéde vos bonnes idées !

En vous souhaitant un bel été...

 

Commentaires

Marie-Paule.
Abonné

Je me lance sur ce post, je reviens de vacances, 4 jours de soleil en all-in. Rien à voir avec mes vacances précédentes !

  • j'ai regardé autour de moi et j'ai vu des corps ronds, des corps fermes, des corps mous, des corps bronzés, des corps tout rouges, mais j'ai surtout vu des gens qui bougent, qui vivent, avec leur corps, sans complexes apparents, et qui profitent du moment. Belle leçon ! 
  • Alors j'ai décidé de faire pareil, et vous savez quoi ? le ciel ne m'est pas tombé sur la tête... tout ce que j'y ai gagné, c'est de mieux profiter de mes vacances..
  • Lors d'une séance d'aquagym, j'ai travaillé avec un clone de Paris Hilton, jamais eu auparavant cette impression qu'il n'y avait personne derrière l'apparence. En 10 minutes, nos regards ne se sont jamais croisés...  Nous nous sommes portées dans l'eau, tirées, touchées et c'était comme le contact d'une matière inerte : dur, froid, sans échange.  Au lieu de me sentir rejetée (à cause de mon apparence), j'ai pensé : pauvre fille... (je l'ai vraiment pensé, j'étais pleine de compassion... que restera-t-il d'elle quand elle va se faner ? J'espère qu'elle ne s'est pas trop perdue en route...elle n'avait pas l'air bien du tout et le pire elle ne s'en rendait pas compte...).  
  • Lors des repas, j'ai regardé les gens courir d'un stand à l'autre, remplir leurs assiettes comme si on allait tout enlever d'un coup, se disputer (!) pour un morceau de viande alors qu'il y en a 50 autres dans le même plat. Moi j'ai pris plaisir à boire d'abord un coup de vin, à faire le tour "de loin" des stands et à choisir calmement ce que j'allais manger, en écoutant ma faim. Pas de stress.  Sur les quatre jours, je n'ai pas pris une seule fois du dessert "gras et sucré", car je n'en avais pas envie. Je me suis régalée d'un morceau de pastèque ou de melon.
  • Je n'ai jamais eu faim entre les repas, ma faim se présentait environ 20 minutes avant le repas et c'est ainsi que je prenais conscience de l'heure (wouaw !).
  • aucune EME pendant tout le séjour. J'ai aussi appris à me faire plaisir et à m'écouter, ça aide !
  • Et enfin, surprise, j'ai dégusté avec un plaisir fou le petit pain/beurre/camenbert servi dans l'avion. C'est le meilleur repas de mon séjour. C'est ainsi que j'ai pris conscience d'une de mes préférences alimentaires : la nourriture "de chez nous", les plats simples. Je continue à approfondir "être en relation d'amour avec l'aliment". J'ai bien mangé en vacances, mais j'ai eu un flash amoureux pour le repas pris dans l'avion, c'est clair...
  • Et bien entendu, je n'ai pas pris un gramme... Pas perdu non plus, mais je sais que je peux encore optimiser ma façon de manger, je suis loin de ne manger qu'à satiété...

En résumé, super positif ! Ce sont les premières vacances depuis toujours, je crois, où je vis sans me préoccuper du regard des autres, en étant disponible au moment présent et à tout ce qui pouvait m'arriver de bien. 

Mon fils (30 ans) qui était avec moi, m'a même dit : "maman, on ne te reconnaît pas, tu es beaucoup moins ch... qu'avant !

Isana.
Abonné

Marie-Paule,

J'ai adoré lire le récit de tes vacances !  Je trouve qu'on y sent une grande sérénité :-).

J'espère pouvoir venir poster le même genre d'expérience après mes vacances .  J'avoue que ça me stresse un peu : ce sera la toute première fois que je pars en all-in justement ... 7 jours !  Moi, devant un buffet, je ne me reconnais plus, je suis comme lobotomisée.  Je ne sais pas trop comment me préparer à aborder ça sans frénésie (un peu mon deuxième prénom :-P).  J'ai encore un petit peu de temps, ce sera fin août mais ça me travaille, c'est certain !

Si quelqu'un a des idées ... je suis preneuse ;-) !

