Honte... - 25022013

Patience
Marraine

Je reviens d'un rendez-vous avec un chirurgien qui doit m'opérer du canal carpien.

Depuis qu'on m'a diagnostiqué ce syndrome, rien d'affolant pour les médecins. Ca arrive et ça se déclenche souvent au moment des grossesses (ce qui est mon cas) ou de la ménopause. Une petite opération en ambulatoire et hop ! C'est reparti comme en 40 !...

Sauf qu'aujourd'hui, après plus de deux heures d'attente et seulement trois minutes de consultation (montre en main), j'ai surtout retenu de la part du chirurgien que :
1- "Vous vous portez trop bien. C'est votre surpoids qui est la cause de ça".
2- "Comment soulager la douleur d'ici l'opération fixée fin mai ? Eh bien maigrissez ! Faut pas vous plaindre si vous ne vous prenez pas en main".

Boum. La bombe est tombée et a explosé sur ma tête. Coeur en vrac. Même pas pu répliquer. Juste un silence de mort ; car oui, là j'étais morte, il m'avait tuée...

En trois minutes, je n'ai pas eu de détails exacts sur l'opération, les suites immédiates, le soulagement de la douleur... Juste des réponses évasives à mes questions de la part d'un homme pressé.
Par contre, en 1 minute, j'ai su que c'est ma faute si je dois me faire opérer, que c'est ma faute si je suis grosse et que c'est ma faute si j'ai mal. Et qu'après tout, bien fait pour moi.

Et le pire dans tout ça, c'est que je ressens de la colère contre cet homme. Mais surtout de la honte de moi... prise en flagrant délit de grosseur......

Commentaires

izabelle
Animatrice forum

j'ai lu un passage sur ça récemment dans le livre "dictature des régimes attention"

j'aimerai pouvoir te le citer car j'aurais du mal à  le redire aussi bien, mais en gros le principe c'est de dire au médecin

ok vous voudriez que je sois moins grosse, eh bien bonne nouvelle moi aussi

seulement vous savez aussi bien que moi que ça ne va pas se faire en un coup de baguette magique

or votre boulot à vous de médecin est de me soigner, donc telle que je suis

bien sûr que ça serait mieux si j'étais moins grosse, mais ça ne vous empêche pas de me soigner quand même, non?

 

enfin le mieux serait que je t'écrive le passage du livre.....   je te le mets tout à l'heure si j'ai le temps

Mandala.
Abonné

 

Salut Patience

 

Dur dur...

 

Ce que j'en pense c'est que ce médecin ne sait pas, il est dans l'ignorance. Il est à plaindre de traiter ses patients comme ça. C'est facile pour les médecins d'avoir ce bouc émissaire du surpoids, ça les soulage aussi de ne pas avoir la solution à tout.

 

S'il passe 3 minutes par patient c'est qu'il n'est pas un bon professionnel. De toute façon les chirurgiens n'ont pas la réputation d'avoir un bon contact avec les patients. Ce n'est pas vraiment leur job même s'ils devraient. Attention certains sont très bien, hein !!

 

Et qui sait comment lui il gère ses émotions ? Peut-être que lui il fait des choses peu recommandables pour gérer ses émotions, là où toi/nous mangeons. Peut-être qu'il avait eu une très mauvaise journée, des complications avec un autre patient avant...

 

N'aie pas honte, vraiment. C'est lui qui devrait avoir honte d'avoir si peu d'empathie dans une profession pareille.

 

As-tu la possibilité de voir un autre chirurgien ?

 

Courage !

liegama.
Ancien abonné

Comme je te comprends, je me suis déjà souvent retrouvée face à des médecins (mais pas pour des opérations) qui m'ont fait me sentir honteuse, petite, diminuée et ensuite j'étais en colère contre ces médecins mais surtout contre moi, de n'avoir rien osée dire, d'avoir acquiésé en silence, de m'être écrasée. Et ces évènements étaient à des périodes où je pesais 76 à 78 kg pour 1.68 soit un surpoids mais pas une obésité énorme. Les EME que je déclenchais après ce genre d'entretiens étaient phénoménales, duraient plus d'une semaine et me faisait en général prendre 2 à 3 kg. 

