finalement, j'ose le livre d'Or... - 02062012

petite marie.
Abonné

Voici le message que je souhaitais poster dans « mes réussites »...d'où le titre...

Bonjour à tous,

Lorraine a fini par me convaincre, finalement, je ne me débrouille pas si mal avec ce programme et oui, j’ai moi aussi mes petites réussites…

Je n’en  suis pas encore à écrire dans le livre d’or. L’or, c’est un métal trop précieux pour moi, peut être que si c’était un livre  d’argent…

J’ai rencontré LC, parce que pour moi c’est une rencontre, avec une communauté extrêmement bienveillante, alors que je me trouvais dans une phase de reconstruction.

Je venais de terminer une thérapie TCC, suivie suite à une dépression, et j’essayais de pratiquer régulièrement la méditation de pleine conscience pour prévenir les rechutes dépressives.

Ma relation avec la nourriture était depuis toujours biaisée : la nourriture a toujours été pour moi une variable d’ajustement : j’ai mangé mon ennui, mes déceptions, mes angoisses, mais aussi ma joie, ma reconnaissance…

La plupart de mes bons souvenirs d’enfance sont liés à la nourriture : les cerises  et les framboises de mon Grand Père, les pommes de terre à la braise, les gaufres…

La nourriture n’a servi qu’accessoirement à me nourrir en quelque sorte.

Evidemment, je n’ai jamais fait de « vrais régimes », il y a juste des périodes où j’ai fait attention, j’ai toujours su que si je perdais cette liberté de manger, c’était tout mon équilibre qui vacillait.

La thérapie que j’ai suivie a fait disparaître les grosses compulsions alimentaires qui étaient devenues quotidiennes, rituelles. Par contre, elle m’a fait accepter de prendre soin de moi, de faire les choses que j’aime…

Et comme j’aime manger, sans comprendre pourquoi, j’ai pris plus de 10 kilos…

LC m’a séduite dès la première visite, je connaissais le travail et les livres de G Apfeldorfer, (mais pas J P Zermati que j’ai découvert avec LC et qui a changé la perception que j’avais des nutritionistes), j’ai tout de suite espéré que LC m’aiderait à pratiquer la pleine conscience plus régulièrement.

Dès les premières semaines, j’ai compris pourquoi je grossissais : je n’avais jamais eu faim auparavant, j’avais toujours envie de manger avant d’avoir faim…

Et puis le forum a été une vrai révélation : je n’étais pas seule à envisager les problèmes de poids sous cet angle « émotionnel », j’ai découvert des témoignages très émouvants et une grande solidarité entre les participants.

Les messages sont souvent profonds, lourds de sens, parfois drôles et même légers mais jamais futiles.

En fait, j’ai pris conscience que les difficultés alimentaires sont un vrai problème, ou la partie émergée d’un vrai problème, ce n’est pas futile. Cela m’a permis de ne plus avoir honte de cette difficulté, de la prendre en charge, avec bienveillance… Ah la BIENVEILLANCE, si il n’y a qu’un mot à retenir c’est celui-là : LC c’est la bienveillance …

LC a été pour moi, une suite logique à ma thérapie, une façon de devenir autonome face à mes difficultés. Une étape entre le regard bienveillant du thérapeute et l’autonomie totale que je suis en train d’acquérir grâce à la méditation de pleine conscience.

C’est aussi pourquoi, après avoir beaucoup participé au forum, je lève un peu le pied, afin de ne pas remplacer une compulsion par une autre : je ne veux pas fuir mes émotions en  étant sans arrêt sur l’ordi… je me connais de mieux en mieux, je connais mes faiblesses…

LC est pour moi, avant toute chose un programme qui nous permet de nous reconnecter à nous même, mais c’est un chemin parfois ardu parce qu’il y a un vrai travail à faire qui nécessite beaucoup d’implication.

Et secondairement, les bénéfices sont nombreux : la perte de poids, ce pourquoi on était venu, (moins cinq kilos en trois mois et demi) mais aussi la gestion de mes états d’âme : parfois (souvent ?) je me retrouve en colère, ou agacée par tout et par tout le monde, pour une raison qui paraît futile mais plus j’essaie de me détendre plus la tension monte…Si j’arrive à accepter de regarder ce qui se passe par une séance de pleine conscience, très vite surgit la « raison cachée » qui est souvent quelque chose qui a rapport avec mes blessures de jeunesse, parfois les larmes surgissent, parfois ça fait très mal, mais je me recentre sur ma respiration et tout s’apaise.

Après la séance, même s’il reste parfois des petites traces d’agacement qui s’estompent petit à petit, je retrouve la sérénité.

Pour moi, la pleine conscience n’est pas une pratique dans laquelle on ne pense qu’à soi, un peu égoïste comme j’ai pu le lire, mais une pratique au contraire qui me permet d’être plus disponible aux autres en dehors des séances de pleine conscience.

