Manger lentement - 06022013

izabelle
Animatrice forum

Comme beaucoup d'entre vous, j'ai toujours eu du mal à manger lentement.... 

un résidu de honte ou de peur de manquer, le souvenir des chocolats engloutis en cachette, je ne sais pas, mais j'ai beau proclamer ma gourmandise, si je n'y prends garde les aliments ne restent pas bien longtemps dans mon palais....

 

ici on travaille la dégustation, mais pour ma part, même si je déguste un mets, la nourriture reste encore finalement peu de temps dans ma bouche, c'est genre une seconde ok c'est l'extase et j'avale....

 

ben oui, je suis speed pour ABSOLUMENT tout.......   ça aide pour certaines choses, mais là, pas franchement....

 

quant à aller cherchez les notes boisées, sucrées ou amères de l'aliment, ça va une fois mais je ne peux pas le faire à chaque repas, de plus cela ne me parle pas car je trouve cela trop intellectuel (je vous dis pas comme j'ai galéré à remplir mes carnets dégustation)

 

Non, en fait j'ai réussi à maintenir l'aliment en bouche plus longtemps (et à me motiver pour le faire donc)  par la réflexion suivante :

c'est mon organisme qui va envoyer le signal "stop", le signal de satiété (ou de plus faim, en l'occurence)

mais pour que mon organisme "sache" qu'il est repus alors même que la digestion n'est pas faite, il a besoin d'avoir le temps de savoir exactement ce que j'ai avalé, donc ce qui passe par ma bouche, d'avoir décomposé la qualité nutritive de tous ces aliments, de les avoir identifié, d'avoir croisé les infos, etc, etc...

donc j'ai pensé que si je mastiquais un peu plus, que je ralentissais des mandibules,  mon organisme serait mieux renseigné, et du coup mon signal de satiété serait plus net

et soyons francs, qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour un signal de satiété plus net? cheeky

 

Voilà, depuis ce temps là, au lieu d'engloutir, je laisse le temps à ce système ultra-perfectionné qu'est le corps de faire son travail pendant que moi, je me contente de macher, d'apprécier sans réfléchir, jusqu'à ce qu'il me dise  "stoooopp"

et oui, le stop est bien plus net qu'avant, il est ferme et définitif....

 

des fois j'ai envie de rajouter un truc,  en plus, quoi, pour le fun,  et lui me dit   "non mais t'es pas malade?"

plus net qu'avant..... ça c'est sûr.....

bye bye les EME non identifiées de fin de repas

Commentaires

joy.
Abonné
Salut Izabelle, Je suis entièrement d'accord avec toi, c'est difficile de faire durer un repas 20 à 30 minutes. Je vais essayer de penser à ton raisonnement qui me paraît très bien... Merci
Keytniss.
Abonné

Le côté speed je connais, le côté trop vite englouti aussi.... Je prends donc bonne note, ça pourrait me servir aussi ! Merci du partage !!

Bèlilé.
Abonné

Moi aussi j'aime bien ton truc Isabelle, et cette idée de donner le temps à son organisme, c'est imagé, ça parle.

Je vais essayer !
Merci

Flopie.
Marraine

J'aime beaucoup l'astuce et l'idée de faire confiance à son organisme ! C'est très reposant au final je trouve. :)

Moi qui suis surtoute sujette aux EME de fin de repas je vais tenter d'appliquer cela (comme hier soir, le dernier ravioli était de trop - de trés gros raviolis chinois je précise :)). C'est vrai que parfois je râte un peu le signal de satiété ou je ne l'écoute pas suffisament.

Mon astuce à moi depuis peu pour manger plus lentement : les baguettes chinoises ! En période de réveillon chinois on mange pas mal d'aliments qui s'y prêtent alors je m'exerce et, même si c'est parfois épique, je crois que cela m'amuse beaucoup et me permet de manger des plus petites bouchées (ce que j'arrive à ne pas faire tomber) même si la quantité finale reste la même.

Haut de page 
X