Notre entrainement quotidien à l'imperfection - 13032014

izabelle
Animatrice forum

Voilà un nouveau post pour noter à chaque fois qu'on a laché prise sur une "perfection",  et qu'on s'est "contenté"  de faire une tache à 80%, ou laisser qqcse inachevé, ou autre.......

voici la liste des actions proposées sur le site, mais on peut en trouver des tas d'autres....

  • Rendre un travail avec un petit retard
  • Faire une erreur de calcul mineure
  • Oublier un élément secondaire
  • Faire une faute d'orthographe ou de français
  • Faire une tache sur un document ou un vêtement
  • Prétendre qu'on ne sait pas, alors qu'on connaît exactement la réponse ou la solution
  • Acheter un objet pour un tiers qui n'est pas exactement celui demandé
  • Laisser une partie d'une pièce de votre logement sale ou mal rangée
  • Servir un plat partiellement raté à ses invités (rôti brûlé, plat manquant d'assaisonnement...)

Commentaires

izabelle
Animatrice forum

j'ouvre le bal, hier j'ai pris une décision presque douloureuse

je dois faire un repas samedi pour une trentaine de personnes, et au lieu de faire un dessert  "qui en jette"  (quitte à y passer mes soirées), j'ai décidé de faire un dessert tout simple, qui sera bon, mais qui n'en "jettera" pas...

je vous jure que c'est presque douloureux pour moi, mais je sais que c'est important

je n'irais pas jusqu'à faire qqchse de râté quand même, mais déjà plus simple

de plus, le menu ne sera pas tout à fait " abouti" dans le sens où je le perçois, au niveau de la complémentarité des plats,  et ça aussi ça me fait violence

 

voilà, je m'entraine à l'imperfection.....

et vous????

lorraine
Marraine

Allez, je rentre dans la danse smileywink

J'avais fait cet outil là, et oui, ça a été difficile pour moi de trouver les exos à faire et douloureux en particulier le côté "faire la cuisine" , (c'est mon job à la maison et famille et amis sont sensibles à ma cuisine)

Ce qui fait écho dans l'exemple que tu donnes : j'avais une tarte et pour la première fois de ma vie je n'avais pas fait la pate brisée. Ca m'a demandé un effort surhumain. J'ai observé mari et enfant à table pour voir leur réaction : ils ont trouvé la tarte bonne, n'ont pas remarqué de différence "Ah si maintenant que tu le dis".

En tous les cas cela ne leur a pas posé problème et là j'ai vraiment relativisé !

Depuis ,j'ai aussi compris/réalisé que lorsqu'on est dans l'action, on ne peut/doit  pas viser la perfection, sinon, on n'agit  pas souvent, je pense à  mon boulot. Faire c'est prendre des risques : celui d'échouer, celui de ne pas bien faire (et d'ailleurs bien faire pour qui ? c'est souvent nous qui sommes intransigeants avec nous mêmes et pas tant les autres)

marinebreizh.
Abonné

Je suis en plein dedans.

J'ai une prospective financière à faire sur les 3 années. Mais il y a dons notre fonctionnement beaucoup d'incertitudes ... alors je fais les calculs "à la serpe" (comme on dit aussi!) et de toute façon pour l'utilisation qui est d'avoir les grandes tendances ça ira bien.

Je ne cherche pas à contrôler tous les paramètres pour avoir les chiffres exact de production à l'unité près...

Noelle
Marraine

je suis deja au top sur l'imperfection!! laisser une piece pas bien ranges, des vetements pas bien repassés, mais c'est mon quotidien!!!

alors, suis je parfaite dans l'imperfection??? ouh lala!!

Mime.
Abonné

En ce qui me concerne mon "combat contre le perfectionnisme" s'applique à la broderie. Je fais du point compté. Et bien que je lutte ardemment contre ça, il m'arrive encore de défaire ce que j'ai passé des heures à broder parce qu'il manque un point (ou que je n'ai pas utilisé la bonne nuance).

