Help eme de fin de repas et stress - 01012014

Lavienrose.
Abonné
Bonne année 2014! Je vais super mal, comme à chaque fois que je vais lâcher prise ou prendre conscience d'un truc!! Je suis dans un cercle vicieux. J'ai grossi mais j'ai eu mes règles et j'ai pris l'avion ( ça me fait gonfler... Et on ne rigole pas...hein!!). Je sais que j'ai buggé ces derniers jours, beaucoup de stress et repas de fêtes...ça fait exploser les fermetures éclairs Mais n'empêche que je suis émotionnellement touchée: je me dis que c'est la première fois que je prends autant de kilos en si peu de temps. Je me dis que depuis LC j'ai pris 6/7 kgs. Je me sens pas bien avec les tout ces derniers kgs repris, mais pas bien du tout... Pendant 10jours pas eu d'eme le soir, plus facile car j'étais pas chez moi. De retour à la casa pas d'eme le soir ...... Mais le stress revient au cours des repas et la bingo, j'ai des eme durant le repas!!! Je ne sais pas quoi demander car je ne sais pas quel est le problème! Je n'arrive pas à me calmer à savoir ce qu'il me pousse à manger encore!! Et puis peu importe la raison.... Rrrrrgh! Oui je sais je dois poser ma fourchette, prendre une respiration me demander si j'ai encore faim, faire une dégustation de ma bouchée... Je sais tout ça!!! Mais je ne le fait pas et la tout de suite je me dis que je n'avais plus faim après 6 cuillères!!! j'ai du mal à me dire que je pourrais manger demain, car ..... Peu importe les raisons mais j'anticipe sur le futur, je ne suis plus dans le présent. Comment defusionner avec le stress? Je sens mon corps tétaniser, mes mains tremblent et mon cerveau surchauffe. Je n'ai pas d'auto commentaires dans ces cas la. C'est vraiment physiologique comme état. En fin d'aprem, j'ai du avaler un petit verre de chlorure de magnésium tellement j'étais en souffrance physique. Le stress je me le crée c'est certain. J'aime quand mon planning est sans trop d'imprévus, et quand il y en a et que je dois répondre vite à ce changement ça me génère un stress. Quand je sens des personnes stressées, speed autour de moi et que mon état de stress est présent ça me flingue.... A l'aéroport de croiser ou d'entendre des enfants en pleurs m'a généré du stress, les temps d'attente avec le mec derrière qui se colle à moi (sans s'en rendre compte) en disant qu'il va louper son avion.... Ça m'a achevé... Depuis hier mon retour je suis au summum de l'état de stress et fait eme de fin de plat ;-( Avez vous des pistes pour inverser le cercle?

Commentaires

zelda.
Abonné

Bonsoir Lavienrose,

Merci de tes voeux. Je voudrais te souhaiter une année sans EME, avec que des trucs que tu aimes... 

Actuellement je recommence le programme et je suis dans une phase très facile mais je connais bien ces moments où je surchauffe, où tout explose dans ma tête. La pleine conscience, je l'apprends depuis un moment mais dans ces moments je ne peux pas utiliser un outil aussi fin, aussi doux. Il faut de l'artillerie lourde.

Je vais donc te proposer un outil de ma mère pour les enfants surexcités.... L'eau.

Elle raconte que quand ça allait vraiment mal, qu'on était hors de nous-mêmes (mes frères, surtout, parce que moi j'étais plutôt dans la destruction intérieure) elle nous arrosait d'eau tiède sous la douche. 

Et en te lisant j'avais envie de te prendre la main et de t'emmener dans une piscine d'eau chaude pour que tu ressentes autre chose (heureusement qu'on est devant nos ordis sinon je pense que tu dois avoir envie de m'envoyer un sceau d'eau...)

Dans ton cas, au milieu d'un aéroport, c'est pas trop facile, la douche, mais tu pourrais essayer un grand verre d'eau, voire un passage à la salle de bains pour asperger ton visage et tes poignets d'eau. Voire les pieds...

Si mon idée ne te plaît pas, tu peux la jeter à l'eau...

Je te félicite déjà de te tourner vers Linecoaching quand tu souffres. Je vais essayer de suivre ton exemple quand l'état de grâce m'aura quitté.

Bonne nuit et belle vie en rose !

