Mon miroir et moi - 21072013

Flowerbomb.
Abonné
Je me rends compte, à force de m'analyser, que j'ai un fort décalage entre ce que je m'imagine être et ce que je suis. Lorsque je me regarde dans le miroir, je vois une réalité, celle d'une fille qui a entré 7 et 10 kg perdre, des rondeurs qui ne lui plaisent pas, de la graisse qui se déplace sur le ventre, des genoux pas très fins, des bras plus aussi fins qu'avant, bref, mon regard sur moi est très objectif et je ne me cache pas cette vérité. Mais je suis très coquette, j'adore m'habiller, je sais me mettre en valeur èt j'arrive même a me trouver jolie. Par exemple, vendredi soir, pour une soirée habillée, ma tenue me plaisait énormément, j'étais assez à l'aise et je trouvais même quelle me mincissait. Qu'elle n'a pas été l'horreur pour moi de me voir en photo. Si je n'étais pas Assise, je serai tombée à la renverse. J'ai vu sur ces photos une femme beaucoup trop grosse avec des bras énormes, un visage,trop rond. Et c'est là que tout s'écroule. Mon monde intérieur, pas si moche que ça, de trouvé face à la réalité qu'il ne veut pas voir et les larmes coulent à flot. De déception et de honte. Je me dis que les autres ne me voient pas comme moi je me vois intérieurement, mais comme je suis sur les photos. Une femme qui a des bras trop gros, et un visage trop rond. Vus me direz que ce qui compte c'est moi et pas les autres, mais non, pas a mes yeux. Le regard des autres à beaucoup d'importance pour moi. Mais le pire, c'est ce décalage entre mon esprit et la réalité. T je tombe de haut à chaque fois. Je pense que c'est à cause de cela que je ne maigris pas. Cela déclenche un stresser poids très puissant en moi qui fait que je me dévalorise complètement et qui fiche ma vie en l'air. Je vis donc de l'illusion que je suis belle alors que c'est faux.

Commentaires

Bliss.
Abonné
Quelle taille fais tu au juste? sans vouloir te choquer à ta lire je me dis que tu étais surement toute mimi dans ta robe dans laquelle tu te sentais bien et que cette photo que tu as vue......tu vois des horreurs qui n'y sont pas. Cette histoire de bras gros etc.. Ca me fait penser à une collègue que nous n'avons jamais vue que bras couverts tellement elle s'estimait horrible. Elle refusait toute photo dailleurs. Un jour je l'ai vue à la piscine, vraiment trèc chouette dans son maillot de bains. les gens ne nous scrutent pas "par morceaux". Ils regardent un ensemble et sont sensibles à un sourire, une attitude, une allure générale quel que soit notre poids. A ta place je montrerai ces photos à des personnes qui m'aiment et objectivement elles te diraient que tout va bien. Et si ce n'est pa sle cas ne pas oublier que les photos sont figées, sans mouvement et qu'on en l'est jamais dans la réalité. Et les belles photos des magazines? toutes retouchées!!!!!! et même kate moss a une doublure parce qu'elle a un petit ventre. Garde le plaisir que tu as eu dans ta robe. Si tu peux oublie cette idée de maigrir et que tu es trop grosse ton corps n'en sera que soulagé. On peut être bien dans sa peau en étant grosse. Je fais du 48-50 et je ne me scrute pas comme tu le fais avec tes "10 kilos en trop". J'espère que tu y arriveras. A admettre que ton corps est ce qu'il est que c'est comme ca et qu'il a droit à tous les égards et à un compliment pour chaque critique.
Nounette73.
Abonné

Oh Flowerbomb comme ça me parle, ça !!

Quelle blessure lorsqu'on voit ce qu'on pense être son image objective captée en 2 dimensions par un appareil sans parti pris.

Je me tiens éloignée des appareils photo. Sinon je redécouvre non seulement mon surpoids mais, pour peu que je sois concentrée, un visage maussade que je ne connais pas, comme si j'avais des bajoues ... Moi qui profite du fait que le surpoids, au moins, me fait gagner 6 à 8 ans au niveau du visage ...

Mais pour être ce que j'appelle pompeusement une portraitiste, c'est à dire que je griffonne et que je dessine des visages, j'ai appris l'immense différence entre 2 dimensions et 3 dimensions. Entre ce qui est figé sur une image papier et ce qui est vivant, interactif et communiquant.

 

Je pense à une amie qui a un charme fou, qui le sait, en joue, allumait beaucoup les garçons dans sa folle jeunesse, s'habillait comme une bombe, etc.

Quand j'ai fait son portrait je suis tombée à la renverse. Il n'y a rien de beau dans son visage. Elle a les traits marqués, les yeux rapprochés, le visage étroit, les lèvres trop fines, le nez busqué, les cheveux fins et plats, rien pour rattraper l'ensemble, bref en 2 dimensions elle est franchement moche.

Mais en vrai, non, pas du tout. On ne peut pas dire qu'elle soit splendide mais elle est très attirante. Ca vient surtout du fait qu'elle n'a aucun doute sur le sujet. Et même après avoir pris plein de poids pendant une grossesse, avec un ventre "gelée" qui tremblotait et des cuisses pleines de cellulites, elle n'avait aucun doute sur son pouvoir de séduction, et il faut bien reconnaître que ça marchait.

Alors c'est sûr qu'en photo ça ne donne pas la même chose qu'en vrai.

Et c'est sûr puisque tu le vois que oui, tu as des bras dodus, un joli visage plein, des genoux ronds. Et moi j'ai un gros ventre, des gros bras, des traits épais, et quand j'oublie de sourire j'ai une sale tête. Et manque de bol c'est pile ce que les photos captent. Elles ne captent pas ta coquetterie, ton enthousiasme, ta vivacité, elles ne captent pas ma fantaisie, elles ne captent que les contours en 2D d'un corps qui, en vrai, existe en 3D. As-tu remarqué que quand on essaie de faire le plan d'une pièce pour imaginer comment on va la meubler, ça ne fonctionne jamais pareil en vrai ? On ne peut pas résumer des meubles par leur encombrement au sol.

L'espace qu'on occupe dans la vie réelle ne peut pas être rendu en 2 dimensions.

Je ne sais pas te consoler de l'image que tu vois sur une photo mais je peux t'assurer que ce n'est pas l'image que les autres ont de toi. Et que si ta tenue te valorisait et que tu avais le sentiment qu'elle te mincissait, avec le plaisir et l'assurance que cela te donnait dans la vraie vie - dans une image dynamique et pas fixe - il est très probable que tu rayonnais.

Si tu te sens belle c'est ça la réalité. C'est le reste qui est une impression. 

 

Minoque.
Ancien abonné

Flower bomb, dans ton post je retrouve un peu de ce que je racontais dans le mien sur l'image de soi... ça me parle bien sur ;-) J'ajoute juste un p'tit mot aux autres mots,  je plussois à Bliss et Ariane Nounette, j'ajoute ma touche de couleur perso :-) Derrière l'objectif, le crayon et le pinceau il y a aussi une personne qui a sa vision, son zoom, son regard, son attirance ou pas pour la personne en portrait, son oeil de photographe ou de portraitiste... J'ai été filmée et photographiée comme vous toutes de nombreuses fois et suivant les personnes ça ne rend pas pareil, y compris le même jour avec la même tenue... idem sur les photos de groupe ou de fête suivant la prise de vue et l'oeil derrière l'objectif, on sera saisi ou pas dans son sourire et ce qu'on ressent et renvoit ou pas, il n'y a pas que de nous dans la photo, eh oui, il y a aussi l'oeil du photographe, le regard du cinéaste et la vision du peintre...

