Fractionnement des repas et sport : danger ? - 14082012

zepretender.
Abonné

 

Bonjour,

Je suis actuellement à l'étape du fractionnement des repas, où je diminue volontairement les unités alimentaires et/ou leur quantité. J'ai toutefois un souci : je fais pas mal de sport (natation ou vélo). J'ai toujours avec moi une barre céréalière au cas où. Mais j'ai vécu l'expérience (douloureuse) de ressentir la faim en plein milieu de l'effort... dans une piscine, c'est pas terrible ! Non seulement ça "casse" l'exercice (impossible de s'y remettre tout de suite, même après avoir grignoté) mais en plus, c'est limite dangereux (subit état de faiblesse)

Avant un effort dont ont sait qu'il sera long, peut-on faire de minis réserves (petite collation), même si on n'a pas faim ? Il s'agit plus d'être en sécurité et d'avoir assez d'énergie pour ne pas interrompre l'exercice...

Cordialement

Commentaires

lorraine
Marraine

Bonjour Zepretender,

J'aurai tendance à penser qu'il  faut adapter sa nourriture aux circonstances du jour, là en l'occurrence le sport. Se respecter, être bienveillant avec soi  en toutes circonstances.....

 

Peut être cet exercice de fractionnement peut-il être reporté à un moment où tu fais moins de sport...

Peut être aussi pendant cet exercice te serait-il possible de faire du sport sur des durées moins longues pour éviter de laisser s'installer la grande faim douloureuse...C'est à dire rester à l'écoute de ses sensations alimentaires quelquefois un peu subtiles et ne pas les oublier sous une éventuelle maîtrise/performance musculaire.

Manger sans faim n'est pas l'idéal me semble t-il...

 

Quoiqu'il en soit  "ta question/mini réserves de nourriture sans faim" est spécifique. Je te conseille de te rapprocher  d' un coach ou un expert.

 

Bonne journée à toi

Nikaia.
Abonné

bonjour

dans l'étape du fractionnement, l'idée est pour toi de voir si tu ne manges pas au delà de la satiété et de commencer à travailler sur l'appétit prévisionnel ... donc voir quand réapparer la bonne faim suivant la taille des portions ...

il ne s'agit pas forcément de diminuer drastiquement les portions ... mais par exemple de laisser quelques frites (ou autre) dans l'assiette. C'est en particulier vrai si tu fais beaucoup de sport.

pur moi le résultat de cette expérience dans ton cas, c'est que le jour ou tu as eu cette faiblesse tu avais trop diminué tes portions par rapport à tes besoins actuels et prévisionnels... tu peux recommencer en diminuant moins et voir si tu tiens jusqu'après ton sport pour prendre ta collation à ce moment là ...

bonne continuation

Nikaia

080413143151_Libellule2.
Abonné

Merci Nikaia

ça m'aide à assimiler cette étape..

Maintenant reste à l'accepter :)

Haut de page 
X