Zelda

fadinarde.
Abonné
Salut Lavieenrose! Bonne année à toi! Tu as bien fait d'écrire ce message! Je m'apprêtais justement à venir écrire un petit mot sur le forum (en fait je dormais, mais je ne suis fait agréablement réveiller par un sms de ma meilleure amie qui m'envoyait un message trop gentil! Du coup J’arrive plus à dormir!) Je me retrouve dans certaines de tes paroles: comme toi j'ai pris un peu de poids ces derniers mois à cause du stress (contrariétés professionnelles et un peu "amoureuses" aussi) et en ce moment je me sens encore plus mal parce que j'ai mes règles, ça fait enfler!!! Ce matin je me suis réveillée dans un sale état psychique, à cause de la nouvelle année (je ne peux m'empêcher de faire le bilan de mes échecs, 2013 était une année pourrie, et j'ai l'impression que je les enchaîne, ces années pourries!!) et à cause d'une contrariété-déception, qui m'a vraiment fichu le moral dans les chaussettes. Je tournais et retournais dans ma tête des pensées négatives (je suis nulle, personne ne n'aime, etc...) et d'un coup, pour la première fois depuis plus d'un an et demi sur LC, j'ai su que c'était le moment parfait pour tester la défusion... J'ai chanté sur des mélodies débiles (style "on est les champions, on est les champions.....") toutes mes pensées négatives. Ça m'a presque fait sourire un tout petit peu. J'ai enchainé avec une séance de RPC (j'en ai des tonnes différentes, pas besoin de se contenter de celles sur LC, le principe est toujours le même, mais c'est moins lassant de varier les supports!) Puis, spontanément, j'ai ressenti le besoin de refaire une RPC en milieu de journée, et encore une troisième dans la soirée. C'est la première fois, je crois, que je ne dois pas me discipliner pour faire une RPC, mais plutôt que je me suis sentie appelée à faire ces trois méditations. Le résultat: je ne me suis pas sentie mieux. Très franchement j'ai été dans un état de grosse tristesse, boule dans la gorge et sentiment de vide toute la journée. Mais par contre je n'ai pas eu besoin de me remplir de nourriture. C'est assez bizarre. Mais en même temps très réconfortant de constater que tout d'un coup, comme ça, sans prévenir, ma tête et mon corps ont su utiliser à bon escient ces outils que j'ai découverts ici, et que j'avais finalement jamais vraiment mis en pratique... Bon faut dire que ça me ressemble bien: je supporte assez mal les choses qui me sont imposées, (par ex les séances "obligatoires" de RPC dans le cadre du programme!!!! Ou les cours de gym à l'école quand j'étais jeune!) Mais quand l'impulsion vient de moi je suis capable du meilleur! Tout ça pour te dire, ma chère, que la RPC pourrait sûrement t'aider.... Je ne veut pas jouer celle qui a tout compris, parce que même si ma journée a été riche en (re)découvertes d'outils LC, peut-être que demain j'aurais tout oublié et que je repartirai en vrille... Ou pas. Mais LC c'est comme la vie: des hauts et des bas, et bien souvent c'est en lâchant le contrôle que le meilleur arrive! Bon courage en tout cas! Bisous et bonne nuit
izabelle
Animatrice forum

Dans ton cas, Lavieenrose, c'est vraiment la haute sensibilité qui est en cause

est-ce que tu as pu lire le bouquin de Elaine Aron?

le système nerveux par  "au quart de tour",   c'est normal que tu ne puisses pas répondre vite à un changement, car dans notre cas,  nous avons un système nerveux qui demande d'avoir du temps pour vérifier que tout va bien avant d'engager un changement

du coup, on est moins souple sur les changements de planning

en fait,  on analyse à chaque instant tous les risques, on a conscience d'énormément de choses (et notamment des risques)

du coup, oui, le cerveau surchauffe, et surtout quand il y a beaucoup d'infos à gérer à la fois  (comme dans un aéroport)

 

au quotidien, est-ce que tu peux t'organiser pour prendre en compte cet aspect de ta personnalité, à savoir : te réserver des plages de solitude et de silence,  pouvoir limiter l'hyperstimulation à partir d'une certaine heure, pouvoir te ménager des sas de décompression

pour ma part, mes EME de "calmage"   sont revenus  hyper fortes quand je suis allée à Paris voir la famille,  au bout de deux jours j'étais sur 100 000 volts avec en permanence un croissant ou un chocolat dans la bouche (en plus, y'a tellement de bonnes choses là bas que c'est pas humain)

 

là au quotidien j'essaie de sauter sur chaque occasion d'avoir  "la paix"

de ne pas faire d'ordi après 17h

de prendre une douche  (alternance chaud-froid, excellent pour  "rebooter" pour système nerveux) longue et en pleine conscience en début de soirée

de privilégier la lecture aux écrans  (même si je lis sur tablette, ce n'est pas du tout la même stimulation qu'un ordi)

d'exiger le calme voire le silence à table

de faire un peu de RPC (même si je pourrais en faire plus, là c'est minimum syndical .... deux ou trois respi en pleine conscience)

