j'ai mangé sans faim...et je n'ai pas du tout apprécié - 18032012

Flowerbomb.
Abonné

hier soir j'ai vécu une drôle d'expérience. je savais depuis le matin que le soir on irait manger une pizza. ma journée s'est déroulée tout-à-fait normalement et j'ai même fait un gâteau. j'en ai goûté juste UNE bouchée vers 16 heures. vous me croirez ou pas, cette petite  bouchée m'a complètement coupé l'appétit du soir.

je suis donc arrivée à la pizzeria ves 20 heures avec une faim  niveau ZERO. mais là, impossible de ne pas manger. comment faire alors qu'on et au restaurant avec aucune faim ? c'était difficile pour moi et j'ai donc mangé, bu un petit verre de vin. je n'ai pas fini ma pizza, j'ai refusé le dessert, mais à chaque bouchée c'était flagrant, je savais que si je n'étais pas là, à cet endroit je n'aurai jamais mangé.

j'ai donc mangé pour des questions de convivialité et j'ai trouvé ça très pénible. et culpabilisant de surcroît.

qu'auriez-vous fait à ma place ?

Commentaires

Lia.
Abonné

J'ai fait pareil hier soir!

Restau vers 20h et minimini faim. J'avais pris un peu de frutis vers 17h tellement j'avais faim. C'était un repas de groupe, pierrade pour tout le monde de viande et fruits de mer, salade et frites. Du vin. 

J'ai mangé avec tout le monde,aussi lentement que possible car je savais en pas avoir faim, Je n'ai pas eu un plaisir magnifique. Pas pris de dessert ca aurait vraiment été de trop. Je n'ai pas culpabilisé outre mesure, ca arrive c'est tout on est humaines. J'avais envie de manger avec ces personnes que j'aprécie, l'ambiance était chaleureuse. Voilà. Ce matin pas faim du tout, vers 12h faim j'ai mangé une belle salade dont je me suis régalée. Et ce soir super faim.

Faire confiance à notre corps qui régulera en douceur c'est el mieux que l'on puisse faire j'imagine?

Noelle
Marraine

bonsoir ça m'arrive aussi de redouter les diners, et au debut j'essayais de les éviter, mais il y a une part de convivialite dans les diners qui est plutot sympa, je crois que tu as fait au mieux, au vu des circonstances, puisque tu as minimisé la casse! et même pas pris de dessert, donc pas d'EME (genre culpabilité) qui aurait, en plus , été capable de t'entrainer dans une surenchère! Bravo, et demain, et après, tu vas réguler!

je ne suis pas certaine que j'aurai pu resister a l'EME et au dessert!

 

Chapeau!

tamar.
Abonné

Comme Z ne cesse de le répéter, il suffit d'attendre ensuite que la faim revienne pour manger de nouveau, c'est aussi simple que cela, et fuir la convivialité d'une soirée agréable serait un stress beaucoup plus grand que la conscience d'avoir mangé sans faim. Il n'y a aucune culpabilité à avoir, vraiment.

isabellej.
Abonné

ben faut pas culpabiliser

déjà on culpabilise quand on a des compulsions, alors là au contraire

le bon côté des choses : tu as senti que tu n'avais pas faim, tu as fait "au mieux"

tu sauras pour la prochaine fois que quand y'a restau programmé, mieux vaut éviter de goûter, ou alors un truc dont tu sais qu'il ne te coupera pas l'appétit

 

moi en ce moment je me force à ne plus manger, même une bouchée, à l'heure du gouter, sinon je me gâche ma bonne faim pour le soir et alors la satiété est bcp plus dure à sentir

 

et puis manger pour des contraintes sociales, c'est tout ce qu'il y a de plus normal, même si effectivement c'est désagréable

au final tu manges peu, tu attends d'avoir à nouveau faim et ainsi va la vie

ça sera mieux la prochaine fois le restau, c'est pas grave

Haut de page 
X