je me sens un peu perdue - 07112012

lilijune.
Abonné

Bonjour à toutes et tous,

je me suis inscrites lundi et je vous avoue que je suis un peu perdue...

je ne sais pas comment décrire cette sensation mais en en fait, j'ai tellement été habituée à devoir  suivre des instructions sur quand, quoi et comment manger pour parvenir  à un "résultat" que là, je me sens un peu toute seule.

Avec les principes de régimes, on fait quelque chose ( ici aussi me direz-vous), on est dans une démarche, on suit quelque chose.

Là, j'ai l'impression à la fois d'être libérée et de ne plus rien faire.Soulagée mais inquiète.

Du coup, j'ai besoin de venir 2-3 fois sur le site pour tenter de trouver des repères. Au début, c'est ça ? Juste s'arrêter de manger quand on sent qu'on n'a plus faim. Et pouvoir manger ce qu'on veut ? Ne plus rien s'interdir ? Et faire un peu de sport...

Je ne parviens pas à m'arrêter de me demander si ça va suffire pour me faire perdre du poids ( 30kgs quand même !)

Est que cela vous a fait ça aussi au début et au bout de combien de temps vous êtes-vous sentis à l'aise avec cette demarche ?

Merci de vos retours

Commentaires

izabelle
Animatrice forum

bienvenue lilijune

au début, continue de manger comme avant, ne ré-introduit pas trop vite des aliments que tu t'interdisais avant...   il y aura des étapes par la suite pour ré-introduire peu à peu ces aliments et se satisfaire de la bonne quantité

pour l'instant,   attends juste d'avoir faim pour manger et observe-toi,

dans cette première phase, c'est l'observation qui prime, il suffit de noter, de s'observer et ceci avec bienveillance, une grande clé pour amorcer un grand changement

bonne continuation

Marie1923.
Abonné

Bonjour et bienvenue Lilijune,

Je suis quasi débutante sur ce programme, mais pour avoir un peu appliqué la méthode en dilettante il y a 3 ans (et seulement sur le plan alimentaire, pas de travail sur les émotions malheureusement), je peux t'assurer que manger selon ses besoin, sa faim et surtout sans aliment tabou (ce qui évite la frustration), ça aide à perdre du poids. (j'avais perdu une 20aine de kg sur 1 an et demi... je le faisais vraiment comme je le sentais, et je ne voulais pas aller trop vite).

Là, je sais que j'ai besoin de travailler sur le côté émotions, estime de soi (et surtout bienveillance) parce que c'est ça qui m'a fait reprendre du poids quand j'ai eu des problèmes au travail et que j'ai arrêté de prendre soin de moi et d'écouter mon corps. C'est pour ça que j'ai démarré le programme, et que j'en suis très contente pour le moment. (aucune idée de si j'ai perdu du poids, et j'en ai plus que toi encore à perdre, mais avec les petits exercices de sport, je me sens déjà plus tonique).

bonne découverte et bonne route à toi

Marie

fraisedesiles.
Abonné

bonjour lilijune

 

je commence aussi, et moi aussi j'ai encore du mal à décrire mes sensations mais à mon avis, ça va pas se faire en deux jours, alors je me laisse du temps et le droit de ne pas y arriver aussi...

si tu veux on peut se suivre, se soutenir ??

C'est vrai qu'étant habituée des régimes où "il faut" et où "il ne faut pas"..c'est un peu déroutant !!! mais c'est pas mal non ?wink

 

si tu veux qu'on en parle...