Mon conjoint amoureux et mari depuis un paquet d'années a mis sur son ordianteur une photo de moi où je me sentais bien moche mais lui elle le fait craquer (?? ça m'énerve parceque je suis moche là, si, vraiment ;-) mais en même temps je suis contente qu'il m'aime et d'être choisie en couverture de son ordi !) , ça lui rappelle notre escapade en Corse aussi, il me trouve quelque chose sur la photo que je ne pigeais pas... ce n'est pas ce que je préfère de moi mais comme il aime mon "côté obscure" (tous mes traits me semblent particulièrement grossiers sur la photo...) ça me réconcilie  avec ce qui en moi manque de finesse... J'ai fini par aimer cette photo à cause du regard qu'il me porte, par ce qu'il l'aime et m'aime comme ça aussi.

Notre corps n'est pas indépendant du "nous" global, de son image : l'allure, l'équilibre, notre parole, nos émotions... L'autre et nous même captons ce qu'on veut bien capter. Plus on est en paix avec soi même, plus notre image quelqu'elle soit nous sera acceptable...   

Notre visage, notre corps, même a deux dimensions a pleins de facettes différentes aussi, je peux voir (avec le temps ça se voit encore mieux :-) dans le miroir ce que je veux, quand je suis complice avec moi ça va, sinon je peux me regarder différement et accentuer le zoom où ça me fait mal ;-)

Je me souviens d'une autre histoire, quand j'avais une vingtaine d'années le copain d'un cousin était tombé amoureux de moi sur une photo mais dans le même temps un ami que j'essayais vainement de séduire (un peintre... hi hi) avait réalisé un portrait de moi réaliste, oui c'était moi, mais pas du tout séduisant et je me souviens que j'en ai eu longtemps du chagrin, de me voir moche, là, sur le papier et de comprendre aussi que cette personne ne m'aimait pas, on n'est pas séduisante pour tout le monde, mais ce qui est plus important c'est de l'être pour soi, de s'aimer, de se vouloir du bien, sinon alors "tout fout le camp" :-)

C'est bien d'avoir conscience de soi, mais en profiter pour se pourrir la vie il vaut mieux en avoir conscience aussi :-)

Si je me veux du bien et c'est le cas puisque j'ai commencé LC, mincir, manger mieux avec faim et à satiété, alors pourquoi ne pas commencer par m'apprécier tel que je suis ? Je trouve que ça fait un tout, si je me veux du "bien" commençons dès maintenant :-)

Changer oui mais avec soi comme partenaire !

On peut faire la paix avec soi c'est mieux pour vivre avec soi ;-) La pleine conscience, le yoga, le body scan... et tant d'autres choses sont de bons moyens, mais si ça ne te cause pas (j'ai plein de copine qui trouve ça insupportable cette immobilité là.. ) alors  il y a d'autres soins que tu peux apporter à ton corps, massage, activités sans maltraitance du corps, cherche ce que tu associes avec  réconciliation, tu  trouveras certainement ta solution...

Je suis super bavarde sur le sujet, mais j'ai un corps tellement bizarre depuis ma naissance, beau (tout est relatif) mais bancal, blanc fluo, opéré, cicatrisé et je l'ai tellement porté comme une fleur à la boutonnière, je suis comme la preuve vivante d'un audelà des apparences... Mais la fille handicapée parfaite a aussi plongé dans la graisse et le dégout de soi à 50 ans, et puis j'ai refait surface, là, ici, je me suis reliée à ce que j'aime en moi et j'ai tiré sur tous ces fils ;-) Maintenant reste plus qu'à déguster à ma faim pour retrouver la vraie légèreté... Et même j'ai trouvé en lisant les experts ici de quoi je me protégeais, enfin ça a l'air d'être ça... ;-)) A suivre...

Bon chemin ensoleillé à chacun :-)

Flowerbomb.
Abonné
Salut Bliss, ex Lia !! Je me souviens de toi, je me souviens de t'avoir lue et je crois bien que tu habites en Suisse, c'est bien ça ? Peut être te souviendras tu aussi de m'avoir lue, sous mon prénom, Grazia. Tu ne me choques pas, ne t'inquiète pas pour cela, on est ici pour partager, échanger et dire ce que l'on pense. c'est ce qui nous fait avancer.. Je sais que tu as raison, je le sais a objectivement, intellectuellement, mais pas émotivement et c'est bien la le problème. Il est vrai que je n'ai peut être "que" dix kg de trop mais la souffrance est la même. Je compare cela à quand j'étais fumeuse. Petite fumeuse, 5-6 cigarettes par jour "seulement". Mais ma difficulté a arrêter et la souffrance engendrée par le manque était je pense la même qu'une personne qui fume vingt cigarettes par jour. Il est vrai je je me trouvais vraiment jolie dans cette petite robe noire mais le choc des photos est terrible et je ne l'assume pas malheureusement. Le jour ou je l'assumerai, je m'accepterai enfin et sûrement que je pourrai perdre ces kilos. AU plaisir de te relire.
Flowerbomb.
Abonné
Merci Arianne pour ta réponse. C'est intéressant ce que tu dis, j'avais vaguement t'entendu parler de 2D et 3D mais je ne savais par ce que cela signifiait. Ce que tu dis me touche. Il est vrai qu'une photo ne peut transmettre c que nous sommes vraiment. Juste une image.... Mais cette image n'est pas celle que je voudrais voir, celle qui me rassurerait sur ce que je suis vraiment. Peut être que je veux l'impossible, a savoir qu'une photo de moi montre que je suis en dedans de moi une belle personne, sensible, en recherche constante de sérénité et de relations sincères. Je crois que je dois trouver cela ailleurs que dans une photo. Mais pour l'instant la réalité et que les photos de moi me blessent...
Käess.
Abonné

oh en effet, ça me parle aussi ça. Je crois que les posts avant moi répondent très bien la question. Je mettrai l'accent pour ma part sur la méthode que j'adopte pour être amie avec mon appareil photo.

Une photo n'a absolument rien d'objectif, partant de ce constat je trie :

  1. faire des photos où je me trouve bien en surveillant un peu ma tenue sans poser excessivement (me tenir droite ou fessiers un peu en arrière ou jambe un peu tounée ou photo prise de haut ou de profil en rentrant un peu le ventre : tu parais 5 kilos de moins). Il y a aussi la technique d'en faire en mode "rafale", le soir tu prends tes 300 photos, et tu en gardes 10. Les autres aux oubliettes de l'histoire.  
  2. et celles plus spontannées, que j'accepte "moins valorisantes" mais naturelles, pour la beauté du moment. 

Les photos Facebook sont souvent de la première catégorie, quand elles ne sont pas retouchées comme 99,9% des photos sur papier glacé. Donc on s'habitue à des photos pas spontannées, mais avec le temps, on apprend à aimer celles de la 2ième catégorie, surtout quand on sait comment se mettre en valeur... alors quel intérêt à en abuser ?  

