Le processus de changement ou comment danser le tango - 05052013

Flo16.
Abonné

Je suis en train de lire un bouquin super intéressant qui s'appelle "J'arrête de stresser - 21 jours pour changer" de Patrick Amar et Silvia André.

Le chapitre du 10ème jour s'intitule "j'avance, je recule, est-ce normal ?" et bizarrement ça m'a fait tilt avec le programme et les nombreux posts du genre "pourquoi je n'y arrive pas?", "je croyais que j'avais compris et me voilà reparti dans mes anciens travers", etc.

Mon questionnement perso serait plutôt du style "pourquoi en théorie, je sais ce qu'il faudrait faire, j'analyse bien les situations, et je suis capable de donner des conseils aux autres, mais que je suis incapable de me les appliquer à moi-même". C'est sans doute pour ça que je bouquine pas mal sur le thème du changement.

Voici quelques outils ou manières de voir les choses qui pourront peut-être vous être utile à vous aussi :

  • les phases d'apprentissage (représentation très courante, trouvée notamment dans "j'arrête de râler" de Christine Lewicki) :
  1. Phase d'euphorie : je suis inconscience que je suis de mon incompétence. Par exemple, je ne sais pas que je ne sais pas perdre du poids.
  2. Phase de prise de conscience : je suis consciente de mon incompétence. Par exemple, je sais que je ne sais pas perdre du poids. Je trouve que c'est la phase la plus inconfortable, car on voit ce qui ne va pas chez nous, chez les autres et ça nous énerve car on n'arrive pas à faire autrement !!!
  3. Phase de progrès : je suis consciente de ma compétence. Par exemple, je sais que je sais perdre du poids (sous entendu, mais ça me demande beaucoup d'efforts d'attention pour y arriver).
  4. Phase du maître : je suis inconsciente de ma compétence. Par exemple, je ne sais plus que je sais perdre du poids. Mon nouveau comportement est totalement intégré et je n'ai plus besoin d'y faire attention.
  • une autre représentation plus subtile, mais qui m'a bien parlé (trouvée dans le "petit cahier d'exercices sur les accords toltèques"), car elle explique qu'il y a tout le cheminement entre la prise de conscience et l'entrée en action :
  1. Je découvre en théorie un concept, une idée
  2. Je comprends intellectuellement ce concept, cette idée
  3. J'ai envie de mettre en pratique ce concept, cette idée (je vois en quoi elle pourrait s'appliquer à mon expérience, à ma vie)
  4. Je prends la décision de la mettre en pratique
  5. Je m'engage dans l'action
  6. J'applique ce concept, cette idée, mais sans évaluation des résultats
  7. Je l'applique avec évaluation
  8. Je l'applique systématiquement
  9. Je maîtrise l'utilisation de ce concept, de cette idée
  • les 6 phases du processus de changement de Prochaska et DiClemente (1982), évoquées dans le livre "J'arrête de stresser" lu aujourd'hui et qui donne une notion de temps à tout ce processus profond de changement :
  1. la précontemplation : "je n'ai pas l'intention de changer mon comportement dans un avenir proche (les 6 prochains mois)". En fait, on ne voit pas du tout en quoi on est concerné par le problème.
  2. la contemplation : "j'ai sérieusement l'intention de changer de comportement au cours des six prochains mois" (phase qui peut durer 2 ans !!!!). On reconnaît que la situation actuelle a un coût pour nous, mais on ne sait pas comment s'y prendre et on n'est pas sûr d'être prêt à affronter le changement.
  3. la préparation : "j'ai l'intention de prendre des initiatives très bientôt ; j'ai un plan d'action et j'ai déjà pris quelques initiatives qui ont modifié mon comportement dans une certaine mesure." Le niveau de conscience augmente. On recherche des infos, des outls, on réfléchit, on en parle avec d'autres...
  4. l'action : "j'ai effectué certaines modifications dans mes comportements au cours des six derniers mois". C'est lors de cette phase que les gens courent les plus grands risques de retomber dans leur comportement antérieur. Il y a des revers, des reculs, des contretemps qu'il faut accepter (ce qui demande de la flexibilité psychologique) ; ceux-ci ne sont pas des échecs : ils font partie du processus, de la réussite elle-même. Le processus se fait par paliers.Chaque recul est une occasion d'élargir sa vision de la situation, de rectifier le tir, de consolider ses acquis.
  5. le stade du maintien : "j'ai atteint mon objectif depuis bientôt six mois."
  6. la fin du processus : "je ne suis plus du tout tenté de retomber dans mon comportement antérieur. Je suis convaincu de mon efficacité à 100 % dans toutes les situations qui me paraissaient auparavant une tentation !".

J'ai trouvé tout ça hyper parlant et ça m'aide à accepter ma procrastination et à la dépasser sans me culpabiliser, sans que ma méchante petite voix me rabache que je suis nulle parce que je n'y arrive pas, que j'ai tous les outils en main, que c'est juste une question de volonté... Bref, tout ce qu'elle a pu me répéter pendant des années et qui m'a fait arriver au poids où j'en suis aujourd'hui !!!

Le chapitre sur l'acceptation du même livre m'a aussi fait énormément de bien. Depuis je n'arrête pas de me répéter que "j'accepte d'être stressée", "j'accepte de ne pas être à la hauteur", "j'accepte mon poids actuel"... Et rien que de dire ça, juste ça, ça fait déjà redescendre la pression ! Depuis trois jours, ça me fait un bien fou d'avoir compris que dire "je suis stressée", "je suis grosse"... ça n'avance à rien, c'est juste un jugement sur nous-même qui crée juste un peu plus d'émotions négatives qu'on essaye aussi sec de compenser ou de fuir ou les deux d'ailleurs, mais ça fait pas avancer le schmilblick d'un yota. Accepter, pose les choses et permet de se dire et maintenant qu'est-ce que je fais concrètement ?... Ben déjà, je suis le programme consciencieusement, j'écoute, je lis, je réfléchis, je remplis mes carnets et je verrai bien où ça me mène !

Commentaires

Pascaline.
Abonné

Wooah Merci Flo!!!

 

Ca va nous aider sur notre chemin. Faut pas que j'oublie ce lien.

Xx

Flo16.
Abonné

Merci beaucoup Pascaline. Moi aussi ça m'aide beaucoup, c'est pour ça que je me suis dit que ça pouvait servir à d'autres.

Bonne journée et bon cheminement à toi !

Haut de page 
X