Incapable de déguster jusqu'au jour où...

Wildcath.
Abonné
Ma solitude était presque rompue. Du moins le temps d'un repas. Mardi, je suis allée chez mon ex petit ami. Nous nous entendons, nous nous soutenons. C'est parfois ambigu. Et ça me va, pour le moment. Bref, j'y ai apporté six pâtisseries individuelles afin de les goûter avec lui. Il m'a alors proposé de déjeuner, nous avons partagé son gratin de choux-fleurs, un steak haché pour deux, un divin comté et la moitié des pâtisseries. J'ai réalisé qu'en sa présence je regarde ce que je mange. Je dévore des yeux mon plat. Puis je le sens, je le goûte du bout des lèvres. Je savoure chaque bouchée, la texture, la température, la saveur, l'arrière goût. Quand je suis avec lui, mes angoisses s'enfuient et me voilà comme par magie capable de manger en pleine conscience. De dire stop, je préfère finir plus tard. Nous discutons, savourons, parlons de ce que nous mangeons, ça nous évite de penser à nos blessures respectives. Parfois je ferme les yeux en mangeant, et il émet aussi des sons de satisfaction. Quand je suis avec lui, nul besoin de m'empiffrer. Ni de jeûner plusieurs jours. Je n'ai pas envie de manger? Soit... Un morceau de bon fromage, un peu de vin et il fait revenir appétit et plaisir. A chaque fois qu'il sent venir sa faim il insiste pour que je goute quelque chose, car selon lui je ne mange pas assez... Pourtant je suis ronde et il le reconnaît. Je crois que la solitude est la cause de mes troubles. Seule soit je mange à me faire exploser le ventre, soit je ne mange plus rien. Pourtant, le soir il y a mes enfants, au travail des collègues. Mais cette solitude affective est omniprésente. Sauf avec mes amis les plus proches. Et surtout sauf avec lui. Bref, je ne comprends pas tout. Mais grâce à lui, quand nous mangeons ensemble, je ne fais pas n'importe quoi. Je mange. En conscience. Ah et détail important, il est maigre. Alors ça ne me fait pas peur de le suivre.

Commentaires

chris212
Marraine

Bonsoir,

Quel beau message ! Plein de "saveurs" et de sensibilité...

[quote=Wildcath] ... Quand je suis avec lui, nul besoin de m'empiffrer. Ni de jeûner plusieurs jours. Je n'ai pas envie de manger? Soit... Un morceau de bon fromage, un peu de vin et il fait revenir appétit et plaisir. A chaque fois qu'il sent venir sa faim il insiste pour que je goute quelque chose, car selon lui je ne mange pas assez... Pourtant je suis ronde et il le reconnaît. Je crois que la solitude est la cause de mes troubles. [/quote]

Manger peut être un moyen d'oublier, d'anesthésier la sensation de solitude et le mal être qu'elle engendre.
Sans doute ton ami t'appaise-t-il par sa seule présence, son écoute... Il t'accepte comme tu es, ne te juges pas...
Quelle chance tu as d'avoir un véritable ami, un ami qui va au delà des apparences...

[quote=Wildcath] ...Seule soit je mange à me faire exploser le ventre, soit je ne mange plus rien. Pourtant, le soir il y a mes enfants, au travail des collègues. Mais cette solitude affective est omniprésente. Sauf avec mes amis les plus proches. Et surtout sauf avec lui. Bref, je ne comprends pas tout. Mais grâce à lui, quand nous mangeons ensemble, je ne fais pas n'importe quoi. Je mange. En conscience.[/quote]

La sensation de vide est difficile à supporter, à vivre...
La présence des enfants, des collègues de travail ne remplissent que partiellement le vide affectif.
On comble souvent ce vide, cette solitude en mangeant plus que de raison...  On calme l'angoisse avec la nourriture.
On se réconforte avec la nourriture. Mais arrive un moment, où il en faut toujours plus pour se reconforter...
Puis on répare tout ça, en ne mangeant plus rien... 

[quote=Wildcath] ... Ah et détail important, il est maigre. Alors ça ne me fait pas peur de le suivre.[/quote]

Il te renvoie une image positive. Et tu lui fais confiance... Il t'accepte, alors qu'il est maigre.

J'ai des amis de tout genre, grands petits gros maigres... En fait je ne m'arrêtes pas à l'apparence. Mais à la personnalité, à ses valeurs et à ce qu'elle a dans la tête... 