C'est idiot parce que personne ne peut voir l'erreur (même pas moi si je ne vérifiais pas sur ma grille). Du coup j'appelle plutôt ça du masochisme que du perfectionnismewink.

  • Faire une faute d'orthographe ou de français

Ça par contre j'aurais beaucoup de mal à ne pas corriger même s'il m'arrive d'en faire par inadvertance. Je vérifie plusieurs fois mon texte avant de l'envoyer. Et si le correcteur "d'hortaugraffe" ne me satisafait pas, il y a Chériheart, qui est un champion, pour m'aider.

sorci.
Abonné

Lol Noelle, je suis un peu comme toi, parfaite dans l'imperfection !   et mon crédo c'est plutôt : celui qui n'est pas content regarde ailleurs !!!   je crois que c'est une rebellion par rapport à ma mère, maniaque de l'ordre et du ménage... Bon même si j'avoue que souvent je peste après mes filles qui sont bordéliques au possible (mais je ne peux pas leur jeter la pierre, je ne suis pas un exemple, sans aller dans l'extrème).  

Le fait que j'enseigne une technique manuelle aussi doit m'aider, parce que je sais que je ne peux pas exiger la perfection de la part de mes élèves quand c'est leur première fois, du coup j'encourage beaucoup, je rassure en leur disant que le résultat final global sera très bien, et que ça ne peut pas être parfait sans beaucoup de pratique (et encore, je vois toujours des défauts dans mes propres productions, mais il n'y a que moi pour les voir apparemment !) 

je vous invite à lire le petit livre 'la femme parfaite est une connasse", vous verrez, c'est très drôle... mais à prendre au 36 ème degré surtout, parce que forcément, on se reconnait dans certains des traits décrits !!

izabelle
Animatrice forum

eh bien en fait beauocup de perfectionnistes ont des maisons très dérangées et détestent le ménage

moi la première.....  ma chambre est infame, des tas de vetements à ranger depuis des jours

c'est mon mari qui fait le ménage tellement  "je ne vois pas"  la poussière

je pense que c'est parce que c'est une "tâche" qu'il faut refaire régulièrement

moi mon raisonnement de base c'est  "pourquoi nettoyer la poussière puisque demain une nouvelle couche va se redéposer?"

j'adorerais avoir la salle de bains toujours nickel, mais c'est  "impossible", du coup ça me décourage

 

 

par contre, là le coup de  "je fais un repas pas parfaitement abouti"  c'est juste l'horreur pour moi.....

sans doute parce que la cuisine m'a toujours attiré des tas de compliments, et que le perfectionnisme que j'y mets (et dont mes amis se moquent souvent d'ailleurs), c'est pour moi un façon de manifester mon affection

alors là, je le vis très difficilement en fait.....  presqu'un deuil

donc bon exercice pour moi en l'occurence

mais ça me fait me sentir mal....    en fait je m'aperçois que c'était une petite béquille, ce truc-là......

trop facile de réussir un gateau,  plus facile que mon boulot bien prise de tête....

et on s'attire des tas de compliments à peu de frais......

 

donc jusqu'à demain, je serais encore sur ce défi.....   presque 10 fois par jour j'ai l'idée de faire  qqchse  "en plus"  pour que le repas soit mieux et je me fais violence....

vous allez croire que je suis folle!!!   frown

lorraine
Marraine

Et ben ton post, j'aurai pu l'écrire Izabelle !

Moi, aussi, le ménage je m'en contrefiche, je fais le minimum, et alors je suis vraiment bor......!

C'est vraiment autour de la cuisine, aussi parce que c'est quelque chose dans laquelle je me défends, et aussi c'est à travers elle que je dis mon affection pour les gens...