Pour ma part méthode radicale vis-à-vis de ces photos où on est pas en valeur : nier qu'elles me ressemblent. J'avais la même réaction que toi, et j'ai demandé à ma soeur "je ressemble vraiment à ça ?" fort heureusement elle m'a répondu avec tellement de vigueur que ça m'a rassurée pour toujours "AH NON ! Pas du tout !!! La photo te mets vraiment pas en valeur !". Si tu n'aimes pas cette photo, ne te torture pas à te dire que c'est toi, que tu es ainsi. Efface, range, et fais-en d'autres. On sait tous que deux photos de la même personne pourraient passer pour deux personnes différentes auprès d'inconnus, et je ne parle pas de maquillage, mais d'instants captés. Si ça te rassure, appuie sur stop dans des replay d'émissions, fais des captures d'écrans de vidéos : même les magnifiques présentatrices font parfois une tête de cheval, et inutile de te dire que ça ne leur ressemble pas. Et puis la corpulence : si les photos sont spontanées en soirée : 90% de chances qu'on soit avachi &co, donc tassé, et donc c'est de la photo fourbe. Dans la réalité personne ne passe sa vie à se tenir bien droit, dans les photos c'est plutôt la norme. Et dans la vie, personne ne te voit tassée, parce que tu es entrain de raconter un truc super et que tu as ce sourire communicatif. La photo est une mise en scène qui a des codes différents de la réalité, à toi d'assurer une transition zen entre les deux mondes !  

Mandala.
Abonné

Bonjour Flowerbomb et les filles...

Juste pour apporter un exemple du fait que les photos ne reflètent pas la réalité. Avez-vous vu cette photo de Beyonce absolument immonde ? 

//pjmedia.com/tatler/2013/02/07/funny-post-about-horrible-beyonce-photo-turns-into-pc-racial-flame-war/

Bon, elle a peut-être été retouchée, je ne sais pas. En tout cas elle a surement été prise à un moment où Beyonce attérissait sur le sol après un saut, ou quelque chose comme ça... Juste à la milliseconde où il ne fallait pas... Et apparement la principale intéressée a cherché à la faire disparaitre du net, ce que l'on comprend bien !

Bref, ne pas trop se fier aux photos, mais plutot à son feeling intérieur, et se contenter de rayonner...

lEONTINE17.
Abonné

Mollesse totale à reprendre un peu une petite place sur les fils, depuis mon retour de Bourgogne chez des amis...

celui-ci tombant "à pic" et de façon ...vertigineuse ( hélas) avec mon actualité, si je puis dire!

Que dire de plus que vous ne veniez, les unes et les autres,d' exprimer? Et dont on a déjà parlé sur d'autres fils, depuis 10 mois bientôt que je suis une LCoachée?

Entre autres, la rencontre, souvent, parfois, toujours ( cochez la case correspondante!) difficile, douloureuse, insupportable ( cochez etc etc) avec l'image de cette autre nous-mêmes que nous renvoie un cliché?

Et là, durant ces vacances, et puis après, au moment fatidique de l'échange pourtant joyeux de photos des instants amicaux partagés...C'est ...euh...désagréable, pour moi. vraiment. D'autant plus que je croyais avoir progressé en la matière et sûrement, j' AI progressé: le regard sur moi-même est  un peu moins critique mais mais mais...

Juste qu'en ce moment, suis au creux de la vague, quant à ma progression et aux effets de LC et que j'ai tendance à voir la bouteille vide de mes acquis, plutôt que la bouteille pleine, et que l'épreuve "photos" est venue en ...surimpression, justement ! Envie de clore ce post par une petite pointe positive à partager et que vos commentaires disent bien, aussi, nous le savons pourtant, bon sang de bois comme disait Scarlett O'hara dans "Autant en emporte le vent", un de nos films cultes dans notre  petite tribu familiale!

A mon amie, avec qui je me promenais dans Chalon, toutes deux amusées à "jouer aux ffilles",à la recherche d'une bonne affaire soldée, je confiais ma difficulté encore forte ( mais en progrès, merci LC) à oser essayer, souvent, des modèles, persuadée que ça ne m'irait pas, et donc à préciser le fait que je demeurais gênée de ma silhouette:

- Tu as bien tort! et puis tu as tellement de choses en toi qui séduisent, qu'on ne se rend pas compte!" s'est-elle exclamée affetueusement ( Leontine se rengorge, modeste et fière à la fois...)

Bref, " ça c'est toi, ça c'est toi, c'est tellement toi" (sic) en somme!

Voilà, les filles, nous avons "tellement d'autres choses séduisantes" en nous, nous le savons bien, l'amour et l'amitié de nos proches nous le disent et le redisent chaque jour ou presque mais c'est plus fort que nous, et l'on replonge régulièrement dans la mésestime de soi, qui je le crains, ne soit pas que physique, dans ces moments-là.

PS: je me suis tout de même acheté deux petites robes en lin, estivales, dont une, lumineuse, à fond blanc ( alors là, non mais admirez le progrès...) et motifs fleuris fushia, un peu "baba" quoique assez courte pour moi. et ...sans manches: là aussi vous pouvez applaudir, les filles, une autre obsédée des "gros bras" et qui a jusqu'à ces jours, préféré suer à grosses gouttes en manches courtes voire longues que les montrer, ses dits gros bras!

 

 

Courtepatte.
Abonné

[quote=Ariane Nounette]

As-tu remarqué que quand on essaie de faire le plan d'une pièce pour imaginer comment on va la meubler, ça ne fonctionne jamais pareil en vrai ? On ne peut pas résumer des meubles par leur encombrement au sol.

L'espace qu'on occupe dans la vie réelle ne peut pas être rendu en 2 dimensions.

Je ne sais pas te consoler de l'image que tu vois sur une photo mais je peux t'assurer que ce n'est pas l'image que les autres ont de toi. Et que si ta tenue te valorisait et que tu avais le sentiment qu'elle te mincissait, avec le plaisir et l'assurance que cela te donnait dans la vraie vie - dans une image dynamique et pas fixe - il est très probable que tu rayonnais.

Si tu te sens belle c'est ça la réalité. C'est le reste qui est une impression. 

 

[/quote]

J'adore ton commentaire! Tu exprimes ça trop bien!  Ca me fait un bien fou de te lire, merci, merci, merci!

