J'ai décroché - 13062013

AMRITA.
Abonné

Bonjour à toutes et à tous

Je suppose que mon message n'a rien d'exceptionnel et que ça arrive à bon nombre d'entre nous, mais là j'ai décroché

Comment ça se traduit chez moi ? Je refuse tous exercices, j'y crois quand j'écoute les conseils, je me dis que oui c'est très simple et que ça en plus je sais faire mais quand je dois passer à l'acte je me défile

Il est vrai que ma vie n'est pas simple en ce moment, beaucoup de difficultés financières qui me perturbent énormément

ca ne veut pas dire que je me jette sur la nourriture, loin de là. Je mange en faisant un peu attention à respecter ma faim mais je ne maitrise pas du tout ma satiété je pense. Résultat mon poids oscille car je passe mon temps figé sur les chiffres de ma balance et que je surveille ça de très près

J'ai disons 3 malheureux kilos à perdre (à 80 % dans le ventre je précise) et à ce rythme ils sont là pour un moment

A la fois  je me dis que mon objectif n'est pas réaliste et que mon corps pour le moment a besoin de ces kilos et puis je me dis aussi que je ne suis qu'une grosse faignasse qui devrait se bouger un peu pour atteindre son objectif. Donc la seconde version bien sûr est nulle je le sais

j'ai l'impression d'être à la recherche (encore) d'une autre solution.

Pourquoi finit on toujours pas dire "non c'est pas ça, je dois faire autre chose, ou ça ne sert à rien ou j'en ai marre ou je m'en fiche ou on verra plus tard. Notre cerveau est vraiment fort pour lutter contre la nouveauté et nos anciens fonctionnements pour revenir

Commentaires

Minoque.
Ancien abonné

Amrita,

Je suis contente de venir te parler ici :-) Bon, c'est certain j'aurais préférer que tu nous racontes une fin de conte de fées, mais  on vient juste de commencer sur LC... Patience Amrita ! Bon je te raconte mon expérience pour qu'elle éclaire la tienne comme une lampe torche dans le noir et ça me fait du bien de te raconter.. Alors voilà, je suis entrée moi aussi en résistance contre mon désir de perdre du poids, attenton : sans le décider, sans le vouloir, malgré moi !  Ainsi, je résiste aussi à ma façon : j'oublie de faire la RPC, dès que je commence à perdre du poids je délaisse les exercices, je refais le plein, pour arriver au niveau de mon poids de départ ! Est ce que tu te rends compte ? Je le fais sans le vouloir, je croyais être motivée pour perdre du poids, pour réussir etc... et je me sabote, j'ai perdu la motivation et pourtant si tu savais comme ça ne me convient pas de rester à ce poids là,  toute cette graisse qui me protège de quoi ? De la séduction ? C'est hyper pénible à vivre, mais je préfère stopper là...

Bon, je voulais juste te dire : derrière nos désirs (notre désir de changement, de mincir...) il y a nos peurs (nos peurs du changement, de mincir...) et derrière nos peurs il y a aussi d'autres désirs (s'affranchir, grandir, s'épanouir, devenir soi...) !

Je pense que c'est pas mal de faire le point pour soi sur tout celà, même si c'est difficile tout seul... J'ai appelé la coach, j'ai un rdv là ;-)

Amrita et aussi tout le monde :-) : excellente journée à vous !

Minoque.
Ancien abonné

En me relisant j'ai oublié le côté positif de tout ça si derrière nos peurs il y a des désirs, renouer avec ses désirs ne chassent ils pas les peurs ? Rien que de le savoir derrière la démotivation il y a un grain de motivation qui a besoin de soleil et d'eau pour pousser !

Bref, aucune raison d'abandonner en fait :-)) juste oser renouer avec ses désirs derrière les peurs... s'en apercevoir...

Oser être  et vivre nos désirs...

AMRITA.
Abonné

Bonjour Monia et comment te remercier.

Si tu savais le réconfort que tu m'apportes en venant témoigner à ton tour.

Si je me lance dans une réflexion en ce sens, je pense de mon côté me punir. Je me sens coupable de mille choses et du coup le pire qui puisse m'arriver c'est de perdre cette ligne filiforme qui a été la mienne toute ma vie. Cette ligne qu'enviait toutes mes amies et pourtant je ne faisais rien pour, aucun mérite donc.

J'espère que tu viendras vite nous raconter tes échanges avec la coach, enfin si tu le souhaites. De mon côté je t'envoie toutes les bonnes ondes qui me restent pour te soutenir dans ton projet et te dire que même si tu penses le contraire tu mérites de réussir. Et n'hésite pas à venir parler de tes difficultés, de tes émotions négatives, ce post est ouvert à chacune pour qu'elle vienne se délivrer de ce poids physique et psychique.

Exemple frappant. Hier j'avais un cours de yoga à 20 h. J'y vais le ventre vide forcément. Je suis rentrée à 22 h 15 donc je n'avais pas faim, je n'ai pas mangé et ça ne m'a pas manqué et ce matin  la balance est à la fête. 500 g perdus d'un claquement de doigt. Tu vois j'ai très peu d'effort à fournir et c'est ça qui me rend folle. J'ai la solution au bout de mes doigts et je chipotte. Pffffffff

AMRITA.
Abonné

Je dirai à mon tour : mais qui se cache derrière la peur ? C'est tout simplement notre mental qui déteste la nouveauté et n'a qu'un seul objectif : ne surtout pas nous rendre la vie facile. Je le sais en plus.

C'est très joli ta phrase qui dit : derrière la démotivation il y a un grain de motivation qui a besoin de soleil et d'eau pour pousser ! Je le sens en moi comme une évidence, une Vérité.

