IMPOSSIBLE DE GERER LC ! - 05052014

Witchia.
Abonné

Bonjour,

Je dois dire que là je suis franchement désespérée.

Je n'arrive pas à suivre LC. J'ai de plus en plus l'impression que ça ne me correspond pas. 

Pour moi, LC c'est beau dans la théorie mais ingérable dans la pratique. 

J'ai deux enfants en bas âge dont un qui aligne les maladies, mon homme est malade et arrêté depuis janvier et j'ai repris mes études. Autant vous dire que j'ai une vie de dingue, je cours tout le temps partout.

Alors attendre d'avoir faim avec mes horaires et tout c'est de l'ordre de l'impossible. Etre au calme aux moments des repas, une belle utopie. 

Là je suis à la partie où l'on doit noter ces EME, je n'en ai jamais fait autant que depuis que j'ai commencé ce programme !

Et alors la sacro-sainte RPC.... Ca ne me va pas du tout mais alors du tout. Par exemple tout à l'heure j'étais dans le car, totalement énervée, à bout. J'avais envie de tout exploser, et bien sûr de manger. Je me suis donc dit que j'allais tenter la RPC. En moins de deux minutes j'étais sur le point de pleurer... Ca le fait vachement avec tous les collègues de classe autour...

Du coup j'ai tenté l'image-refuge. Ca m'a fait rigoler nerveusement tellement c'était pitoyable. Au final j'étais encore plus énervée.

 

J'ai plusieurs amies qui ont lu les livres de messieurs Zermati et Apfeldorfer. Et elles m'ont toutes dit qu'elles adoraient, que c'était génial comme ça mais que dans la vie réelle c'était impossible. Et c'est bien ce dont je me rends compte...

 

Résultat : j'ai repris 2 kg cette semaine et je suis démoralisée de la méthode.

 

:/

Commentaires

mno05.
Abonné
Coucou tu me fais penser à moi la première fois... Avec mes trois puces dont une avait juste 1 an je me disais aussi que c'était impossible... En fait je me rend compte que ce qui était difficile c'était de prendre du temps pour moi... Je n'arrivais pas à être égoïste! Je reviens aujourd'hui après être reparti vers des régimes plus efficaces pensais-je... Je suis plus décidée à dire m**** aux conventions aux "tu finis pas ton assiette?" Pour les horaires des repas c'est vrai que c'est compliqué et je pense qu'il va falloir que tu expérimente beaucoup pendant les vacances et donc ça va peut être être plus long... Courage en tout cas mais aujourd'hui j'arrive à gère LC (même si j'ai encore du boulot) en étant seule la semaine avc boulot et 3 enfants...
Lavienrose.
Abonné
Je comprends et compatis pour toutes ces vies que tu mènes, ça demande beaucoup d'énergie. Et toi dans tout ça? J'ai l'impression que la rpc fait ressurgir des émotions refoulées!?? Essaye de lire les sujets à ce propos sur le forum ou des livres sur la Pc ... Quand tu sens que la rpc te donne envie de tout valdinguer, de pleurer... Accueille ton ressenti et revient à ta respiration essaye de respirer dans ta colère/ inconfort.... Laisse exister ta colère en la nommant et revient à ta respiration. La rpc essaye peut-être à des moments plus calmes pour toi: avant de réviser... J'ai envie de te dire de faire le programme et d'avancer, sans faire la bonne élève, la y'a pas d'exam/concours, c'est juste pour toi et rien que pour toi... Tu vas intégrer des étapes le doigts dans le nez ce qui te motiveras et te permettra d'axer tes découvertes sur les autres acquisitions/découvertes. Je pense qu'il est primordial de changer son état d'esprit qui fera voir la vie sous un autre angle: prendre soin de soi d'abord!!! C'est ce que je suis en train de mettre en lumière, je viens de réaliser que je ne m'occupais pas de moi. Je pensais le faire... Mais le matin, c'est fillette, les tâches ménagères/ courses, le boulot fillette..... Ok je suis sur LC.... Mais foncièrement .... J'ai toujours un truc dans la tête ( faire ci faire ça) Donc j'ai dit stop, j'apprends à prendre du temps pour moi, changer les priorités!!! Une heure de marche, ou 20mn à courir quand j'ai pas le temps, ou une heure à bronzer( la il pleut je vais marcher sous la pluie en Pc mini 20mn) De commencer par moi , je dit ça mais je le suis occupée de fillette pour l'amener à l'école.... Mais la c'est moi!!! Et après j'ai plus d'énergie pour continuer ma journée! Allez courage, tu as bien fait de venir l'écrire.
pymie.
Abonné