Ce que tu ressens est normal mais c'est lui qui est incompétent, nul en relations etc... Tu pourrais le lui dire, et je suis sûre que tu te sentirais tellement mieux vis à vis de toi même ensuite. Es-tu obligée de rester avec ce chirurgien précis? N'as-tu pas la possibilité de changer? Es-tu en confiance avec une personne qui te traite comme cela?

Ambre92.
Abonné

Ah ces chers médecins dont on entend la parole comme celle de dieu le père... Bon, il y en a des bons, heureusement mais la plupart face au surpoids perdent toutes leurs connaissances, tout leur bon sens, et ça je te le dis d'expérience.

Que le surpoids, ou l'obésité, aient des conséquences physiques pour les patients certes. Mais c'est d'une facilité honteuse que de mettre tout et n'importe quoi sur le dos de ce surpoids. Vous avez du mal à respirer ? Vous êtes trop grosse ! Vous avez de l'eczema ? vous êtes trop grosse ! Vous avez des difficultés à faire des enfants...mais voyons avec 10kg de trop c'est normal ! Ils ne cherchent même plus une autre cause. C'est l'évidence pour eux.

Tout ça, c'est entendu et vécu...

Pour ma part, je suis restée 10 ans avec une maladie non diagnostiquée parce que pour eux c'était mon obésité qui était en cause. Et c'était quelque chose de voyant et de douloureux au moment des crises... Alors les médecins...leurs avis sur le poids et ses conséquences ils peuvent bien se le garder !

Flo16.
Abonné

Désolée de lire l'expérience que tu viens de vivre. Décidément chirurgie et psycholgie sont deux disciplines bien différentes. J'ai vécu, il y a une quinzaine d'année, une expérience similaire. Je suis longtemps restée avec le fait de ne pas lui avoir répondu du tac au tac sur l'estomac (c'est le cas de le dire ! lol). Malheureusement les réparties ne me viennent que longtemps après, dans ma voiture sur le chemin du retour ou pendant les nuits qui suivent à ruminer l'événement...

Je voulais juste te dire que la honte est de son côté à lui : honte de ne pas accorder la moindre attention et écoute à sa patiente (alors que c'est peut-être la moitié de la thérapie, cf : la solution intérieure de Therry Janssen), la honte de ne pas avoir apporter à sa patiente la moindre explication sur l'opération qu'elle va subir (c'est quand même son boulot, non ?), la honte de juger les gens sur pied en 30 secondes, la honte de balancer des phrases pareilles sans se soucier des émotions et sentiments qu'elles peuvent faire émerger.

Tu as le droit d'être en colère dans un tel manque de professionnalisme et d'humanité. C'est si facile de juger les autres, cela évite tellement de se poser la moindre question sur son propre comportement ! Grrrr, ça me fiche en colère !

Essaye juste de rester bienveillante avec toi-même. Toi, tu es dans une démarche pour améliorer ton comportement alimentaire. Tu as conscience du chemin que tu as parcouru et celui qui te reste à parcourir. Donc tu n'es pas restée à ne rien faire et probablement cela fait longtemps que tu te bats contre ton poids. Alors tu peux être fière de toi quoiqu'il en dise.

Je te souhaite de tout coeur de pouvoir évacuer rapidement ce triste épisode de ton esprit. Peut-être que tu pourrais écrire sur un papier une sorte de droit de réponse à ce Monsieur et ensuite le jeter à la poubelle ou le brûler pour clore symbolliquement cet épisode ?

izabelle
Animatrice forum

voilà le passage (sur la stigmatisation dans le corps médical)

"si vous consultez en raison d'un problème médical qui peut être aggravé par votre surpoids

vous conviendrez avec votre médecin qu'il vaudrait mieux pour vous être plus mince.  Mais, n'est-ce pas, dans la vie, les choses ne sont pas toujours comme on le voudrait.   Vous, par exemple, vous aimeriez être plus mince, et aussi plus beau, et aussi plus riche, et aussi plus accomodant, mais vous ne l'êtes pas.  Il revient donc à votre médecin de faire son possible pour vous soigner tel que vous êtes."