Bref........ non aucune raison d'abandonner. Donc tu vois, c'est fou car cette force on l'a en nous et on ne l'utilise pas. On préfère écouter le mental qui dit "mais non c'est pas pour toi, reste avec ton gras, j't'assure, c'est moche mais t'es bien comme ça."

Minoque.
Ancien abonné

Amrita,

:-) Mais c'est exactement pareil pour moi !!! Tu vois c'est ce que je dis : on est entrée en résistance, moi idem j'ai senti que c'était trop simple, ça allait marcher alors vite hop, chocolat à fond et sans faim ;-)) Dès que je maisris hop, hop je mange plein je refais le plain... Si, si c'est dingue, ça me rend dingue toutes ces contradictions ! Je sais que je bloque toute seule, ça me fait peur de maigrir mais pas de façon "consciente" ah c'est..... grrrrrrrrrrrrrrr, allez je respire, zen ;-))

Je crois qu'il faut que j'abandonne la balance déjà ça m'aidera un peu...

A plus, oui je viendrais vous raconter mon rdv promis ! :-))

Minoque.
Ancien abonné

Waouhhh c'est fou je viens de me relire : maisris, mais rire.. le super lapsus et le plain je vous décode c'est le pain !! :-))) J'ai super faim, y a mon pain qui m'appelle ha ha ha !!! C'est fou mais c'est drôle !

Belle journée à vous ! Amrita que la force soit avec toi et avec vous ! ;-)

Minoque.
Ancien abonné

Merci Amrita ! Derrière m'autoriser à maigrir, c'est m'autoriser à être heureuse, à rire... le droit de vivre, de sortir de la tristesse, de vivre avec JOIE.. La joie de vivre.... C'est d'un banal, je le sais, mais c'est ça pour moi, pour moi avec mon histoire...

Mais entre comprendre et s'autoriser... Merci de tn fil Amrita !

A suivre !

AMRITA.
Abonné

Oui tu m'as fait rire, je me suis amusée à lire tous tes lapsus que tu as toi même révélés ou qui se sont révélés à toi

Dans mon premier message j'avais écrit foie au lieu de fois.......... c'est mon foie qui me parle ? mais qu'a t'il à me dire cet organe qui filtre ?

Perso je n'ai jamais faim au point de me ruer sur ce qui passe mais je pense que ça n'est pas mieux, en fait , je me flagelle en faisant ça. Je pense que je le gère mais tu vois à en parler avec toi je ne suis plus si sûre

Merci merci d'être là ce matin, quand j'appelle comme tout le monde c'est souvent qu'il est déjà un peu tard

 

Minoque.
Ancien abonné

Ah mais attention Amrita je ne me rue jamais sur la nourriture ;-)) non, non, je choisis le truc que j'aime et je déguste, super lentement et beaucoup de gras, de sucre, de chocolat, je mange que des choses que j'aime, avec plaisir... mais alors sans faim :-))) à fond sans la faim, et en plus je m'arrête juste avant d'être trop écoeurée... :-)) Non mais Amrita ! Je ne me rue pas sur ce qui passe ha ha ha ;-)), j'adore qu'on se fasse rire comme ça ! Moi aussi suis contente que tu sois là ce matin !

AMRITA.
Abonné

Sorry dame Monia je n'avais pas compris.

C'est étrange non cette façon de faire : manger jusqu'à l'écoeurement du produit. On pourrait imaginer que tu cherches à reproduire une situation. Mais laquelle ?

désolée je te dois te laisser, il faut que je me bouge si je veux manger des choses saines ce midi

J'ai hâte d'avoir ton compte rendu avec la coach

 

A très vite et merci merci d'être là

AMRITA.
Abonné

Je TE dois te laisser : ben voyons .........

curuni.
Abonné

Bonjour Mesdames,

Amrita, je pensais à toi pas plus tard qu'hier.

Monia : j'ai halluciné qu'on puisse te traiter d'hystérique sur un autre fil, chapeau bas pour ta réponse so zen !

Bon sinon, j'en suis au même point je crois... Les exercices me gonflent (10 jours de dégustation INTERMINABLES) et j'ai commencé l'étape de la gestion des fins de journée par une grosse EME que je n'ai même pas cherché à maîtriser.J'ai bien compris POURQUOI j'avais cette EME mais la RPC... Elle m'a traversé l'esprit très brièvement...

Je ne sais pas ce que je veux vraiment. Je sais très bien que mon seul problème est de faire des EME trop nombreuses et trop rapprochées dans la semaine. Je ne grignote JAMAIS en dehors des repas, je sais parfaitement gèrer ma faim. Je ne suis pas sûre que la RPC soit LA solution à mon problème parce-que quand j'ai besoin de tout lâcher ben respirer et savoir exactement pourquoi j'ai envie de craquer, ça n'enlève pas l'envie...Alors je repense à compter les calories... Ou à tout lâcher...

C'est sûrement une mauvaise passe et au moins les outils sont intégrés, je sais qu'ils existent....

Amrita, peut-être n'es tu pas "disponible" en ce moment pour la méthode compte tenu de tes soucis financiers ?

Merci Monia pour tes jolies paroles d'espoir !

Haut les coeurs...

AMRITA.
Abonné

Je n'ai pas résisté à l'envie de venir pour revoir. J'ai fait le tour du frigo ça ira !