Salut Witchia,

Je ne suis pas sûre qu'on puisse dire "cette méthode n'est pas pour moi", puisqu'elle nous invite simplement à respecter nos sensations. Je pense que même si les exercices sont pénibles et pas forcément adaptés au quotidien, la pensée de fond est libératrice et permet de voir plus loin dans sa vie que son poids et son assiette. 

Les exercices pratiques sont en effet difficiles et moi même je galère encore énormément à faire une RPC ou des dégustations etc. De temps en temps je reprends les exos, et j'ai l'impression que toutes mes reflexions jusqu'ici, si elles m'ont plutôt fait prendre du poids qu'en perdre, petit à petit, s'articulent, donnent du sens, et font baisser la fréquence des EME. Je découvre aussi que certains exercices, qui m'ont toujours paru inutiles, un jour, se mettent à prendre tout leur sens, parce que je suis enfin prête à les écouter.

Je suis encore très mauvaise pour ne pas manger lorsque j'ai des EME. Mais j'ai aussi décelé énormément de petites frustrations quotidiennes qu'avant e ne reconnaissais même pas car je les étouffais. Je travaille donc beaucoup sur ce point là. 

Et depuis quelques semaines, je sens que je suis plus solide pour lutter en conscience contre les EME, parce que j'ai moins d'EME de frustrations qu'avant, celles qui restent sont plus des EME d'habitude.

 

Peut-être faut-il ne pas être une élève modèle des exercices proposés? Je retiens surtout le fond de la pensée : fais comme tu le sens. Et si les exercices, pour le moment, tu les sens pas, ben laisse du temps au temps...

(conseils d'une fille qui n'a toujours pas perdu de poids........................; )

Patience
Marraine

[quote=Witchia]

Bonjour,

Je dois dire que là je suis franchement désespérée.

Je n'arrive pas à suivre LC. J'ai de plus en plus l'impression que ça ne me correspond pas. 

Pour moi, LC c'est beau dans la théorie mais ingérable dans la pratique. 

J'ai deux enfants en bas âge dont un qui aligne les maladies, mon homme est malade et arrêté depuis janvier et j'ai repris mes études. Autant vous dire que j'ai une vie de dingue, je cours tout le temps partout.

Alors attendre d'avoir faim avec mes horaires et tout c'est de l'ordre de l'impossible. Etre au calme aux moments des repas, une belle utopie. 

Là je suis à la partie où l'on doit noter ces EME, je n'en ai jamais fait autant que depuis que j'ai commencé ce programme !

Et alors la sacro-sainte RPC.... Ca ne me va pas du tout mais alors du tout. Par exemple tout à l'heure j'étais dans le car, totalement énervée, à bout. J'avais envie de tout exploser, et bien sûr de manger. Je me suis donc dit que j'allais tenter la RPC. En moins de deux minutes j'étais sur le point de pleurer... Ca le fait vachement avec tous les collègues de classe autour...

Du coup j'ai tenté l'image-refuge. Ca m'a fait rigoler nerveusement tellement c'était pitoyable. Au final j'étais encore plus énervée.

 

J'ai plusieurs amies qui ont lu les livres de messieurs Zermati et Apfeldorfer. Et elles m'ont toutes dit qu'elles adoraient, que c'était génial comme ça mais que dans la vie réelle c'était impossible. Et c'est bien ce dont je me rends compte...

 

Résultat : j'ai repris 2 kg cette semaine et je suis démoralisée de la méthode.

 

:/

[/quote]

Bonjour Witchia,

Aïe aïe aïe... Je sens que c'est dur, là...

Mais en fait, qu'est-ce qui est dur ?
- Une impression de ne pas réussir à tout faire ? À tout faire bien comme il faut ?
- Un sentiment de culpabilité ?
- Une sensation de fatigue ?
- Avoir pris deux kilos ?
- Une prise de conscience de tout un paquet d'émotions ?
- Une prise de conscience qui provoque peut-être, du coup, des EME ?