 

"On ne voit pas bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux !" Saint-Exupéry

izabelle
Animatrice forum

de ton récit il apparaît que la connexion à l'autre est l'une de tes valeurs fondamentales

quand tu partages ces moments, avec cet ami proche ou d'autres, tu es plus dans ce qui te constitue

il n'y a alors plus besoin d'anesthésie

ton besoin d'anesthésier ta solitude quand tu es seule te montre à quel point ta solitude, ou plutôt je dirais le manque de connexion est difficile à vivre pour toi

c'est la connexion qui semble essentielle pour toi, n'hésite pas à la rechercher à chaque moment de ta vie

à trouver ce qui fait sens dans ton environnement, à chaque fois que tu peux te mettre  "en lien"

Wildcath.
Abonné
Oui c'est vital pour moi. Mais la solitude est réelle... Alors il m'est difficile de vivre cette connexion puisque toujours seule
arcenciel.
Inscrit

Je me retrouve Wildcath.

Moi aussi ce sont la solitude mais aussi d'autres émotions qui me font depasser ma faim

Tout ou presque semble une affaire d'émotions

chocoboum.
Abonné

c'est vrai que le "vide" nous fait manger - moi je ne mange pas beaucoup, mais je grignote souvent alors, au bout du compte........ mais j'ai compris depuis peu qu'en faisant ainsi, je" comble le vide, le manque, mais comme il l'est dit, même en ayant du monde autour de moi -

insatisfaction ? 

Apprendre à se remplir d'autre chose que de nourriture - Trouver à faire quelque chose qu'on aime vraiment faire et qui comblerait au moins en partie ce manque ? je suis en train de me poser des questions sur ce que j'avais envie de faire étant jeune, que je n'ai jamais pu faire - pour l'instant j'en suis à : apprendre l'Anglais (j'ai fait d'autres langues et très peu d'anglais) ; et surtout ce que je n'ai jamais eu le temps, ni osé faire : dessin, peinture, sculpure........ Peut être si j'ose me lancer, j'aurai moins l'envie de grignoter tout le temps

et parfois, quand on est si bien avec une personne.....pt être ce serait super d'être avec plus souventwink

Chyta.
Abonné

Bonjour....j'avoue que losque je me retrouve seule à la maison...je recherche la consolation du chocolat!!!! et cela même si je suis occupée à mes passions!

Wildcath.
Abonné
Si ça ne tenait qu'à moi, nous nous verrions plus souvent. Mais c'est un solitaire. Lui aussi en dépression. Alors nous savourons les moments ensemble, mais ils sont peu fréquents...
chocoboum.
Abonné

Je vois Wildcath que tu as saisi mon petit clin d'oeil - patience alors, j'espère que tout cela s'arrangera - qqfois il faut apprendre aussi la simplicité dans son coeur et dans son agir ! chacun son rythme..........

 

pour répondre aussi, moi c'est souvent quand j'arrive à la maison, après une réunion, après les courses..j'ai envie de me jeter sur le chocolat, les amandes, les noisettes, le raison, la pomme.tout ce que je vois quoi - Je ne le fais pas, ou plutot je devrais dire : je ne le fais plus (presque plus frown) mais ça traduit qd même qq chose ça - j'ai parfois honte de cette réaction : ça me rassure d'être chez moi ou ça m'embête de voir qu'il faut que je passe au balayage, rangement..etc !

fatigue ? en tout cas, sûr, c'est pas la faim - l'ennui : tout à coup je n'ai plus à courir et je serais presque désoeuvrée ?

l'ensemble de tout ça peut être

En tout cas, ce qu'il y a de bien pour nous toutes, c'est qu'on a encore des choses à découvrir pour avancer !!smiley

 

bon dimanche !

Wildcath.
Abonné
Une psychologue m'avait parlé de nourriture intellectuelle ou culturelle pour remplacer la nourriture affective. Je n'y parviens toujours pas. C'est tout ou rien. En tout cas c'est génial car tu t'enrichis énormément dans tes projets
Wildcath.
Abonné
Oui chocoboom, nous apprenons beaucoup de nous et du monde qui nous entoure. Finalement cette quête nous mènera vers une certaine sagesse en plus de la sérénité
chocoboum.
Abonné

oui - c'est ça - l'ennui ou le vide peut se combler par la nourriture intellectuelle, culturelle, et pourquoi pas, spirituelle - chacun à sa façon - mais déjà la méditation ça sert à ça - et puis croire en ce qu'on veut, en ce qu'on fait, et pire encore, tien ! croire en ce qu'on est, de bien - Il faut bien y penser, qu'on a toute quelque chose de bien - à creuser, ça va faire du bien !

