Aller au contenu principal
Accueil forum       Retour à liste des sujets

La satisfaction alimentaire

Linecoaching au quotidien Mon vécu du programme
Animatrice forum En or (1004) Très actif (30)
14 mai 2016 à 13h

depuis quelques jours je m'entraîne à porter attention à ma satisfaction alimentaire

à savoir : j'ai faim

je prends mon repas, et à chaque plat je sens vers la fin cette satisfaction qui fait que je passe au plat suivant

c'est plus que le rassasiement, c'est la satisfaction, qui a une composante émotionnelle bien sûr

en même temps c'est lié au rassasiement évidemment, mais cela me semble plus global que ça

dans mon cas, cela ne vient que si je mange ce dont j'ai envie au moment de commencer à manger

 

je me suis mise à l'observer après avoir remarqué que parfois j'étais satisfaite mais je continuais au delà  en écoutant ma tête, frustration, rebellion, etc

alors je me suis dit que j'allais me centrer sur cette satisfaction et lui faire plus de place

 

hier soir : une belle satisfaction alimentaire

ce midi : idem  (il faut dire que j'ai mangé le même dessert wink)

 

 

et vous, voulez-vous aussi vous entraîner à porter attention à cette satisfaction alimentaire?

Voir le dernier message

110 commentaires

Pour mieux ressentir le rassasiement, je vais tenter cette semaine de ne pas prendre le fromage ou le dessert à la fin de mon repas. Sachant que je pourrai toujours le prendre lors d'une collation une heure plus tard, si j'ai faim.

Cela me permettra de constater que je n'ai vraiment plus faim... alors que j'hésitais peut-être...
Peut-être faire également une séance de RCP même courte pour aller à la rencontre de mes sensations, de mes émotions.

Tout ça pour avancer vers le rassasiement global. wink

[quote=chris]Pour mieux ressentir le rassasiement, je vais tenter cette semaine de ne pas prendre le fromage ou le dessert à la fin de mon repas. Sachant que je pourrai toujours le prendre lors d'une collation une heure plus tard, si j'ai faim.[/quote]

C'est bien, pleine de ressources, tu fais des expériences "sur mesure" => je m'en inspirerai le moment venu. Merci pour le partage...

Et bonne soirée !

 

- activité "dégustation" du jour avec une bonne faim : le pain => bien meilleures sensations qu'avec la pomme hier, il faut dire que je me suis choisi une petite miche de seigle aux raisins, miam... Et demain => le café ! Et après demain et après après demain => je vais esssayer de continuer la dégustation avec ma collation de 16h00-17h00, par exemple... Je persiste à dire que la dégustation est plus facile pour moi lorsque je choisis un aliment que j'aime, en plus !

- repas du soir => je m'accorde un bol de mes céréales préférées : pétales de blé complet et copeaux de chocolat, miam...

 

 

Aujourd'hui, suite de l'activité "dégustation" avec :

- d'abord 2 tasses de café, expresso arabica,  espacées de plusieurs heures, dont l'une "en roue libre" et la 2ème aidée du questionnaire du compte rendu => pas facile du tout, mais assez satisfaisant au final...

- ensuite, un carré de chocolat 70% => là c'est sans commentaire, car je pratique la dégustation de cet aliment tous les jours et ne m'en lasse pas !

- enfin un fromage blanc nature et sans sucre de la marque "fjord" => depuis 3 semaines j'en ai toujours dans le réfrigérateur et c'est pour moi un vrai dessert !

Conclusion : ces expériences m'ont bien plu, à par pour la pomme... Je les ai trouvées ludiques et fort intéressante => pour l'attention portée aux aliments et aux sensations dans l'ici et maintenant ; pour la safisfaction ressentie à différents degrés ; et même pour un début de perception du rassasiement gustatif !

Sinon, j'ai mangé à midi un poisson à la bordelaise particulièrement goûteux et ce soir me suis régalée avec une part de ma fameuse quiche épinards-chèvre-miel...

Punaise, on ne parle que nourriture sur ce fil ! cheeky

oui en meme temps c'est normal !

super pour tes dégustations!