SEZAMA.
Ancien abonné

Bonjour,

Je reviens d'une semaine de vacances, nous étions dans un appart et donc j'ai cuisiné la plupart du temps et avec plaisir car j'ai pu le faire tranquillement, franchement c'est pendant ces vacances que j'ai senti les changements qui se sont opérés en moi, comme à mon insu, je ne sais pas comment l'exprimer mais ce sont des habitudes ou des façons de voir ou d'aborder certaines choses qui se sont installées lentement et silencieusement comme ça, c'est merveilleux, la première c'est mon rapport par rapport à la nourriture, avant on aurait dit qu'on allait me la voler et quand j'avais quelque chose devant moi, c'était le non stop, là je suis plus détachée dans 95% des cas, et même quand il m'arrive de dépasser ma satiété, je le fais en pleine conscience en sachant que je ne remangerai que lorsque j'aurai faim et d'ailleurs, je ne la dépasse pas de beaucoup, et ensuite, il y a le fait que je suis devenue assez sélective dans mes choix, je commence à priviligier de manger peu d'un produit raffiné plutôt que beaucoup d'un produit ordinaire, et je me dis à chaque fois à quoi bon me bourrer avec quelque chose qui ne me plaît pas beaucoup juste pour manger, je préfère attendre de pouvoir manger ce qui me fait vraiment envie. Donc, résultat, en tout et pour tout, j'ai trouvé dans ma balance, presque un 1kg en plus lundi matin, et aujourd'hui j'ai trouvé 400g en moins.Moralité, il ne faut pas dramatiser et essayer de vivre sereinement ses vacances, quitte à prendre un petit peu, car après, tout rentre dans l'ordre petit à petit. MAIS, j'ai encore deux grands examens, le premier c'est ramadan, j'éspère qu'à la rupture du jeûne, je saurais être sereine, et après je pars pour une semaine en all in. En fait, dans ce type de vacances, on a toujours les menus qui se répètent, donc au bout de deux ou trois jours, on se lasse, enfin, espérons.

Bonnes vacances à tout le monde

lorraine
Marraine

Coucou tout le monde,

Dernière journée de congés aujourd'hui...Je suis revenue chez moi hier soir après deux semaines d'absence, sans accès à internet.

 

Ce matin je viens un peu raconter....

D'abord une semaine dans le Sud au bord de la mer dans un petit camping, calme et familial (en caravane louée) avec mon mari et ma fille de 10 ans....Semaine magnifique plein de chaleur, de vraies vacances sans contraintes, sans tension, juste à vivre pleinement instant après instant, avec mes miens, le plus possible en pleine conscience.

Enormément de contact avec l'eau, la mer surtout mais la piscine (du camping) aussi...Ma fille a adoré moi aussi. (Mon mari était ravi de nous voir si heureuses)

Je n'avais aucune envie de cuisiner donc nous avons fait des repas très simples et "nature". C'est un réel plaisir aussi de ne se nourrir que par faim et même les aliments les plus basiques et en boîte m'ont paru savoureux...J'ai découvert cela. Un peu de restau bien sûr aussi...et du vin rosé très fruité à déguster à  l'ombre des pins . Aucune EME. Aucune prise ou perte de poids.

J'ai été portée par la mer et par le livre de Jon Kabat Zinn "l'éveil des sens", que j'ai lu 1 à 2 chapitres  la fois, au bord de la piscine ou à la plage.

Je pratiquais au fil de la lecture des mini séances de RPC basées sur les divers sens. Je me suis régalée de "vivre" en pleine conscience mes sens en exergue : ressentir profondémentle soleil, le vent (...) sur ma peau , l'odeur de la paella dans mes narines etc...

Je suis heureuse d'avoir découvert cet auteur (grâce à LineCoaching). C'est un Grand Monsieur par lequel j'apprends beaucoup sur moi même et la vie. Dans ledit livre il y a un chapitre sur la mort que j'ai lu avec attention. Il m'a rassuré et permis de voir les choses autrement...

J'ai passé ma deuxième semaine de congés en Lorraine -avec mari et enfant toujours- chez ma mère (plus par devoir que par plaisir). J'appréhendais beaucoup...Peur des phrases maternelles  assassines qui me meurtrissent et me rendent irritable...J'étais crispée, tendue la première partie du trajet en voiture (850 km), pleine de pensées négatives et destructrices en moi. Passagère, à côté de mon mari, j' ai effectué une espèce de séance de respiration pour identifier mes états d'âme d'abord puis pour m'insufler de la douceur et m'apaiser. Avant LC, je n'aurai pas eu ce réflexe, j'aurai eu conscience de mon mal-être mais au lieu de m'évertuer à "le prendre en main" , par méconnaissance, je m'y serai engouffrée ruminant de plus belle. Maintenant, grâce aux séances formelle de RPC, je sais que ces ruminations ne sont que des pensées que je peux contourner....Je suis arrivée calme chez ma mère.

Ca a été une belle semaine, TOUT a été facile  alors que d'habitude TOUT est difficile (phrases prononcées par mon mari pour résumer la semaine). Je ne sais pas ce que ma mère a effectué comme éventuel travail avec et sur elle même mais elle était dans l'ACCEPTATION (A 81 ans, Bravo !) . C'est cet état d'acceptation qui l'a rendue plus zen, plus cool, ne distillant aucun venin à mon égard, s'exprimant en "Je" et non en accusations perpétuelles. J'ai même eu droit à des compliments qui m'ont surprise. Il y a eu beaucoup de mini espaces de respiration pour reprendre mes esprits, me calmer émotionnellement et favoriser les interactions bienveillantes.

C'est fou ce que la nourriture peut nous apprendre sur l'autre : contrairement à ses habitudes ma mère n'avait pas rempli  son frigidaire à " tort et à travers". Peu de nourriture. Côté fromage, elle n'en avait acheté que 2 mais pas n'importe lesquels ! Nos fromages préférés ! (D'habitude c'est 6 ou 7 fromages en quantité astronomique et sans réel choix) C'est à travers cet aspect que quasi tout de suite, j'ai compris que ma relation avec ma mère se passerait dans une ambiance sereine.

