Manger quand on a faim quand on est en famille - le 21/07/2011

hemipresente.
Abonné

J'en suis à mon 10ème jour sur le site. Je suppose que ce doit être un exercice qu'on fait plus tard mais pour l'instant ça me questionne : si je dois manger quand J'ai faim, comment m'accorder avec l'emploi du temps familial ?

Là par exemple je pourrais bouffer un cheval avec la selle, eh bien je vais devoir attendre une heure que le poulet soit cuit.

Comment m'accommoder des horaires "traditionnels" ? Si je cède maintenant, je n'aurai plus faim à table et je me vois difficilement m'installer et ne rien manger, or c'est un moment important de partage pour moi donc il n'est pas envisageable que je ne me mette pas à table avec mon mari et mes filles.

C'est quoi la solution ?

Commentaires

Aezhenn.
Abonné

Eh bien certainement pas la mienne en tous cas... c'est à dire manger de frustration tout de suite, et me mettre à table ensuite en n'ayant plus faim du tout......

 

Si quelqu'un a la recette miracle je suis preneuse !

 

Ceci dit je pense que c'est un temps d'adaptation. Tu peux peut-être manger une petite chose qui te fait envie en gardant une place pour plus tard. Enfin si tu y arrives...

Lyphaé.
Abonné

Je me souviens que dans le livre de Zermati, il conseillait alors une petite collation. Mais une petite, histoire que tu aies encore faim une heure après mais que ta faim soit calmée pour qu'elle cesse de t'obséder.

Je ne sais pas si ça peut t'aider ?

hemipresente.
Abonné

Eh bien c'est ce que j'ai fait finalement, j'ai mangé un tout petit quelque chose, et ça m'a permis de tenir et de me mettre à table en ayant encore faim ! Ouais ! Je suis contente ! :o)

Anick.
Abonné

Je vis un peu la même chose que toi, avec en prime un bébé qui a des troubles alimentaires et qui doit être supervisée, encouragée durant les repas, et avec qui je dois manger pour montrer l'exemple. Tout ça, en prime, me stresse...

Je crois qu'avec une jeune famille, on l'a moins facile mais que lorsqu'on maîtrisera, on sera des vrais maitres et rien ne pourra plus nous arrêter. ;-)

La collation légère est une bonne idée. Je n'ai pas de solution miracle pour toutes les fois ou je n'ai pas encore faim... mais je t'envoie du courage!

hemipresente.
Abonné

Merci Anick. Je t'envoie aussi du courage. Il a quel type de trouble alimentaire ton bébé ? Ca ne doit pas être simple de gérer zermatage et troubles alimentaires du petit.

Flowerbomb.
Abonné

[quote=hemipresente]

Eh bien c'est ce que j'ai fait finalement, j'ai mangé un tout petit quelque chose, et ça m'a permis de tenir et de me mettre à table en ayant encore faim ! Ouais ! Je suis contente ! :o)

[/quote]

 

bravo hemipresente, c'est bien ça, faire une toute petite collation en la dégustant au maximum et ta vraie faim attendra. je l'expériment régulièrement car chez nous on dine tard le soir. j'ai appris à l'ajuster pour avoir faim au moment du repas. il faut tester.ni trop ni trop peu

lutece
Abonné

Bonjour !

Moi, mon problème se situe à l'opposé ... Comment faire quand l'heure du repas arrive et que je n'ai pas faim ? !

Pour l'instant, après un mois de programme environ, je n'arrive pas à préparer le repas et faire en sorte qu'il soit prêt quand mon chéri a faim sans manger (lui qui est très bien régulé, il attends volontiers une heure ... mais je n'ai toujours pas faim !) : je ne m'imagine pas le regarder déguster toutes ces bonnes choses ... Surtout si c'est pour dire une heure après que j'ai faim : je vais avoir droit à un tas de remarques désagréables ou je vais devoir m'expliquer et me justifier ce que je n'ai pas du tout envie de faire ! Et en plus, je vais manger des trucs froids ou réchauffés !

Pour l'instant, j'arrive simplement à retarder l'heure du repas et à réduire mes portions mais il est clair que je mange encore trop puisque souvent, repas suivant, à nouveau, je n'ai pas vraiment faim !

Actuellement, je suis en vacances et mon chéri travaille à domicile donc nous prenons tous nos repas ensemble, ce qui est vraiment un plaisir partagé et une bonne manière de déguster en commentant les saveurs et les modes de préparation ... je ne veux pas me priver de ça car en septembre, les repas communs seront moins nombreux et sans doute moins détendus (sans parler de la fatigue ...).

 

Je prends tous les conseils que vous voudrez bien me donner car, actuellement, je me sens vraiment "consciemment incompétente" et c'est vraiment très dévalorisant, je me sens carrément nulle !

Merci d'avance ...

MAXA.
Abonné

Bonjour Lutèce,

Moi aussi,j'ai le meme problème puisque je ne vois mon compagnon que le WE et qu'il a très bon appétit..!

Je ne sais pas si c'est la bonne solution,l'avenir me le dira,mais en fait je m'attable avec lui et je mange de tout ce qui me plait en essayant encore plus que d'habitude d'etre à l'écoute de mon rassasiement.Je mange comme si j'avais 1 toute petite faim.

Quant,je suis seule,j'ai beaucoup + de mal à faire durer mon repas,là j'y arrive + facilement,je parle,je pose mes couverts,je picore et cela me permet de profiter de ces moments de plaisir et de rester conviviale!!

En tout cas,merci à toi d'avoir su parler,cela permet de comprendre que l'on rencontre tous + ou - les memes soucis.A bientot peut etre

Haut de page 
X