Monia hystérique ?? un problème d'interprétation sans doute parce que c'est tout simplement impossible

Curuni je vois que sous d'autres formes tu vis la même chose en fait,

Peu importe en fait la forme que prend notre résistance, elle est bel et bien là en tout cas et nous devons la considérer sans la juger ou lui fiche des coups de pieds aux fesses je pense

L'autre fois je me disais que je cours après l'image idéale de moi, cette image que je vois sur mes anciennes photos. Alors s'agit il de nostalgie ? car en fait mon poids même imparfait n'est pas non plus si terrible

Donc j'en suis encore à être diriger par les apparences et ça me navre croyez moi

Ton profil Curuni pourrait ressembler au mien, j'ai l'impression d'être parfaite, je donne le change et puis parfois tout part à vau l'eau et je me retrouve à consommer des trucs terribles comme mes chers cocktails et quelques saloperies que j'adore. je me donne de bonnes raisons de me détester en fait, ça me permet de cultiver ma mauvaise image de moi

Enfin ! je pensais aussi que si j'étais vraiment raisonnable je me donnerai du temps, le temps de prendre le temps et de vivre chaque jour pleinement et non tergiverser sur mon gras du bide qui entre nous n'a aucune importance ramené au cosmos

AMRITA.
Abonné

En résumé peut être qu'en fait on a aucune volonté

curuni.
Abonné

Oui, oui Monia hystérique.. Si tu veux en savoir plus, va faire un tour sur le fil "j'ai perdu 104€... C'est en le lisant d'ailleurs que j'ai pensé à toi, curieuse de voir comment tu y répondrais....

Eh oui, je suis moi aussi toujours autant dirigée par mon apparence, impossible de me dire que je vais rester "comme ça" maintenant... Et la cocotte minute c'est moi... Toujours dans le contrôle et quand ça part... Plus de limites et "punition" envers ce corps.... Ah les cocktails... Moi c'est cosmo et pina... ;-)

Super intéressant "ça me permet de cultiver ma mauvaise image de moi" je partage ô combien !

Profiter de l'instant... Plus facile à dire qu'à faire n'est ce pas...

AMRITA.
Abonné

Pas trop d'énergie en ce moment pour soutenir les autres surtout si ça fritte sur le post, je n'ai pas envie

 

Oui on adore paraitre n'est ce pas ? et rester ce que l'on est pendant toute notre vie en prime ! mais c'est I.M.P.O.S.S.I.B.L.E. et source de souffrances : la preuve.

 

Allez ! je trouve qu'on n'est pas si mal que ça et dans notre tête et dans notre corps, cultivons donc le reste : l'esprit

curuni.
Abonné

C'est ton droit le plus absolu bien sûr de ne pas avoir envie de soutenir tout le monde tout le temps. Je m'étais juste dit "tiens, si Amrita passait dans le coin, qu'est ce qu'elle nous en dirait ?" D'ailleurs, je trouve aussi que c'est tellement plus usant d'être dans le "conflit" que dans la zenitude...

Le problème est que l'apparence est la première (et souvent dernière) "chose" qu'on donne de nous alors cela rejoint la peur d'être jugé, voire rejeté juste là-dessus...

Cultiver l'esprit... Peut-être pas (plus) prête à ça en ce moment même si c'est un très sage conseil !

Minoque.
Ancien abonné

Coucou les filles !

Bon alors  cette histoire de "Monia hystérique" c'est de l'histoire ancienne entre moi et Zadig, c'est une mauvaise interprétation de part et d'autre, sachez qu'elle m'a dit des choses fortes et vraies suite à un billet sur mon blog (que j'ai supprimé après) , j'avais très mal interprété ces propos ( j'avais pas lu ni la gentillesse et ni l'espoir, que pourtant elle voulait mettre !), je lui ai répondu en privé et elle m'a prise pour une hystérique... Mais ensuite on a réussi à se comprendre. En fait, c'est quelqu'un de super et de super pour moi... On est vraiment en paix et sans problème.

Et en plus si, si : je peux être hystérique dès fois ;-) ha ha ha !!

Sinon, je sors ( au téléphone ;-) de mon rdv avec la coach psy... Pour résumer comme promis mais sans entrer dans ce qui est très personnel, sachez que je tiens ma solution, ma solution plaisir  : faire et c'est tout. Arrêter en gros de réfléchir à tout ce que je fais, à tout auto analyser, mais faire, me mettre en mode action, pratique, pratiquer, faire dans la répétition, faire et refaire, faire dans tous les domaines que je veux... Attention, c'est ma solution et elle me parle fort, mais même pas je vais vous la justifier (eh ben oui, réfléchissements les filles... faire !!)  trop forte et trop contente je suis !

Bon là j'ai à FAIRE, je vous laisse mais ne vous abandonne pas, de tout coeur et de toutes pensées avec vous dans les exercices de LC !

Belle journée à vous toutes et à Amrita ;-))

fleur2lotus.
Abonné

Je m'incruste sur le fil wink

Monia, tu écris qu'on a peur du changement, peur de mincir et de séduire. Dans son livre "Maigrir c'est dans la tête", le docteur Apfeldorfer écrit aussi un truc très intéressant qu'il m'a fallu lire plusieurs fois pour l'intégrer. En résumé ça donne "Une fois qu'on aura minci, il faudra faire toutes ces choses qu'on avait dit qu'on ferait une fois mince. Genre : aller à ce cours de danse dont on rêve, apprendre une nouvelle langue, avoir le contact plus facile, se faire un brushing tous les jours, ... ou peut importe le truc qu'on avait dit qu'on ferait une fois mince.