Mais je suis quand même un peu moins obsessionelle ( avec des idées de menu toujours  très arrêtées où je faisais tout de l'apéro au dessert et qui ne pouvaient pas être contournées!)  ...;depuis 2-3 ans (avec LC)

Maintenant, je suis moins "cuisinière psycho rigide" .Je propose -plus-   ce que mes amis/famille  aiment (et ça peut être tel gâteau acheté chez tel patissier) et ce pour qui ce n'est pas important ce qu'il y a dans l'assiette mais qui sont plus sensible au choix du vin..Pour d'autres qui ne se rendent  pas compte  du temps passé je m'en fais moins...Ceux pour qui ça compte et qui savent faire pareil pour moi, je continue à me donner du mal

Et j'ai fini par réellement  comprendre (il n'y a pas très longtemps)  que même avec des défauts, on pouvait m'aimer et qu'il y a des personnes pour qui manger est assez secondaire, elles sont plus sensibles à l'ambiance par exemple...

 

Tiens bon, Iza tu y es presque, et après observe les réactions, je parie que tout le monde sera content quand même

shackleton.
Abonné

Coucou,

J'ai abandonné l'idée d'être une fée du logis, toujours tirée à 4 épingles, toussa toussa ... Je suis l'ennemie jurée du maquillage au millimètre, voire du maquillage tout court. Chez moi, un vêtement habille, il n'est pas là pour décorer. D'ailleurs, j'ai beau faire, en tailleur, je suis sûre de tacher la chemise, faire craquer une manche, me tordre la cheville en escarpions. Mon costard à moi, c'est vieux jean et polaire. Le coiffeur ? Une fois tous les tremblements de terre.

En ce moment, je prends des cours d'enluminure. Eh bien je le sais : je suis maladroite. Ben ouais. Mais j'adore l'enluminure. Et tant pis si mes lignes ne sont pas nettes, que je dépasse en coloriant (ben ouais, je fais des coloriages comme une môme).

Je suis l'imperfection même au tricot. Je fais plein de choses à ne pas faire : commencer une pelote par l'extérieur, pas faire d'échantillon (la flemme), arrêter la pelote au milieu du pull, tricoter sous le bras, coudre le pull terminé de façon approximative ...

Je suis l'imperfection même vis-à-vis de l'alimentation. Hier soir, j'ai fait un dîner de biscottes à la confiture parce que je suis revenue de l'enluminure vers 20 h 30 et que je n'avais rien d'autre à manger rapidement alors que j'avais faim. On est très loin du plat de viande/légumes/fruit au dessert. Mais j'ai remarqué que je n'en meurs pas. Ce soir, ça a été un croque-monsieur tout prêt. Ouais, tout prêt.

Quant au ménage, mon lit n'est jamais fait ou presque, mes fringues traînent, et ranger mes livres qui traînent, ben oui mais en fait ... non. La table de ma cuisine est un souk incroyable. Tant que j'ai une place pour le petit-déj, pas de problèmes. Et je préfère ne pas parler du reste.

Et oui, je ne fonce pas comme une folle à vélo en grande sportive, pour tout dire je glande sec sur les pédales. Pour moi, une salle de sport rappelle les salles de question du Moyen-Âge. Je prends l'ascenceur, une vraie fainéante. Pas un modèle en tout cas.

Je me couche tard, si je pouvais ignorer le réveil le matin, ça me plairait énormément, je me réveille la tronche fripée et je ne vais même pas me faire une beauté avant de prendre mon café. Mon café du matin compte plus que tous les préceptes hygiénistes. Sinon, je suis un briquet sans gaz ni étincelle.

Stop ou encore ? blush

Shack'

capuccino
Marraine

Bon courage Izabelle.  La douleur de poursuivre ce défi se sent à travers ton message.

Perfectionniste j'étais, perfectionniste je suis moins grace à LC.

J'avais commencé des exercices avec "aller faire mes courses avec des collants filés", puis ne pas effacer mes fautes dans mes mails persos ou ceux envoyés sur LC. Puis au niveau cuisine, baisser d'un cran dans la quantité de mes prétentions culinaires à proposer lors de fêtes ou de repas de famille...

