Mise au régime depuis l'enfance - 27112011

raloba.
Abonné

Bonjour,

 

Je souhaiterais savoir si parmi vous, cetaines ou certains ont vécu le même parcours au niveau régime.

J'ai bientôt 30 ans et je pense avoir été au régime depuis déjà 20 ans.. A 9 ans, on a détecté un surpoids, j'ai dû faire des sacrfifices alimentaires à partir de là. Je pense avoir fait tous les régimes "sérieux" des différentes époques : celui où on mangeait la viande le matin et pas à midi, celui où tous les lipides étaient interdits (au collège c'est sympa...), celui où il faut faire attention aux glucides (10 gr de pain, sinon...)...

L'adolescence a été une période où je me suis rebellée et je me suis interdit tout régime... Puis, j'ai voulu avoir du succès et j'en avais marre d'être hors norme et j'ai donc fait WW.

J'ai l'impression que j'ai passé ma vie à vérifier ce que je mangeais. je me rappelle d'ailleurs la fois où après une cure d'amaigrissement dans un centre pour "jeune gros", la diététicienne m'a dit (je devais avoir 11a ans) : "ET bien, toute ta vie tu devras faire attention à ce que tu manges sinon tu redeviendras grosse" Oui, car la diét. était un fil de fer qui avait énormément d'empathie pour ces chères jeunes patients obèses. A 11ans, j'ai compris que la balance allais avoir un sacré poids dans ma vie.

Si quelqu'un est dans le même cas que moi. j'aimerais connaître son parcours et savoir  si finalement  on s'en sort un jour !

Merci !

Commentaires

Badwitch.
Abonné

Bonjour,

Mon parcours est un poil similiaire au tien.

Mon père m'avait affublé d'un joli surnom "Grosse vache", sympa non ? Lui qui était gros également...

Très tôt mise au régime, des exercices physiques violents et mal préparés que ma chère belle-mère me forçait à faire, le souffle court.

Ma mère qui m'annoncera un jour que "grosse que tu es, tu ne trouveras jamais de travail ni de petit ami..." Ironie du sort, ma mère a connu une grande période de chômage et c'est grâce à mon poste au sein d'une agence d'intérim qu'elle a retrouvé du travail.

S'ensuivra, la visite chez un diététicien qui prendra mon chèque invariablement apres la pesée humiliante en disant également que je devrais faire attention toute ma vie.

Ha le régime Mayo ( je crois) où on bouffait des tas d'oeufs et le jeudi c'était aliment autorisé, celui-là m'a lestée d'un fabuleux taux de cholestérol qui ne me quittera jamais et de crampes noctures assez imbouffables.

Ado, je rêvais que mon père m'envoie dans un centre "exprès" en espérant ressortir filiforme, c'était l'espoir ce genre d'endroits. Bien évidemment, ça n'est jamais arrivé, mon père refusant tout ce qui devait toucher aux cordons de la bourse.

OUI je pense qu'on s'en sort un jour ! En tout cas, si tu es ici aujourd'hui, c'est déjà un grand pas de fait.

C'est sûr, y'a tout à réapprendre : le comportement alimentaire, l'estime et la confiance en soi, tout ça a été fortement maltraité mais rien n'est impossible. Ca prendra le temps qu'il faudra. Ne pas se décourager surtout !

Allez on y croit !

Très bonne continuation.

 

Haut de page 
X