C'est vrai, j'adorerais être le genre de femme qui prend du temps pour se pomponner (genre j'ai un joli teint et pas une couche de plâtre sur la figure parce que je sais toujous pas appliquer un fond de teint), j'adorerais mettre des talons au lieu d'être toujours à plat (là on peut trouver un jeu de mots :-)

Mais ce que j'ai surtout compris (et depuis ce moment-là, ça fait 1 mois environ), c'est que mince, je ne séduirais pas plus, l'expérience me l'a appris, mais pas parce que je ne suis pas jolie ou une personne non aimable, mais tout simplement parce que j'ai du mal à entret en contact avec les autres. Du coup c'est plus simple de garder mes kilos et de jeter la faute sur eux. Pas la peine d'aller vers les autres, de toute façon t'es grosse et moche me dit ma cervelle. Si je ne suis plus grosse, elle me dira : t'as beau être mince, tu vois, tu n'intéresses quand même personne et ça ça fait beaucoup plus mal.

Je pense que dans mon cas, les kilos s'accrochent pour cette raison, c'est ça qui fait que je m'auto-sabote, même si je ne perds qu'1 kilo sur les 35  de trop, c'est débile, personne ne voit la différence.

Assez parlé de moi, Amrita, je comprends ton découragement, je pense qu'il faut du temps, ça doit bien faire 2 mois que je suis sur un exercice et que je ne le fais pas, entre-temps, j'intègre d'autres choses, attendre d'avoir faim pour manger. Ca commence à venir, 2 kg de perdus sans efforts et ils ne reviennent pas.

curuni.
Abonné

Monia : bien contente pour Zadig et toi, ça aurait été dommage de rester sur une mauvaise expérience ! Et bravo à vous deux d'avoir su mettre les choses à plat, c'est pas toujours évident...

Fleur2lotus : comme ça me parle ce que tu écris là, en fait ces kilos sont des excuses, ni plus ni moins... Vu comme ça, ça ouvre plein de perspectives ! Merci !

Sinon depuis tout à l'heure j'ai mis le doigt sur quelque chose me concernant : j'ai peur... tout "simplement", je dois finir mon programme pré établi le 02 juillet soit très très bientôt... Et même si je sais pertinemment que je peux continuer, voire recommencer après (et que je n'ai pas calé de date de fin réelle) je sais pertinemment que si je n'ai pas de résultats tangibles d'ici la fin "officielle" du programme, je vais le vivre très très mal (vous l'entendez Mme Efficace ??)

Bon encore une étiquette de mise sur quelque chose d'important, c'est une petite graine non ?

Minoque.
Ancien abonné

Fleur2lotus,

Si, si parle de toi c'est bien, ça nous parle aussi, t'inquiète ! Bon alors moi j'avoue tout, les kgs en moins c'est renouer avec la séduction, mais alors sans problème, mon gras est une arme superbe, c'est certain pour moi les filles... (je ne parle que de moi, ok ? ;-) :-)) Sans mon gras, je deviens séduisante je vous assure, ha ha ha, suis trop bête, la fille qui se vante (!) et en plus je suis vieille, et même je me fais rire ! Je ne crois pas au chemin de croix, je crois à la route fleurie et aux belles surprises, je sais que la vie n'est pas douleur et souffrir pour être belle ! Et ben non les filles, la vie elle est dans la joie, le plaisir, les désirs, dans l'élan vital, le contraire du chagrin et du mortifère, bref vivre est le but même sans se torturer, la boucle est bouclée ;-)... Si j'étais du genre Léo Ferré j'aurais écrit: la vie elle rit, elle gueule elle fait pas la gueule :-)

Voilà, voilà, je vous souhaite le meilleur et une bonne route comme une bonne faim.

Bon allez je vous laisse cette fois, suis comme toi Amrita je peux pas m'empêcher de revenir... pourtant j'ai à faire, vite un coup de balai, je pars, je m'envole ;-)

poneyville92.
Abonné

[quote=AMRITA]

En résumé peut être qu'en fait on a aucune volonté

[/quote]

 

Aie ! Mais non, je suis presque certaine qu'il n'en n'est rien. A certains moment de notre vie, il est difficile de faire certaines choses. Je suis restée plusieurs semaines bloquée sur la dégustation de l'aliment calorique que l'on doit jeter à la fin.

Bref, pourquoi, comment, je ne sais pas. J'avais sans doute besoin de faire une pause. J'ai repris puis ensuite fait une longue pause de 6 mois car je ne pouvais tout gérer dans ma vie. Pendant chez 6 mois, j'ai stagné sans reprendre les mauvaises habitudes.

Et puis me revoilà.

J'ai suivi récemment une séance de sophro où la sophrologue a commencé par nous dire : "soyez bienveillants avec vous-même, ne vous jugez pas dans les exercices". Ici, je pense que c'est pareil. C'est un changement difficile que nous entamons, il viendra petit à petit.

Pas tous au même rythme, pas tous par le même chemin..

 

N.B : on peut modifier son propre post quand on a oublié quelque chose ou qu'on veut compléter. Je me permets de le signaler car j'ai mis plusieurs semaines à m'en rendre compte.

poneyville92.
Abonné

[quote=fleur2lotus]

. Dans son livre "Maigrir c'est dans la tête", le docteur Apfeldorfer écrit aussi un truc très intéressant qu'il m'a fallu lire plusieurs fois pour l'intégrer. En résumé ça donne "Une fois qu'on aura minci, il faudra faire toutes ces choses qu'on avait dit qu'on ferait une fois mince. Genre : aller à ce cours de danse dont on rêve, apprendre une nouvelle langue, avoir le contact plus facile, se faire un brushing tous les jours, ... ou peut importe le truc qu'on avait dit qu'on ferait une fois mince.

