le stresseur poids - 23022012

Flowerbomb.
Abonné

Je viens ici poster mon expérience concernant le "stresseur poids". je pensais ne pas y être sensible mais...........c'est faux.

Voici mon récent vécu à ce sujet : il y a quelques jours, j'ai eu l 'idée de me peser. alors que je ne le fais qu'environ 1 x par mois vu que mon poids est toujours le même depuis environ 8 mois. et oh horreur, la balance a affiché un kilo de plus. cela m'a vaguement perturbée et je pensais l'affaire oubliée car je sais pertinememnt qu'un kilo de plus ou de moins n'est pas significatif, surtout si on est en période de règles ou si on a mangé salé le jour d'avant.

mais en fait cela subsistait dans un petit coin de mon cerveau car jusqu'à hier soir, j'étais mal dans ma peau, j'avais l'impresion que je ne reconnaissais plus ni faim ni satiété, et surtout, et je n'osais même pas enfiler un pantalon qui me va à ravir de peur qu'il me serre. je me suis tout de même questionnée intérieurement sur le pourquoi de ce mal-être et cela m'est apparu à l'esprit, je me suis revue me peser et j'ai compris à ce moment-là la puissance de ce fameux "stresseur poids".

alors de suite j'ai enfilé ce fameux pantalon qui m'allait tout aussi bien qu'avant et depuis.......... je me sens mieux !

Commentaires

Lyphaé.
Abonné

Pareil, le poids affiché par la balance me provoque régulièrement des EME... Je ne me pèse d'ailleurs presque plus, et ça ne me manque pas du tout. J'arrive assez bien à évaluer mon poids en fonction de mes vêtements.

Par contre, j'ai toujours le stresseur "je me sens mal dans mon corps" qui n'a absolument rien à voir avec mon poids : à poids identique, parfois je me sens mince et parfois je me sens grosse. Quand je me sens grosse, ça me provoque des EME ! Bizarre, bizarre, comme à poids identique mon ressenti varie en fonction de mon humeur...

icietlaba.
Abonné

Ton poste viens à point nommé Grazia...La chance que tu as finalement c'est que ton etat d'esprit plutot optimiste et regulateur te permet de voir plus loin...

Tu as naturelement enfilé ce pantalon et reagit de manière à ne pas culpabiliser, en prenant conscience de ce que ce facteur poids avait pu faire raisonner chez toi, et cette experience resume parfaitement le "comment negocier avec son mental" et surtout lorsque un element perturabateur aussi fort que la balance interviens..

 

Ce matin, comme tous les mois ou tous les 10 jours, je m'étais dis le 25 c'est le jour de la pesée...Sauf que voilà, j'y suis montée comme pour me punir en sachant bien que le resultat ne serais pas à la hauteur de mes esperance ( hier soirée pizz speciale EME, bide à bloque, et donc fatalement..."bref deux mois plie que je suis et j'arrive à +300g, pas de perte rien...Et forcement le moral est presque au plus bas, sauf que je rentre dans mon jean ce matin et que ton post à reussis un miracle je souris et porte un vif espoir sur ma perte de poids, car les espaces temps de pesée se font plus long ( je me pesais presque deux fois par jours avant)aujourd'hui j'arrive à me peser toutes les semaines, j'espere pouvoir le faire tous les mois seulement ;0)...

Merci pour ton post et tres bon week end !!!!

Flowerbomb.
Abonné

[quote=Lyphaé]

 

Par contre, j'ai toujours le stresseur "je me sens mal dans mon corps" qui n'a absolument rien à voir avec mon poids : à poids identique, parfois je me sens mince et parfois je me sens grosse. Quand je me sens grosse, ça me provoque des EME ! Bizarre, bizarre, comme à poids identique mon ressenti varie en fonction de mon humeur...

[/quote]

ah oui lyphaé, pareil aussi pour moi, c'est fou comme les émotions peuvent nous provoquer des EME. Alé, on est ici pour les gérer et on y arrivera, j'en suis sûre...

merci pour vos réponses à toutes ça fait du bien de voir qu'on est pas seule à vivre certaines choses

 

Flowerbomb.
Abonné

oui, icietlaba,

tu as bien réagi aussi. il faut garder à l'esprit, même quand on est obnubilées par nos émotions, que la régulation du poids se fait sur une dizaine de jours.

perso, je trouve que la semaine des règles est difficile à vivre, un peu de rétention d'eau et hop... on se sent mal dans son corps...

Anonyme

Bonsoir,

pour moi aussi le poids aussi est un véritable stresseur. J'ai grossi et pourtant j'ai fait beaucoup d'effort et ne mange que lorsque j'ai faim. Ca me démoralise mais bon je rentre toujours dans mes vêtements donc je me dis qu'il faut relativiser.

Je vous avoue que j'ai déjà faim alors que j'ai pris un gouter il y a un peu plus d'une heure.  Mon corps est-il complètement déboussolé ?

black-kam.
Abonné

Grazia, c'est aussi exactement ce que je ressens en ce moment... Parce que la dernière fois que je me suis pesée j'avais perdu 5kg (juste avec linecoaching).

Et depuis, j'ai peur de reprendre, je stresse, je me crée des EME toute seule, et je me sens mal dans ma peau...


En fait c'est assez paradoxal car quand je me regarde dans la glace je vois celle que j'ai toujours voulu voir : je retrouve mon poids d'avant tous les régimes bidons.

En me regardant moi même, je me dis "profite en ça va pas durer"... (même EME que Lyphae)

 

Heureusement que je m'évade avec l'image refuge et la RPC (notamment "j'apprends à me détacher de mes pensées").

 

Soutenons-nous :)

FloD75.
Abonné

Lyphae, c'est pareil pour moi, selon les jours, voire selon les moments de la journée. Il m'arrive si j'ai des vêtements qui me vont bien (ie qui sont seyants) et que je suis bien maquillée (toujours) alors je me sens belle et "invincible" et si je suis mal fagotée alors là tout va mal, je me sens laide, grosse et déprimée !

Juliaan.
Abonné

Les filles, je vous adore! C'est tellement ça ce que vous dites. Il y a les jours sans, voire les minutes sans et ceux avec! Comment un jour on peut se sentir bien dans ses baskets et l'autre l'horreur. Et évidemment cela déclenche des EME. Moi aussi si je perds au lieu de me dire cool!! Je me dis c'est pas possible je vais reprendre. J'hésite, mais j'hésite à la fin du programme (puisque ici il faut tout de même se peser un peu) à mettre ma balance aux oubliettes. 

La RPC m'aide beaucoup  à être dans le présent et à distinguer moi de ces pensées qui ne me correspondent pas toujours.

Avant les règles aussi... je pourrais parfois rester sous la couette. 

Mais sur ce que j'essaye de travailler le plus c'est de réussir à accepter les jours SANS. Et oui, je me dis que c'est comme la nature, elle fluctue aussi, avec ces jours de pluie et le retour du soleil. Mais c'est vrai que quand j'ai le blues c'est difficile de relativiser!

Haut de page 
X