le prix de nos ingurgitations... - 25022013

arolio.
Abonné

Bonjour

S’il est facile pour un fumeur de savoir combien de ses précieux euros partent en fumer chaque jour, ce type de calcul est beaucoup plus difficile pour un mangeur (qui connait surtout le budget mensuel pour toute la famille).
Pourtant, concernant le fumeur, il est l’une des principales sources de motivation qui le pousse à diminuer sa consommation de tabac.
Certes, le mangeur est motivé par d’autres critères bien plus importants (visible) pour lui.

Mais connaitre le coût de la dépense journalière que le mangeur inflige « inutilement » à son corps pourrait être un petit déclencheur supplémentaire de motivation.


- Avez-vous une idée de votre consommation journalière de nourriture en €uro ?


- Combien d’€uros "avaliez-vous" chaque jour quand vous preniez du poids ?


- Et pour les personnes qui ont bien avancé dans le programme, combien d’€uros avalez-vous chaque jour maintenant ?

Merci pour vos réponses, car j’ai bien conscience que le calcul n’est pas aisé... Se remémorer quelques journées types sans rien oublier (boissons, chocolats, pâtisseries, ;-) et en faire une moyenne, mérite même des applaudissements ! yes

Amitiés

arolio

Commentaires

Mandala.
Abonné

Excellente question arolio !

Je suis bien incapable d'y répondre, mais globalement je dirais que je dépense plus par unité de nourriture depuis que je suis plus "gourmet". J'achète de la meilleure qualité, et plus uniquement du premier prix (je pense aux gâteaux par exemple). Mais également que je mange moins d'unités. Donc ça ne devrait pas faire une grosse différence dans le budget global.

J'ai hâte de lire vos réponses !

Sylvie75.
Abonné

[quote]Pourtant, concernant le fumeur, il est l’une des principales sources de motivation qui le pousse à diminuer sa consommation de tabac.[/quote]

J'ai arrêté de fumer il y a 8 ans, après plus de 20 ans de tabagisme, et c'est la santé qui m'a motivée. Si fumer ne posait AUCUN problème de santé, je fumerais toujours.

Le fric épargné par l'arrêt est un bénéfice très secondaire. J'ai bien alimenté une cagnotte au début, et je suis partie une semaine à NY avec le fric au bout de 3 ans d'arrêt. Ensuite, je me suis dit "A quoi bon mettre ce fric de côté, tu es non fumeuse et pas ex-fumeuse à vie." Je suis passée à autre chose, je ne sais pas où passe mon fric, mais je ne me sens pas plus riche lol. Plus libre et j'ai cessé de creuser ma tombe avec mes dents, c'est déjà beau.

arolio.
Abonné

[quote=Mandala]...J'achète de la meilleure qualité...[/quote]

Ça, c’est cool ! yes

Je sais que beaucoup d’anciens « dévoreurs» ont profité des économies réalisées sur la quantité pour passer à l’alimentation Bio.

Sinon, est-ce que quelqu’un a commencé à calculer la dépense journalière d’un(e) «gros mangeur» ? 

Mona74.
Abonné

Ta question est inréressante Arolio, je n'y aurais jamais pensé! Par contre je n'ai aucune idée de réponse; Il faut dire que je suis nulle en calcul, et encore, je suis gentillesmiley Les maths et moi avons toujours été ennemis.

La comparaison avec l'arrêt de la clope est intéressante aussi mais je n'ai jamais calculé les économies faites après avoir arrêté. J'ai arrêté il y a 18 ans, je fumais un paquet par jour. Après avoir arrêté, il me semble bien avoir augmenté mes dépenses en fringues....Ben oui, je suis une fille heinwink.

J'avais envie de réponde à ton post car je le trouve original, mais en réalité, tu ne trouveras pas la réponse avec moi....

J'espère que l'un ou l'une d'entre nous aura envie de faire ce calcul, ça pourrait être intéressant...

