étape découverte de la faim - 24042017

SWANINI.
Inscrit

Bonjour,

J'ai sauté mon petit déj ce matin et ai attendu longtemps d'avoir vraiment très très faim. J'ai ensuite mangé mais je dois dire que ce n'était pas aussi agréable que d'habitude : j'avais l'impression de manger pour effacer les signe sphysiques de la faim et donc avec beaucoup moins de plaisir car aussi j'étais en inconfort physique.

J'avais cru comprendre que normalement, la faim donne plus de plaisir à manger ...

Bon, l'expérience n'est pas terinée donc je verrai ...

Commentaires

Léonore.
Ancien abonné

Tiens, j'en suis exactement à la même étape !

Moi qui saute habituellement facilement un repas, là je n'y arrive pas. Une heure avant le repas, j'ai faim, mais très très très faim et je n'arrive pas à me dire d'attente.

Lors de l'exercice précédent, la pleine conscience me donne encore plus faim.

SWANINI.
Inscrit
Tu n'es pas obligé d'attendre l'heure du repas pour manger : tu as le droit de manger un en-cas si tu as vraiment trop faim.
izabelle
Animatrice forum

justement tu verras dans cet exercice, ou plutôt tu expérimenteras  que la faim la plus "confortable"  c'est un niveau de faim aiguisé, mais pas poussé au max, on appelle ça la "bonne faim"

quand on a très très très très faim, en effet les inconforts physiques sont majeurs et le  plaisir n'est pas aussi fort

de plus on ressent mal la satiété

mais quand on a juste "les crocs"  sans encore de gros inconforts physiques, avec simplement l'estomac qui tire par exemple,  c'est la "bonne faim",   où les aliments ont une saveur incomparable....

 

donc dans l'étape tu vas expérimenter les différents niveaux de faim,  et en efffet il y en a une qui est juste parfaite la bonne faim :   moi je l'appelle  une faim de "petit "loup  (déjà bien aiguisée, mais pas au point d'avoir des maux de tête ou autre)

SWANINI.
Inscrit
Ok. Merci. Le truc c'est qu'entre le début de la faim (donc petite faim) et la grande faim, je n'ai pour l'instant pas senti de faim intermédiaire. A l grande faim, je ressens des faiblesses des étourdissements en plus. Par ailleurs mes sensations de faim ne m'ont pas quittée depuis le début de faim (jusqu'à plus de la moitié du repas). Alors certes, ce n'est qu' un creux à l'estomac et quelques acidités parfois mais je trouve ca désagréable. Et l'agitation, l'agacement vont crescendo avec cet inconfort mais sans palier. Mais ce n'est encore que le début de cette étape ... Je patiente et reste confiante. Même si je pense que pour moi ce sont les EME (y compris de restriction cognitive) qui seront le plus difficile à gérer. Merci.
SWANINI.
Inscrit

Toujours pas mangé aujourd'hui mais j'en ai marre d'attendre ! C'est agaçant d'être obsédée par l'envie de manger ... J'essaie de m'occuper mais c'est présent ... Mais je sens que je peux encore attendre mais pas vraiment envie de faire plus d'effort.

Ce n'est pas que je trouve que ma sensation de faim n'est plus supportable en intensité mais en durée oui ...

X