 

Fraisedesilescheeky

lilijune.
Abonné
Merci pour vos réponses. Je comprends bien que je dois être plus à l'écoute de mes sensations corporelles: faim, pas faim, satiété,... Mais pour le coup de réintroduire progressivement des aliments, la, je ne suis plus. C'est vrai que les 3/4 du temps, je m interdis des trucs. Mais il y a toujours un moment ou je craque et la, c'est lachage sur les chocos, les glaces, les gâteaux. Donc en fait, il n y a pas vraiment d'aliments à réintroduire puisqu'ils sont TOUS toujours plus ou moins la... Et puis, je me demande: ne vaut il pas mieux que je mange un choco si j'en ai envie quand j'ai faim, plutôt que de me rabattre sur une pomme... Et une heure après, un choco quand même parceque je n'arriverai pas à gérer mon envie... Après tout, ça fait une étape et une pomme en moins! C'est la que je patauge un peu. Sinon, fraisedesiles ( j'adore ton pseudo) je suis 300 cent pour cent ok pour que l'on fasse la route ensemble !
hellonoe.
Abonné

Bonjour Lilijune, et bienvenue!

J'ai commencé il y a seulement quelques jour, mais le fait de réintroduire les aliments interdits dans ton cas (et le mien), je pense que c'est comme tu dis, il n'y a pas de réintroduction de l'aliment, puisqu'il a toujours été là. En revanche, un changement de statut, puisqu'il n'y a plus d'aliments interdits! Donc oui, si ça te fait envie, mange le chocolat plutôt que la pomme, ce qui important je pense, n'est pas d'éviter la prise calorique, mais la frustration, et la culpabilité, qui seront tôt ou tard reconverties en une EME.

Moi, là où je ne réintroduis pas tout toute suite, c'est dans le placard. Pour le moment, je ne suis pas assez forte pour avoir tout plein de choses que j'achète normalement que pour la crise du moment, sous le nez!

Bon démarrage sur le site!

lorraine
Marraine

lilijune,

Voilà ce que m'inspire ton post :

"C'est vrai que les 3/4 du temps, je m interdis des trucs. Mais il y a toujours un moment ou je craque et la, c'est lachage sur les chocos, les glaces, les gâteaux. Donc en fait, il n y a pas vraiment d'aliments à réintroduire puisqu'ils sont TOUS toujours plus ou moins la..."

Depuis LC je n'ai plus d'aliments interdits ou tabous, cela a largement contribué à me réconcilier avec le rapport à la nourriture. Si c'est pour se contenir tant et plus et craquer après c'est pas génial ....

Vaut mieux manger de tout en suivant tes envies. Essayer de les manger en toute conscience, en petite quantité de préférence en les dégustant avec plaisir et rester attentive à tes sensations corporelles C'est vraiment comme ça que j'ai compris LC . Pas d'aliments tabous, jamais

 

"Et puis, je me demande: ne vaut il pas mieux que je mange un choco si j'en ai envie quand j'ai envie quand j'ai faim, plutôt que de me rabattre sur une pomme..."

Il me semble que si,  sinon tu raisonnes en terme de régime, c'est à dire manger ce qui semble être le moins calorique....Avant LC je faisais comme ça mais cela me crispait , me rendait obsessionnelle vis à vis de la bouffe, maintenant si j'ai envie de manger du chocolat je le mange (en dessert notamment, je ne grignote plus)

 

Bon courage, bonne continuation

Lorraine

lilijune.
Abonné
Oui, en fait, quand on lit vos réponses comme ça, on se dit qu'en fait c'est surtout du bon sens... Et qu'est-ce que ça fait du bien ! Merciiiii Je vais de ce pas lire mes nouveaux outils et me frotter aux eme-zen et autres images refuges! Bonne fin de soiree
izabelle
Animatrice forum

oui, en fait j'ai toujours lu les docteurs dirent de ne pas réintroduire les aliments trop vite pour les personnes qui se les interdisaient, par exemple en sortant d'un régime, ce qui n'est bien sûr pas le cas de tout le monde....

