Les fêtes - 20122011

Bedaseca.
Abonné

Bonsoir,

Qui appréhende un peu les fêtes ? C'est plus difficile de tenir quand on vous invite à droite et à gauche et que tant de bonnes choses sont à disposition. Le démarrage a été long mais maintenant je sens que je sens que je suis sur la bonne voie et je sais que j'arrive à tenir le cap. Et tant pis si je reprends un peu pendant les fêtes!

J'essaye d'éviter tant que possible les grignotages même si je ne n'interdis pas de manger des choses qui me font plaisir. Je ne veux surtout pas tomber dans la paranoia des fêtes et j'évite de me dire que je ne dois surtout pas craquer parce que je sais que cela risque de faire plus de mal que de bien.

Par contre, je suis heureuse parce que depuis le début du mois j'ai encore perdu un kilo tout en me faisant plaisir, malgré des invitations et du vin de temps à autre. 

C'est vrai que le travail m'occupe beaucoup d'autant plus que je suis en train de mettre sous toit une nouvelle société ... donc plein de travail et je cours à droite à gauche ... j'ai très peu faim (le stress a toujorus eu cet effet-là sur moi) mais je me force à manger quand je ressens les signes d'une bonne faim.

Dites-moi, et vous ça se passe comment ?

Commentaires

Flowerbomb.
Abonné

bonsoir Bedaseca,

 

eh bien moi je dirai que "je vais faire avec". par exemple, à midi j'ai eu un repas d'invitation et j'ai pas mal mangé et bu quelques verres. mais je sais que ce soir je ne vais rien manger car je n'aurai pas faim. donc, l'un dans l'autre, je vais m'en sortir de cette façon. je sais que je ne vais pas prendre de poids car je suis très stable et régulière (rien perdu depuis le début de la méthode). alors je suis assez confiante en cette période de fête.

quant aux grignotages, oui mais seulement en cas de faim ! tu vois, tu as même perdu du poids, quelle chance !

alors bon repas de fetes

isabellej.
Abonné

pour ma part, les fêtes sont très calmes : aucune invitation, à part chez moi le 24 et le 31 en mini-comité, chacun apporte un plat donc pas de stress de performance culinaire....   Je travaille moins donc plus de temps, d'où mon inscription à linecoaching....

j'ai l'impression de vivre à contre courant de toute cette effervescence des fêtes, pour moi c'est un moment de calme

Lyphaé.
Abonné

De mon côté, c'est la première fois que j'aborde les fêtes de manière sereine... Et ça fait plaisir ! Ma gestion des gros repas a beaucoup changé, j'ai pu le voir déjà cette semaine parce que même si les fêtes n'ont pas encore vraiment commencé, j'ai eu de nombreux repas (au boulot ou autre). J'ai pris un peu de l'entrée, un peu du repas, un peu du dessert, en suivant ma faim et mes envie et... sans frustration ! Ce qui est vraiment nouveau pour moi : j'avais bien intégré qu'il fallait attendre sa faim et arrêter de manger quand on n'avait plus faim, mais ça me frustrait toujours un peu d'arrêter de manger avant la fin de mon assiette. Je pense avoir bien intégré les principes maintenant, parce que je ne suis plus frustrée :-)

lorraine
Marraine

Bonsoir à toutes et tous,

Moi, je suis très heureuse car ma grande amie viendra avec ses deux fils passer quelques jours en fin de semaine (on vit  à 900 km l'une de l'autre)...C'est la fête, alors les repas seront festifs, avec du calorique (foie gras par exemple) et du moins calorique pour accompagner (légumes vapeur, salades, ) on boira du bon champagne (on adore les bulles)....Pour ne pas grossir, je compte sur mon réflexe d'interroger ma faim et le moment de satiété et du coup, je ne mange pas de grandes quantités et je ne grignote plus. Ca était la grande découverte de l'année 2011 (vive LC) et pour le moment ça marche.....Et si jusqu'à la fin de l'année, je ne maigris pas, tant pis...D'ailleurs, je ne me pèserai pas ! Pour le moment, je ne gloutonne plus et j'arrive même  à refuser une truffe en chocolat si j'en ai pas envie (complètement nouveau commes attitudes). Pour vu que ça dure en 2012....

Ce que je fais aussi depuis que je suis inscrite à LC, c'est passer une heure ou deux sur LC le soir, ça m'occupe de manière constructive....Pendant ce temps, je n'ai pas envie de manger, ni même de mâcher du chewing gum.J'en profite pour remercier tous ceux et celles qui "se racontent"; de lire leur expérience contribue à nourrir (!) mon introspection et "à grandir". 

