Je n'arrive pas avec la RCP car j'ai du mal à mettre mon cerveau en pause

nanoune.
Abonné

Bonjour;
Comme indiqué dans le titre je n'arrive pas à mettre mon cerveau en pause. Déjà pour dormir j'ai du mal, je pense toujours à quelque chose que ce soit important, comme les trucs que je dois faire le lendemain, ou pas comme chanté dans ma tête les comptines que j'ai chantées plus tôt dans la journée pour ma fille. 

 

Même si je me dis ne pense plus à rien que j'y arrive pendant une minute, puis je repense à quelque chose, et je redis ne pense plus a rien puis sa recommence et au bout d'un moment je me dis en parle plus poliment que je me parle mais enfin tais-toi, ne pense plus.

 

Bref, quand je fais le RCP, c'est pareil je pense toujours à quelque chose mais quand ce n'est pas important, au lieu de chanté je ne peux m'empêcher de dire dans ma tête ce que dit la personne qui parle lors des RCP. En gros si la personne dit "renserrez-vous sur le moment de l'inspiration". Eh bien je vais dire la même chose que lui.

 

Vous voyez ce que je veux dire? Je voulais savoir si ça été déjà arrivé à quelqu'un, et comment avait vous réussi à ne plus le faire.


Merci de votre aide

nanoune

Commentaires

FRED73
Marraine

La RPC n'est pas ne penser à rien mais s'observer et se dire " tiens je suis en train de penser à ceci ou cela " puis on revient à sa respiration. 

nanoune.
Abonné

Bonjour,

Daccord je vais essayé de le faire. Merci de votre réponce. 

izabelle
Animatrice forum

oui c'est normal Nanoune, tu as bien observé, on ne s'arrête jamais de penser!

le but en effet n'est pas d'arrêter de penser ou de mettre son cerveau en pause puisque c'est impossible

mais d'entrainer sa capacité d'attention à se diriger ici ou là, consciemment

comme un projecteur que l'on choisit de braquer sur quelque chose

on porte son attention sur le présent, à travers le mouvement de la respiration

notre attention s'échappe, on la recentre

ce faisant  on fait un véritable exercice d'entraînement attentionnel

 

ceci nous est utile pour savoir porter attention à nos sensations physiques liées à l'alimentation

mais aussi pour mieux vivre nos émotions, puisqu'une émotion vécue dans le présent est une émotion bien vécue,  que l'on n'a pas besoin d'étouffer sous de la nourriture en extra

Estellka.
Abonné

coucou nanoune!

alors déjà je voudrais te dire que le phénomène que tu décris, tout le monde le ressens à des degrés divers. Cela dépend des jours aussi, certains jours les pensées s'agitent, d'autres elles sont plus calme. Je te copie-colle une réponse que j'avais donnée à quelqu'un qui comme toi se posait des questions sur la pleine conscience :

"Les pensées parasites sont présentes chez tout le monde, c'est complètement normal, le jour où tu n'aura plus de pensées parasites c'est que tu sera morte. La question est donc que faire avec ces pensées parasites? Si tu les suis, que tu t'y accroche, que tu les entretiens comme cela semble être ton cas, alors elles s'imposent à toi et se transforment en rêverie, et tu ne te rend même plus compte finalement que tu as arrêté de te concentrer sur ta respiration. Au contraire, si tu les repousse, elle deviennent de plus en plus fortes, et s'imposent à ton esprit sans que tu puisse t'en détacher. Que faire alors? En fait il faut les laisser passer tout simplement. Sans les repousser, sans les suivre non plus. Comme des nuages qui passent dans un grand ciel bleu. Parfois la couche nuageuse est épaisse et les nuages ne passent pas. d'autres fois le ciel est pur et limpide. Cela ne change rien.

Pour arriver à cela, dès que tu te rends compte que des pensées te viennent à l'esprit, prends-en conscience "je suis en train de penser que cet exercice est ridicule" ou encore "je suis en train de penser que je ferai mieux de faire le ménage aulieu de rester assise là à rien faire"puis reporte ton attention sur ta respiration. puis les pensées reviennent. tu en prends conscience et tu reporte ton attention sur ta respiration. etc etc etc.

En fait, par un phénomène tout à fait naturel, les pensées parasites passent dans le champ de la conscience et se dissolvent d'elles-mêmes, comme le vent chasse les nuages. le vent c'est ta respiration, les pensées se dissolvent dans ta respiration en quelque sorte. Sauf que si on les entretient ou qu'on les repousse, ce processus naturel ne peut pas se faire. Ton énervement face à cet exercice n'est qu'un gros nuage à laisser passer.

Les enregistrement de G. Apfeldorfer sont très bien fait, je te conseille de pratiquer avec l'enregistrement pour débuter, puis avec les autres enregistrements, et enfin tu pourras te passer des enregistrements. N'hésite pas à passer plus de temps que prévu sur cette étape, et d'y revenir régulièrement dans ton parcour, ça va beaucoup t'aider."

J'espère que cette réponse apportera de l'eau à ton moulin, qu'elle t'aidera à progresser. Si tu as des questions, si certaines choses ne sont pas claires, n'hasite pas à poser eds questions!

bon courage pour ton amaigrissement!

Haut de page 
X