Je manque de temps pour suivre le programme - 26062013

Founet.
Abonné

Bonjour,

 

Je suis convaincue de la réussite de cette méthode, je souhaite m'y investir à fond !!! Mais...

Je n'ai pas le temps !!!

Mes journées (comme celles de beaucoup de femmes) sont rythmées par les enfants (aller-retour, les baigner, les nourrir, les coucher, etc) le boulot (des journées souvent sans pause juste une dèj de 15-20 min en faisant un debbriefing avec les collègues) et dès que la lessive est étendue, le lave-vaisselle vidé, je me remets au boulot puis me couche.

Je ne vois pas quand faire les respirations et autres exercices !!! Le week-end mes enfants me laissent peu de répis...

Comment faire?

Dites-moi les working mamans comment faites-vous?

Un coach m'a conseillé de faire les exercices le midi (avec les collègues en 15 min impossible) ou sur le trajet du boulot (mais en voiture, c'est compliqué). Le soir, dès que j'ai fini de coucher les enfants, fini les tâches ménagères et fini mon travail... je me couche épuisée...

Je suis inquiète car je n'ai toujours pas eu le temps de me familiariser avec tout le site. J'ai rempli 2 carents (EME et ce lui du début). Mais depuis... je suis perdue...

Aidez-moi...

 

Florence

Commentaires

izabelle
Animatrice forum

oui mais le principe quand même c'est qu'il faut pouvoir se centrer sur ce qu'on ressent,  se confronter un peu à son "intérieur"

du moins si tu es sujette aux envies de manger émotionnelles

ce qui semblerait logique vu ton rythme...

 

le principe c'est qu'il ne faudrait pas que tu sois en permanence absobée par "l'extérieur"  au point de t'oublier toi-même, ce que tu ressens, ainsi que tes besoins fondamentaux

 

perso dans la voiture, au lieu de ressasser la journée, j'en profite pour me concentrer sur la respiration,  ou d'écouter un peu de musique pour "lacher prise" sur toutes les préoccupations du quotidien

 

je ne vais pas te dire  "comment faire"  mais plutôt t'encourager à pouvoir  "penser" du temps pour toi,  pas forcément un temps matériel, mais surtout pouvoir diriger ta conscience en toi-même

tu peux aussi faire certaines tâches dans la pleine conscience, comme le bain des enfants où tu peux te concentrer sur le ressenti de l'eau, le rire d'un enfant.....

tu n'as pas forcément besoin de temps en tant que tel  pour t'efforcer d'être connectée avec toi-même  et dans le moment présent, c'est ça qui est bien

bien sûr c'est plus facile quand on a 10 min tranquille de faire ses respirations

mais parfois, simplement porter un regard en soi-même en cours de journée peut se faire sans interrompre ses activités

 

sinon j'espère qu'au moins le week-end tu peux souffler, parce qu'à ce rythme.......

dans ce cas le week-end faire un bodyscan, te préparer de bons petits plats

voilà pour mes idées

bon courage à toi....

Noelle
Marraine

Bonjour Founet

 

Il me semble que d'une part,  tu pourrais commencer avec  un exercice de 3 minutes de RPC, ça se case assez bien n'importe quand, et c'est suffisant dejà pour commencer a prendre un peu de recul

 

et d'autrepart, a l'occasion d'une journée Poids et Moi, j'ai été frappée par cette remarque du Dr Apfeldorfer

"le temps pour soi, ça ne se prend pas,  ça se vole"

 

Signé : une ex superwonderwoman!!

 

Nounette73.
Abonné

Bonjour Founet

J'ai 3 mouflettes entre 3 et 6 ans, 2h30 de trajet par jour, un travail très prenant, et personne pour prendre le relais même le WE.

Alors je me reconnais un peu dans ta description.

Et pour répondre à ta question, comment libérer du temps ?

C'est une décision à prendre.

Ce n'est rien d'autre qu'une décision à prendre.

Il y a tout le reste, tout ce qui te "percute", qui te bouffe la vie, qui s'impose, qui t'empêche d'exister. Demain, plus tard, quand les enfants seront grands, quand le boulot sera moins prenant ... tu pourras vivre ta vie ... prendre ton temps ...

Mais c'est ça ta vie. Ici, maintenant, ce sprint sans fin, c'est ça ta vie.

Et pour faire ce programme la première chose à apprendre c'est à reprendre ton propre espace dans ta propre vie.

Parfois je prends du temps sur mon sommeil.

Parfois je surfe sur l'ordi aux toilettes (bah j'ai un portable).

