Aller au contenu principal
Accueil forum       Retour à liste des sujets

Jeûne, monodiète....

Communauté et échange On papote
12 Sep 2014 à 21h

Bonjour à tous(tes)!

J'aurais voulu avoir vos avis sur deux pratiques qui m'intéressent: le jeûne et la monodiète.

Cela fait longtemps que je m'intéresse à la question: le jeûne est pratiqué depuis des siècles, d'ailleurs notre corps serait en quelque sorte "programmé" génétiquement pour jeûner à certaines périodes de l'année car la nourriture n'a pas toujours été abondante (et ne l'est pas encore partout mais pour nous, ça va!). Le fait de jeûner serait une méthode qui permettrait d'améliorer santé, bien être, même de guérir certaines maladies...

De même pour les monodiètes (cure de raisin, pommes.....) : elles détoxifient l'organisme et sont pratiquées depuis des millénaires pour leurs effets bénéfiques.

Je m'y intéresse depuis quelques années mais je n'ai jamais osé franchir le pas. Pourtant certains jeûnent plus d'un mois...

J'ai beaucoup apprécié la première activité du programme qui demande de sauter un repas. Ca a été une révélation pour moi: oui je pouvais me passer de nourriture, dépasser cet état de fébrilité où "je dois absolument manger, vite vite vite!".... et puis ne plus avoir faim! Alors que généralement, à l'heure des repas, je suis du genre à me jeter sur le saucisson que je vais dévorer comme si je mourais de faim avant de passer à table!

Et là, je viens de sauter le pas: depuis 3 jours je ne mange que du raisin!

Je le fais parce que les conditions sont réunies: tout d'abord, c'est la saison! Ensuite, j'ai envie de me purifier l'organisme car j'ai fait quelques excès cet été (ah les petits barbecues entre amis, arrosés bien sûr!). Et puis, pendant quelques jours je suis toute seule dans mon nouvel appartement (je reprends les études), et sans ma fllle de 2 ans jusqu'à dimanche. Et enfin, suite à une soirée d'intégration-bizutage-débile de ma fac, à base de jeux à boire.... j'ai eu une bonne gastro toute la nuit. Alors là, c'est le moment du nettoyage d'automne!! Et puis enfin: depuis une semaine ou 2 je m'aperçois que je perds du poids, première fois depuis le début du programme! Je suis tellement contente que j'ai envie de mettre les bouchées...à moitié!

Résultat de mes 3 jours de raisin: ça me fait rapprocher le fait de manger à une addiction: en fait, ce qui me perturbe le plus, c'est de ne pas me mettre à faire à manger à l'heure des repas, de ne pas m'arrêter en ville pour acheter ce qui manque dans mon frigo... des automatismes! Un peu comme l'addiction au geste de la cigarette! Sinon j'ai un peu faim, mais franchement, c'est totalement gérable. Je dirais que je suis à 3 sur l'échelle de LC! Des fois ça monte à 6-7, puis ça passe... J'ai un peu mal à la tête, je me sens un peu faible, mais du coup je suis très zen. Je fais quand même un peu de sport.

J'ai choisi le raisin bien sûr parce que jeûner complètement me faisait trop peur! Mais du raisin, pour moi, c'est comme de l'eau...

Alors bien sûr je sais qu'ici beaucoup de personnes ont fait des régimes "extrêmes", et savent ce que c'est de s'affamer et de reprendre 2x plus de poid ensuite... moi je n'ai jamais fait de régime, mais je vais essayer de profiter de votre expérience et de ce que j'ai appris sur LC en reprenant très très progressivement, en me concentrant sur la satiété etc. Je suis curieuse de savoir comment je mangerai après. J'espère vraiment ne pas reprendre de poids.

Je précise que j'en suis à l'étape sur la satiété et du coup, j'attends un peu pour continuer mon programme LC!!

J'ai été étonnée que personne ne parle de ça (jeûne/monodiète) sur les forums, à part une fois dans "les choses invraisemblables que vous avez fait pour perdre du poids"... je ne trouve pas ça invraisemblable, pas plus que de pratiquer la pleine conscience... c'est un peu dans la même veine non? Se recentrer sur ses sensations en fait partie.... Après, c'est sûr, il faut le faire intelligemment, pas juste manger du raisin et puis se jeter sur le premier hamburger venu le lendemain!