Personnellement, je trouve ça super que tu aies fait quelques minutes de pleine conscience.Ca veut dire que tu as essayé de faire des pauses pour prendre note de l'état des "lieux" à un moment donné.
Il est ce qu'il est. Plutôt très inconfortable...

Peut-être pourrais-tu te lancer juste un défi dans cet emploi du temps ? Peut-être... :
- supprimer une corvée que tu fais quotidiennement (ranger du linge, passer le balai...) ;
- et la remplacer par 5 mn pour toi, durant lesquelles tu fais... rien ! Ou juste un peu de pleine conscience !
L'idée est de rendre l'inconfort actuel plus supportable en te mettant sur "pause" quelques minutes par jour ou 5 mn par-ci par-là. Juste pour tenir le coup car, comme dit le proverbe : "Qui veut aller loin ménage sa monture".

Et pour le reste (les carnets bien remplis, la faim super bien écoutée, le linge parfaitement rangé peut-être, etc.), tu pourras sans doute y remédier quand les enfants seront guéris...

Je ne pense pas que la méthode ne te convient pas. Je pense que c'est la vie qui te secoue particulièrement en ce moment et qui est très inconfortable (et il y a de quoi !). Alors peut-être que souffler un peu pourrait t'aider...

Bon courage à toi et au plaisir de te lire

izabelle
Animatrice forum

non seulement ça n'est pas impossible dans la vraie vie, mais des millions et des milliards de personnes le font naturellement.... ce sont les mangeurs régulés

alors oui, nous qui sommes un peu déréglés, soit parce qu'on utilise la nourriture pour calmer nos émotions, soit parce qu'on n'a pas appris à manger selon sa faim, soit parce qu'on s'est laissé détraquer par des diktats socials...

ça nous semble peut-être impossible

mais en vérité, ça ne l'est pas

 

tu n'as besoin absolument aucun "temps"  pour accueillir ce que tu ressens

simplement c'est dur pour l'instant pour toi d'accueillir ce que tu ressens, c'est pour ça que la RPC est difficile, voire énervante

parce que tu as pris l'habitude de te fuir, fuir ce que tu ressens

 

une fois que l'on sort de cela, je peux te dire que c'est tout à fait possible, dans la vraie vie, et peu importe ta charge de travail

tu es toujours là, avec toi, alors quand tu te sens mal, eh bien tu es là, je veux dire de toute façon on ne peut pas se fuir toute sa vie

c'est peut-être tentant de continuer à utiliser la nourriture pour  "tenir le coup"  dans une vie qui ne nous satisfait pas et que l'on laisse nous bouffer

mais souvent, si on laisse la vie nous bouffer c'est justement parce qu'on a "peur"  d'être confronté à soi-même

 

simplement ici, on apprend à se confronter à soi-même, ses émotions, et qu'il n'y a rien à craindre à ça

 

 

pendant des années, j'ai pensé moi aussi que je n'arriverais jamais à manger selon mes sensations

et puis si, en fait....

dans la vraie vie

mais pas en trois semaines....

et avec la RPC, même si ça m'énervait......

 

on apprend à changer de fonctionnement, à ne plus avoir peur de ressentir, à ne plus être en pilote automatique en permanence, à ne plus se fuir

mais pas en trois semaines

Witchia.
Abonné

Vous avez en partie raison.

Ce qui m'énerve c'est que j'ai beaucoup de soucis ces temps-ci (depuis un bon moment !) et ça m'énerve que LineCoaching s'avère aussi être un soucis. C'est actuellement la contrainte en trop.

Au contraire je prenais un vrai plaisir à suivre WW l'année dernière et cela me structurait et me facilitait la vie au quotidien.

Après je suis tout à fait d'accord qu'on ne peut pas tout changer de soi en 3 semaines. Il faut que je laisse du temps au temps. Et autant avant j'avais envie et besoin de résultats tout de suite, autant ça fait un bon moment que j'ai évolué là-dessus ! Je ne demande pas à LC des résultats mirobolants en quelques semaines, mais par contre me dérégler complètement (mes repas étaient bien équilibrés, mon problème est mes EME) et me faire prendre du poids ça je n'en veux pas.

Bref, je pense que pour l'instant je vais écouter mes sensations, et surtout ce que je n'arrive pas à faire actuellement avec LC re-suivre mes intuitions et instructions personnelles. Je prendrai plus sérieusement le programme quand ça sera plus calme autour de moi.