Flowerbomb.
Abonné
Mais pourquoi alors quand on voit les autres en photo on trouve qu'ils sont comme on les voit dans la vie ? J'ai l'impression d'enfoncer le couteau et d'être une gamine en quête de réponses...
Bliss.
Abonné
Je ne sais pas si tu as les fichiers de méditation qui sont avec le livre de chozen bays manger en pleine conscience? cette après midi j'ai pensé à toi j'ai écouté le fichier "gratitude envers le corps". J'y vois là une très très sérieuse piste. Plutôt que de s'accrocher à cette pensée que un jour tu pourras "lâcher" ces 10 kilos, cette méditation aide sérieusement à s'aimer. Ou en tous cas accepter, vivre avec son corps. Enfin pour moi ça renforce des liens avec mon corps, des liens de gratitude. Et ça c'est drôlement bon.
mavo.
Marraine
Parfois on voit aussi des photos des autres dont on se dit : tiens, je ne le/la retrouve pas... Et on voit de belles photos des autres, et des photos qui leur rendent moins justice... Simplement on passe vite là-dessus, ça n'est pas l'essentiel. L'essentiel d'une photo, c'est souvent de restituer un souvenir, un moment. On est très attentif à la réussite de la photo quand on en est le sujet, parce que ce sujet d'image de soi est pour la plupart d'entre nous pas simple... Je me retrouve aussi à 100% dans ton post, flowerbomb, la même histoire m'est arrivée bien souvent. Et je rejoins les autres réponses sur l'aide que la pleine conscience apporte, un peu, parfois.
pointvirgule.
Abonné

juste "merci" à toutes pour cette mise en mots pertinente et séduisante mais...impossible pour moi aujourd'hui de les faire miennes ces explications là, cela reste très abstrait, est valable pour les autres mais pas (encore!?) pour moi, j'ai effacé rageusement et au bord du dégout des photos de moi en maillot de bain prises il y a qq jours, en me demandant bien qui était cette "grosse femme moche adipeuse" ou plutot dans l'incapacité d'accepter, de reconnaitre et d'aimer cette femme là comme étant moi.il demeure que la fille là sur la photo elle est vraiment pas attirante physiquement et en plus elle doit vraiment se laisser aller pour etre devenue cela!?!et que faire quand on pense qu'il n'y a vraiment aucune photos à "sauver"?

après  ces photos, 30 ans de régimes et 20 kilos de plus je me suis inscrite à LC.

belle journée a vous toutescool

pleinedespoir.
Abonné

Coucou les filles et Flowerbomb.....

Moi je plussoie à ce que dit Bliss! ne t'occupe pas des photos mais  de ce que tu sens! as tu déjà fait l'expérience de revoir une photo de toi d'il y a quelques années que tu trouvais moche au départ et que tu trouves maintenant bien sympa?? moi ça m'est arrivé en revoyant des photos d'enfant .. j'étais  ronde et on m'a plus qu'emm... avec ça mais i on ne m'a jamais dit que j'avais de beaux yeux et un joli sourire et pourtant  c'est vrai.... fais toi confiance flowerbomb.. ce que tu ressens c'est ce que tu dégages et  c'est ça l'important... comment tu interragis avec les autres, comment tu bouges , comment tu les mets en valeur... ça c'est important .. le petit bout de gras sous le bras personne le voit! et puis en été après trois passages en piscine je trouve qu'on se sent mieux... entre parenthèses j'ai un peu observé ce matin autour du bassin ,je vous assure que les rondes reviennent en force et qu'on est pas les seules alors après ce qui importe c'est le sourire, l'allure.. une maigre qui fait la gueule y a pas pire!!!maintenant j'en suis plus que convaincue

Allez les dames... on fait la paix avec son image...

Laureline.
Abonné

Hello,

Sujet sensible, encore plus en été je trouve... Je partage ce que vous dites, et suis assez convaincue que le fond de la question c'est la réconciliation avec soi, très profonde. Du coup, cette méditation sur la gratitude envers le corps me fait bien envie !

Depuis mon inscription sur LC je me prends de temps en temps en photo avec mon ordi, pour essayer d'apprivoiser mon image "externe". Eh bien, j'ai perdu quelques kgs, et j'avoue ne pas arriver à m'en rendre compte sur mes photos !!! Pourtant c'est sensible avec mes vêtements qui flottent un peu, et mon entourgae m'en a fait des retours. Mais pour l'instant, je ne le "vois" pas. Est-ce que ça vous arrive aussi ? En tous cas ça m'amène à penser que la question de fond c'est pas vraiment les kgs.

Sur ces photos avec l'ordi je ne cherche même pas à être "belle", à chercher quelles pourraient être des poses un peu avantageuses devant l'objectif... Il y a peu, quelqu'un a dit devant moi que lorsqu'on est pris en photo il faut "tout donner". Ca m'a marquée, parce que moi, devant l'objectif, je me sens plutôt vide, effacée, je suis tout sauf "à fond". Ca pourrait être un petit défi de cet été, essayer de "tout donner", oser se montrer... Et puis faire le tri après !

Minoque.
Ancien abonné

:-) Oui je partage ces avis : paix et réconciliation avec soi, s'accepter comme on est  pour pouvoir évoluer, arrêter de se pourrir notre vie si courte :-), se prendre comme partenaire et avancer avec ce programme...

Je pense aussi que chercher ses solutions dans cette réconciliation  fait avancer  énormément...

Bon, je me répète un peu non ? Suis lourde là je crois ;-) 

Noelle
Marraine

bonsoir  ce que vous dites sur la façon dont nous nous voyons,, ou pas, ça m'évoque  une periode tres longue de ma vie ou je ne pouvais pas me reconnaitre sur les photos, ou je ne me retrouvais pas, ou je me voyais toujours comme lorsque j'avais 10 ou 12 kilos de plus j'ai mis longtemps ( c'est a dire jusqu'a recemment, et j'ai 65 ans..) a me voir enfin et a m'apercevoir en rangeant mes photos que j'etais super, enfin,  pas mal du tout, et il m'etait  pourtant  impossible d'associer cette image a moi , je n'avais pas de miroir ou je puisse me voir en entier

je commence seulement a bien m'aimer , a accepter celle que je suis, avec mes cheveux que je garde dans leur couleur naturelle, c'est a dire pas mal de blanc dans le chatain, acier, comme dit mon fils

Nounette73.
Abonné

Merci Courtepatte heart

[quote=Flowerbomb]Mais pourquoi alors quand on voit les autres en photo on trouve qu'ils sont comme on les voit dans la vie ? J'ai l'impression d'enfoncer le couteau et d'être une gamine en quête de réponses...[/quote]
Mais t'as bien raison d'insister.
Seulement les autres, ceux qui ressemblent à leur photo, tout en disant "ah quelle horreur c'est pas moi, ça ?!" (alors que si, c'est eux) , tu les trouves moches ? C'est la définition que tu donnerais ?

Parce que la question n'est pas de savoir si tu te ressembles : la question c'est de savoir si d'autres te voient aussi négativement que toi tu te vois. S'ils disent que c'est bien toi sur la base de  contours géométriques qui correspondent au tien, ou sur ton rayonnement propre.

J'ai une collègue qui est un rayon de soleil, avec son sourire permanent et ses coups de gueule. Sur les photos elle bloque sur ses pattes d'oie. Ben ce sont les rides du sourire. Ca lui va bien, ça lui fait les yeux qui rigolent même quand elle ne se marre pas. Je n'ai jamais compris ce qu'elle trouvait d'horrible dans les photos.


Et puis même les jolies nana, hein, ça m'est arrivé d'en croiser (en 3 dimensions !) et de me dire, ouhlala, délit de boudinage / erreur d'oversize, là, ça lui fait 5kgs de plus. Oui, j'y pense. Et puis j'oublie.  Et les nanas rondes autour de moi, je suis toujours soufflée de comment elles, elles arrivent à se mettre en valeur avec leurs fringues alors que moi macache. Bon, c'est plus facile d'être une belle plante enveloppée quand on fait 1,78m que 1,59m mais quand même, elles ont du style, et le jour où elles bugguent, ça ne retire rien au fait qu'elles en ont.