[/quote]

c'est pour ça qu'il ne faut pas attendre et qu'il faut les faire maintenant si on veut vraiment les faire ;) je me suis rachetée plein de fringues (pas trop chères), j'ai viré toute la lingerie trop petite (et j'en avais), et acheté de belles choses à ma taille. J'ai repris un abonnement pour m'occuper de moi, et faire régulièrement soin du visage, manucure...

Je ne veux pas attendre pour me faire plaisir de temps en temps.

[quote]

Mais ce que j'ai surtout compris (et depuis ce moment-là, ça fait 1 mois environ), c'est que mince, je ne séduirais pas plus, l'expérience me l'a appris, mais pas parce que je ne suis pas jolie ou une personne non aimable, mais tout simplement parce que j'ai du mal à entret en contact avec les autres. Du coup c'est plus simple de garder mes kilos et de jeter la faute sur eux. Pas la peine d'aller vers les autres, de toute façon t'es grosse et moche me dit ma cervelle. Si je ne suis plus grosse, elle me dira : t'as beau être mince, tu vois, tu n'intéresses quand même personne et ça ça fait beaucoup plus mal.

[/quote]

Je suis tout à fait d'accord avec toi, la séduction n'est pas dans la minceur, ou autre chose. Elle est dans l'estime que l'on a de soi, dans l'acceptation de soi.

Je l'ai déjà dit dans de vieux posts, je n'ai jamais eu autant de succès qu'avec 30 kilos de trop, tout simplement parce que j'avais changé, je voyais la vie autremment, j'étais mieux dans ma tête et dans mon corps. Et c'est ce qui émane de nous, au delà du physique, qui fait la vrai séduction.

Si je peux me permettre un conseil : du yoga, de la sophro ou même de l'aquagym pour se réapproprier son corps pourrait peut-être te permettre d'avoir une autre vision de toi.

 

Du courage pour tous et toutes !

Isana.
Abonné

Ah ça me parle trop ce sujet ... Hop, je rejoins le fil moi aussi ;-).

Coucou tout le monde :-) !

 

Je ne sais pas si ça peut te rassurer Amrita, mais sur un an, j'ai décroché ... euh ... mmmh ... au moins 3 fois :-P.  Nettement 3 fois, ça c'est certain (début septembre 2012, novembre 2012, et janvier 2013), et depuis, je ne parlerais plus de "décrochage", mais de "distension de l'élastique" mdr.

Je suis restée chaque fois, mais en n'étant plus vraiment présente ni sur les forums, ni sur mon blog, ni dans les exercices.  Je "passais" sur le site mais sans plus.

La première fois (comme tout première fois ?), ce fut rude.  Je me suis fustigée ... bouuuh, la mauvaise élève, la fille sans volonté ... bouuuuh ;-).

Depuis, grâce à la bienveillance de certaines sur ce forum, j'ai appris petit à petit qu'il y a des sortes de "paliers".  En tout cas, mes "creux de résistance", je les vois comme ça dorénavant.   Si je "bute", si je "râle", si je rechigne, c'est qu'il y a une "matière" qui prend plus de temps que les autres à faire son chemin ... voilou.

En tout cas, je rejoins Poneyville : ce n'est certainement pas un manque de volonté !

 

Bon chemin à toutes :-).

poneyville92.
Abonné

[quote=Isana]

Depuis, grâce à la bienveillance de certaines sur ce forum, j'ai appris petit à petit qu'il y a des sortes de "paliers". 

[/quote]

Je le vois tout à fait comme cela, comme pour les apprentissages des enfants. Il n'y a pas de progression linéaire, et nous sommes bien dans l'apprentissage.

AMRITA.
Abonné

Merci Fleurdelotus. Ton profil n'est pas le mien, en apparence, tout  au moins. Mais je pense que tu as raison sur le fond et peu importe la forme que cela va prendre. Il y a quelque chose qui se joue et qui me dépasse pour le moment. Ma perte de poids changera quoi à mes yeux ? Mon estime de moi. Je ne m'aime pas ainsi, je déteste mes 4 kilos en trop, je ressemble à tout ce que j'aime pas. En fait je ressemble de très loin à ce que je détestais chez ma mère qui pour moi se laissait aller........ mince Fleurdelotus, m'aurais tu aider à mettre le doigt dessus ?

 

pleinedespoir.
Abonné

Hello Mesdames,

Et si ces 4kilos ne demandaient quà être apprivoisés et cocolés? c'est juste la question que je me pose en te lisant Amrita? Quelle partie de nous veut maigrir et est on en accord avec notre corps? peut-être as tu besoin de ce petit coussinet de confort? Ou juste besoin d'une pause dans ce programme qui est quand même prenant? Ou juste besoin qu'on te fiche un peu la paix ou que tu te fiches la paix sur le poids?

Faisons nous plus confiance.. ce qui doit se passer se passe...