 

Dictature des régimes, Attention   Zermati et Apfeldofer,  p 243

Patience
Marraine

Oh la la, un grand MERCI à vous toutes pour vos réponses si réactives et qui m'aident à légitimer ma colère, à mettre les choses à leur bonne place.

Izabelle, je suis preneuse de cette référence de bouquin dont tu parles.

Flo16, je crois que je vais prendre un moment pour écrire ce que je rumine tout bas... C'est une idée qui me plaît.

En tout cas, je crois que je viens de fêter ma victoire face à cet adversaire : j'ai fait de la RPC, je me suis rendue compte que j'avais faim, j'ai mangé juste à ma faim en dégustant au maximum.
Certes, cette histoire me reste encore en travers de la gorge. Mais pour une fois, à défaut d'avoir eu la répartie adéquate,  j'ai le sentiment d'avoir réagi comme il se doit. Je suis en colère, la honte pointe le bout de son nez, mais j'ai mangé à ma juste faim !!!!!!!!

Et rien que pour ça, ce chirurgien est un enf...., mais moi je suis une vraie winneuse ! :-)

Merci pour vos messages !

Patience
Marraine

Merci izabelle, pour cette référence... et pour ta réactivité !

elsa18.
Abonné

Bonjour Patience, ton pseudo est bien trouvé, il en faut souvent , de la patience...  surtout avec les ânes, car ce chirurgien est un âne : ma cousine mesure 1,65 pour 45 kgs, et elle a dû faire opérer les 2 poignets l'année dernière. Même si le surpoids peut être un facteur défavorable, il n'est sûrement pas LA cause.

bon courage à toi

tupenses.
Abonné

J'ai envie de l'insulter ce chirurgien, facile quand on a le pouvoir, pour qui se prend-il pour te parler de cette manière. Il serait sacrément bon pour toi de lui redonner la honte, tu n'as pas à porter cela. Je suis métisse, et ça réveille en moi des choses pas très agréables (racisme) j'avais honte quand je devais faire face à certaines insultes, aujourd'hui je sais que je n'ai pas a avoir honte de qui je suis. Es-tu obligée de rester avec le même chirurgien ?

Courtepatte.
Abonné

[quote=elsa18]

ce chirurgien est un âne : ma cousine mesure 1,65 pour 45 kgs, et elle a dû faire opérer les 2 poignets l'année dernière. Même si le surpoids peut être un facteur défavorable, il n'est sûrement pas LA cause.

[/quote]

Je confirme: dans ma famille, ma grand-mère avait dû se faire opérer aussi, et c'était de loin la plus filiforme de nous toutes. Alors franchement, j'espère que le titre de ce fil de discussion, "Honte", il renvoie au chirurgien, et surtout pas à toi, Patience!

SacripAnne.
Abonné

Pour le coup, je ne sais pas si nos Drs préférés ou un coach passe dans le coin, mais ça serait vraiment utile, je crois, d'avoir un message de soignant sur les soignants, parce que oui, ça fait mal.

 

Le diable sait que je suis solide sur le sujet, capable de répondre, de parler de LC, mais je ne vais plus faire soigner mes bronchites depuis que mon médecin m'a fait des remarques (qu'il a tentées délicates et bienveillantes, mais quand même), sur mon poids.

 

Bref. On peut se réconforter entre nous, bien sûr, mais une vision doctorale de la chose portée par quelqu'un qui aura les mots qu'il faut serait bienvenue, non ?

SacripAnne.
Abonné

Et j'ai oublié : N'AI PAS HONTE !!!

 

Tu es qui tu es dans ton entier, corps et âme, et personne n'a l'autorisation de juger quoi que ce soit de toi, bourdel.

 

Des bisous, tiens.

maggy.
Abonné

Hello Patience,

en tant qu'opérée du canal carpien, je peux te dire que le poids n'était pas en cause (à l'époque) ..

Par contre, j'ai aussi essuyé des remarques de toubibs désagréables, et n'ai pas non plus eu la repartie que j'aurais souhaitée à l'époque... ils ne se rendent pas compte de la violence de ce qu'ils disent, avec tout leur pouvoir médical.