 

moi aussi quand j'étais petite on mangeait une pomme (et une golden!) le soir devant la télé

c rigolo ça m'y fait repenser

Bonsoir Minifouine,

[quote=minifouine] Peut-être que le pomme n'était pas l'aliment qu'il me fallait => en fait elle a représenté longtemps mon goûte type lorsque j'étais enfant  : 2 chocos et une pomme, invariablement ! Elle était aussi comme un rituel familial => chaque soir nous mangions une pomme devant la télé avant d'aller nous coucher, rituel que même mes neveux ont connus, pour dire comme c'était ancré... Du coup je ne sais pas si ce sont ses souvenirs qui ont perturbé cette dégustation ou si c'est  tout simplement que je n'avais pas forcément envie de croquer une pomme sur commande ![/quote]

Prend le comme un mode d'emploi, des pistes à explorer. Pour s'entraîner... Mais c'est vrai qu'on a pas forcément envie de manger une pomme juste parce qu'on nous le dit !

Pour ma part, j'adore la pomme. Pour moi, c'est associé à des souvenirs d'enfance que j'aime à retrouver. Souvent au repas, maman partageait une pomme. Elle l'épluchait puis nous en donnait chacun un quartier. C'était souvent le dessert partagé avec mon frère et ma soeur.

[quote=minifouine] Je me suis dit aussi que peut-être j'associais la dégustation à un ou des aliments plus "rock'n'roll, j'entends par là originaux, cuisinés ou pâtissés et non bruts, voire "interdits"...[/quote]

Outre la pomme, je me souviens en avoir profité. 
Le pain, pour moi dégustation d'un morceau de baguette aux céréales spécialement achetée pour l'occasion, une tartelette aux fraises sur un petit lit de crème patissière, un café liégeois avec des brisures de nougatine...
Un peu plus tard : petite raclette en famille, ratatouille, boeuf carottes. Donc de bons petits plats maisons !

En fait l'étape m'a permis de retrouver "le goût" de la dégustation.

 

Bonjour Chris,

minifouine a écrit :
Peut-être que le pomme n'était pas l'aliment qu'il me fallait => en fait elle a représenté longtemps mon goûte type lorsque j'étais enfant  : 2 chocos et une pomme, invariablement ! Elle était aussi comme un rituel familial => chaque soir nous mangions une pomme devant la télé avant d'aller nous coucher, rituel que même mes neveux ont connus, pour dire comme c'était ancré... Du coup je ne sais pas si ce sont ses souvenirs qui ont perturbé cette dégustation ou si c'est  tout simplement que je n'avais pas forcément envie de croquer une pomme sur commande !


Prend le comme un mode d'emploi, des pistes à explorer. Pour s'entraîner... Mais c'est vrai qu'on a pas forcément envie de manger une pomme juste parce qu'on nous le dit !


Oui, c'est effectivement comme ça qu'il faut que je l'envisage. Je pense cependant que l'exercice avec le pain me conviendra mieux, enfin j'espère. Ce qui est sûr, c'est qu'au lieu du café, je choisirai autre chose, encore que comme c'est fort en goût, ça peut être pas mal finalement, mais je suis un peu sceptique quand à un "aliment liquide"...


Pour ma part, j'adore la pomme. Pour moi, c'est associé à des souvenirs d'enfance que j'aime à retrouver. Souvent au repas, maman partageait une pomme. Elle l'épluchait puis nous en donnait chacun un quartier. C'était souvent le dessert partagé avec mon frère et ma soeur.


En fait pour moi à l'époque, c'était bien agréable et cela faisait partie du quotidien => je m'aperçois qu'aujourd'hui je ne mange plus jamais de pomme, à part dans les tartes, les crumbles et parfois dans les compotes du commerce, mélangées à un autre fruit...


minifouine a écrit :
Je me suis dit aussi que peut-être j'associais la dégustation à un ou des aliments plus "rock'n'roll, j'entends par là originaux, cuisinés ou pâtissés et non bruts, voire "interdits"...


Outre la pomme, je me souviens en avoir profité.Le pain, pour moi dégustation d'un morceau de baguette aux céréales spécialement achetée pour l'occasion, une tartelette aux fraises sur un petit lit de crème patissière, un café liégeois avec des brisures de nougatine...
Un peu plus tard : petite raclette en famille, ratatouille, boeuf carottes. Donc de bons petits plats maisons !
Mmmh, ça me met l'au à  la bouche, non pas que j'aie faim, mais par gourmandise !


Je crois que comme toi je vais m'en tenir d'abord à la dégustation des aliments "imposés", et qu'ensuite je multiplierai les expériences avec bien d'autres choses qui me plaisent d'avantage et que j'aurai choisies.


En fait l'étape m'a permis de retrouver "le goût" de la dégustation.


Moi pour le moment, ce n'est pas gagné... Ceci dit, lorsque j'arrive à manger en pleine conscience et que j'ai une bonne faim, je m'aperçois que, sans dire de déguster, je perçois et apprécie mieux le goût de ce que je mange et par conséquent je me sens plus satisfaite en fin de repas => parler de rassasiement est encore un peu prématuré en ce qui me concerne !