En fait je me rends compte que j’écris depuis longtemps et que j’ai très peu parlé du poids. Je ne suis pas satisfaite pleinement de ma perte de poids parce que je ne m’aime toujours pas, que je voudrais encore maigrir et que j’ai peur que cela s’arrête.

Pourtant, objectivement, le résultat n’est pas mal il me semble… Cela signifie qu’il faut que je travaille encore et encore sur l’acceptation…

Le parcours que j’ai suivi m’a pleinement convenu et convaincu : ce qui est important c’est l’expérimentation, on se doute bien qu’il est plus agréable de manger quand on a faim, mais tester le plaisir alimentaire en fonction de la faim apprend bien plus que ça… chaque exercice que l’on fait nous permet de vivre l’alimentation différemment, de la découvrir à l’aide de nos sens, de notre corps et ces expériences nous amènent petit à petit à changer notre comportement, en toute « sécurité émotionnelle ».

Et puis chacun d’entre nous fait ses petites découvertes, qui nous sont personnelles, chacun a ses petites révélations et ses petits déclics… j’ai appris qu’il n’est pas forcément besoin de manger plus pour calmer une grosse faim qu’une faim moyenne, j’ai découvert qu’il m’arrivait de manger parce que j’avais soif…

J’apprends actuellement à gérer mes fins de journée… pas facile de faire des pauses, ça coince, j’oublie, je reporte au lendemain…je pense que lorsque j’y arriverai, j’aurai fait un grand pas de plus.

Alors le chemin n’est pas fini, mais je veux exprimer ici toute ma gratitude aux fondateurs de ce site, aux coachs et aux abonnés également. Vous m’avez permis de continuer mon chemin, à mon rythme, je chemine parfois moins vite que je ne le voudrais, mais je chemine…

petite marie

Commentaires

Narméa.
Abonné

merci de ton témoignage Petite Marie.

Il me conforte dans ma décision de suivre LC et je te souhaite de continuer à approfondir encore ce chemin!

AguaMaria
Marraine

Après tout, Petite Marie, c'est bien un post d livre d'or. Il en a le panache. Bravo! Un cadeau pour la vie!

petite marie.
Abonné

merci Narmea et Aguamaria pour vos encouragements

et merci aussi à ceux qui ont coché "j'aime" sous le message ... tout cela me touche, j'ai eu la sensation de me "mettre à nu" en écrivant ce message, et de me sentir de ce fait fragile... alors vos témoignages me touche

bonne journée

izabelle
Animatrice forum

du coup j'ai cliqué sur "j'aime"

j'aime beaucoup, même!

lorraine
Marraine

Coucou, petitemarie, smiley

Comme c'est bien écrit...j'adore yes

Je t'embrasse et te dis à très très bientôt heart

rory24.
Abonné

Que dire, j'ai presque eu les larmes aux yeux à la lecture de ce message, moi qui ais le moral dans les chaussettes à cause d'une énième EME que je n'ai pas trouvé la force de gérer avec un espace de respiration. La vague a été trop forte, elle m'a emporté mais une petite victoire quand même, la vague est repartie assez vite, avant que j'arrive à l'écoeurement...

Donc je viens sur l'ordi, lis ce post et je me sens rassuré de voir que je vais y arriver, je vais me forger de nouvelles habitudes même si ce n'est pas facile et que c'est ma vision de la vie et de la nourriture que je dois revoir, ce sera long, ça demandera beaucoup d'efforts, mais je ne veux pas lâxher, comme j'ai abandonné tant de choses dans ma vie. Je veux me réapproprier mon corps, ma vie, mes sensations, mon plaisir et je vais y arriver, avec vous et avec le site.

Merci beaucoup pour ce partage !

petite marie.
Abonné

et bien je ne me suis pas trompée, LC c'est bien la bienveillance... merci Izabelle, merci Lorraine, merci Rory....

et puis, tu sais rory il faut du temps pour faire disparaitre les EME, je pense que plutôt que de lutter "frontalement" contre tes EME à l'aide de séances de RPC, tu devrais essayer de faire des mini RPC plusieurs fois par jour. D'une part la RPC est beaucoup plus facile à faire quand on va bien et en plus c'est une façon de prévenir les "crises"

et comme chacun sait, mieux vaut prévenir que guérir...

tu gagneras ainsi en sérénité et tu auras moins tendance à te jeter sur la nourriture... bon courage, tu es sur la bonne voie

petite marie

PS :  dans mon message précédent pourriez vous ajouter virtuellement "nt" à la fin du verbe touche pour corriger ma faute d'orthographe ... non non, je ne suis pas perfectionniste...

rory24.
Abonné

Merci pour ces précieux conseils.

Tu as raison je vais m'entraîner plus régulièrement à la pleine conscience pour que ça devienne une routine d'apaisement et de "recentration".

Il faut que je sois patiente mais ce n'est pas facile moi qui ai envie de tout réussir en même temps même si je sais que c'est impossible.

sagattine.
Abonné

Merci pour ce beau témoignage qui a toute sa place dans le livre d'or! 

Moi aussi "j'aime" (je me crois sur Facebook!!)

Haut de page 
X