Comme j'aime lire, je prends des bains pour avoir le temps de lire des livres et j'ai une tablette à rétro-éclairage pour lire des e-books avant de m'endormir.

J'ai lâché la RPC par manque de temps : j'ai envie d'avoir du temps sans interruption pour m'y coller, et pour l'instant 20mn sans être sollicitée c'est mythologique - mais je continue à y réfléchir.

Mes filles prennent leur bain 3 fois par semaine (et moi aussi), mes draps sont lavés tous les 15 jours, et les vêtements qui ne sont pas tachés sont portés 2 jours, le ménage est fait une fois par semaine (et pas complètement, et puis de toute façon c'est l'Homme qui s'y colle on partage 50/50 les tâches ménagères), je ne repasse pas, je fais de la cuisine minimaliste (pas de plat élaboré sauf si on a du monde) et parfois on commande des pizzas ou on va au fast-food. C'est pas super carré ? bah, c'est pas malsain.

Et si je veux du temps le WE eh bien je profite du DVD des mouflettes (quand elles sont scotchées devant la télé j'ai la paix, spabien hein, mais qu'est-ce que ça fait du bien ... sont pas devenues décérébrées pour autant).

En gros l'idée c'est lâcher prise. Il y a sûrement des choses que tu fais qui ne sont pas utiles. Ben quand tu te seras mise au centre de ta vie, tu zapperas, et tu verras que tout le monde survit.

Et si je peux me permettre, la loi impose une pause de 20mn au bout de 6h de travail. Si tu n'as que 15mn à déjeuner c'est illégal. Je le dis juste pour que tu réalises que tu t'imposes plus que ce que ton employeur te demande (il n'a pas le droit de te demander ça et je connais plus de cas de surengagement professionnel que d'employeur qui outrepasse les limites de la loi ... il n'y a qu'à voir les gens qui fument, ils y arrivent bien, eux, à prendre des pauses de 10mn toutes les 2h ... alors on doit pouvoir y arriver pour respirer de l'air même sans tabac ?).

Si je peux te donner un conseil de nana surbookée, de working mom au bord de la crise de nerfs, commence par te placer, toi, au centre, et organise le reste autour. Mon modèle c'est mon compagnon. Il ne se pose jamais la question, lui. S'il veut du temps pour lui il le prend, point, le reste suivra (et le reste suit).

Oui le temps pour soi ça se vole.

Mais ce n'est pas du temps volé. C'est du temps utile à toi et aux autres. En avion en cas de dépressurisation, on te dit de mettre ton masque d'abord et d'aider les autres, après. Si tu t'asphyxies, tu ne pourras plus soutenir personne.

Dit la nana qui a laissé tomber le sport à midi justement parce que ça l'asphyxiait totalement (je m'y remettrai à la rentrée mais en début d'année avec la dernière qui ne dormait pas la nuit, c'était trop ...). Personne n'est parfait, on n'a pas besoin de tout réussir à la fois pour commencer.

Courage Founet. Ce n'est pas une question d'organisation, c'est une question de choix. Choisis-toi. Fais-toi ce cadeauheart . Tout le monde y gagnera.

Je ne veux pas te bousculer, hein. Donne-toi aussi le temps d'y penser. On n'est pas à 15 jours près.

mavo.
Marraine
Working mum avec tribu nombreuse ici aussi et je plussoie... Demain ne sera pas différent d'aujourd'hui. Mes enfants grandissent, mais ils me demandent toujours autant de temps : tout le temps que je suis prête à donner, ils sont prêts à le prendre, ces goinfres ! (Connaissent pas la satiété, ces chers petits... :-)). Bref : la seule façon d'avoir un peu de temps pour soi, c'est d'en donner moins aux autres. Au boulot, aux kids, au chéri, aux tâches ménagères, aux copines... À toi de voir où tu peux raboter. À coup de quelques minutes par ci, quelques pauses par là. Bon courage Founet !
AMRITA.
Abonné

Juste un énorme CLAP CLAP CLAP à Ariane.

Founet.
Abonné

Merci...

Je suis très émue en te lisant... Tu as su trouver les mots justes.... 

Tu as raison sur toute la ligne... Il faut que je me retrouve. Que je me recentre. 

Dans une semaine je serai en vacances pour presque 2 mois, car oui, je suis enseignante... Mais oui,  certains fonctionnaires travaillent !!!cool

(pour mon employeur j'ai 1h30 pour déjeuner mais entre la préparation de la classe et l'administratif de la direction (car je suis aussi la directrice de l'école) je déjeune en 15 min.