Et oui je m'accorde du temps pour moi. Par exemple actuellement je me suis mise à la couture, je couds tous les soirs. Ca me plait beaucoup.

Je vais discuter au téléphone avec une des coachs, demain normalement. Je verrai ce qu'elle en pense et ce qu'elle me conseille.

Bisous, Rose.

marieal.
Inscrit

Il y a des passages dans LC ( la degustation, la satieté) qui sont tout à fait compatibles avec un emploi du temps surchargé..D'autres le sont moins et je pense que c'est ça qui est difficile à vivre quand on a pas "le temps": .met de côté pour l'instant les exercices qui demandent de s'organiser des temps à part (genre manger le même aliment quatre jours de suite) et garde les pour un moment où tu seras plus tranquille dans ton emploi du temps ( genre vacances, WE prolongé). Fais le point avec la coach sur ce qui parait adapté avec ta situation. Il y a  moyen de refaire les passages qu'on a pas bien fait avec les outils.

LC c'est écouter ses sensations donc accepter de ne pas faire les choses parfaitement quand on en a pas la possibilité.

mais c'est vrai que ça me parait tout à fait adapté si ton problème c'est les eme....je rejoins complètement izabelle sur son interprétation.

cilou_cile.
Abonné

Tout comme marieal, je rejoins complètement izabelle dans ces écrits. Witchia, je te sens en lutte et en colère. Comme si la lune de miel avec LC, qui a duré 3 semaines, était terminée et que la chute est bien rude....donc en mode binaire, si tout n'est pas parfait, il vaut mieux tout laisser tomber...

Parfois, les peurs du changement, de la remise en cause, de ce que cela pourrait impliquer, sont tellement puissantes et installées depuis si longtemps, qu'elles ne se laisseront pas délogées si facilement et si rapidement wink

Face à cette lutte, cette colère, creuse parce que je crois qu'il y a quelque chose...

Witchia.
Abonné

Si j'avais l'intention de tout laisser tomber, je n'aurais même pas mis de post, je serais tout simplemnt partie ;) non non je ne suis pas en mode binaire ni lune de miel ;)

Pour ce qui est du fonctionnement des gens 'régulés', les gens normaux, je ne suis pas convaincue qu'ils fonctionnent comme ça. 

Mes amies minces pour qui la nourriture n'est pas un soucis mange selon leurs habitudes et à horaires fixes. Pour elle la nourriture sert juste de carburant et parfois de petit plaisir mais au fond manger une salade ou une tartiflette elles s'en fichent bien. Elles ressentent mieux la faim et la satiété oui. Ca ne leur viendrait pas à l'idée de manger d'avantage alors qu'elles savent que ça leur donnerait mal au ventre. Et elles n'ont pas d'EME, leurs émotions elles s'en occupent autrement.

Manger pour compenser quelque chose ne leur viendrait même pas à l'idée.

A la place, quand elles vont mal elles fuient d'une autre façon, par exemple au contraire leur appétit se bloque, ou elles fument, ou elles râlent tout le temps, ou elles se mettent à faire du sport à outrance, crament leur CB en achats compulsifs, ou elles abusent sur la marijuana, et quelques rares filles (mes héroïnes) arrivent à gérer vraiment leurs émotions et tracas.

lelinthemoon.
Abonné

je pense qu'on peut adapter aussi ce programme à cette vie de ouf...l'étape "sauter un repas" était pour moi très difficile, mes repas sont programmés socialement...le midi et le soir c'était ccompliqué car tout est organisé pour passer à table. On peut apprendre à anticiper certaines choses au niveau bouffe.

j'ai juste reculer un chouillat l'heure de manger, je me suis dis que le but de l'exercice était de "capter" que j'avais faim. Et bien oui, j'avais super faim, contrôler la prise du repas en mangeant assez doucement et en prenant plaisir...pour pas manger un boeuf!!! Un gros défi.

la seule fois où j'ai essayé de sauter vraiment le repas, je me suis levée la nuit pour manger un gateau. J'avais un peu trop sauter le repas...manger trop tard m'avait dérégler complètement. Dès le lendemain, j'ai repris mon rythme "normal"...en écoutant juste plus précisement que oui en effet j'avais faim à l'heure de manger...

 le but n'est pas d'augmenté les crises de bouffe en déréglant un "fonctionnement  qui fonctionne"!!! Mais de ressentir un peu plus...tout au moins c'est mon avis.

je bosse aussi comme une dingue avec pleins de gamins à la maison...c'est parfois un peu difficile à tout suivre...je prend juste le temps de noter dans les carnets et quand ça prend trop de place dans mon cerveau, je note tout mais ne "vagabonde" pas sur le site pendant une heure...je vais me poser dans le faueuil devant la télé parce que oui je suis claquée de ma journée et puis c'est tout...