Wildcath.
Abonné
Pour ma part, mon hyperactivité motrice et intellectuelle fait que je ne suis jamais complètement à ce que je fais, même quelque chose qui me fascine... Du coup le vide revient... Mais je veux y croire. Retrouver mon corps d'avant. Être enfin célèbre pour le talent qui est le mien. Trouver l'amour... De moi. Et de l'autre...
chocoboum.
Abonné

et comme tu mets tjrs cette petite phrase : Cath, en période de bouleversements spirituels, et de retour vers une vie et une alimentation plus apaisée

tu es me semble-t'il sur le bon chemin - ça ne vient pas tout seul le changement - il faut du temps, comme pour la méthode LC - contrairement au monde dans lequel nous vivons actuellement ou tout doit aller vite, où l'on doit êtr performant - ici, comme ds le bouleversement spirituel, tout se fait lentement et surtout chacun à son rythme, sans compétition - 

et quand, par hasard, on jette un coup d'oeil dans le rétroviseur de notre vie, on se rend compte alors, qu'on a avancé, peut être même plus que ce qu'on croyait

Wildcath.
Abonné
Cette phrase est ma signature... Une sorte de méthode coué Mais oui, pas à pas, c'est vers le mieux être...
chocoboum.
Abonné

ne pas placer la barre trop haute - l'amour ? il est si près parfois.............smiley

as-tu un talent bien précis ? que tu continues à mettre en valeur ..........

la méditation ça aide à la concentration - le yoga m'aide en cela car je suis une gde étourdie - mais comme ça fait partie de mon caractère, jene peux changer complètement - l'étourderie s'est toutefois considérablement améliorée ... et j'apprécie de fair emoins de bêtises !!

Toutes ces activités qui aident à la concentration : respiration, méditation, yoga, pilates.......même marcher tout simplement dans la nature en se disant qu'on va apprécier tout ce qu'on voit, tout ce qu'on respire, tout ce qu'on sent...

es-tu de nature inquiète ?

Wildcath.
Abonné
Non, je ne crois pas. Mais trop de pensées. Je suis bloquée niveau méditation. Celle de ce site me dérange, ma pensée vagabonde et aggrave mon état. Yoga pilates etc, ce n'est pas ce qui m'attire. J'ai besoin de bouger beaucoup... Marche rapide, course à pied, natation... Mon talent? Oui je chante, mais tributaire des musiciens je n'ai pas donné de concert depuis presque un an et demi... C'est tellement frustrant
chocoboum.
Abonné

oh, c'est dommage - oui ça doit être frustrant - comment trouver des musiciens - ..........

ça va venir surement - mais ça doit te manquer alors

Keflo.
Ancien abonné

Bonjour Cathy,

Je viens de lire ton message sur ton blog, et de le retrouver sur ce forum...! Pour la méditation essaie d'aller voir sur le site petit bambou, qui propose plusieurs méthods pour la pleine conscience, si jamais ça te convient. Tu peux aussi essayer la technique de l'image refuge, qui convient mieux à certaines personnes que la pleine conscience. Bon courage à toi!

izabelle
Animatrice forum

[quote=Wildcath]Oui c'est vital pour moi. Mais la solitude est réelle... Alors il m'est difficile de vivre cette connexion puisque toujours seule[/quote]

pourtant tu n'es pas un ermite au fin fond d'une grotte

je suis sûre que tu croises des gens tous les jours avec qui tu pourrais te connecter

oui bien t'investir dans des activités où tu seras amenée à être avec les autres

quand la connexion fait partie de nos valeurs fondamentales, la tristesse de la solitude est aussi quelquechose qui peut nous pousser en avant, vers ce qui est important pour nous

vivre la connexion dans le moment présent ce sont de petits riens qui cependant nous rendent vivants

chocoboum.
Abonné

c'est comme mettre une bouchée dans sa bouche et la déguster, même sur un repas "ordinaire" - le petit truc de tous les jours

Haut de page 
X