en fait quand on n'est pas habitué à consommer du calorique, on a tendance à en prendre de grandes quantités, surtout au début, donc ça peut être décourageant de ré-introduire des aliiments tabous et de reprendre du poids parce que l'on ne s'est pas encore familiarisé avec les quantités parfois minimes dont on a besoin pour se satisfaire d'un aliment

manger selon ses envies, en dégustant et en s'observant c'est la meilleure solution

nad65.
Ancien abonné

Je me suis inscrite au mois d'Aout.... j'ai écouté mes sensations.... j'ai laissé de coté  la balance pour ne pas être obnubilée par le poids... et  j'ai fini par monter sur ma balance. Résultat 2 kg en plus... et pourtant je suis bien davantage centrée sur mes sensations.... Bien entendu je sors d'un vie remplie par les regimes et je pense que je n'ai pas bien géré cette nouvelle méthode ou mes émotions... Il y a quelques temps j'étais désapointée... J'ai téléphoné à ma coach... que faire ? Tout simplement continuer alors je continue... je fais davantage mes exercices de pleine conscience (très important), du gi gong et du stretching avec un groupe....et je garde courage  j'ai ressorti ma balance du placard...pour me peser non pas 3 fois par jour ou zéro fois pendant 2 mois mais pour finir par accepter mon poids qui est bien une partie de moi même... Bon courage à vous toutes... Nad

kitoniya.
Abonné

Moi suis je inscrit depuis debut juin et javais perdu qq kilo avant mais je n'arrivait pas a gerer mes crises (eme).  j'ai carrément jeté ma balance car trop obsedé, mais la, moi aussi j en ai une autre et finalement je pense de ne pas pouvoir se peser parce que ca nous bouscule est une preuve que le poids est encore trop important dans notre vie; il y a des jours ou je me pese (des fois trois jours de suite) pour ensuite pas me peser pendant 1 semaine. Meme si je ne suis pas encore tout a fait liberé de cette sentiment de vouloir peser moins et moins je sens que ca a de plus en plus d'importance dans ma vie. Moi aussi depuis juin j'ai pris 2k mais les ai perdu ensuite. En fait, je me suis réalisé que finalement je ne veux pas perdre vraiment du poids ( 172cm pour 75 k) j'ai pésé jusqu 93k et en suivant des regimes jai perdu mais j'ai eu des vrai crises boulimique sans pouvoir me faire vomir (heureusement) Mes crises diminuent chaque semaine et je commence a m accepter comme je suis! Bon courrage a vous tous et bisous!

lilijune.
Abonné

Pas facile facile, ce rapport à la balance. Bon, je ne suis là que depuis lundi, donc autant dire que je ne me suis pas débarrassée de ces vieilles habitudes. Et j'ai pris 700g depuis le début de la semaine... Pas grand chose me direz-vous, d'autant que je suis dans la mauvaise période de mon cycle !

Bref, tous les jours, je regarde ma balance en me demandant : je la range ou je ne la range pas ? Mais si je la range, cela veut dire que mon mari va me poser des questions. Et il va falloir que je lui dise que je teste une énième méthode ! Dur dur...Je n'ai pas encore le courage de lui dire. Donc pour le moment, j'essaye d'ignorer ma balance... et je n'y suis pas encore parvenue !

kitoniya.
Abonné

Chère Lilijune, un petit conseil pour ne pas te peser c'est de vite boire qq verres de l'eau quand tu te reveille. Je pense que tout le monde se pèse le matin sans avoir mangé ou boire pour avoir une resultat claire. Mets toi une bouteille d'eau a coté de ton lit et apres qq jours sans se peser on casse un peu l habitude. En progressant dans le programme tu va voire que ca va etre plus facile.

Je te souhaite bonne courage!

lilijune.
Abonné

Pas bête !!!

Merci du conseil. J'essaye dès demain matin...