Soleluna.
Ancien abonné

Bon je comprends bien, ça fait un peu beaucoup là, en plus l'échéance de l'examen, tout en même temps...
J'entends aussi ce que tu écris sur WWW, c'était simple, y'avait un cadre et ça rendait les choses plus faciles.
L'approche ici est tout à fait différente, et comme cela demande une implication de tout ton être plus forte, ça peut être plus usant.
De mon point de vue extérieur (et forcément simplet, tu pardonneras), je vois 2 choses : que la rpc n'est pas la source de ton angoisse etc, mais qu'elle te met en contact avec, de manière plus directe, et si c'est essentiel, c'est peut-être délicat comme moment.. Deux que tout cela fait beaucoup, que tout n'est que contrainte, et peut-être t'es pas wonderwoman.
Mon conseil, comme le disait les filles plus haut, adapte sur ce qui est important, ou le plus facile, ou ce qui t'est le moins difficile. Trouve le truc qui te demande pas trop trop d'effort, qui te fait du bien, et garde. Réduit, absente toi, mais surtout, garde un fil d'Ariane. Même ténu, mais garde le, ne décroche pas complètement. Tu reviendras tranquillement quand ce sera plus propice, mais lache pas le fil.

Et pour les cas de compulsion, prend 2min40 pour regarder ça : //www.linecoaching.com/prog/comportement-alimentaire/les-outils/POU/MOT/PO2
 

izabelle
Animatrice forum

oui tu as raison witchia, quand on est régulé, on mange surtout par faim,  et dnc quand on a faim, à peu près TOUT peut nous faire plaisir

et oui, on a des habitudes, des automatismes, qui sont en place

et c'est ces automatismes qu'on cherche à re-construire ici

 

c'est aussi un grand bonheur pour moi, je ne suis plus du tout difficile

et je n'aime plus les desserts ni la tartiflette

et oui j'ai "faim"  généralemnt aux heures de repas,  et je fais "tout" pour

si au début, ça relevait de l'effort, aujourd'hui c'est vraiment quasi automatique

 

je crois en effet que le fonctionnement de mangeur émotionnel, que j'ai connu longuement, pendant 30 ans, n'est pas vraiment compatible avec le fait de manger régulé

ou du moins pour des grands sensibles comme moi

et c'est pour ça que je suis contente d'être allée  "au bout" de cet apprentissage émotionnel

ça n'empêche pas que si j'ai de grandes angoisses, je vais à nouveau avoir des EME, mais dans ce cas, m'écoutant le lendemain, ça ne jouera pas sur mon poids

et aussi j'ai pu observer que je me "mettais" bizarrement à jouer compulsivement sur mon portable, et ça ne m'a pas plu.....wink

 

dans ton cas, je me demande si tu ne te places pas la barre trop haut d'emblée  (on le fait tous)

car les mangeurs régulés ont un ensemble de compétences que l'on retravaille, ici,  par "morceaux"

pourquoi ne pas reprendre tes menus WW, mais au lieu de compter, tu fais  "à la louche"  et surtout tu écoutes ta faim.....

tu ne manges qu'avec une bonne faim (ça c'est vraiment la clé pur ne pas grossir)  et tu essaies simplement de t'arrêter à un volume qui te semble raisonnable, sur des aliments que tu connais bien

dans un premier temps c'est vraiment la faim qui est essentielle

les autres compétences tu les travailleras  après

 

la plupart d'entre nous veulent  "tout bien faire"  dès le début, dans le but de perdre du poids, mais pour l'avoir constaté sur moi, c'est se mettre la barre trop haut, et stagner

pour moi j'ai décollé au niveau du poids quand j'ai accepté de me focaliser déjà sur la base : la faim

et puis rechercher sans cesse cet  "appétit"