Tout ça ne répond pas à ta question. Sur les photos.

Moi j'ai été une petite fille obèse. C'est ce qu'on avait dit à ma mère. C'est ce qu'elle me disait. Je refusais de me regarder en photo tellement j'étais grosse et laide. J'étais hideuse, des yeux de veau, énorme et mal fagotée. Hideuse, c'est le terme que je retiens et qui me revient quand je me sens en échec.

A la mort de ma grand-mère je suis tombée sur des clichés de cette époque. Après avoir appris que c'est ma mère qui était malade et pas moi qui étais un monstre.

Et pour la première fois en 10 ans j'ai regardé les clichés de moi entre 13 et 15 ans.

Je n'étais même pas grosse.

A l'époque si on m'avait dit "mon chou tu es vaguement dodue mais ça passera avec la croissance" je ne l'aurais même pas cru. Les photos me prouvaient que j'étais grosse. Je ne sais pas ce que je regardais. Je ne comprends toujours pas comment un médecin a osé me dire que j'étais obèse. Mon IMC était normal.

Aujourd'hui, ça n'a jamais cessé depuis cette époque, les photos ou les films de moi me blessent. J'ai pris une vraie claque l'an dernier, j'avais dansé avec les filles à tous les "bals du village" dans le coin perdu où on passait nos vacances, on nous avait même applaudies, je me sentais trop dans le rythme, quoi, la reine des dancefloors, avec ses 3 mouflettes folles de joie.

Et horreur, l'Homme m'a filmée.
Mondieumondieumondieumondieu. C'est moi, ça ? la reine des dancefloors ? un hipopotamme qui se trémousse, oui.

Je ne vais pas te mentir en prétendant que c'est facile et que ça ne compte pas, etc. Bien sûr que ça compte, bien sûr que c'est une vraie souffrance de ne pas aimer son image. Qu'on soit laide avec 25gks de surpoids ou qu'on soit ravissante à bloquer sur la bosse de son nez (j'ai une collègue qui s'est fait opérer je n'ai pas compris de quoi, j'aurais tué pour avoir son joli nez).


[quote=Flowerbomb]Mais cette image n'est pas celle que je voudrais voir, celle qui me rassurerait sur ce que je suis vraiment. Peut être que je veux l'impossible, a savoir qu'une photo de moi montre que je suis en dedans de moi une belle personne, sensible, en recherche constante de sérénité et de relations sincères. Je crois que je dois trouver cela ailleurs que dans une photo. Mais pour l'instant la réalité et que les photos de moi me blessent...[/quote]
Moi tu l'as compris, je fuis. Je contourne. Je fais l'autruche. Je ne veux pas me voir. C'est pas moi qui vais prôner la réconciliation, même si c'est sûrement la voie royale hein, juste de qui je me moquerais, j'en suis incapable. Ca fait 25 ans que j'en suis incapable.

On peut vivre une vie entière sans regarder les photos de soi.

Parce que je maintiens, c'est pas LE sujet. C'est un sujet, hein, et puis je ne suis pas de ceux qui croient qu'il n'y a qu'une vérité.

Mais un autre sujet c'est que mes copines qui sont belles et minces et fermes, elles sont célibataires, ou elles viennent de divorcer, elles galèrent à retrouver un mec parce que les beaux mâles qu'elles kiffent ont l'habitude de sauter-jeter les jolies filles. Elles ont des pattes d'oies et des cheveux gris alors que moi qui suis plus âgée ben non. Elles ont de la cellulite qd même. Parfois elles n'ont pas réussi à avoir plusieurs enfants. Parfois elles n'ont pas ce que j'ai.

C'est plus facile de s'habiller quand on est mince, c'est plus facile d'avoir de l'attention quand on est jolie.

Mais c'est pas être mince qui va te rassurer sur ce que tu es vraiment. L'estime de toi, tu peux la travailler maintenant. C'est le manque d'estime de toi qui te fragilise et te rend si sensible à l'image que donnent les photos. Ce que tu voudrais voir percer à travers les photos perce dans la réalité. Est-ce que ça ne compte pas ?

Je te l'ai déjà écrit, je ne vais pas savoir te réconforter de la blessure narcissique que tu éprouves quand tu vois une photo de toi où tu te trouves trop grosse, pas conforme à l'image de toi. Où tu te prends une bonne bouffée de honte et d'humiliation parce que tu étais si sûre d'être craquante et pouah.

Je peux juste te dire que je comprends. Que personne ne peut résoudre cela. Que les réponses sont ailleurs et que pour trouver les bonnes réponses il faut trouver les bonnes questions. Je ne crois pas qu'il y ait la moindre réponse à ton questionnement, je crois que c'est juste un constat. C'est comme taper au fond de la piscine pour remonter. Maintenant faut chercher la surface, quoi.

Désolée c'est très long et sûrement un peu fumeux.
 

Flowerbomb.
Abonné
Merci a toutes, merci, merci. Vous me faites un bien immense.
Rikki.
Ancien abonné

Est-ce que vous supportez votre voix quand vous l'entendez enregistrée ? 

 

Je pense que se voir sur la photo est comme d'entendre sa voix enregistrée : on change notre point de vue habituel et c'est difficile. 

 

On ne peut pas se voir comme les autres nous voient, c'est un pur fantasme. D'ailleurs, "les autres" n'existent pas, il y a des tas de manières de nous voir, chaque autre a un regard différent. Et, c'est un lieu commun, on ne peut pas plaire à tout le monde ! 

 

Quant à dire "Je vis dans l'illusion que je suis belle", c'est tenter d'objectiver quelque chose qui est subjectif, complètement subjectif. C'est quoi, "belle" ? L'une des choses qui embellit le plus les gens, c'est d'être aimé. Avez-vous remarqué, dans la rue, comme les amoureux paraissent plus beaux que les autres ? Pendant longtemps, j'ai cru qu'ils étaient amoureux parce qu'ils étaient beaux. Erreur ! En fait, ils sont beaux parce qu'ils sont amoureux. 

Violette28.
Abonné

Je me reconnais dans beaucoup de choses que vous dites. Je fais partie de celles qui ne s'aiment pas sur des photos récentes, et quand je les revois plus tard, je me dis: "ce n'était pas si mal, en tout cas, pas aussi horrible que ça!!!". Et ce, que ce soit pour le ventre rebondi qu'on voit sur le papier, ou le nez tordu, ou la bouche de travers...

Je me permets de copier une réponse de Ferdi dans le post 'l"image de soi" de Monia, je crois:

"Je viens de tomber sur cette vidéo. Même si à la base c'est du marketing commandé par une marque de savon, je trouve qu'elle illustre bien, cette dualité entre comment nous nous voyons et comment les autres nous voient...

 

//www.upworthy.com/2-people-described-the-same-person-to-a-forensic-artist-and-this-is-what-happene?g=2

 

Le principe : un portraitiste dessine le visage d'une personne à l'aveugle : d'abord selon les indications de la personne, et ensuite selon les indications d'une autre personne. Le résultat est saisissant !"