AMRITA.
Abonné

Je n'en ai pas la moindre idée Arolio car effectivement le budget alimentation est pour la famille. IL faudrait faire des comparaisons peut être entre une famille de gros mangeurs et une de mangeurs moyens.

 

Tu penses que l'argent économisé peut être une motivation pour manger moins ?

 

Je fais depuis quelques années attention à la qualité des produits que je mange, mais pour moi c'est une tout autre démarche. Je n'achète AUCUN plat cuisiné, je mange le plus souvent possible des produits frais, j'achète ma viande chez un boucher et je mange bio le plus possible. En prenant soin de la planète et soin de moi j'apprends par ce biais à me nourrir mieux et à me respecter d'avantage.

 

Je ne suis pas une grosse mangeuse, mon problème de poids est relatif mais je sais que je peux déraper et je sais sur quoi je me ramasse et l'argent est le cadet de mes soucis dans ce cas.

perlinou.
Abonné

bonjour Arolio,

pas facile ta question.........

il m'est arrivée de mal manger pour pas cher, avec 2 gros paquets de chips, un paquet de gateaux

et quelques pommes pour compenser mon orgie calorique du jour

 je commence le programme, depuis aujourd'hui, et j'ai préparé quelques idées menus,pour la semaine .

avec un gros pleins de fruits et lègumes frais........

donc pour moi, je pense que manger sainement, c'est peut être plus cher, vu le prix des lègumes, mais

si on y retrouve sa forme, en remodelant ses formes, ça vaut le coup.........

AMRITA.
Abonné

De mon côté je ne pense pas que manger sainement soit plus cher. Bien au contraire même

 

Un truc facile : remplissez votre caddie de merde et passez la caisse. Ensuite vous en prenez un second et remplissez le de viandes blanches, de fruits et légumes, lentilles et autres céréales. Suis pas convaincue que la merde en boite coute moins chère. Désolée mais c'est ignoble ce que l'on nous fait manger

perlinou.
Abonné

ce que j'aime bien aussi, ce sont les produits surgeles, qui peuvent bien depanner

je suis pas trés boites de conserves, j'en ai quelques unes au cas ou......

mais les surgeles, haricots verts........carottes, choux fleurs, et quand on est pressé

ça peut être bien.

quand aux produits tout prêts, on ne sait pas vraiment ce qu'il y à dedans..... et vu le scandale des jours

derniers.... on mange du grand n'importe quoi......

je suis de ton avis Amrita, c'est ignoble , scandaleux, et on ne nous dit pas tout ................

AMRITA.
Abonné

Les surgelés c'est top car on ne jette rien, on prend juste ce dont on a besoin

Si seulement on ne mangeait que du cheval à la place du boeuf, ça ne serait vraiment pas grave du tout. La catastrophe ce sont tous les produits dont on ignore l'origine et/ou les effets à long terme sur le corps humain.  Donc au maximum je mange des produits de ma région, de saisons, bio de préférence ou tout au moins en culture raisonnée. Donc je fuis les super marchés. C'"est vrai c'est un job à temps plein quand on démarre mais ensuite on a ses repères et ça va vite. IL y a les fameuses AMAP et tout un commerce parrallèle qui fonctionne bien. J'évite aussi les supermarchés du bio. Foutaise à mes yeux. C'est juste de la récup de certains pour se faire du fric

perlinou.
Abonné

tu as raison, c'est ce que je disais à mon mari, ce n'est pas grave  de manger de la viande de cheval, pour du boeuf, mais il

faut le savoir....................... ne pas prendre les consommateurs pours des C...

si on laisse faire que mangera demain à la place du cheval.?

aux infos, ils ont dit que dans  les boulettes de viandes, chez iKeà, il y avait aussi du cheval  que l'on te vend bien evidement

pour du boeuf..... tromperie à tous les niveaux.

. qui à t'il dans nos asiettes, . après on s'etonne d'être malades......

oui les Map c'est bien,

ici on à la chance d'avoir un petit marché bio, 2 x par semaine des petits producteurs vendent leurs produits bio....

c'est bien.

et l'année dernière nous avons fait quelques legumes avec mon mari, des feves, tomates courgettes........

il ne faut pas compter le pris de l'eau, mais niveau gustatif...... y à pas photo, une tomate du jardin.....

c'est un veritable régal......

