je travaille sur les sources de stress liés à mon poids - 06072014

leslie44.
Abonné

Je suis tombée sur cet outil hier. Je me suis dit chouette chouette je vais ptet apprendre a m'aimer un peu et a moins me traiter de grosse vache. Sauf que je ne me retrouve pas du tout dans les 3 exercices proposés... je n'ai aucun problème a faire les magasins, je rage juste de ne pas trouver ma taille toujours. aucun a manger en public ni a me faire prendre en photo.

Par contre quand je me regarde dans un miroir j'ai envie de pleurer et je hais mon corps, parfois je l'insulte même... Je n'ai pas de problème a me faire photographier, par contre je ne supporte pas de me voir en photo.

Ptet que certaines se retrouvent dans cette inadéquation entre leurs difficultés et ces exercices ? Qu'avez vous fait ? Avez vous des conseils, ou juste des choses a raconter ?

 

Leslie44

Commentaires

izabelle
Animatrice forum

moi aussi les exos proposés ne collent pas trop

il y avait une fille qui avait fait un exercice, de se voir dans le miroir, mais en pleine conscience

c'est à dire porter attention à son corps, mais avec bienveillance, en se centrant sur la réalité de ce qu'elle voit, et en laissant passer les pensées-jugements sans s'y accrocher

c'était assez diffcile pour elle, mais ça l'avait aidée

je pense que tu ne hais pas ton corps, mais simplement la graisse qui est accrochée dessus n'est-ce pas?

boudicca.
Abonné
Bonjour Moi aussi les exercices ne me correspondent pas trop. C est plutôt le fait de me regarder dans un miroir qui m'insupporte. L'exercice dont tu parles est proposé à quel moment du programme?
leslie44.
Abonné

boudicca : cet outil se présente dans les outils émotionels dès le début du programme =).

 

izabelle : je hais mon corps, la graisse qui s'y accroche, et les effets qu'elle peut avoir sur lui. La faiblesse qu'il montre et sa fatigue, son manque de tonicité, ma poitrine dévastée par les kilos en trop...

J'ai 22ans, et pourtant on a eu beaucoup d'histoires. Voilà quelques années j'ai appris qu'il déraillait sévère, que yavais pas de traitement a part supprimer ce qui bug. Pis j'ai mal réagit au traitement qui supprime ce qui bug, donc beaucoup de douleurs... Aujourd'hui on essaye de se réconcilier après, vraiment les termes sont fort je sais mais, 3 ans que guerre (encore plus bizarre comme formulation ! ), je prend soin de lui, je l'écoute je le bombarde pas de médocs pour le faire taire. Mais c'est long. Je suis passée d'une ado plutôt bien dans sa peau à une jeune adulte un peu pomée qui essaye de renouer avec toutes les senssation corporelles qu'elle peut avoir, ce que j'ai cherché a enfouir très profondément pour me protéger et ce pendant si longtemps.

C'est fou ce qui peut sortir sur une simple question de ta part... Je vais essayer le miroir en pleine conscience, faut d'abord que je maitrise un peu plus cet art et j'essayerai sa devrai apporter des choses.

Pascaline.
Abonné

Leslie je te fais un Big Hug. 

Je ne suis pas tres bonne avec les mots mais juste dire que tu m'a touche. Se refaire copain avec son corps est quand meme pas facile. Et quand il a mal c'est deroutant. Moi et ma fatigue chronique on commence a vivre ensemble. Rien ne sert de lutter. Et je sais que je dois me reposer quasiment tout le temps sinon bonjour les douleurs. 

 Je dois aller bientot a la piscine si j'ai assez d'energie avec ma famille et ils vont me voir avec mes bouts qui depassent...mais je gere mieux. Ils m'aiment, ils savent que j'ai essaye de les gommer avec tous les regimes que j'ai subi. Mais j'ai tendance a ne plus trop m'inquieter. Je pense qu'il prefere me voir dans la piscine avec eux que de me cacher  loin d'eux. 

Pour le miroir, je l'evite moins. L'autre fois, sans donne de details et desolee si je choque quelqu'un, disons que j'ai eu un moment romantique avec mon mari...et il y avait un miroir...au lieu de me focuser sur mes bouts bien en chair, j'ai apprecie le moment et j'ai compris de toute facon on s'aiment comme on est.

 

Xx

leslie44.
Abonné

Pascaline : C'est pas facile de vivre avec son corps, comme il est, sans se priver. Comme si on devais se priver a cause de notre poids... Le pire c'est qu'on le fais soi-même. Mais sans se priver il faut aussi le respecter, pas facile d'allier les deux ;).

J'espère que tu trouvera la force de faire avec ta fatigue chronique, pour ma part je suis jeune, j'espère que quelque part il y a une solution adaptée a mes soucis, qu'il suffit de chercher. J'espère que ta solution à toi est proche.

Les autres nous aiment comme on est, c'est bizarre de voir comme par exemple certaines filles vraiment fines envient ma poitrine, surtout que c'est je pense ce que j'aime le moins chez moi. Si on pouvais se voir comme ils nous voient...

-Céline-.
Abonné

[quote=izabelle]

mje pense que tu ne hais pas ton corps, mais simplement la graisse qui est accrochée dessus n'est-ce pas?

[/quote] décidemment, là où tu passes mes pensées trépassent hihi ^^ !

Sinon, je suis assez ok avec toi Leslie, l'exo n'est pas non plus adapté à mon cas. celui dont parle Izabelle me cause plus.

En  fait pour ma part, c'est ça, c'est ce qui est accroché dessus que j'aime pas, ces trucs là, ce n'est pas moi !

Courage Pasqualine , Leslie. Big hug à vous !

Bises,

Céline

Patience
Marraine

À l'époque (!), j'avais testé le truc de se voir dans le miroir, avec le plus de bienveillance possible. Ce n'est pas évident, ça laisse des traces !...

Mais globalement, je me suis surprise à être plus gentille que ce que j'imaginais. Et surtout, j'ai découvert des choses que j'ignorais, du genre j'ai une taille en fait (!), ou alors j'ai les chevilles super fines...

Pour le reste, c'est assez éprouvant quand on n'ose plus se regarder depuis longtemps. Mais ça en vaut la peine car on se (re)découvre ; et rien que ça c'est énorme !

Ce que j'aime faire, aussi, c'est me masser les yeux fermés en me concentrant sur les formes et le toucher.
Du coup, moi qui vit avec Bourrelito et Bourrelita accrochés à mon ventre depuis des années, sans vraiment les apprécier, eh bien je me suis surprise à trouver leurs courbes et la douceur de leur peau pas si désagréables que ça, finalement. Je les aime avec le toucher mais pas avec la vue ! :-)

Au plaisir de vous lire

X