Mais que m'arrive-t-il ? - le 21/04/2012

raleuz.
Abonné

Cette semaine, ça ne va pas fort. Pourtant jusqu'à présent tout se passait bien. J'ai perdu 7 kg en 4 mois (je n'ai jamais perdu plus de 3kg donc c'est déjà une victoire), les différentes étapes se passaient bien. Mais depuis cette semaine, les EME qui m'avaient laisser tranquille jusqu'à présent sont de retour.

Oh je vois bien les raisons, j'ai tendance à m'ennuyer, être triste. Le temps joue énormément sur mon moral aussi, et depuis 2 semaines c'est pluie et vent non stop chez moi. Le plus dur pour moi étant le créneau entre 19h et 20h. Depuis quelques temps (lors des beaux jours) j'avais une sorte de rituel le soir, après manger j'allais m'occuper du jardin, et après vers 20h10 je regarde "scènes de ménages". Mine de rien le jardin me faisait passer très vite l'heure, j'arrosais, je regardais si mes petits légumes poussaient. Et après pendant "scène de ménages" aucune EME, j'étais en quelque sorte "calmée".

Oui mais voilà depuis le mauvais temps, ce fameux créneau est devenu catastrophique. Parfois, seulement 10 min après avoir fini de manger, je suis déjà en train de m'empifrer, et ce n'est pas parce que je n'ai pas assez manger! Je regarde la télé sans vraiment m'y intéresser, juste pour "passer le temps" mon esprit vagabonde et je finis par craquer. Si je dois engloutir tout ce qui passe à chaque fois qu'il pleut, ça va être sympa les automnes et les hivers!

Y'en a-t-il parmis vous qui étaient dans ce cas et qui ont trouvé des trucs, des astuces pour y remédier ?

Je pensais par exemple, je ne suis pas du genre à prendre énormément soin de mon corps, les gommages, les masques, les tartinages de crème, c'est très rare que je prenne du temps pour en faire (et pourtant c'est pas faute d'en manquer, je me demande pourquoi j'en achète si c'est pour pas m'en servir!). Peut-être pourrais-je profiter de ce créneau, ou plutôt optimiser ce créneau de libre, en m'occupant de moi tout simplement.

Pfff c'est fou ce que je peux me prendre la tête en ce moment, avec 36 000 questions!

Commentaires

Noelle
Marraine

bonsoir, j ai deux pistes a te proposer

1 - peux tu  te trouver une occupation sympa pour les jours de pluie? musique, thé , mots croises...ou ballade sous la pluie, moi, j'aime bien ça surtout quand un the m'attend au retour

2- essayer de gerer dans l apres midi les stress divers , avec pauses et RPC, ce qui tre permettrait eventuellement d arriver moins fatiguee, stressée etc.. chez toi?

 

bonne chance

MiMax.
Abonné

As-tu essayé de faire de la RPC ou du bodyscan juste après ton repas, à la place de jardiner? Ou alors, effectivement, pars directement dans la salle de bain cultiver ton jardin secret et prendre soin de toi.

Autre proposition, peut-être as-tu besoin d'une activité très différent et nouvelle. Tu peux te poser 30mn et écrire ta journée, ou écrire tes émotions, tout ce qui te passe par la tête. Ca te servira d'exutoire et de coupure que je te souhaite apaisante.

Ce ne sont que de petites propositions. Je suis sûre que tu trouveras très bientôt une activité pour remplacer ta pause jardinage.

Nikaia.
Abonné

Bonsoir

Peut etre est aussi le manque de lumière qui te gêne.

Une de mes amies a acheté une lampe spécial qui +/- reproduit la lumière du soleil, et en hiver, elle passe je crois quelque chose comme 30 à 45 minutes devant (en lisant en faisant des mots croisés ou autre) ... et ça lui permet de ne pas avoir de baisse de moral dû à l'absence de lumière solaire en hiver ...

Personnelleent je n'ai jamais testé mais mon amie dit que ça lui a changé la vie en hiver où elle déprimait systématiquement ...

que ceci ne t'empêche pas de passer du temps pour t'occuper de toi et de ton corps ... c'est en effet une très bonne idée:)

Nikaia

petite marie.
Abonné

bonjour,

même si je n'y croyais pas au départ (j'avais lu un post qui allait dans ce sens sur le forum qui m'avait laissée dubitative), je pense avoir trouvé la solution qui me convient. Pourtant je n'arrive pas encore à l'appliquer tous les jours.

J'ai toujours eu des retours à la maison après le travail difficile : en fait je mangeais, et je mange encore parfois, dès le trajet en voiture après un passage à la boulangerie jusqu'au repas du soir....

j'ai essayé de m'accorder du temps, des moments à moi, de faire des choses qui me plaisent pendant ce moment difficile, mais j'ai fini par me rendre compte que cela ne me servait, dans mon cas, qu'à éviter une situation délicate.

Alors, j'ai mis en pratique ce que j'avais lu quelque part sur le site, mais à ma façon : dans la journée, je fais des "microcoupures", des petits moments où je me pose, où je respire en pleine conscience et je me pose trois questions : quelles sont mes pensées, mes émotions et mes sensations physiques et je me recentre sur ma respiration et mon corps tout entier

cela dure moins de trois minutes si on ne se laisse pas entrainer par ses ressentis, et cela me permet de prendre conscience de ce que je subis ou ce que je me fais subir, de la pression que j'ai ou que je me mets, et spontanément cela me conduit à plus de bienveillance et à voir le verre à moitié plein plutôt qu'à moitié vide...

et comme par magie, les jours où je parviens à m'accorder ces petits instants, je ne ressens pas le besoin de me jeter sur la nourriture en sortant du travail...

et quand le soir je me jette sur la nourriture, je me dis que je me suis "oubliée", que je n'ai pas pris soin de moi et que demain, il faudra y veiller et quand attendant, il va me falloir jouer serré pour éviter le gros dérapage...

voilà ce qui fonctionne pour moi, quand j'y arrive, à toi de trouver ta solution parmi tout ce que l'on te propose

amicalement

petite marie

Haut de page 
X