Aller au contenu principal
Accueil forum       Retour à liste des sujets

Les collations: manger sans forcément aller jusqu'à la satiété et/ou la satisfaction "aboutie"

Linecoaching au quotidien Mon vécu du programme
09 déc 2015 à 19h

Je rebondis sur une phrase d'Izabelle qui m'a bien interpellée:

[quote=izabelle]dans une collation, on ne cherche pas forcément la satiété, mais plutôt pouvoir avoir une sorte de relais énergétique, et si on veut avoir faim à nouveau pour déjeuner, on a intérêt à ne pas trop manger non plus [/quote]

Et je me demandais comment ça se passait pour vous ?

J'ai parfois des moments de faim à des moments où il ne faudrait pas manger, en l'occurrence par exemple avant d'aller nager où si j'ai mangé cela ne sera pas un bon moment (remontées acides par exemple), et j'y tiens, à mon bon moment dans l'eau. Je peux manger, très peu, et certains types d'aliments facile à digérer. Ce ne sera pas forcément ceux dont j'ai envie à ce moment là par exemple.

Les collations semblent avoir justement cette fonction là de différer ET permettre la faim pour le moment estimé du prochain repas.

Ma difficulté est de manger "juste un peu" dans ces moments là où je voudrais manger plus pour être apaisée (psychiquement et/ou émotionnellement). Du coup je ressens une certaine frustration et j'ai alors envie d'énormément manger pour compenser cela.

Comment vivez-vous ce type de situation ? Qu'est-ce qui vous aide à ajuster vos collations sans forcément arriver jusqu'à la satiété/satisfaction globale ?

Voir le dernier message

1 commentaires

c'est intéressant, les collations apaisent la faim, mais pas le psychisme en effet

 

pour les envies d'apaisement, il faut plutôt pratiquer le réconfort par la nourriture, comme avec l'EME-Zen, mais cela demande une certaine pratique avant de pouvoir y arriver

ce qui est déjà bien c'est d'observer ta frustration

l'observation est une clé fondamentale

 

ce qui aide le plus c'est déguster, sentir la faim, l'EME, le réconfort

généralement dans le cas d'une collation je ne sens pas de frustration, son but étant simplement de retarder un peu la bonne faim

mais à mon sens,  ces collations provoquent baucoup d'EME chez certaines personnes, entre culpabilité, incertitude, etc...

cela mériterait même qu'une étape spéciale y soit consacré dans le programme

s'y exercer régulièrement est la seule façon de pouvoir progresser sur le sujet