 

Petite histoire à laquelle je ne pense pas souvent, je devrais pourtant:

Lorsque j'étais étudiante, je prenais souvent le train, et avant mon arret, je passe devant un wagon de militaires. Ils ne sont pas toujours très fins, mais ce jour là, en me voyant passer, il y en a qui a dit "waouh, t'as vu la fille? J'adore!", et son copain a répondu "ah, ben moi, j'aime pas du tout". Alors, ok, c'est pas très fin de se permettre des remarques à haute voix sur mon physique, mais ce jour là, j'ai pu comprendre que je pouvais plaire à certains et pas à d'autres. Et celui qui ne m'a pas apprécié n'a pas dit "elle est moche", il a dit "JE n'aime pas", il ne m'a pas insultée.

Je répète cette phrase qui me plait du dr A: "il n'est pas nécessaire de se plaire pour s'aimer"

Aimons-nous, les filles, aimons-nous un peu plus chaque jour!!!!! ;-)

Flowerbomb.
Abonné

eh bien,  toutes vos réponses pertinentes, encourageantes, pleines d'empathie et de sensibilité font que c'est LA raison pour laquelle je reste inscrite depuis plus de deux ans sur LC

les échanges de la communauté sont désormais pour moi le seul outil que je pratique sur LC. Même si j'interviens peu, je viens lire tous les jours et si une seule phrase dans toute une semaine de post peut m'être utile, cela vaut largement le prix de l'abonnement,.

je vous trouve toutes formidables

Bliss.
Abonné
Je suis dans la même optique, au cours du change un mois sur LC c'est moins cher qu'un plat du jour en suisse ou que 2 paquets de cigarettes que je en fume plus depuis 10 ans donc je reste aussi pour lire ce genre de partage.
izabelle
Animatrice forum

les filles j'arrive après la bataille, mais Grazia, pour moi pareil que pour toi

dans la glace, je me trouve très bien, surtout dans certaines glaces, celle de ma salle du bain, parce qu'il y a une lumière flatteuse avec le puits de lumière

et si je veux me donner un bon coup de mou, je me regarde  dans la glace   en train de marcher  (dans le reflet des vitres)

et là : pfffff.....

pareil les photos.....  j'ai pris un bon coup de stresseur poids pendant mes vacances, là, en voyant les photos, je me suis dit "mais je suis énorme"  et puis ensuite je les ai revues le lendemain et je ne me trouvais plus si énorme...

 

bref, je suis persuadée que le miroir, oui, ça aplatit, c'est en 2D, et surtout on est statique

sur les photos, on sourit, déjà ça fait des joues,  la lumière n'est pas flatteuse la plupart du temps

 

il y a aussi des gens qui savent prendre des photos, et là tu te trouves juste divine....  

genre c'est pas moi, ça..... mais dans le bon sens.......

je crois que la lumière y fait beaucoup

 

pour ma part je pense avoir l'oeil et je prends des photos avantageuses des autres

 

par contre ma fille a pris une photo de mon mari, lui qui se vante d'être si mince, il avait l'air de peser 15 kg de plus......

 

 

donc relativisons bien sûr, je plus-plussoie

 

perso je me suis fait un peu de défusion pour pas que ça me gâche les vacances, dans ma tête ça donnait  "le retour de l'histoire de la grosse vache pas photogénique"   ou alors  "la reine de beauté outragée par un photographe indique..."

mon chéri excelle aussi pour prendre des photos râtées de moi.....

 

mais sur plus de 300 photos, j'en ai trouvé une de moi bien  (comme quoi ça arrive)

par contre il avait fait un mauvais réglage et elle était tout petite avec des couleurs pas terribles.....

ben je l'ai quand même mis sur FB.....    "la reine de beauté n'a pas dit son dernier mot....."

 

bises, j'espère que le stresseur poids va te lâcher un peu, moi il m'a tenu 10 jours, et puis finalement, ça y est..... ouf ça fait du bien quand ça s'arrête

possible qu'il se re-déclence à la prochaine session de vacances, mais bon...

izabelle
Animatrice forum

PS : aussi en voyant une photo prise dans la piscine avec des copines

sur le moment, je me comparais sur le plan des réserves graisseuses, à mon désavantage

puis en voyant les photos....( on était dans l'eau donc le corps on ne voyait pas grand chose sauf les bras dodus), je me suis aperçue que je trouvais que j'avais le plus joli visage du lot....

ah bah oui en fait je ne suis pas si moche......      

vive les bonnes photos et surtout les bons photographes

 

et si tu te faisais tirer le portrait par un pro?

Flowerbomb.
Abonné

merci iza !

 

oui, c'est ce que Marie (la coach) m'a dit aussi. eh bien je vais y réfléchir et je vais tâcher de me trouver un photographe qui fera de belles photos de moi !!

cela dit, depuis hier soir je "vais mieux" dans le sens qu'en discutant de cela avec mon mari (moi en larmes...) mon estime de moi est remontée de quelques crans.

comme quoi........ des fois il faut pas grand-chose pour se remonter (ni pour retomber d'ailleurs...)

izabelle
Animatrice forum

oui c'est ce que j'aime dans les phénomènes psychiques, c'est très malléable....

c'est vrai qu'il faut s'habituer à ces hauts et ces bas, et savoir que ces ressentis ne sont que des choses temporaires...

parler ça fait toujours du bien

garfielda.
Ancien abonné

j'ai un peu la même problématique.

Disons, je ne me suis jamais vraiment "regardée", je me contentais du regard des autres surtout lorsque je maigrissais. Moi, je me trouvais toujours grosse mais les autres eux me voyaient autrement alors ça m'allait.

A chaque photo, vidéo,... c'est comme si ce n'était pas moi, un déni total de la réalité.

Actuellement c'est un peu pareil, il y a 2 ans je faisais 40 kg de moins, ça se remarque tout de même mais je ne me suis pas rendue compte que je grossissais, que j'avais pris tout ce poids...  et puis il y a quelques semaines c'est comme si j'avais ouvert les yeux d'un coup et là surprise j'ai l'impression de ne pas me reconnaître, enfin, de ne pas me connaître tout court.

J'ai toujours tout fait pour les autres, mais maintenant je vais faire les choses pour moi...!

Je ne pense pas que j'arriverai un jour  à me trouver "belle", mais j'espère réussir à me voir et à m'assumer !

garfielda.
Ancien abonné

edit : doublon

rory24.
Abonné

Je lis ce poste avec intérêt.

J'ai toujours eu le même problème avec les photos: quand une arrive à me plaire ben j'me dis c'est pas moi "en vrai"; car à l'intérieur de moi, je reste "une grosse coincée dans un corps presque normal".

Et alors toutes les autres, celles où je me trouve moches, confirment le jugement que j'ai sur moi: je suis moche, grosse, indolente, pas soignée, trop blanche, trop rousse, avec trop de ventre et pas assez de fesses (vous visualisez les rondeurs "inversées")... Et ça me fait mal.

ça me fait mal aussi de me revoir il y a quelques années, bouffie par la graisse, car ça me renvoit au mal-être dans lequel j'étais, je me sentais (je me sens toujours) pas à la hauteur, différente (toujours en moins question beauté et compétences par rapport aux autres), ne présetant aucun intérêt (tant sur le point amical, amoureux ou professionnel)

Mais les photos sont des vicieuses, elles ne reflètent le corps que les autres voient, celui-là est en mouvement, incarné/assumé ou bien nié.