Aphrodyta.
Abonné

Moi ce qui me coûte cher ce sont mes pulsions, mes envies soudaines de manger un aliment rapide, comme les pizzas, les frites ou les biscuits. Tout celà coûte bien plus cher que le fait maison c'est incroyable!

J'avais une amie qui se moquait de ma manie de manger bio, car elle trouvait ça onéreux. Elle m'a tellement énervée avec ses réflexions que j'ai fini par lui demander quelle somme elle dépensait pour une semaine de courses. A elle seule elle dépensait plus que nous deux, tout simplement parce qu'elle remplissait son chariot de supermarché de plats surgelés et de gâteaux industriels. Bon il faut aussi dire que nous sommes végétaliens, et tous les produits de l'industrie animale sont très onéreux comparés aux lentilles, pois chiches, qui sont d'ailleurs boudés du consommateur par pur snobisme j'ai l'impression (par exemple je n'ai jamais compris pourquoi les gens achetaient des "cordons bleus" du supermarché, ça n'a vraiment aucun goût, non ?).

En plus c'est quand même un plaisir de se faire à manger, je suis d'accord cela prend du temps mais c'est aussi un moment de détente! Bon je ne suis pas là pour juger hein puisque j'ai encore souvent des EME par rapport à ces aliments rapides à acheter et rapides à ingurgiter...

Pascaline.
Abonné

Ben Qualite ami avec manger moins = Fade ami avec manger plus? Ca revient peut etre au meme budget?

Käess.
Abonné

J'adore ce sujet. C'est sûr que je pense que je ne ferai pas d'économies sur l'alimentation quotidienne, parce que je mérite de meilleurs aliments que quand je gloutonnais (adieu les tomates d'Espagne, j'achète plus que les coeur de boeuf, au lieu d'en prendre 6 et de me forcer à les manger avant qu'elles pourrissent, j'en achète deux belles et je me fais un carpacio). Pour autant, je pense que fais des économies. Bon, les chiffres, ça veut souvent pas dire grand chose, c'est l'analyse qu'on en fait qui compte. Mais j'ai quand même une furieuse envie de donner des chiffres, pas à prendre pour argent comptant (ahah), mais des ordres de grandeur. 

Il y a deux ans :

  1. Je dépensais sans compter quand j'invitais les copains, il fallait du bon vin, une entrée, un plat, un dessert fait maison. 
  2. Au fast-food, je prenais un dessert, juste parce qu'il me faisait de l'oeil, pas par faim 
  3. Au ciné, pop-corn pour maximiser le plaisir
  4. Quand avec ma collègue de travail (et amie) on réalisait qu'on avait pas envie de rentrer chez nous en fermant la porte du bureau et qu'on était saoulées, pas en forme, pas envie d'être seules : hop un restau japonnais 
  5. Ne parlons pas du fast-food pendant la période où j'avais plusieurs boulots : épuisée j'y allais tout le temps pour me réconforter, même si je travaillais beaucoup et que j'avais des tickets restaus, j'ose pas imaginer les sous jettés par les fenêtres ! 

J'abusais de sorties et d'invitations autour de la nourriture pour fuir, et pour réequilibrer le budget, journées pâtes et conserves ! Ce qui me donnais encore plus envie de fuir laugh Rien que me poser chez moi, ne pas sur-acheter, sur-manger je suis sûre que j'économise 50€/mois ! Les économies se font sur les journées folies ou les sorties dont j'abuse moins parce que je suis bien chez moi, pas tellement sur le supermarché. 

J'ai une astuce pour ne plus gâcher : je lâche prise sur mon envie de gagner du temps perpétuelle. J'opte pour les mini-courses tous les quelques jours (réalisable si vous avez un supermarché sur votre chemin). Je passe souvent chercher au passage un produit que j'ai envie de manger le soir même. 0 frustration garantie. 

X