 

en bref, tu vois, j'essaie d'intégrer ce trait-là de personnalité à ma vie

et ça va beaucoup mieux au niveau des EME de calmage quotidiennes

 

quand je suis dans des ambiances survoltées avec beaucoup d'infos à gérer, j'essaie de prendre conscience que mon cerveau s'inquiète et cherche à controler,   mais à me recentrer sur mon corps, sur mes sensations

j'essaie de vivre le plus possible en pleine conscience la situation en arrêtant de  "lutter"  contre ce qui m'envahit (par exemple le bruit)

je le laisse entrer en moi,   au lieu de me crisper, de faire la tortue, je laisse entrer en moi  toutes ces personnes et tout le mal qu'elles pourraient me faire.....

cela me permet de vivre tout à fait différement ces moments-là.....

pour autant je ne les multiplie pas....

je considère que j'ai fait ma part en allant à Paris pour faire plaisir à ma belle-mère....   et là je vais zapper la cérémonie de voeux dans mon village  parce que faut pas exagérer.....    

je retrouve mon calme  et je m'organise pour l'avoir

 

et toi au quotidien, est-ce que c'est possible pour toi de prendre en compte ta sensibilité pour  "doser" les stimulations?

Lavienrose.
Abonné
Merci de votre soutien. Oui, c'est pas humain pour moi tous ces stimuli!!! Aujourd'hui 2 ieme jour chez moi! Et la pression diminue. Je sens encore mon sang bouillonner dans mes veines mais l'orage extérieur n'est plus... Je me reconstruis!.... Ça va me prendre encore quelques jours. Ce matin, j'ai eu comme un étau au niveau de la poitrine quand les filles sont descendues toutes joyeuses...... Arghhh du bruit et gérer les autres, ça m'a angoissé.... Heureusement zhom est la !!! J'ai pris une longue douche en fin de matinée J'ai marché 35mn sereinement Je suis allée aussi et seule m'acheter du miso, pour me faire des soupes!!! J'en rêvais! J'ai repris du chlorure de magnésium. Côté repas, j'ai prépare tous les repas et j'ai mangé un peu trop mais ca ira encore mieux demain. J'hate de me sentir mieux/ moi !!! Je ne me sens pas capable de lire en anglais, je crains de comprendre de travers.
izabelle
Animatrice forum

mais le livre d'Elaine Aron, pour l'adulte, a été traduit en français!!!

c'est celui pour l'enfant qui n'a pas été traduit

mais je le trouve bien moins intéressant  (quoique j'ai lu le chapitre des 5-12 ans hier soir, donc je vais venir l'écrire tout à l'heure dans l'autre forum)

c'est super ce que tu as fait....    n'hésite pas en effet à confier les enfants.....   et marcher c'est excellent......

coté repas,  fais simple   et surtout ce que tu aimes toi.....

courage pour la dernière ligne droite!

Patience
Marraine

Hello lavienrose,

J'arrive un peu après la bataille ! Mais je rejoins fadinarde et Izabelle sur leurs pistes : pleine conscience et prise en considération de Soi pour adapter le quotidien (ça c'est de la synthèse ! :-) ).

Pendant mes congés, je me suis laissée tourner en roue libre. J'ai pris conscience que manger de façon régulée n'est pas encore un acquis pour moi. Et je me rends compte que la pleine conscience m'a manquée ; elle est la clé de tout pour moi. Des pauses de 10 minutes aux gestes du quotidien en pleine conscience (faire la vaisselle, marcher, prendre sa douche, se maquiller...), il n'y a que ça qui m'aide à (sup)porter les vagues du quotidien...

J'espère que l'orage que tu vis depuis quelques jours est entrain de passer doucement...
Dans ces cas-là, je pense souvent à une phrase du Dr A. : "La respiration est comme une ancre qui vous ramène au moment présent". Et là j'imagine que je suis l'ancre jetée par un bateau, en plein orage sur une mer démontée (j'habite près des montagnes mais l'eau m'inspire plus ! :-) ). Depuis le fond de la mer, moi posée sur le sable, j'aperçois et je ressens le bateau qui tangue tout là-haut, les vagues qui le secouent, les coups de foudre, les gouttes de pluie... et je m'imagine aussi être ce bateau posé sur l'eau, qui se laisse faire sans lutter, surtout sans lutter... et qui attend que ça passe...

Je partage avec toi mon imaginaire, en espérant que ça pourra t'aider un peu !

Au plaisir de te lire

mavo.
Marraine
Très belle image Patience, merci de la partager avec nous ! J'arrive un peu après la bataille mais je compatis. Cette période de fêtes est compliquée pour bon nombre d'entre nous, et pour bon nombre de gens d'ailleurs. J'essaie pour ma part de me laisser un peu de temps pour "m'en remettre", sans brusquer, sans me flageller.
Haut de page 
X