Donc dorénavant oui je ne pourrai pas m'habiller chez Abercrombie et Fitch (mais putain ce qu'il est con et détestable leur PDG), d'ailleurs je déteste cette mode pour ado que certains trentenaire arborent dans les rues de Paris, mais j'ai le droit de marcher la tête, les seins en avant, les épaules en arrière et non rentrées, je n'ai pas à m'excuser d'exister parce que je ne suis pas dans la norme, j'ai le droit d'occuper ma place dans ce monde. Et c'est un des principaux enseignements que m'a apporté le programme LC.

marinebreizh.
Abonné

Hé bien moi continuant coûte que coûte à bouger : voile, randonnée, piscine... je ne me suis jamais vraiment vue grosse. Cela ne m'a jamais empêchée d'aller à la plage (j'ai habité plusieurs années en bord de mer). Bien sûr je vois bien la taille de pantalon que j'achète mais je me suis longtemps sentie aussi agile et endurante qu'avant. Et peu d'occasions de photos..

Du coup c'est chaque fois un choc désagréable de me voir en photo. C'est aussi une prise de conscience nécessaire.

Nécessaire pour que je sois enfin réellement consciente de ce surpoids et donc que je m'y attaque en toute conscience. D'ailleurs plus que les photos je crois que ce sont les blessures au sport (pb de genou) qui m'ont réellement alarmée au printemps : l'âge aidant mon corps se révolte et ne supporte plus de faire autant d'effort avec ce surpoids...

topolina.
Abonné

Ce post me fait un bien fou! Merci Flowerbomb de l'avoir lancé :-)

Je me retrouve dans tout ce que tu décris.... Quand je me prépare le matin, que je suis débout devant le miroir, bien habillée et avec des talons, je me dis "oui, pas mal!"...... mais alors quand je me vois en photo...... quelle douleur cela provoque :-( ça fait tellement mal, parce que non seulement je ne me reconnais pas mais en plus je me dis "que doivent se dire mes amis, mon chéri?" 

Je n'ose pas aborder ce sujet avec mon compagnon. Il se rends compte de ce qui cause ma tristesse quand on regarde ces photos, il me dit qu'il voudrait tellement que je sois heureuse et que je me sente bien. .....mais il ne me dit pas "je t'aime comme tu es".....et ça fait très mal. Il le pense peut etre. Mais j'ai trop peur d'aborder la chose par peur de la réponse.

Et puis je pense à mes filles: certes, elles sont encore petites (8 et 5 ans), je suis encore la plus belle des mamans à leurs yeux! Il ne se passe pas un jour sans que l'une ou l'autre me dise que je suis belle! Mais elles me voient avec les yeux d'un enfant qui aime sa maman quelque soit sa silhouette.... 

Ma seule consolation, et ce, depuis que j'ai démarré le programme LC, est que je n'ai plus que rarement des EME après avoir vu ce genre de photos!! Quelle satisfaction!!

Sinon, j'ai décidé que je vais éviter autant que possible de me faire prendre en photo.... Seul moment où je ne vais vraiment pas pouvoir y échapper, ce mon anniv qui arrive bientot avec une grande fête à la clé (eh oui, les 40 ça se fête!): alors je me prépare déjà psychologiquement à affronter le choc du visionnage photos..... 

Bon, je vais m'arreter là, mais encore une fois, ces échanges sur le forum me font un bien de folie!

Merci à tous/toutes :-)

izabelle
Animatrice forum

bien sûr qu'il t'aime toi,  sinon il ne serait pas là, ton homme

après ça n'empêche pas de préférer éventuellement une silhouette plus fine

ça n'a rien à voir avec l'amour, c'est de l'esthetisme, et c'est beaucoup moins important que l'amour

l'amour, lui, n'a rien à voir avec les kilos,  donc bien sûr, il t'aime, TOI,   ce qui ne veut pas dire qu'il aime tes kilos

normal, toi non plus, à ce que je comprends....

et en même temps, ce sont juste des kilos....   bcp moins importants que tout le reste, ça n'empêche d'avoir envie de le perdre, mais avec intelligence

 

moi je te conseille de te faire prendre en photo quand même

quand on prend des photos, c'est pas pour faire le top model, ce qui est le plus important c'est la joie, les souvenirs de moments partagés....   si tu rayonnes sur les photos, elles seront super quel que soit les kilos

Patience
Marraine

Pour faire écho à ce qu'a écrit Izabelle, je livre mon témoignage par rapport aux photos. Et Izabelle a raison : si tu passes vraiment un bon moment, ce bonheur se voit.


Je me suis longtemps trouvée moche en photo. Aujourd'hui, malgré les grammes qui s'envolent progressivement, je suis encore plus lourde qu'avant.
Mais à force de pleine conscience, de gentillesse, d'apprentissage du bonheur par petites touches par-ci par-là, de lâcher-prise par rapport au poids, eh bien aujourd'hui je me trouve bien en photo. Pourtant je n'ai jamais été aussi grosse ! Mais je crois que je n'ai jamais autant fait attention à Moi que maintenant.

Avant je n'aurais jamais osé mettre une photo de moi dans mon profil. Mais un jour j'ai remplacé mon avatar par celle-là. Le ciel ne m'est pas tombé sur la tête. J'ai même été félicitée par certaines.

Alors peut-être que tu pourrais pleinement profiter de ta fête pour avoir en souvenir des photos de toi rayonnante de bonheur... avant tout ?...

topolina.
Abonné
Merci Izabelle et Patience. Vos messages me font réfléchir...
topolina.
Abonné
J'ai tjrs du mal avec la RPC, du coup j'ai décidé de la faire debout devant le miroir juste en petite culotte et soutien gorge. Et bien, les filles, quelle expérience! Je ne m'étais pas sentie comme ça depuis des siècles. Une sérénité en regardant mon corps, les pensées qui arrivaient et repartaient sans jugement, j'avais qu'une envie: continuer de me regarder. ..alors que d'habitude je fuis ce face à face. Ca fait du bien.
izabelle
Animatrice forum

bonne idée!!!

c'est vraiment dur à faire, en plus!!

félicitations

Clarisse_and_me.
Abonné

Depuis une expérience récente (j'ai découvert mon dos, nu, dans un double miroir... douloureux....frown), je m'oblige, comme Topolina, à me regarder dans le miroir.  Sans artifice, juste comme je suis.  C'est très douloureux au départ mais petit à petit, ça détend.  Mon corps est celui-là, voilà, je lâche un poids. (hum... mauvais jeu de mots).  Je ne combat plus cet état de fait même si je souhaite toujours le faire évoluer. J'ai bien dit "évoluer", pas "métamorphoser" !

La perte de poids (qui se fait petit à petit), je l'observe sur mon corps plutôt que sur la balance.  Une rondeur moins prononcée, un pli qui tend à disparaître, ça motive plus qu'un chiffre !

Il est clair que jusqu'il y a quelques semaines, je ne me voyais pas telle que j'étais. La prise de conscience est difficile, voire violente.

topolina.
Abonné

Merci Iza!