Annisabel.
Abonné
Bonsoir,j 'ai commencé mardi. Je ne sais pour l'instant pas reconnaître mes sensations de faim. Un peu perdue aussi ,mais le sentiment de ça peut me convenir,avec l'aide du site,ou je suis très souvent. À bientôt.bonne soirée.
maligne.
Abonné

Bonjour Nad, peut-être les aurais-tu pris de toute manière ou tu en aurais pris plus..Je ne pense pas qu'une prise de poids soit la faute d'une méthode, mais d'un moment dans la vie où les soucis, les changements de l'âge ou tout autre facteur se mettent ensemble. Mais ceci dit, je reste persuadée après plusieurs mois ici, que pour perdre du poids il faut sentir qu'on fait un réel effort, et que ça coute. Je ne parle pas de régime, mais d'effort, certainement, oui. Quand ça ne coûte rien, à mon avis il n'y a pas de perte de poids au bout.

Paquito
Parrain

Bonjour à tous et à chacun,

il est vrai que le début dans ce programme est un peu déstabilisant. Habitués que nous avons été aux régimes, qui nous imposent une manière de faire, LC est comme un livre ouvert dont les pages sont blanches, et qu'il nous faut noircir jour après jour avec nos expériences. La tentation est grande de se laisser aller à tous les excès, surtout d'autant plus que la restriction aura été importante auparavant. C'est un écueil auquel il faut faire face, et l'éviter autant que possible, même si c'est un voeu pieux pour la plupart d'entre nous. En réalité, les choses se clarifient assez vite. Et cette première phase, qui n'est pas encore le programme, fait peu à peu place à une structuration, rythmée par les exercices proposés. Il faut avoir en tête que le temps est important dans cette démarche, et que les progrès vont se compter en semaines, en mois, voire en années. Si ces durées peuvent sembler décourageantes, elles ont aussi un autre effet : elles permettent de mettre en perspective le chemin. Modifier son comportement alimentaire n'est pas une mince affaire, et réclame du temps. Du temps pour que les nouvelles habitudes se mettent en place, mais aussi du temps pour vérifier, par l'expérience, la réalité de ces nouvelles habitudes. Un nouveau comportement est acquis lorsqu'on n'y pense plus. Et beaucoup de nos difficultés naissent de cela : on y pense souvent. On est habitués à intellectualiser nos comportements, à les raisonner, à leur trouver du sens. Alors qu'il faudrait davantage permettre à notre corps de prendre le relais (les sensations alimentaires, qui sont vraiment à la base de tout). Le rapport à la balance est aussi d'une importance capitale, et bien plus sournois, selon moi, qu'on ne l'imagine. Je ne pense pas qu'il faille le minimiser. Je trouve primordial de parvenir à se débarrasser de ce stresseur qu'est le poids affiché sur le cadran. Je ne dis pas que ce soit facile, j'ai moi-même été longtemps esclave de ces chiffres, jusqu'à comprendre à quel point m'attacher à mon poids m'empêchait de progresser dans mon nouveau mode de vie. S'il est un effort à accomplir en priorité, pour moi, ce serait celui-là : oublier (pour de vrai) sa balance, afin de finir par oublier de se peser. Je veux dire par là que ce ne soit plus important de se peser. Je sais que le poids est au coeur de notre préoccupation, pourtant, avoir en tête quelques notions simples peut nous faciliter la vie : l'idée du set-point, qu'on ne peut pas connaître à l'avance, mais aussi le fait que ce set-point se situe dans une fourchette de 2 à 3 kilos, parfois plus, et non pas à la centaine de grammes près ; l'idée que d'être en surpoids n'est pas forcément préjudiciable pour la santé ; l'idée que le poids varie de quelques kilos en fonction des circonstances, etc.

S'il est juste que la démarche nécessite un effort, c'est bien lorsque cet effort n'est plus perceptible que les changements s'ancrent dans notre quotidien, et que la partie est gagnée. En fait, je suis convaincu que dès lors qu'on entame la partie, on ne peut que la gagner, chacun à sa manière, chacun à son rythme, chacun avec son niveau d'imperfection.

Francisco

lilijune.
Abonné

Voilà une réponse bien encourageante. ne reste donc plus qu'à prendre "son mal" en patience et se laisser du temps pour avancer.