En relisant le message précédent, je constate des "ressentis" similaires aux tiens, Lyphaé.

 

Je vous embrasse

Lorraine

fragolina.
Abonné

Coucou, 

Ce poste tombe bien, j'avais besoin de parler.

Ca ne va pas fort ... Je n'arrive vraiment pas à faire la RPC quand il y a des gens présents, j'ai peur qu'on m'interrompte et qu'on me demande ce que je fais. Les gens comprennent pas le LC et encore moins les méthodes, je redoute de plus en plus les épreuves qui approchent, j'aime pas de me justifier. Bref, pas facile du tout ses temps-ci. Je crois que ce sont les fêtes qui ne m'aide pas du tout! 

Pour le repas de Noël, j'ai mangé trop et sans faim ... Mais j'ai réussi à me limiter en ne mangeant pas le fromage, en me contentant de peu mais le dessert était toujours en trop! Mais je pouvais pas le laisser, c'était trop bon.

Et l'excédent de bouffe n'aide pas. 

Bref, j'ai vraiment du mal à me mettre dedans en ce moment. 

J'espère que ça ira à la rentrée, après les fêtes. 

lorraine
Marraine

"Pour le repas de Noël, j'ai mangé trop et sans faim ... Mais j'ai réussi à me limiter en ne mangeant pas le fromage, en me contentant de peu mais le dessert était toujours en trop! Mais je pouvais pas le laisser, c'était trop bon."

Je trouve que tu t'en es plutôt bien sortie....T'as mangé peu, t'as évité le fromage...On mange toujours plus et trop aux fêtes même ceux qui ont une alimentation régulée...

Et si t'es bec sucré c'est normal que le dessert tu le manges....(tu sais, j'ai une boîte de chocolats, difficile de résister, alors au moins je les mange doucement en essayant de les déguster) Tu étais très consciente de ta façon de manger, t'as pas compulsé...Si tu peux essaie de manger en écoutant bien ta faim au moins jusqu'au prochain réveillon puis en reprenant après...

Je suis de tout coeur avec toi, ça se bouscule aussi dans ma tête, allez, sûr on y arrivera !

Bonne nuit Fragolina

Lorraine

fragolina.
Abonné

Merci Lorraine, ça me fait beaucoup de bien d'être soutenue et d'avoir un vision extérieure de la situation. 

C'est vrai que j'ai moins mangé que les autres années. 

Depuis que je fais le programme, j'analyse tout et je me rend compte que je mange très souvent sans faim donc trop et ça me fait un peu peur. Peur de me rendre compte qu'au final je n'ai besoin que de très peu et j'aime tellement manger ... ça ira mieux au fur et à mesure. 

Merci encore

lorraine
Marraine

Coucou petite fraise,

 

"""Peur de me rendre compte qu'au final je n'ai besoin que de très peu et j'aime tellement manger ..."

Ca me fait penser à la période où j'essayais d'arrêter de fumer ,je sentais que si je n'arrêtais pas, j'en mourrai, alors c'était crucial pour moi d'arrêter mais, j'en sanglotais à chaudes larmes, désespérée....Je ne supportais pas l'idée de ne plus fumer, car je pensais qu'en ne fumant plus   je ne pourrai plus boire de café (le fameux café-clope), ni boire d'apéro avec les copains (un vin cuit sans clope inconcevable!) et que j'allais me retrouver sans amis...L'IDEE DE LA PERTE m'était insupportable...Qu'allai je devenir sans la cigarette ? Je ne serai plus rien...

11 ans ont passé, je ne fume toujours pas. Je continue à boire du café, seule ou à plusieurs, mais contrairement à avant, je n'aime plus que le  bon café, frais (pas réchauffé au micro onde, beurk) corsé, bu en petites quantités et que je savoure...idem pour l'apéro, juste privilégier les aliments en accompagnement  moins caloriques que les cacahuètes en grande quantité et ça arrange tout le monde !...Je préfère mon rapport aux produits alimentaires de maintenant j'opte plus pour la qualité.... y compris quand j'y mets la quantité!

Le changement est possible, on perd, mais on gagne aussi et on découvre d'autres aspects de soi, la vie est mouvement...C'est super, tout pour ne pas s'ennuyer !cheeky

Ah oui, concernant la respiration, c'est effectivement difficile de respirer 10 minutes devant un public. Quand je me sens oppressée ou prête à me jeter sur la bouffe, je respire par la bouche doucement et discrètement, quelques longues secondes, ni vu ni connu, y compris à table et ça me réussit assez bien....

A bientôt, bonne soirée

Lorraine

Haut de page 
X