Jeune femme de 26 ans cherche binôme pour se motiver et partager son expérience - le 18/09/2014

Dolby.
Abonné

Bonsoir à tous, 

C'est vraiment une première si je décide ce soir d'écrire à la communauté.

Je n'ai encore jamais eu le courage d'écrire sur aucun des forums car j'éprouve beaucoup de difficultés à montrer mes problèmes, mes faiblesses ou à m'ouvrir aux autres. Mais, j'ai toujours aimé écouter. C'est pourquoi, je sens qu'il est temps que je me lance enfin à faire confiance, à me laisser aller, accepter d'avoir besoin de partager ses expériences pour aller mieux. 

Alors, j'ai décidé de commencer doucement, tout d'abord en cherchant mon binôme pour ne pas rester seule à lutter contre les kilos en trop et toutes les compulsions qui vont avec. 

N'importe quelle femmme qui ressens le besoin d'étre motivée, pour avancer pas à pas peut devenir mon binôme, et dans l'idéal  une femme de 25 à 30 ans vivant dans le 74, avec intolérance au gluten serait encore mieux. Je suis une femme célibataire de 26 ans avec un grand manque de confiance en moi mais beaucoup de détermination. Mon shéma de perte du poids est typiquement l'effet "yo-yo", bien que je n'ai jamais eu recours à aucun régimes spécifiques si ce n'est de me restreindre quand il s'agit d'aliments sucrés, et le gluten diagnostiqué à 22 ans. Je pèse actuellement 78 kilos pour 1,70m, constamment ballonée et crispée,  j'aimerais au moins perdre 8 kilos pour retrouver l'équilibre. 

A vrai dire, je suis inscrite depuis quelques mois,  je suis restée active quelques semaines sur les deux programmes forme et alimentaire, puis j'ai chuté littéralement, dû sûrement à mon énorme manque de confiance en moi. De plus, je n'ai jamais osé particper au tchat avec le Dr Apfeldorfer, comme si je ne pouvais pas mettre des mots sur mes maux. 

Ceci est très frustrant pour moi, car je me sens bloquée comme dans un labyrinthe, je sens que la prochaine fois sera mieux mais vu que ce n'est jamais le cas et que je reviens toujours au même endroit,  je m'en veux terriblement et m'autodétruis en succombant à mes pulsions dévorantes. C'est un cercle vicieux qui m'empoisonne l'esprit et mon mode de vie au quotidien, alors je fais appel à vous, chères coachées pour partager mon expérience et avancer ensemble dans ce combat qui peut changer notre physique mais aussi et surtout notre psychique pour retrouver notre bien être intérieur. 

Je m'excuse d'avoir été si longue, mais je crois que j'avais réellement besoin de m'exprimer. 

Bon courage à toutes! 

Commentaires

clementine77.old.
Abonné

Bonjour Dolby

 

Je ne corresponds pas à tes critères, mais je tenais à t'apporter mon soutien dans ta démarche. Je crois que tu as bien fait de t'ouvrir sur ce fil.

Est-ce que tu suis une thérapie en parallèle ? C'est mon cas, car pour avoir fait le parcours en 2011 (là je vais le refaire, je sens que j'en ai besoin), je peux dire que être attentive à mes sensations alimentaires, donc corporelles, entraîne également la perception d'émotions difficiles. La thérapie me permet de les exprimer et d'y travailler.

L'alimentation est quelque chose de très personnel, intime, s'y pencher, c'est forcément se pencher sur son propre "intérieur".

Bon courage, et à bientôt !

Haut de page 
X