Pour quelqu'un comme moi qui aime bien remplir une mission après l'autre et qui n'est jamais aussi satisfaite que lorsqu'elle parvient au bout de sa "liste", l'exercice promet d'être intéressant. Ne pas se fixer de délais, c'est une première pour moi !

En tous cas merci beaucoup pour avoir pris le temps de répondre !

Yvonne.
Abonné

 

 

Bonjour Lilijune,

 

je suis contente de lire ton témoignage car je suis dans le même état d'esprtit que toi ! Je ne fais plus de régime depuis 3 semaines et bien sûr ... je grossis ! Je suis inscrite a linecoaching depuis qques jours seulement j'en suis à la période d'observation, j'ai hâte d'avoir mon bilan et qu'on me dise ce que je dois faire pour MAIGRIR ! Une chose positive cependant : je ne grignotte plus ! mais je mange trop et pas équilibré du tout ! Je ne sais pas repérer quand je n'ai plus faim et je finis (presque ) toujours mon assiette ! Bon je patiente, je crois que cette méthode prend du temps ... On se tient au courant?

Bon courage

Yvonnefrown

lilijune.
Abonné

Avec plaisir Yvonne !

Je vais voir comment je peux t'inviter dans ma liste d'amis sur le site, comme ça on pourra se suivre plus facilement !

A +

clementine77.old.
Abonné

Lilijune

Ca fait plus d'un an que je suis le programme LC. Je rejoins totalement le post de Paquito.

Ici, il ne s'agit pas uniquement de perdre du poids. il s'agit de perdre du poids de manière durable, contrairement à ce qu'il se passe lors des régimes. Il s'agit de faire peu à peu la paix avec son corps, d'identifier ses blocages à l'amincissement, et dieu sait que pour ma part, plus j'en identifie, plus j'en découvre d'autres... (d'où ma présence alors que j'ai débuté en juillet 2011).

C'est sa vie personnelle qui est travaillée, sur se site. Mine de rien, les exercices de RPC permettent d'importantes prises de conscience sur soi-même, et de soi-même. J'apprends à m'accepter et m'accueillir avec cette méthode. 

Les prises de consciences, les émotions qui remontent lorsque l'on poursuit cette méthode, peuvent être très destabilisantes, voire douloureuses, agaçantes, énervantes. N'hésite pas à prendre conscience avec ta coach. Les professionnels du site sont d'excellent conseil et soutien.

Ton poids n'est pas qui tu es, juste ton apparence extérieure.

Les exercices nous apprenent à prendre conscience par nous-mêmes de nos besoins, de nos limites. Et tout le programme, les forums, les coaches, stimulent la bienveillance envers soi-même.

 

Sois bienveillante avec toi, Lilijune. Et bienvenue dans cette méthode !

lilijune.
Abonné
Merci beaucoup clémentine. Effectivement, je suis surprise de la vitesse à laquelle les émotions remontent... C'est effrayant, mais excitant aussi. Et toi, avec ces mois passés avec cette méthode, tu en es ou avec toi même?
nad65.
Ancien abonné

Ce matin je lis vos courriers... Donc avoir pris  du poids n'est pas anormal... ne change pas la face du monde... juste mon rapport à la balance. Ah satanée balance, parfois une amie quand elle descend.... parfois je me contente de la regarder de loin, de très loin.. Si elle indiquait seulement le poids, ce ne serait pas trop mal, mais le poids c'est aussi notre rapport aux autres... va-t-on m'aimer ou me laisser dans l'indifférence, vais-je me regarder avec davantage d'estime et de fierté ou ne plus oser sortir, être paralysée par mon manque de confiance en moi ? Hier j'ai commencé les exercices de degustation... je n'ai pas pris un fruit sec mais un petit moka... je l'ai savouré et donc mangé très lentement... Ce matin dimanche, un croissant... la texture.... le souvenir des déjeuners en famille... des bons moments passés autour de la table... Je sais que la clef de la réussite est là... pas loin... continuons ! Bon dimanche à vous. Nad

Haut de page 
X