 

dans le même temps bien sûr,  m'autoriser à plus ressentir, et notamment l'appétit,  qui me faisait peur comme toutes les sensations corporelles

 

courage à toi Witchia, tu vas trouver ton mode de fonctionnement!!!!

marinebreizh.
Abonné

Je comprends ce que tu vis et que tu penses impossible de suivre  LC en ce moment. Mais en fait je crois que c'est pile poil le bon moment pour tout ce qui est accueil des sensations, prendre du temps pour toi (pas 3h par jour mais des petits sas), car de toute façon on en revient toujours à ça : se respecter et s'occuper de soi donc ce ne sera jamais le moment. J'ai connu ça et contrairement à in programme WW là c'est des modifications de vie en profondeur donc va tranquillou laisse les exercices très contraignants de coté pour le moment mais entame le processus, imprègne toi.

Par exemple des défis tels que " pendant 7 jours je mange plus lentement", ou te poser la question de la faim avant de manger ca ne prend pas spécialement de temps mais c'est un début.

Bon courage

Witchia.
Abonné

Oui je suis d'accord avec ce que vous dites.

Ce qui m'embête avec les exercices de la faim, c'est que ça m'a fait plus de mal que de bien !!

Personnellement j'ai des repas équilibrés normaux, ni diet ni orgique. Mon problème c'est à 100% les EME. D'ailleurs quand tout va bien dans ma vie (autant vous dire pas souvent comme tout le monde lol mais par exemple pendant les vacances ;) ), je mange normalement et je perds du poids sans même m'en rendre compte et sans me priver de quoi que ce soit.

En temps normal je mange à peu près à heure fixe (selon les cours c'est pas toujours totalement possible mais ça varie pas non plus énormément) et la quantité que je trouve qu'il me faut pour tenir jusqu'au prochain repas. Et d'ailleurs en règle générale je dois pas trop mal me débrouiller puisque du coup au repas suivant j'ai faim.

En faisant les exercices sur la faim, j'ai attendu d'avoir vraiment bien faim, et du coup j'avais vraiment trop faim donc j'avais envie de me jeter sur n'importe quoi. Et ma satiété arrive vraiment trop vite, du coup si je m'arrête à la satiété j'ai de nouveau très faim 2 heures plus tard, et du coup déjà c'est la galère niveau emploi du temps, et en plus ça m'a complètement déréglée. Et ça, ça m'énerve beaucoup. Car si je n'ai jamais fait de régime drastique (sans parler que je les trouve débiles) c'est bien pour garder mes bonnes habitudes de table !

Donc comme vous dites, je vais aller à mon rythme, écouter pour connaître mes sensations et essayer de continuer les RPC car même si je n'aime pas les RPC je pense qu'au fond c'est ce qui pourrait le plus m'aider à long terme.

Ma mère était psy (elle est à la retraite). Elle m'a dit qu'elle avait fait une formation sur les RPC et que si au début c'était agréable c'est qu'on le faisait mal lol. Au début c'est forcément inconfortable car c'est un peu le but... Amener un léger inconfort pour apprendre à le chasser. Donc oui je me dis que même si c'est pas le meilleur moment de ma journée pour l'instant ça m'aidera avec le temps.

izabelle
Animatrice forum

mais oui c'est destabilisant tout ça, mais si tu avais déjà de bonnes habitudes, ne t'en fais pas

n'en fait pas trop et focalise surtout sur la RPC, car oui, ça aide à long terme

moi ce qui m'avait bien aidé c'est aussi d'aller chercher un peu plus loin, du coté de l'act-therapy

j'avais lu ce livre de Russ Harris, le piège du bonheur( on peut en lire un extrait sur le site de l'editeur)  et ça avait vraiment mieux parlé pour moi comme approche émotionnelle

lelinthemoon.
Abonné

cette fameuse respirataion m'a aidée la nuit...leveé, envie de manger, tête dans le cul...je me retrouve dans la cuisine en pleine nuit comme une idiote et je me met à respirer, prendre conscience que je respire, remettre mon cerveau sur "on" et hop...je vais me recoucher..non, je n'ai pas faim...je ressens ça comme une lutte intérieur en ce moment mais à 2 reprises je me suis recouchée sans manger...un petit morceau de victoire...

Haut de page 
X