Courage

AMRITA.
Abonné

Excusez moi j'ai été violemment interrompu. Donc je lis ton message pleind'espoir et je voulais effectivement parlé de cette période où j'ai commencé à prendre du poids. Très grosse déprime lié à un deuil très ancien, violent et non digéré (contraiement à ce que je croyais) puis la maladie de ma maman puis son décès puis une grande période où je me suis perdue à vouloir trouver une issue et une solution à tous mes problèmes et les kilos sont arrivés et ils sont là et peut être que je ne veux pas les laisser car ils sont mon petit doudou que je garde au creux de mon ventre pour supporter l'insupportable

De la même façon où je me suis accrochée aux souvenirs de ce garçon extraordinaire que j'ai refusé de voir un beau jour disparaitre pour ne jamais retrouver son corps. Les deuils impossibles et pourtant c'était clair

AMRITA.
Abonné

Poneyville jesuis la première à prôner ce discours à mes élèves, ça reste parfois encore théorique pour moi. Je n'arrête pas de faire des pauses et en fait ce ne sont des pauses c'est du renoncement. Je renonce à me coltiner  ce problème , je veux qu'on me fiche tout je voulais qu'on me fiche la paix quand à mon tour j'ai sombré corps et biens

AMRITA.
Abonné

Merci Isana, j'aimerai trouver cette bienveillance en moi même je pense. Ton témoignage est apaisant, on ne peut être parfaite ou on devrait éviter de se faire croire que la perfection est une qualité 

Minoque.
Ancien abonné

Amrita,

J'ai l'impression que tu sais où tu vas... que tu as les clés, faut juste te lancer... oser "lacher".. pour tout pas seulement les kgs... Je sais que c'est pesant ma réponse (suis lourde) fais les exos, fais la RPC... n'essaye pas mais: fais, lance toi dans la pratique là...

Suis avec toi dans ce sale moment... !

 

Bliss.
Abonné
Quand je lis le témoignage de quelqu'un qui a disons moins de 5 kilos à perdre (c'est une "limite" complètement inconsciente et sans signification particulière) je suis triste en fait. Si je me base aur les tabelles imc and co on me dira que j'ai 40 kilos en trop. Si je pense à ce que j'aimerai et bien rentrer dans du 46 serait un rêve (soit 10 kilos en moins je pense). Alors pour moi 5 kilos de trop j'ai juste envie de dire "vis profite aime danse bouge" ce ne sont peut être pas des kios en trop. C'est quoi 3 -5 kilos? même pas une taille de vêtements. Et en même temps je comprends que la souffrance à sentir sur son corps ces quelques kilos peut être intense. C'est pour quelques kilos en trop que j'ai commencé les régimes......et là je me dis juste quel temps perdu! ces kilos n'avaient absolument rien de génant, ni en terme de santé ni en terme de fringues. C'était juste dans ma tête. Je crois honnêtement aussi que derrière ces réflexions il y a de ma part de la jalousie. J'aimerai mieux être ennuyée de 5 kilos à perdre que de 40. Mon corps étant ce quil est je vis avec au mieux. Dailleurs je viens de me trouver un bikini taille 48 F. Quand on est très grosse un truc cool c'est que sur ce genre d'articles c'est vite acheté, il n'y pas de choix, tu as 2 modèles, point barre. J'espère que toutes ici quel que soit le nombre de kilos à perdre trouveront la voie du bien être.
AMRITA.
Abonné

Bonjour Bliss

 

je lis ton témoignage et j'ai souvent pensé que vu ma situation je n'avais vraiment pas le droit de me plaindre et je pense sincèrement que tu as en partie raison. J'ai mis du temps avant de réussir à moi aussi prendre la parole

 

J'ai comme cela est arrivé à beaucoup de monde, perdu un être cher dans d'atroces conditions. j'ai hai pendant des années les personnes qui s'effondraient car elles avaient perdu leur chat ou leur chien.je méprisais ces gens sincèrement. Quelle honte à mes yeux

 

J'ai été obligé de faire un travail sur moi,  je suis sans doute allez très loin dans mon histoire de réconciliaton avec la vie car aujourd'hui la seulechose  que je vois ce sont les larmes peu importe pour qui ou pour quoi

si une personne a été capable d'aimer à ce point son animal, c'est juste de l'amour et mon histoire c'était sans doute juste ça aussi. peu importe la forme que cet amour a pris

 

Je fais le parrallèle aussi pour dire que ma souffrance en fait est certainement liée à autre chose que ces 5 fichus kilos. Qu'ils soient de 5 ou plus c'est juste que ça ne va pas

 

Pour mon  poids, 5 kilos c'est une taille de vêtements mais bon je devrais m'en fiche et bien non je ne m'en fiche pas

Mais j'ai adoré ta proposition "vis,  bouge, danse, ce problème de poids ne mérite pas que tu restes figée". C'est ce que j'ai entendu en tout cas et pour ça MERCI MERCI MERCI

Bliss.
Abonné
OUF tant mieux si mes mots ne t'ont pas heurtée. J'entends bien que ce n'est pas une histoire de kilos mais une histoire de vie et de mort derrière. Et vraiment je te souhaite que cela ne t'entrave pas.
AMRITA.
Abonné

Au contraire Bliss j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup d'amour dans ton message. Et puis tu as raison, ça ne devrait pas me prendre le crâne car franchement il n'y a pas de quoi. Et pour moi il est très utile d'entendre cet autre son de cloche. Merci

izabelle
Animatrice forum

[quote=curuni]

Je ne suis pas sûre que la RPC soit LA solution à mon problème parce-que quand j'ai besoin de tout lâcher ben respirer et savoir exactement pourquoi j'ai envie de craquer, ça n'enlève pas l'envie...