Clarisse, je suis de tout coeur avec toi :-)

Une étape un peu plus difficile à franchir sera, pour moi, la RPC devant mon miroir, mais de profil et non pas de face.... Je ne suis pas encore tout à fait prete à ça!  Mais je sens que j'ai passé un vrai cap avec cet exercice. Je pense que je vais aussi tester les étirements en PC devant mon miroir... une façon de prendre conscience de mon corps, de le sentir vraiment, tout en l'observant sans jugements, et un jour peut etre arriverai-je à l'aimer.

Ciao a tutte!

topolina.
Abonné

Merci Iza!

Clarisse, je suis de tout coeur avec toi :-)

Une étape un peu plus difficile à franchir sera, pour moi, la RPC devant mon miroir, mais de profil et non pas de face.... Je ne suis pas encore tout à fait prete à ça!  Mais je sens que j'ai passé un vrai cap avec cet exercice. Je pense que je vais aussi tester les étirements en PC devant mon miroir... une façon de prendre conscience de mon corps, de le sentir vraiment, tout en l'observant sans jugements, et un jour peut etre arriverai-je à l'aimer.

Ciao a tutte!

AFP.
Abonné

RPC devant son miroir: excellent exercice, merci d'y avoir pensé et de l'avoir partagé avec nous!

Bises, AF

Patience
Marraine

Eh bien topolina, chapeau bas !!

Je ne suis pas sûre que je serais capable de me poser comme ça, face au miroir...
Donc, si je comprends bien, tu te regardes et tu laisses (dé)filer les pensées et puis c'est tout ?
Ca me semble quasiment irréalisable, pour moi qui est actuellement mon corps en horreur !...

Je vais peut-être tenter l'expérience, tiens...

Patience
Marraine

Je viens de tester 5 minutes de RPC devant mon miroir, debout, juste en sous-vêtements.

J'ai commencé par seulement 5 minutes. Le temps m'a semblé long une fraction de seconde ; puis finalement, il est passé bien vite...

Je n'ai guère apprécié mon image. A part mes jambes que j'ai trouvées pas mal, j'ai trouvé le reste empâté. J'ai remarqué que Bourrelito et Bourrelita se sont vraiment fait de la place autour de mon ventre... au point de faire comme un sillon entre eux... J'ai noté que je ne savais pas quoi faire de mes bras... J'ai noté mon double-menton naissant, mes yeux fatigués...

Et dans tout ça, des attaches (poignets, chevilles) tellement fines qu'on pourrait se demander ce qu'elles font là...

Et puis j'ai eu une fraction d'émotion en me regardant dans les yeux. J'ai regardé la petite fille que j'étais et je me suis dit : "Mais qu'est-ce que tu fais ?"...

J'ai eu un sentiment de honte en me regardant... Un sentiment de honte, c'est terrible...

J'étais bien contente de me rhabiller...

topolina.
Abonné

Coucou Patience,

Je comprends ce que tu peux ressentir... c'est douloureux. Mais j'avoue qu'en meme temps ces exercices me font un bien fou. Parce que ce sentiment désagréable au départ de ne pas apprécier ce que je vois, s'en vont au fur et à mesure des respirations : je me rappelle tout le temps de ces mots de G Apfeldorfer "sans jugement"...c'est si important de ne pas se juger pour pouvoir se regarder sans se sentir mal. Je ne dis pas que je m'accepte, pas encore, mais j'ai l'impression d'être sur la bonne voie.

Tu n'es pas seule.

A bientot, bises, topolina

Patience
Marraine

Merci pour tes encouragements, topolina.
Et aussi pour avoir rappelé ce point important : se regarder sans jugement... Je n'ai pas tenté l'expérience aujourd'hui. Mais j'essayerai d'y penser la prochaine fois...

Au plaisir de te lire

Clarisse_and_me.
Abonné

Bravo pour ton courage Patience !

Je vais essayer aussi cet exercice.  J'ai beau l'appréhender, je sens au fond qu'il me sera salutaire.

izabelle
Animatrice forum

j'ai essayé !

de profil parce que de face pas de souci

je n'ai pas de pensées de jugement, mais je pense que cela peut jouer quand même positivement sur le stresseur poids, je le sentais moins "actif" hier

marieal.
Inscrit

je resors ce post pour vous parler d'un document ( livre et audio) qui parle beaucoup de l'acceptation, c'est " Petit traité de l'abandon" d'A Jolien. Ma mère me l'avait offert il y a trois ans pour que je lache prise sur la PMA, à l'époque je n'avais lu et écouté que avec cet angle d'attaque.

Là, je viens à la faveur de 10h de train, de me récouter tout le contenu de ce doc. A Jolien est handicapé moteur, et il a dicté ce livre, c'est pourquoi on a les deux supports. C'est un document très intéressant sur le laché prise, l'acceptation, la non fixation avec ce magnifique sutra du diamant qu'il reprend sous de nombreuses formes ,et ce qu'apporte la méditation. Un angle de vue un peu différent, avec d'autres mots que ceux de G Apfeldorfer ou C André sur un sujet pas si éloigné de ce qui nous fait venir sur LC ( accepter son corps tel qu'il est est, mais aussi sa vie, ce qu'apporte la méditation). A lire et/ou écouter.

Flowerbomb.
Abonné
J'avais lancé ce sujet en juillet 2013. Nous sommes en janvier 2015. Depuis j'ai perdu 4 kilos. Ça se voit. C'est bien. Je suis contente. Satisfaite ? Non. J'ai toujours le même probléme avec mon image. Un photo prise il y a une semaine m'a fait le même effet, celui d'une bombe. Je crois que j'ai une fixation, celle de l'image de moi. J'ai besoin du regard des autres et ces autres doivent me trouver belle sinon je ne me sens pas tranquille. Le plus difficile, Cest quand je vais en salle de sport. En tenue de sport je me sens vulnérable car pas de talons et pas de tenue qui me valorise. Jai beau y aller trois fois par semaine depuis un an et demi mais c'est à chaque fois pareil. des que je croise un regard, je me demande ce qu'il pense de mon physique
Bliss.
Abonné
Il y a des exercices que l'on peut faire pour travailler ce rapport à l'image déformée de soi. J'en avais fait dans la clinique spécialisée problèmes de poids. Il y avait un truc qui consistait à demander à des personnes de confiance leur avis sur notre image, pas en direct mais en leu donnant une photo réaliste. Et de recevoir ce qu'ils disaient sans chercher à se justifier etc.....je l'avais fait avec mon mari notamment (bon ok il m'aime et tout) qui avait été très "objectif" plus que moi je trouve, il avait relevé que je suis ronde de partout et que c'est proportionné que j'ai un sourire très lumineux etc...... Sinon j'avais aussi fait ce truc ou tu prends un photo de toi assez déshabillée et de la mettre parmi d'autre photos de "madame tout le monde" et de voir que tu n'es pas un monstre que bien des bras manquent de fermeté que tout le monde a de la cellulite etc. Dailleurs c'est ce que j'aime à la piscine publique je suis un corps qui vient nager comme tous les autres corps qui n'a pas plus ni moins de valeur. Je vais aussi souvent au fitness dans un ou il n'y a pas trop de miroirs mais des fenêtres sur la verdure. Et ce que je regarde c'est .....les personnes qui se regardent!!!!! les mecs qui sont fixés sur leurs biscottos, les filles qui se tordent devant le miroir pour voir leurs fesses. Du coup moi et tout mon gras je me sens assez décomplexée.
X