Qu'en pensez vous?

Voir le dernier message

34 commentaires

Bravo Zuruiyagi ! je te souhaite de réussir, tu sembles être sur le bon chemin. Merci aussi de nous avons fait partager les réponses de la coach, c'est important de confronter les différents points de vue et personne n'est plus ou moins intelligent que les autres, ce sont des expériences différentes, il ne faut pas être dans le jugement.

Donnes-nous des nouvelles de ta stabilisation et de la reprise de perte de poids. amicalement !

Bonjour à Toutes ! moi aussi j'ai expérimenté régulièrement, au moins une fois par an, le jeûne et c'est vrai que si les 2 premiers jours sont difficiles, il y a ensuite une sensation de puissance car on arrive à contrôler son corps et sa faim, pour celles qui y arrivent). On se sent plus légère, on a de l'énergie à revendre (puisqu'on ne consomme pas notre énergie à digérer de la nourriture).

Néanmoins, cette sensation de puissance est également fortement lié au contrôle de soi, on est fière d'y arriver et surtout en quelques jours, on voit les effets sur la silhouette (perte d'eau, perte de poids, mais également perte de muscle), on a l'impression que nos sens sont plus aiguisés. Personnellement cela m'a permis de faire le point sur un instant de ma vie, de prendre aussi des décisions. Sauf que...il y a la reprise alimentaire et tout ce paie.

Pour moi, n'importe quelle personne peut jeûner ou faire de la monodiete, c'est la reprise alimentaire qui est difficile, avec des kilos yoyo en plus. Pour un jour de jeûne, m'avait-on dit, il faut 3 jours de rééquilibrage alimentaire. Alors oui, j'ai dégusté les premiers jours les aliments que je portais à ma bouche, mais rapidement j'ai repris tout ce que j'avais perdu et en plus j'avais gagné la culpabilité et une mauvaise image de moi : finalement, j'avais raté mon jeûne puisque mon but de détoxifier et de maigrir n'était pas atteint.

J'ai aussi fait une cure de raisin il y a quelques années, une diététicienne m'a dit "vous aurez fait tout subir à votre corps : soit vous lui donnez rien à manger (jeûne), soit vous le nourrissez que de sucre (raisin), soit que de protéines (D..K), comment voulez vous y arriver ? (à maigrir), vous avez encore la chance qu'il ne fasse pas un burn-out !

Depuis que j'ai découvert LC, je ne veux plus retomber dans la restriction cognitive et pour moi, jeûne et LC s'est incompatible, sauf si chemin spirituel peut être (etc..) mais pas avec le but de maigrir. Alors, j'expérimente la faim (j'en suis au stage de la satiété), j'attends ce que j'estime être une bonne faim et au final je mange moins. Je déguste plus mes aliments au quotidien.

J'en referais peut être un jeûne plus tard, encadrée par un médecin, car c'est une expérience à vivre, mais si c'est pour retomber dans l'échec, alors non...pour l'instant je ne suis pas prête.

J'espère vous avoir éclairées avec mon témoignage...

Bonjour à tous-tes!

Merci pour vos témoignages, c'est très enrichissant!

Après ces 4 jours de cure, j'en suis à réintroduire très progressivement un type d'aliment par jour. Aujourd'hui c'était les MG! Puis il ne me restera plus que poisson, viande, mais pour ce que j'en mange....

Je suis donc presque revenue à un régime normal, mais je constate que mes portions ont radicalement diminué. Ce soir j'ai rempli 1/4 de mon assiette, alors que d'habitude, c'est une bonne gamelle que je me sers! D'ailleurs juste avant la cure de raisin, j'ai fait le test de "êtes vous un gros mangeur": toutes les portions que j'ai choisies étaient moyennes ou grosses! Je ne les trouvais même pas assez grosses parfois!

Et maintenant, je me satisfais de 8 bouchées de lentilles, 1/4 d'avocat, 1 mini lamelle de fromage. Je déguste, je n'ai plus faim. Après mon repas de ce soir (nouilles+courgettes au basilic cuites avec à peine d'huile d'olive, 2 feuilles de salade sans sauce) ... je me sens presque ballonée! Je n'ai plus faim, ça m'a suffi, j'ai bien dégusté.