[/quote] 

juste un petit aparte

enlever l'envie ce n'est pas toujours possible

parfois on apprend à vivre avec, simplement, c'est une impulsion

à savoir y répondre par ex avec une petite quantité de nourriture

ou parfois la laisser être sans y répondre

 

sinon ce qui permet de ne plus avoir envie de manger sans faim, c'est surtout l'acceptation des ressentis intérieurs problématiques

par ex  tu sais que tu as envie de manger parce que ça s'est mal passé au boulot

mais tant que tu n'as pas "accepté" le ressenti particulier qui te reste en travers de la gorge,  par exemple un sentiment de ne pas être à la hauteur,  ou une peur de qqchse....   tant que tu ne sais pas quel ressenti tu cherches à éviter (par l'EME) et que surtout tu t'efforces de ne plus l'éviter, donc de l'accepter.....  les EME persistent

il faut aussi savoir que c'est normal que des petites EME persistent par petites touches par ci par là car c'est un phénomène normal

d'où l'intérêt de savoir se réconforter aussi

izabelle
Animatrice forum

Et sinon pour revenir sur ton vécu Amrita,  j'espère de tout coeur que tu vas "raccrocher", mais franchement je pense que oui, vu toutes les ressources que tu as en toi

c'est vrai que le nombre de kilos ne sont pas tellement importants par rapport à la force de certaines choses que l'on ressent

il y a des symboles, certainement, dans ces kilos-là qui te font souffrir, et je suis sûre que peu à peu  tu trouveras une façon de te réconcilier avec l'alimentation ET ton corps qu'il soit avec ou sans les quelques kilos

 

par contre,  comme beaucoup d'entre nous, je crois bien qu'au contraire tu as TROP de volonté

moi qui n'ai jamais réussi aucun régime, et qui pensait ne pas avoir de volonté, en fait je me suis rendue compte qu'elle était bien trop forte,  peut-être pas sur le domaine alimentaire, mais partout ailleurs et notamment dans ma volonté de contrôle émotionnel, mais aussi des circonstances, des choses, des pensées, etc.....

depuis que j'essaie d'être moins volontaire, je fais plus de choses, sans me prendre la tête comme le dit Monia,  j'essaie moins de controler et de savoir....    et j'ai moins d'EME, enfin beaucoup beaucoup moins puisqu'avant j'en étais submergée 15 fois par jour

dans mon parcours, j'ai eu aussi beaucoup de "down"....  mais c'est vraiment notre pouvoir, alors là, entier,  de recommencer toujours et encore,  peu importe combien de fois on tombe, on se relève et on marche....

izabelle
Animatrice forum

à relire mon premier message, je ne le trouve pas très clair, alors pardon.... je peux pas le modifier car pas d'accès

sorry j'espère que ça  sera qd même utile à qq'un

AMRITA.
Abonné

Bonjour Izabelle

Ce qui me chagrine (mais je n'ai encore fait cette expérience car visiblement ça n'est pas mon problème principal) c'est que pour travailler sur ses EME je pense qu'il est très important de pouvoir avoir un suivi d'hommes à hommes ou de femmes à femmes. Il est important pour travailler sur ses émotions de converser avec une personne en qui on a une grande confiance et qui nous suit de très près.

Pour parler encore de moi, je suis un enseignement, j'ai un professeur, un guru (pas au sens péjoratif) que je rencontre en individuel, qui me connait depuis des années, à qui je parle de moi, ma problématique, ma vie, mes dysfonctionnements, mes joies, mes peines, mes coups de coeur, mes coups de blues et quoiqu'il se passe il est là, solide, bienveillant, tel un frère, un père, un ami, une personne comme moi.

Je me demande s'il n'est pas compliqué de faire ça de cette façon même si je ne nie pas que cette méthode est certainement la meilleure mais comme tout, on ne peut s'appuyer sur un seul concept

AMRITA.
Abonné

[quote=izabelle]

Et sinon pour revenir sur ton vécu Amrita,  j'espère de tout coeur que tu vas "raccrocher", mais franchement je pense que oui, vu toutes les ressources que tu as en toi

c'est vrai que le nombre de kilos ne sont pas tellement importants par rapport à la force de certaines choses que l'on ressent

il y a des symboles, certainement, dans ces kilos-là qui te font souffrir, et je suis sûre que peu à peu  tu trouveras une façon de te réconcilier avec l'alimentation ET ton corps qu'il soit avec ou sans les quelques kilos

 

par contre,  comme beaucoup d'entre nous, je crois bien qu'au contraire tu as TROP de volonté

moi qui n'ai jamais réussi aucun régime, et qui pensait ne pas avoir de volonté, en fait je me suis rendue compte qu'elle était bien trop forte,  peut-être pas sur le domaine alimentaire, mais partout ailleurs et notamment dans ma volonté de contrôle émotionnel, mais aussi des circonstances, des choses, des pensées, etc.....

depuis que j'essaie d'être moins volontaire, je fais plus de choses, sans me prendre la tête comme le dit Monia,  j'essaie moins de controler et de savoir....    et j'ai moins d'EME, enfin beaucoup beaucoup moins puisqu'avant j'en étais submergée 15 fois par jour

dans mon parcours, j'ai eu aussi beaucoup de "down"....  mais c'est vraiment notre pouvoir, alors là, entier,  de recommencer toujours et encore,  peu importe combien de fois on tombe, on se relève et on marche....

[/quote]

 

je vais réfléchir à ton message Izabelle, je me demande que représentent ces kilos.... peut être simplement mon âge, le temps qui passe et j'étais très volontaire donc j'ai dompté mon corps pendant 50 ans et comme je lui accorde maintenant temps et respect et bien il vit à son aise..........

izabelle
Animatrice forum

pardon Amrita je n'avais pas lu ta réponse car j'ai du mal à suivre tous les fils   ;-)

cela peut être important pour certains d'avoir une relation individuelle pour progresser dans ses EME, mais personnellement je n'en ai jamais ressenti le besoin

il faut dire que j'ai eu tant et tant de thérapeutes ou profs ou maitre de stages qui étaient plutôt aux abonnés absents ou qui ne me comprenaient pas, voire même qui avaient peur de moi....   sauf une fois une géniallisssime.....   elle a déménagé....

c'est vrai qu'une personne en face t'aide à te décentrer de toi-même, mais on peut aussi le faire seul avec ce genre de méthode comme la pleine conscience qui a le don pour nous faire sortir de notre brouillard psychologique.....