A suivre donc...

[quote=minifouine]

En fait l'étape m'a permis de retrouver "le goût" de la dégustation.

Moi pour le moment, ce n'est pas gagné... Ceci dit, lorsque j'arrive à manger en pleine conscience et que j'ai une bonne faim, je m'aperçois que, sans dire de déguster, je perçois et apprécie mieux le goût de ce que je mange et par conséquent je me sens plus satisfaite en fin de repas => parler de rassasiement est encore un peu prématuré en ce qui me concerne ![/quote]

En fait, s'il y a tant d'étapes dans le programme, c'est bien parce qu'il faut du temps...
Tu auras encore l'occasion de revenir encore et encore sur la dégustation, la faim et je ne parle pas du rassasiement que pour ma part je n'ai pas encore vraiment acquis.

Tu as déjà progressée sur d'autre points très importants.

Je commence à acquérir le rassasiement spécifique. C'est déjà pas si mal.
Je dois encore"penser" pour savoir si je suis rassasiée à la fin d'un repas. Et c'est pas gagné !

Petit à petit se reconstruire, une brique après l'autre... 

Bonsoir chris,

En fait, s'il y a tant d'étapes dans le programme, c'est bien parce qu'il faut du temps...
Tu auras encore l'occasion de revenir encore et encore sur la dégustation, la faim et je ne parle pas du rassasiement que pour ma part je n'ai pas encore vraiment acquis.


C'est vrai, et je n'en suis encore qu'à la moitié... J'ai quand même l'impression que cela va vite =< pourtant j'en serai à mon 3ème mois dans quelques jours et pas franchement convaincue d'avoir fait beaucoup de progrès ou alors c'est que je ne prends pas le recul suffisant !

Tu as déjà progressée sur d'autre points très importants.

Le progrès le plus notable est la reconnaissance presque systématique de la bonne faim. J'ai également intégré que le bonne faim augmente le plaisir de manger et la perception du goût des aliments. Dans le même temps, j'ai pris conscience que j'avais des difficultés à percevoir la satiété et le rassasiement... Côté gestion des EME c'est un peu chaotique => elles me semblent être cycliques, un peu comme si j'alternais des phases de contrôle et du coup d'EME. L'EME-zen => difficile en pratique pour'instant, surtout en cette période un peu "agitée"... Par contre, après chaque compulsion, j'essaye d'attendre la faim avant de manger à nouveau, mais ça n'est pas encore bien "rôdé". Non, finalement j'ai fait de vrais progrès ! Ceci dit, il m'en reste encore énormément à faire, mais pas à pas...

Je commence à acquérir le rassasiement spécifique. C'est déjà pas si mal.
Je dois encore"penser" pour savoir si je suis rassasiée à la fin d'un repas. Et c'est pas gagné !


C'est drôlement bien, vu que cette étape n'a pas l'air des plus faciles... Ah, le retour à l'instinctif à la place du cérébral => tout un programme !

Petit à petit se reconstruire, une brique après l'autre...

Oui, donc patience, persévérance et bienveillance => encore et toujours...
 

Bon ben voilà, j'ai dégusté ma golden cet aprèm'..., sans trop de difficultés, sans trouver le temps long ni rien.

Ok, elle avait une forme "parfaite", était un peu rugueuse, dégageait une bonne odeur, était croquante, pas trop acide et sucrée. Et après ?! En fait j'ai dégusté tout bien comme il fallait, mais je crois que j'ai été déçue de ne pas avoir ressenti tout le plaisir auquel je m'attendais. Peut-être que le pomme n'était pas l'aliment qu'il me fallait => en fait elle a représenté longtemps mon goûte type lorsque j'étais enfant  : 2 chocos et une pomme, invariablement ! Elle était aussi comme un rituel familial => chaque soir nous mangions une pomme devant la télé avant d'aller nous coucher, rituel que même mes neveux ont connus, pour dire comme c'était ancré... Du coup je ne sais pas si ce sont ses souvenirs qui ont perturbé cette dégustation ou si c'est  tout simplement que je n'avais pas forcément envie de croquer une pomme sur commande !

Je me suis dit aussi que peut-être j'associais la dégustation à un ou des aliments plus "rock'n'roll, j'entends par là originaux, cuisinés ou pâtissés et non bruts, voire "interdits"...

 

Demain j'attaque le pain, je vais voir ce qu'il en ressortira...