Mais bon après je lis ça:

[quote=Nanou84]

Alors oui, j'ai dégusté les premiers jours les aliments que je portais à ma bouche, mais rapidement j'ai repris tout ce que j'avais perdu et en plus j'avais gagné la culpabilité et une mauvaise image de moi

[/quote]

cryingcryingcrying

Mais bon merci Nanou84, ton post m'éclaire beaucoup en tout cas!

Et je suis d'accord avec toi, et les autres qui en parlent: un jeûne thérapeutique doit être encadré!

Ma seule planche de salut, c'est je pense que j'avais déjà un peu amorcé ma perte de poids avec la dégustation, et que, en continuant le programme ensuite normalement, je vais continuer à manger moins, à déguster, que j'aurai moins d'EME. Mais je ne m'estime ni plus forte ni plus intelligente que n'importe qui, et je n'ai pas la prétention de dire que "moi ça va marcher même si les autres non"! Je vais peut être droit dans le mur, et comme je n'ai jamais fait de régime avant, je fonce!

[quote=Catherine.S]

Le résultat? le respect de soi et de son corps, non il n'est plus une poubelle où tout y passe! j'ai appris là bas à savourer les aliments, niveau émotionnel j'ai retrouvé une paix intérieur et côté santé j'ai trouvé le fil conducteur pour aller mieux. 

[/quote]

Oui donc, quoi qu'il arrive, les choses positives restent! Et donc ça joue certainement sur les TCA aussi non?

 

J'ai eu une réponse d'une coach:  elle me dit bien la même chose entre autres:

"Nous vous proposons de maigrir en vous basant sur une écoute sensoriel et les régimes quels qu’ils soient (cure de raisin, jeûne, être dans le contrôle, résister à sa faim, sauter des repas par la “force de la volonté”) échouent tôt ou tard car ces restrictions conduisent inévitablement à des compulsions."

(oui c'est vrai, mais là je ne vais plus faire de régime, et ma cure, ce n'était pas dans ce but à 100%)

"Je comprends votre envie de maigrir vite. Néanmoins, constatez comme naturellement et surtout sans focaliser votre attention dessus vous avez atteint un poids que vous n’aviez pas fait depuis longtemps. Alors pourquoi ne pas garder cette même attitude, qui fonctionne et ne vous fait connaître aucun stress?"

(Ce que je vais faire!)

Sinon merci (en retard) à Pascaline pour tous les liens utiles! Le reportage, je l'avais vu. Il m'avait fait découvrir le jeûne. Par contre, ce qu'il est déprimant!! Ce centre en Russie, il me fait penser à Vol au dessus d'un nid de coucous!!wink

Je rejoins plutôt ce qui a déjà été écrit...

J'ai deux amies qui jeûnent régulièrement en faisant en même temps une semaine de rando et qui me vantent les mérites de cette semaine très spéciale. Honnêtement, je suis certaine que pour elles, c'est génial, et ce qu'elles m'en racontent pourrait me donne renvie, mais je pense que ce serait très joueur avec mes TCA.

D'abord il y aurait forcément une idée de perte de poids qui se promènerait dans ma tête. Et en effet, le poids perdu en jeûne revient très naturellement quand on reprend une alimentation normale, ce qui en ce qui me concerne engendrerait forcément des grosses EME.

Ensuite il y a là-dedans une idée de contrôle très fort, une forme de violence faite au corps (même si l'objectif est une détox, c'est quand même assez violent) qui me paraît aux antipodes du rapport que j'aimerais arriver à mettre en place avec mon corps, où je voudrais mettre de l'écoute et de la bienveillance...

A une journée formation LC à Paris avec le Dr A, la question avait été abordée et sa réponse était mesurée : pas d’opposition de principe, à voir en fonction de l’objectif que l’on se donne et à utiliser avec beaucoup de précautions quand on a des TCA bien ancrés…

Oui c'est en effet déconseillé pour les personnes ayant des TCA, maintenant j'en avais déjà à l'époque et je dirais que le jeûne en étant bien entouré m'a aidé à les surmonter.. je ne parle évidement pas d'une vérité absolue mais simplement de mon expérience, à chacun de sentir si oui ou non la pratique du jeûne peut être bénéfique

Ah oui et concernant la monodiète c'est ce qu'on préconise avant et aprsè un jeûne, question de mettre ton estomac au repos digestif, personnellement je le l'ai jamais testé dans d'autres conditions

Bonjour à toutes (et à tous),

voilà il y a 2 ans, pour des raisons de santé physique et émotionnelle j'ai été tentée par un jeûne, je ne voulais évidemment pas entreprendre ça toute seule chez moi, j'avais vraiment peur de ne pas y arriver et puis se priver de nourriture c'était impensable pour moi! j'avais l'impression que mon corps ne pourrait jamais tenir!!

