j'en ai marre, je n'arrive plus - 01102011

Anonyme

Voilà, j'en ai marre , je n'arrive plus.

Je passe de compulsions en compulsions. Non stop depuis le début de l'après-midi.

Et mon poids qui augmente... Je me dégoute. Je n'ai qu'une envie de tout laisser tomber. J'ai l'impression de ne penser qu'à la nourriture (ça ne change pas trop de d'habitude mais bon!).

Je n'ai qu'une envie celle de revenir à mes supers régimes bidons.

Je me dis que je suis une maman nulle ( ma fille a 8 mois) parce uqe je suis incapable de lui montrer le bon exemple en terme d'alimentation.

Je ne sais même plus de quoi j'ai envie. Dégoutée du chocolat et même plus "envie" de manger. Je suis passée par une forme d"anorexie" il y a 8 ans. je ressens les mêmes sensations qu'à cette époque.

 

Voilà, j'avais juste envie de me libérer de ces pensées ...

Merci en tout cas d'avoir pris le temps de me lire et bon courage à tous.

Commentaires

lamorge.
Abonné

salut eileen,

 

Non tu n'es pas une mauvaise mère.

Si tu as des compulsions et que tu mange trop à un repas tu vas forcement te réguler .

 

Courage!!

amie35.
Ancien abonné

STOP !!!!!

Pause toi, prend du temps pour toi et fait quelques respirations pour te sentir mieux et reconnecter avec toi meme.

Des compulsions cela arrive à tout le monde, essaie de te poser et de comprendre ce qui se passe en toi, et meme si tu n' arrives pas, ne te juge pas, ne culpabilise pas ,tu as plein de choses positives.

on a tous le droit d'avoir besoin de réconfort et on le trouve parfois dans la nourriture.

Quand je vis ce genre de situation, je prends un papier et j'ecris dessus tout ce que je ressens, tout ce que je pense , meme les idées les plus tordues.

Je m'accorde le droit de ne pas aller bien pendant un moment, j'accepte ses pensées qui sont en moi en me disant que ce ne sont des pensées qu'elles ne font que passer et que cela ne correpond pas à ce que je suis..

Une fois fini je brule le papier pour que ses pensées qui me polluent et qui ne m'apportent  rien, partent en fumée parce que je sais qu'elles ne me correspondent pas.

Crois moi tu vaux beaucoup mieux que ses pensées et tu as aussi le droit, comme tout le monde,  de ne pas etre parfaite tout le temps

Le chemin de la sérénité est bien souvent long mais on va y arrivé parce que nous sommes sur la bonne voie.

Courage

 

Anonyme

Merci beaucoup pour vos réponses. C'est bête mais le fait d'écrire m'a fait pleurer. Sans doute un trop plein émotionnel... Il faut que je trouve pourquoi.

Merci pour l'idée d'écrire ce que je ressens.

Bon courage à vous et merci d'avoir prs le temps de me répondre.

Bedaseca.
Abonné

Je pense que le fait d'être une jeune maman n'aide pas. On est très sensible et on veut tellement bien faire. Ne te culpablise pas tu sauras aider ta fille à avoir une bonne relation avec la nourriture et tu sauras petit à petit gérer tes propres compulsions (même si j'avoue que j'ai parfois du mal). Il faut te mettre de petits objectifs que tu peux tenir. Te forcer à manger un peu de tout mais juste pour rassasier ta faim. Manger des choses qui te demande des efforts de mastication pour avoir le sentiment d'avoir mangé (éviter les choses molles et sucrées par exemple). Tu t'autorises une petite quantité de quelque chose que tu aimes et pas plus (même si ce n'est pas toujours facile - j'avoue que je suis meilleures conseillère qu'élève!)

En tout cas sache que si tu as besoin tu peux toujours écrire et avoir mon soutien. Peut-être que cela m'aidera moi à tenir aussi.

fauve.
Abonné

Moi je pense que vous êtes une jeune maman qui fait ce qu'elle peut dans le stress actuel de la vie et qui tente de combler un vide par des compulsions diverses et variées même si la "bouffe" est souvent la prem's, tout comme l'araignée est une des phobies les plus répandues. Ca fait 10 ans que j'ai suivi ma première thérapie avec le Dr ZERMATTI et autant que j'ai lu mon premier bouquin avec Gérald APFELDORFER et ça m'a tellement aidée. D'abord à l'époque j'avais réussi grâce à leur rencontre à stabiliser mon poids après un super régime hyperprotéiné où je m'affamais. Comme vous au départ j'avais l'impression d'être encore plus obsédée par mon poids avec ce travail mental. Et en quelques mois j'étais repartie comme en 40, boulimie, régimes, etc. Ensuite la vie et des évènements graves m'ont donné le coup de grce et mon poids est totalement revenu. J'ai entrepris un énième régime bidon mais une fois du poids reperdu (mais pourtant pas tout)  j'ai décidé de recommencer cette approche mentale et cela fait 5 ans que je vis mon alimentation de façon quasi naturelle. Disons que je n'ai plus de cas de conscience chaque fois que je suis devant quelque chose à manger. Je mange de tout et me suis aperçue en menant une enquete sur mon comportement de tellement de choses. Par exemple avec un régime à 1500 calories j'avais du mal à perdre du poids alors que j'avais l'impression de me priver à longueur de temps. J'ai décidé de manger normalement en notant et comptabilisant les calories absorbée sur 15 jours en me pesant le 1er et le dernier jour = aucun poids de pris et une moyenne de 2 200 calories par jour!!! stupéfiant non? Les bourages de crâne qu'on nous fait à longueur de temps nous détraque. Faites vous confiance et plaisir avant tout, le reste suivra.

Actuellement je passe par des moments d'hyperactivité professionnelle entrainant fatigue, doute, mal être parfois et petite prise de poids qui tout à coup fait cataclysme dans ma tête. Du coup j'ai éprouvé le besoin de revenir vers ces médecins dont le travail est vraiment formidable malgré toutes les contreverses auxquelles ils doivent faire face. Et de suite je me sens de nouveau apaisée et revient doucement mais surement à mon poids de forme. il n'y a pas de mal dans le tumulte de la vie d'avoir une épaule pour se reposer de temps à autre et nous aider à nous recadrer. D'autant plus si l'épaule en question a déjà fait ses preuves. Si je devais résumer tout cela je dirais que le temps est juge de paix, que chaque chose arrive lorsqu'on est prêt c'est à dire en total lacher prise avec le conflit en question et surtout ARRETER LES REGIMES VOUS NE FAITES QU'AGRAVER LES CHOSES.

 

Puis si on veut être honnête, quand est on est au égime restrictif on est aussi obsédé et en limite de compulsions en permanence. Tout autant que lorsqu'on débute les travaux que propose LINECOACHING. Alors à choisir: si dans les 2 cas je devais être obsédée et prendre du poids quand même (certainement du fait de mes pensées orientées vers ce que je ne veux pas)  je choisirai celui où je peux manger sans me priver. réfléchissez à cela, ça devrait vous amorcer le lacher prise. en tout cas je vous le souhaite de tout coeur!

Fauve

Pomdereinette.
Abonné

Wouhahou. Je vais me l'encadrer, ce message-là :-))

Merci !

Haut de page 
X