Evolution des goûts au cours du coaching ...

fitzie.
Abonné

Lorsqu'on sort (enfin) de la restriction cognitive et du contrôle, un univers totalement diffèrent (et pourtant si familier : sauf qu'on s'empechait d'y penser, ou qu'on le regardait juste derrière la vitrine !) s'offre à nous, à vous !!!

Avant la méthode, mes aliments tabous étaient :

- les chips

- les glaces "americaines"

- les viennoiseries

- les cacahuetes

- le beurre de cacahuetes

- le soda au gingembre

- les frites

- la mayonnaise

au bout de quasiment un mois, restent encore tabous :

- les cacahuetes

- le beurre de cacahuetes

je me suis réconciliée avec les chips, les viennoiseries, les frites et le soda au gingembre, qui du coup me font moins envie. J'ai un paquet de mes chips favorites dans le placard, et contrairement à jadis, leur présence ne m'obsède pas, je ne les "entend" pas m'appeler (vous allez me prendre pour une grande malade ! LOL), idem pour la glace, mon pot fétiche est dans le congèl, et il peut y dormir tranquillou ... 

La mayonnaise ne me fait PLUS DU TOUT envie.

En revanche, je sais que je vais être faible devant les cacahuètes et le beurre de cacachuètes, car je pense frôler l'addiction à leur sujet ... comme certaines d'entre vous avec le nutella (perso, j'aime pas, les seules fois où cette pâte à tartiner m'a fait envie, c'est lorsque je faisais le fameux régime Dukon, tant ma frustration de glucides lents et rapides me rendait dingue) donc je vais les éviter encore un petit moment (en même temps, je n'en ai pas follement envie, mais si j'en avais, là, devant moi ... houla !!!)

Et vous ?

Commentaires

liegama
Abonné

Je partage tout à fait, depuis LC, et surtout depuis les exos de dégustations sur les aliments tabous, ils ont tous arrêtés de m'attirer. Par contre, ça m'a pris plusieurs mois, car j'avais du mal à les réintégrer. Je plongeais allègrement et régulièrement dans des pots de glaces américaines mais après avoir mangé 4 déjeuners d'affilés de la glace en repas, je n'ai plus jamais compulser sur cet aliment et en plus je n'en ai plus jamais eu envie. J'ai découvert en dégustant que je n'aimais pas vraiment cela, trop sucré, trop riche. 

Je suis passée de : j'ai pleins de pots de glace dans mon congèle, j'en mange quand je veux, à je peux déguster et me réconforter avec de la glace, à "je fais l'exo 4 jours de glace", à j'ai plus de glaces dans le congèle et j'en ai pas mangé depuis 1 an. L'été dernier, en vacances en Italie, on est entré dans des gelateria deux fois par jour (mon mari adorent les sorbets), et à chaque fois je me suis demandée si j'avais faim et si j'en avais envie, et à chaque fois j'avais pas faim et du coup pas vraiment envie. 

Tu parles de ton addiction pour les cacahuètes, je te conseille de faire l'exo de manger 4 jours d'affilés au déjeuner, en dégustant et si tu as faim des cacahuètes et tu verra comme tu les regarderas différemment ensuite.

izabelle
Animatrice forum Coach marraines

eh bien moi avant LC il me restait comme tabou : la brioche  (souvenir d'enfance)

et c'est a peu près tout

aujourd'hui la brioche ne me fait plus du tout envie ma foi

 

mon évolution des goûts m'a fait surtout réintégrer les fruits et les légumes et m'en délecter, il faut dire que j'ai maintenant de bien meilleurs fournisseurs, ce qui bien évidemment change tout

j'ai moins besoin d'un plat cuisiné ou travaillé j'apprécie les saveurs simples et directes

 

par contre moi en Italie c'est glace tous les jours:!!!!

je n'aime pas les glace d'habitude, ou du moins je n'en raffole pas, mais les italiennes oui,  avec une préférence pour la noisette qui n'est jamais aussi bonne que là-bas

citronnelle.
Abonné

De mon côté j'ai l'impression que beaucoup d'aliments sont encore susceptibles de me faire manger sans et au delà de ma faim pour leur côté très attirant, notamment tout ce qui va être assez salé comme pain+beurre salé.

J'attends d'en être à l'étape de réintroduction des aliments tabous pour en racheter et j'avoue que je suis finalement mieux pour l'instant en ne plus en achetant car ça commence à faire un moment que je n'ai plus éprouvé ce bon goût et l'envie se dissipe avec le temps. Je me dis aussi que ce n'est pas perdu, j'attends juste de vivre cela mieux.

Ce qui change avec le temps pour moi c'est surtout la qualité des produits que j'achète, comme les chocolats que j'achète désormais régulièrement chez mon chocolatier préféré et déguste avec plaisir. Et l'intérêt pour les goûts, les saveurs, que je développe petit à petit qui passait beaucoup plus à la trappe avant.

 

babil.
Abonné

Pour moi c'est le bol de lait du matin avec un nuage de café, que je consommais quasiment tous les matins depuis plus de 50 ans, qui est en train de passer à la trappe. souvenir d'enfance ? Par contre, j'aime toujours les autres produits laitiers : yaourt, fromage blanc, fromages variés, et je crois que l'été j'apprécierai toujours un verre de lait-grenadine bien frais.

Ça va être plus simple à l'hôtel wink, c'était très compliqué d'obtenir du lait chaud en quantité avec juste un soupçon de café !

Haut de page 
X