 

Donc pendant ces vacances je vais essayer de me plonger à fond dans cette méthode, prendre de bonnes habitudes. Je ferai peut être moins de ménage et prendrai du temps pour moi, pendant la sieste ou le dvd comme tu me le conseilles...

 

Merci... Merci de m'avoir ouvert les yeux...

 

Florence

AMRITA.
Abonné

Founet dans la vie il faut prendre soin des autres, veiller à leur donner le meilleur de nous mêmes, mais il est de notre devoir de prendre soin de nous mêmes et de veiller également à recevoir le meilleur. Il doit y avoir équilibre afin de se nourrir correctement. Je parle de toutes les nourritures

Clairette287.
Ancien abonné

Belle philosophie Ariane :)

Totom.
Abonné

Respect ! Ariane :)

surmonchemin.
Abonné

Oui, respect Ariane !

C'est vrai que ce n'est pas facile de dire non aux "voleurs de temps" ni ai perfectionnisme, mais je crois aussi que c'est un choix, en effet.

Pour ce qui est du travail aussi ; j'ai la chance maintenant d'avoir une chef formidable, qui m'a beaucoup répété (et ça finit par rentrer) que je ne me débarrasserai jamais de toutes les urgences, que je n'aurais jamais fini tout parfaitement.

Entre autres grâce à ses conseils (et aussi parce que j'en avais besoin), j'ai décidé il y a environ un an de me donner des limites au boulot. Attention, quand je bosse, je bosse, mais je ne finis plus après 19h30, et je ne ramène plus de boulot chez moi. Sauf très grosse exception, et dans ce cas je prends des jours de récup. Et mes résultats, mes retours clients, sont globalement meilleurs depuis que je fais çà, parce que je laisse tomber les détails et je vais plus à l'essentiel. Je gère mieux les priorités.

Après, il y a des périodes plus chargées comme en ce moment (tout le monde veut tout boucler avant les vacances). Et j'avoue que j'ai beaucoup galéré moi aussi depuis un mois, à trouver le temps de faire juste une RPC (alors que je n'ai pas d'enfants). Mais comme le disait Ariane, ça fait partie de la vie, faut faire avec, et ce que j'avais déjà appris ici m'a beaucoup aidée (la gestion des émotions), je n'ai pas craqué nerveusement même si j'ai fait bcp d'EME pendant cette période.

Finalement j'ai appelé la coach, qui m'a conseillé de profiter de tous les mini-moments, de saisir toutes les occasions possibles pour au moins me recentrer sur moi, sur ma respiration. Ca peut être quand je suis aux toilettes, ou bien me concenter sur mes pas quand je vais dans un autre bureau (il y a un outil de marche en pleine conscience dans les outils), ou respirer quelques fois en attendant le bus ou dans la queue à la caisse, ... ...

Du coup, j'essaie juste de prendre conscience régulièrement dans la journée que c'est moi, ici, maintenant, et comment je me sens là-dedans, et comment je sens mon corps. Est-ce que mes pieds me font mal quand je marche, est-ce que les arbustes sentent bon quand je longe le square, et tiens, oh je suis fière de moi quand je sors de cette réunion, ça me donne envie de bouger les doigts ! Tiens, d'ailleurs, je me tiens différement quand je suis fière de moi.

(je dois donner un peu l'impression de partir en live, là, mais tout est véridique ! je suis peut-être irrécupérable ;-)

Pareil pour les mauvaises émotions d'ailleurs : tiens, je rumine, pourquoi, c'est quoi la vraie vraie cause derrière la rumination ? (encore merci Izabelle)

Je n'ai pas souvent le temps de faire 10 min de PC. Par contre, 30s de ci, de là, même en faisant quelque chose, déjà ça aide, et ça, c'est carrément possible (faut y penser, au début, mais après ça vient plus facilement).

Et pour moi, c'est une révélation ! Et je commence du coup à prendre conscience de mes besoins, de ma fatigue dans la journée, et je remarque que cette fatigue, si je la "traite" tout de suite, c'est facile. A ces moments-là, 3 minutes dehors, même des fois, simplement regarder par la fenêtre 30 secondes, peuvent suffire. Alors que si on ne la sent pas (et on ne sent rien quand on a le nez dans le guidon), elle s'accumule et après c'est beaucoup plus dur.

On prépare nos EME du soir pendant la journée.

En bref, parce qu'au départ je voulais faire court (encore raté, oups), c'est ta vie, et c'est toi qui la vis là, maintenant. Déjà en prendre conscience, même quand tu cours au boulot ou à la maison !

Haut de page 
X