La dernière de mon généraliste a été de m'expliquer que pour maigrir, il était plus facile de moins manger que de faire plus d'exercice (je lui disais que je voulais augmenter mon activité sportive), parce que (je le cite) "pour moins manger, il n'y a rien à faire, juste rester dans son fauteuil, alors que faire 1h de footing c'est fatigant"..

les bras m'en sont tombés.. qu'il puisse nier à ce point l'impact du psychologique dans notre comportement alimentaire m'a complètement sidérée!!! Je me suis demandée s'il n'était pas juste neuneu...

non?!!

maintenant je vais le voir pour les rhumes et les p'tits bobos, mais on ne parle plus jamais de poids.. hors de question!!!!

 

Bravo pour ta réussite à faire de la RPC, n'ai honte de RIEN!!

et bonne chance pour l'opération (personnellement, ça a changé ma vie!)

elsa18.
Abonné

Bonjour Patience, 

j'ai pensé à toi en allant sur le site de l'institut de la main. Je te livre un extrait de leur rubrique sur le canal carpien : 

 

QUELS SONT LES FACTEURS FAVORISANTS LE SYNDROME DU CANAL CARPIEN?

Le plus souvent le syndrome du canal carpien est idiopathique c’est à dire qu’il n’y a pas de facteur favorisant. 

Le syndrome du canal carpien est plus fréquent chez la femme autour de la ménopause, lors de la grossesse, chez les travailleurs de force effectuant des gestes répétitifs (travail à la chaîne,  manutentionnaire…). 

Certaines pathologies peuvent également favoriser la survenue d’un syndrome du canal carpien comme la polyarthrite rhumatoïde, les fractures des os du carpe,  l’hypothyroïdie, le diabète….

//www.institutdelamain.com/pathologies-chirurgie-de-la-main-paris-france/pathologies-des-nerfs/le-syndrome-du-canal-carpien#facteurs favorisants

cqfd smiley

Patience
Marraine

SacripAnn, maggy, Elsa 18,

Merci à vous trois pour vos mots et pour votre partage d'expérience et de lien !

J'ai l'impression que j'étais, pour ce médecin, l'exemple type de la personne qui ne cherche pas à prendre soin d'elle. Je suppose que pour lui c'est simple : si on est gros, on court, on mange moins et hop voilà. Qu'est-ce qu'il y a de compliqué à cela ?...

Depuis lundi, ma colère est tombée (quoique...). Je me surprends même, car j'ai réussi à passer à autre chose (ou presque) ; c'est sans doute grâce à l'écoute que j'ai pu avoir ici.

maggy, moi aussi j'espère que cette opération me changera la vie, car j'en ai marre d'être réveillée toutes les nuits, de faire tomber les objets et d'avoir les mains ankylosées !!

Et merci aussi pour vos mots, Courtepatte, tupenses, Flo16, mandala, et toutes les autres que je n'ai pas citées !

Mona74.
Abonné

Non mais qu'est ce que c'est que ce médecin?

De quel droit se permet il de s'adresser de cette façon à sa patiente?

De quel droit peut il juger et blesser sans même se rendre compte de ce qu'il fait? Parce que c'est ça le pire, c'est qu'il ne se rend probablement pas compte de l'influence néfaste de ses paroles sur toi!

J'ai été aide-soignante pendant 26 ans, alors des toubibs comme ça j'en ai croisé quelques uns, et je n'ai jamais accepté cette façon de s'adresser à des personnes en souffrance.

Ce jugement de "grosse responsable de son état" c'est nul...

Bon ben, voilà, c'était mon coup de gueule!

J'ai passé plus d'une année avec un homme qui me traitait de grosse sans arrêt et qui est ans doute responsable en grande partie de tous mes complexes, mais de la part d'un médecin ça me scandalise, parce qu'il y a une façon de dire les choses! ça, c'est le même genre de toubib capable d'annoncer à une personne qu'elle a un cancer entre deux portes, aucune délicatesse, aucune humanité.

Surtout, ne pas te sentir coupable, ce type est un imbécile!

 

Daan.
Abonné

Pas le temps de lire tous les commentaires, mais :

1 ce chir ne connait pas son boulot

2 c'est un gros c...