Y a eu quelques petites EME en pleine conscience -par gourmandise, tentation, ennui, déstabilisation émotionnelle selon les moments...- que je n'ai pas su éviter. Résultat, un kilo 500 de plus sur la balance ce matin Pas grave, ça va se réguler......

 

Voilà pour mon témoignage, bonnes vacances et bon retour  à tous.

Lorraine

Isana.
Abonné

Waouw Lorraine, quel chouette témoignage :-).  On y sent une certaine sérénité ... je trouve ça très beau :-) !

Et bravo pour ta gestion des éventuels conflits maternels qui n'en furent donc pas.  Je reconnais le même genre de relation mère-fille que pour moi ... ça me donne espoir que les choses puissent changer :-).

Merci !

lore.
Abonné

Ben des vacances comme ça, Lorraine,  c'est chouette !

et merci de nous montrer que la pleine conscience, ça se pratique et ça a des effets, sur soi-même, sur ses relations avec les autres et peut-être même sur les autres ? ta mère en serait un exemple : je crois que quand on change, les autres s'adaptent, quand on cherche le meilleur en soi, on fait aussi ressortir le meilleur chez les autres.

Bravo

tournesol1950.
Abonné

Merci pour ton témoignage Lorraine. Je constate aussi que se réconcilier avec la nourriture apaise et rend la vie plus agréable !

AguaMaria
Marraine

Wow quel beaux témoignages de vacances! Que de progrès et de sérénité. Bravo pour cette bienveillance que vous avez eu... Et puis oui, tout ce régule au retour. Que de pression en moins...

De mon côté, mois aussi je me suis trouvée moins ch... moins contrôlante, moins exigeante sur tout. J'en ai profité ! Voilà!

 

www.pourlamourdolga.com

lorraine
Marraine

Merci à toutes pour l'intérêt porté  à mon témoignage et à vos encouragements.  smiley

Plein de pensées pour vous aussi surtout celles qui ne sont pas encore parties et qui ont des appréhensions....heart

 

Oui, se réconcilier avec la nourriture apaise, on se réconcilie aussi avec soi même et peut être avec les Autres.......

Oui, en vacances c'est le moment où jamais de se détendre, de profiter de ce qui nous est proposé, de prendre le temps. Bref, d'être avec et en soi même en pleine conscience instant après instant (le tenter en tous les cas car c'est difficile je trouve). J'ai repris le boulot hier, et force d'admettre que le boulot est un haut lieu de pression...

Oui, le changement, tant dans sa relation à sa mère que dans le choix de ses maillots de bain est possible ! (clin d'oeil à Isana, cf. dans le forum "mon corps et moi") wink La vie est mouvement

Maroussia.
Abonné

Bonsoir les filles,

Toute seule en vacances, j'en profite pour explorer le site LC de fond en comble, et expérimenter toutes sortes de plaisirs nutritionnels. Je mange plein de bonnes choses, sans me restreindre, comme les gens gourmands "normaux" (= pas obsédés par leur poids et/ou leur relation à l'alimentation) (mis à part quelques "craquages" liés à des EME, mais plutôt moins fréquents et moins volumineux que lorsque j'essaie de me restreindre à tout crin). Partie sans balance, j'ai craqué et acheté un petit modèle de voyage pas cher... Comme quoi mon poids reste toujours ancré dans ma tête, ou plutôt sa surveillance... Argh... Pauvres créatures obsédées que nous sommes parfois !

Alors quel bilan ?

Je me suis fait plaisir pendant presque trois semaines, quasiment sans restriction (galettes, crêpes, pizzas...), et n'ai ni pris, ni perdu un gramme. Comme je suis dans la phase LC des 10 jours de dégustation, j'ai savouré chaque bouchée, et j'apprends tout petit à petit à ne pas finir une assiette qui ne me fait plus envie, alors que j'ai toujours eu du mal à ne pas tout engloutir, quitte à saucer...

Evidemment, j'aurais préféré être capable de manger plus "léger" et de mincir, mais quitte à ne pas perdre de poids, autant vivre dans la bonne chère... C'est la première fois que je m'offre une aussi longue période de plaisirs gustatifs, après des années de conditionnement restrictif, pas toujours suivies de pertes de poids. Quand je pense à la façon dont j'ai permis à S*** F*** et autres fournisseurs de substituts de repas de prendre de la brioche pendant des années, quel gâchis !

Au moins, pendant ces vacances, j'en aurai profité... La semaine prochaine, c'est la rentrée, donc moins de sport... mais quelques bonnes résolutions resteront : continuer à se faire plaisir mais en faisant preuve d'un peu plus de modération, et aller à la piscine une fois par semaine (mon nouveau défi perso, après celui, conclu, du maillot de bain adapté à ma silhouette avec bouées intégrées...).

Bonnes vacances à toutes,

Super Maroussia (attention, risque imminent de re-transformation en l'habituelle Maroussia la grosse paresseuse...)

Haut de page 
X