 

à chacun de voir ce qui lui correspond....   pour moi la formule "communautaire"  au sens  on progresse tous ensemble en échangeant nos expériences  est vraiment ce qui me convient le mieux

cela permet d'exprimer mais de sentir que la clé reste soi-même et qu'il n'y aura personne pour aller la chercher à notre place

 

 

en tous cas depuis le temps j'espère que tu as pu avancer sur ce sujet

 

 

AMRITA.
Abonné

Merci Isabelle mais rassure toi je suis débordée en ce moment mais le débordement me convient je suis moins focalisée sur mon poids , sur le fait de manger, et même si je dérape mon corps habitué à ce rythme retrouve ses marques

Il faut vraiment que j'avance là dessus et ma tête dit : non non non tu n'as pas d'EME ! Ah brouillard !

marie343.
Abonné

bonjour

je cherchais un thème analogue à ce que je vis! bingo!

on va se soutenir !

j'ai quasiment atteint mon objectif et je me relâche bien sûr! c'est le moment de tous les dangers! d'autant que je vis un torubillon motioinnel, avec un fond de déprime.... alors je suis de nouveau attirée par le sucré! et j'oublie d'écouter la faim: je reçois beaucoup et je sors beaucoup en c emoment et ça ne m'aide pas! pourtant les prmeières semaines , ça marchait quand même ! bref il faut que je me reprenne et qu eje me dise que tout ça , c'est à vie! lutter contre la facilité! apprendre à se maitriser, à cedre seulement parfois pour le plaisir.... on sait tout ça à force.... mais voila! dur de lutter contre des habitudes de toute une vie!

allez! courage!

c'est une bonne méthode!

mais la vie n'est pas un long fleuve tranquille! 

AMRITA.
Abonné

je crois Marie que tant qu on luttera ca ne marchera pas. 

 

apres il faut accepter d etre soumis a ceraines tempetes et doucement les apaiser pour ne plus les subir. donc tres vaste programme qui peut prendre des annees

 

mais comme toi j y crois fermement, pour moi non plus il n y a pas mieux

 

alors RPC tu feras et patience et douceur tu apprendras 

Totom.
Abonné

Bonjour AMRITA

 

Je passe juste te souhaiter de retrouver le moral et l'envie : Tu fais partie des personnes que j'ai tout de suite remarqué à mon arrivée ici car quand j'ai posté pour la première fois, tu étais là pour m'aider et essayer de me comprendre, et tu m'as même proposé tes services ! tu es une personne formidable et courageuse, tu peux en être convaincue.

je n'ai hélas pas le temps de lire tout ce fil de discussion (kermesse oblige), mais je veux juste te dire que nous ne sommes pas des wonders womans et qu'on a le droit de décrocher pour mieux rebondir ensuite ..il faut transformer ce que l'on prend pour un echec en une victoire.

Je te souhaite un excellent dimanche .

A très bientôt

curuni.
Abonné

Hello Izabelle,

j'avais zappé ce message !

Accepter les ressentis.... Ouh là, j'en suis justement à faire une pause parce-que je ne veux même plus PENSER.. Alors accepter....

Mais bien sûr je sais que je dois en passer par là si je veux faire amie-amie avec ces fichues EME...

Merci d'avoir la patience de répéter encore et toujours les principes de base... Je suis bouchée je crois !

pleinedespoir.
Abonné

Hello Curuni,

Super que tu sois encore là! plaisir de te lire... plus penser plus snetir ... faire amie amie avec ses eme... on en est toutes là non? moi y a des jours je pourrasi casser la baraque tellement j'ai l'impresssion d'injustice...de rien sentir juste de manger n'importe comment ... parfois je me pose tellement de questions que j'en attrape mal au ventre....

To day en sortant de la piscine,j'ai avalé un sandwich made in piscotte  à toute vitesse, j'avais les jambes en cotton et l'impression d'une hypoglycémie ... un thé chaud et un peu de fruit... ouf je me sentais mieux!

je crois que nos échanges sur ce forum m'aide bcp car autrement c'est vraiment dur de se retrouver seule avec ce  probléme de poids qui est d'autant  plus lourd qu'on peut pas le partager.. non?

Bonne suite

F

pleinedespoir.
Abonné

re Hello bliss,

T es chou comme tu racontes  cela ! oui tu as raison .. quand on a 5 kilos à perdre c'est pas bcp mais je crois qu'on peut s'empoisonner la vie pour encore moins que cela ! tu as raison aussi  , il faudrait rire ,bouger danser et surtout pas se figer... à part cela je vois pas comment tu peux avoir 40 kg à perdre si tu entres élégamment ds un bikini 48 f, bon, ben moi c'est 44 E  et j'estiem voir 5kilos à perdre... et j'ai renoncé  au bikini,j'ai adopté pour le reste de ma vie le une pièce tellement joli au fond pour moi qui pendouille de partout.. après tout ces régimes idiots....

Bon encourageons nous donc avec ou sans lc!

AMRITA.
Abonné

Absente la semai.e pro haine je n ai pas une minute a moi mais si vous savuez cimme je vous aime. des kos en trop peut etre mais tellement vivante que je succombe. 

 

a tres vite 

mavo.
Marraine

A bientôt Amrita ! Bonne semaine alors !

Haut de page 
X