Conclusion : si tu peux, change de chir, car moi ça me fait peur que tu te fasses opérer par un incompétent pareil, et averti les gens autour de toi de son incompétence, pitié pour d'éventuelles victimes !

odile59.
Abonné

Bonjour Patience,

un joli pseudo. smiley - Nous avons commencé à LC presque au même moment, à quelques jours d'intervalle.

Le comportement de ce médecin est inadmissible ! no   J'ai la même réaction que Tupenses : Es-tu obligée de rester avec ce chirurgien ?

Une consultation en 3 minutes ? no   L'opération en 2 secondes ?

Un problème ? Ce sera ta faute ?

pour 1/ Non, le surpoids n'est pas la cause de ça... et il le sait.

pour 2/ Maigrir pour soulager la douleur ? Et ça pendant 3 mois : mars + avril + mai !!??   angry  etc. etc.

 

C'est un comportement incompétant et très méchant de la part de ce médecin. 

Tu ne voudrais pas en parler à ton médecin traitant pour trouver un autre chirurgien ?

 

Surtout, Patience, n'aie pas honte !! smiley   Je ne peux que te répéter ce qu'ont dit tous les autres LCnautes. Et aussi, il est normal d'être en colère contre une telle personne, d'être en colère peut-être aussi de ne pas avoir su répondre à une telle effronterie. Je suis sûre que je n'aurais pas trouvé les mots pour répondre à cet homme dans l'immédiat. Hélas !

Bon courage, Patience.

teresa

 

harmony.
Abonné

Pateince, quel joli pseudo! Es tu atiente ou aimerais tu l'être?

Pour ton aventure avec le chirurgien qui possède une montre et une tirelire à la place du cerveau, et pour tous les événements futurs qui en prendront l'aspect, prends un carnet, ton blog et écris tes sensations, tes sentiments, parfois ça aide à les mettre en mots, les comprendre; Dis toi que cetéchange était une épreuve de plus que tu as passé avec brio en relativisant, en renant du recul, en acceptant ta colère (justifiée). Laisse tomber cet idiot et occupe toi de toi

ta fierté, c'est de t'occuper de toi, de ta vie, de ton bien être. reste bienveillance, respire en conscience et il deviendra un mointain souvenir, un caillou sur le chemin. Tu le regardera bientôt de loin, de haut avec toute ta grandeur.

Bon courage

harmony

Noelle
Marraine

Oui, je trouve que c'est une bonne idée, et en tout cas, pour moi ça a marché tres recemment , le fait d'ecrire m'a permis de prendre un peu de distance entre l'origine de mes emotions et mon re senti , source d'EME, of course...

bon courage

Patience
Marraine

Mona, Teresa,

Changer de chirurgien ? J'y ai bien pensé. Mais en contactant un autre hôpital, je me suis rendue compte que fixer une nouvelle consultation repousserait encore la date de l'opération...
Alors tant pis. Je garde celui-là, tout en sachant que je lui demande uniquement de faire son boulot. Pour le reste, ce sera un minimum de conversation.
Et puis le jour J mon compagnon sera avec moi ; et je sais que lui saura avoir la répartie nécessaire pour moi au cas où, en attendant que j'en devienne capable moi-même !

 

Noelle, harmony,

Oui, c'est une bonne idée de mettre tout ça sur papier. C'est ce que j'ai fait en venant vous écrire à toutes ici. Ca m'a permis de prendre de la distance et même d'éviter une EME !!
Et en parallèle à la colère, je ressens surtout une grande fierté de ne m'être pas fait mal en "boulimisant" à cause de lui.

Quant à mon pseudo... En fait c'est le prénom de ma petite fille, que j'ai perdu in utero en fin de grossesse il y a 4 ans.
On avait choisi à l'origine un prénom gai et solaire. Mais vu les circonstances, on l'a appelé Patience : mélange de douceur, d'espoir, de courage...
Et en m'inscrivant sur LC, je me suis dit que de la patience, il en fallait certainement pour avoir le courage d'oser changement... gentiment mais fermement (!), peu importe le temps que ça prend !

SacripAnne.
Abonné

Patience, jolie patience blessée, tu as parfaitement raison sur ton chirurgien. Puisqu'il ne voit en toi qu'une pathologie, et qu'une grosse, tu as parfaitement le droit de ne le voir que comme un plombier.

 

Et toc et paf.

Haut de page 
X