Et puis j'ai sauté le pas, j'ai économisé pour aller dans une clinique de jeûne pendant 3 semaines.. et c'était une des plus belles expériences de ma vie, j'ai appris à faire confiance à mon corps et à déguster les aliments lorsque j'ai romps le jeûne, je n'avais jamais été sportive mais durant mon jeûne je faisais de la gym tous les matins et une grande balade dans les bois l'après midi.. c'était un moment privilégier avec moi-même,

Quelques conseils quand même, pour le 1er jeûne je pense que c'est mieux qu'il soit médicalisé, ou que tu fasses ça dans avec un groupe qui a de l'expérience. Aussi, si c'est pour perdre du poids je ne sais pas si c'est la solution ou du moins ce n'est qu'un début, il faut surtout voir ça comme un "décrassage" du corps et de l'esprit.

Le résultat? le respect de soi et de son corps, non il n'est plus une poubelle où tout y passe! j'ai appris là bas à savourer les aliments, niveau émotionnel j'ai retrouvé une paix intérieur et côté santé j'ai trouvé le fil conducteur pour aller mieux. 

J'espère t'avoir un peu aiguillé sur tes questions..

Si tu as d'autres questions n'hésite pas!

[quote=Pascaline]L'huile de palme, ben malheureusement, bien que mes chips sont aussi a l'huile tournesol, je ne sais pas pour les pringles[/quote]En vieille habituée de la lecture des étiquettes, (surtout dans le but de ne pas tomber sur du fromage ou de l'ail), lorsqu'il y a écrit "huile végétale", tu peux être pratiquement sûre que c'est de l'huile de palme. Quand ce n'est pas de l'huile de palme, la nature de l'huile est précisée, par exemple huile de tournesol, ou huile de colza. Mais bon, tu as raison, Pascaline, et il ne faut pas en devenir parano non plus wink

 

[quote=Catherine.S]

Et puis j'ai sauté le pas, j'ai économisé pour aller dans une clinique de jeûne pendant 3 semaines..

[/quote]Buchinger en Allemagne ou Marbella ou bien Chenot en Italie ? Si ce n'est pas indiscret, bien sûr...

J'avoue avoir été tentée, il y a fort longtemps, voire très très longtemps, à une période au cours de laquelle mon "empiffrage" quotidien voisinait avec la boulimie, par un séjour en Allemagne chez Buchinger. Ce qui m'en avait dissuadé était le tarif prohibitif et les propos de ma thérapeute de l'époque, qui m'avait dit que cela ne règlerait en rien mes TCA, bien au contraire. Elle avait insisté sur le "bien au contraire".

 

[quote=mavo]Ensuite il y a là-dedans une idée de contrôle très fort, une forme de violence faite au corps (même si l'objectif est une détox, c'est quand même assez violent) qui me paraît aux antipodes du rapport que j'aimerais arriver à mettre en place avec mon corps, où je voudrais mettre de l'écoute et de la bienveillance...[/quote]C'est le principe de LC, je suis tout à fait d'accord avec toi, s'écouter et prendre soin de soi.

 

[quote=Nanou84]Depuis que j'ai découvert LC, je ne veux plus retomber dans la restriction cognitive et pour moi, jeûne et LC s'est incompatible, sauf si chemin spirituel peut être (etc..) mais pas avec le but de maigrir. Alors, j'expérimente la faim (j'en suis au stage de la satiété), j'attends ce que j'estime être une bonne faim et au final je mange moins. Je déguste plus mes aliments au quotidien.[/quote]Tout à fait d'accord aussi sur ces propos.

Non non, dans mon cas c'est parce que je préfère l'huile de tournesol plutôt que l'huile de palme, c'est une question de saveur et de goût qui convient mieux à mon (vieux) palais smiley

oulaaaaaaaa si tu vois l'huile de palme dans les ships qui te font envie pour ne pas les manger c'est une raison de penser que ton parcours LC va te servir....

X