La confiance en soi... - 18082011

Jade.
Abonné

Les régimes classiques  mettent les aliments au centre de notre attention. Avec cette méthode pour la première fois, je récupère la place qui m’est due:  je me sens au centre de mes pensées: je suis en tant que personne ma priorité et non plus ce que je mange… Pour cela je dois m’écouter davantage et avoir confiance en ce que mon corps me dit:  je pense que ce programme n’améliore pas seulement notre relation avec la nourriture mais travaille aussi notre estime et notre confiance en nous même... Et cela finit par se répercuter sur tous les autres aspects de notre vie. Merci Zermati ! cheeky

Commentaires

yayie.
Abonné

tout à fait d'accord avec toi

Patience
Marraine

Je suis aussi d'accord avec toi, Jade. Au-delà du rapport avec la nourriture, c'est notre rapport avec nous-même que nous travaillons ici...
 

Jade.
Abonné

Oui… On a l’impression de ne pas y arriver, de ne jamais y arriver, ceci parce que nous doutons de nous mêmes. Fixons nous des objectifs (petits ou grands) dans notre vie au quotidien et accrochons nous… Croyons en nous car si nous ne le faisons pas nous mêmes, qui le fera pour nous ? Personne… Bisous à toutes…

toscana.
Abonné

[quote=Jade]

Les régimes classiques  mettent les aliments au centre de notre attention. Avec cette méthode pour la première fois, je récupère la place qui m’est due:  je me sens au centre de mes pensées: je suis en tant que personne ma priorité et non plus ce que je mange… Pour cela je dois m’écouter davantage et avoir confiance en ce que mon corps me dit:  je pense que ce programme n’améliore pas seulement notre relation avec la nourriture mais travaille aussi notre estime et notre confiance en nous même... Et cela finit par se répercuter sur tous les autres aspects de notre vie. Merci Zermati ! cheeky

[/quote]

Pour moi, c'est une méthode qui nous apprend à nous réconcilier avec nous-même, à nous prendre en compte, nous qui nous sommes oubliées à suivre des régimes; pour une fois, on fait attention à soi, mais pas superficiellement genre je me mets de la crème hydratante. Non, c'est un travail en profondeur qui s'amorce. Alors, c'est sûr que ce sera moins magique que les régimes qui promettent monts et merveilles mais ce sera plus solide et durable

C'est à mon sens la seule manière de concevoir l'avenir. Car on ne peut passer sa vie à faire des régimes, et arriver au soir de sa vie et se rendre compte qu'on n'a pas vécu!

Jade.
Abonné

"C'est à mon sens la seule manière de concevoir l'avenir. Car on ne peut passer sa vie à faire des régimes, et arriver au soir de sa vie et se rendre compte qu'on n'a pas vécu!"

Franchement, Toscana, ce que tu dis est terriblement vrai et on ne s'en rend même pas compte... !!!

Edith.
Abonné

Je suis tout à fait d'accord avec vous, cette méthode ne se concentre pas sur la nourriture, mais sur nous et du coup, en tout cas pour moi, on se sent mieux dans sa peau, même sans forcément maigrir. On se réaccorde à notre corps !

Nicci.
Abonné

Ca me fait du bien, ce que vous écrivez. Vous avez tout à fait raison, et c'est ce que j'avais besoin de lire, là tout de suite, pour me remotiver;

Mercismiley

toscana.
Abonné

Tant mieux, si ça t'a aidé, c'est super!

Emmalie.
Abonné

Tout à fait d'accord avec toi, cette méthode permet de remettre les choses à leur place !! C'est une méthode qui nous bouscule aussi de temps à autre mais je crois que c'est nécessaire pour enfin ne plus faire de certains aliments nos ennemis. Savoir pourquoi on veut perdre du poids, çà va au-delà de vouloir ressembler aux belles filles des magazines car on doit aussi se préparer à ce que notre corps change, notre apparence etc....Enfin une méthode où on se respecte !!

Jade.
Abonné

Je vous avoue cependant que quand j’ai des envies de « sucré », vu que je me suis longtemps (ces dernières années) « bastonnée » pour cela par manque de confiance en moi je panique, je ne sais jamais si ces envies sont le prélude à une énième crise d’hyperphagie. 

 Je vous raconte une expérience qui m’a illuminé : il y a 2-3 jours, j’avais une envie de « sucré », je l’ai écouté mais avant je me suis interrogée sur ce que je voulais: finalement il s’agissait d’une barre de chocolat que j’ai dégustée et pas plus. Après l’avoir mangé,  je n’avais envie de rien d’autre !! Incroyable pour moi qui ne peux commencer une tablette de chocolat sans la finir entièrement !! Je peux vous assurer que le manque de confiance en soi nous joue de très mauvais tours et aussi la culpabilité. Il faut s’écouter et avoir confiance en soi même ( et ne pas avoir peur), je pense que c’est la base de cette méthode.. Si on n’a pas confiance en ce que notre corps nous dit on finit par répéter les mêmes erreurs du passé.

Avant face à une envie pareille, non seulement je ne l’aurais pas écouté mais en plus je me serais culpabilisée. Je me serai "freinée" pour par la suite me jeter sur mon frigo entier par frustration ! Cette expérience avec cette barre de chocolat m’a fait comprendre que je peux me faire confiance et cela m’a énormément encouragé ( la tablette à l’heure où je vous parle est encore dans mon placard  et je n’en ressens pas le manque) L’absence de culpabilité dans cette méthode change tout: c’est cette culpabilité qui personnellement me déclenche mes crises d’hyperphagie. Avec Zermati on peut se traiter avec un peu plus de gentillesse, d’égard et de respect pour soi même.  

PS : Dernière chose : j’ai compris que mes envies de « sucré » ne sont pas forcement des EME ! Je suppose donc que j’ai encore pas mal d’autres choses à apprendre sur moi-même…

Jade.
Abonné

Une autre chose que j’avais envie de dire c’est que OUI, être capable de gérer une tablette de chocolat me redonne confiance en moi en général (pas seulement pour mon alimentation).  Ça peut sembler stupide mais n’être pas capable de manger un biscuit sans devoir à tout prix finir le paquet par compulsion, bonjour la confiance en soi pour la gestion des problèmes de la vie de tous les jours… ! Personnellement et bizarrement (je l’admets) mon assurance en tant que personne et mes compulsions sont assez liées…

tartine.
Abonné

bien d'accord avec vous

je suis pleine d'assurance quand mes filles ont un souci ou un problème, je prends leurs problèmes à bras le corps, ............. mais si quelqu'un s'inquiète réellement de moi, je craque, j'ai envie de pleurer

Pomdereinette.
Abonné

[quote=tartine]

bien d'accord avec vous

je suis pleine d'assurance quand mes filles ont un souci ou un problème, je prends leurs problèmes à bras le corps, ............. mais si quelqu'un s'inquiète réellement de moi, je craque, j'ai envie de pleurer

[/quote]

Ce qui est écrit là, ce que dit Jade, j'oscille entre rire ou pleurer en vous lisant. C'est si vrai pour moi aussi. Et je me dis que des inconnues sont parfois plus proches, plus juste dans leur vécu semblable au mien, que mes proches.

Je n'ai commencé la méthode que depuis 15 jours mais, 1ère révélation, je sus enfin capable de dire "je suis fatiguée, là je me repose, jouez sans moi" ou "chéri, tu veux bien débarasser la table ? moi j'en peux plus"

Haut de page 
X