Par contre je vous rejoins dans la catégorie des "bord...." incurables. Mais là j'en souffre malgré tout, avec cette impression de me battre contre des moulins à vent. J'ai beau mettre en oeuvre des plans de bataile, rien à faire, je n'y arrive pas.

Patience
Marraine
Je trouve vos messages très intéressants. Je n'ai jamais eu l'impression d'être perfectionniste en matière de cuisine. J'ai souvent mélangé le fait maison avec le tout prêt. Et je ne cherche pas le petit "plus" qui fera la différence. Je ne sais pas si j'ai la réputation d'être bonne cuisinière ou pas ; je ne pense pas que c'est ce qui vient en premier à l'esprit de nos invités me concernant. Mais en vous lisant, je me rends compte que je me souviens avec un peu de douleur quand même de deux repas un peu loupés. Dans l'un, les escalopes étaient trop cuites. Dans l'autre, il y avait encore un peu de terre dans les poireaux. Comme quoi, ce qui ne me semblait pas si important l'est peut-être... Côté ménage, idem. Je peux passer des mois sans faire la poussière. Je repasse le linge la veille pour le lendemain. Et l'appartement est rangé 3 jours sur 7 ! En écrivant tout ça, je me rends compte que j'ai bien progressé. Car fut un temps où mon appartement était nettoyé chaque samedi matin ! La vie en couple m'a soigné ! :-) Du coup, je vais peut-être tester les fautes d'orthographe ! Et je crois que j'en ai laissé au moins une dans mon texte !! Et volontairement !!! Au plaisir de vous lire
Soleluna.
Ancien abonné

Big up Izabelle, tu vois pas mais je fais la hola! :)) C'est fou la pression qu'on se met hein. Tiens bon et viens nous raconter! Je suis sure que tes amis vont se régaler et que tu seras fière de toi, pour ce défi.

J'aime bien cuisiner et je fais ça bien. Les copains repartent toujours avec des doggys et ils sont ravis. Je vois le plaisir qu'ils ont. J'ai pu un temps me mettre la pression, mais c'est fini. Je fais toujours attention et c'est un plaisir que de réfléchir à marier tout ca etc, mais faut pas que ça me mette la pression. Ca doit rester un plaisir pour moi aussi, parce que je suis persuadé que les convives le ressentent. En gros si c'est bon mais que t'es stressée, ben ça va peser sur l'ambiance... Nous aussi, les hôtes, ont fait partie du menu et de la soirée en quelque sorte :) Donc saveurs et surprises (je suis végétarienne, donc à fond dans les épices et la recherche), simplicité et bonne franquette et de la joie :)

A vous lire, je suis un peu perdue. Me suis jamais considérée comme une perfectionniste, mais le collant filé, faut pas pousser mémé dans les horties hein ! :)) J'ai un rapport sensible et visuel au monde, j'aime quand c'est beau, coloré, épuré, équilibré, que ça sent bon etc, chez moi, sur moi, autour de moi. Est-ce que ça veut dire pour autant que je suis perfectionniste? Damm...

marinebreizh.
Abonné

Je suis confrontée à pusieurs des situations que vous décrivez dans tous vos posts !

Volià plusieurs urgences apparues aux travail cette, semaine donc du boulot à terminer aujourd'hui impérativement

car hier j'ai du rentrer tot pour accueillir un réparateur à 16h45... et puis je suis en vacances et ce que je dois finir doit etre utilisé la semaine prochaine.

Et puis j'ai une amie qui arrive lundi midi lors il faut : ranger la chambre d'amis (enlever les outils,valises, équipements de sport que je stocke là par flemme de descendre à la cave), faire des courses alimentaires, me trouver quelues vetements de printemps, faire le ménage,ranger (repasser ?...) le linge, m'occuper du jardin, aller nager !!!

Je crois que je vais en laisser un peu de côté!!!!

 

Shack je me suis un peu retrouvée dans certaines de tes imprfections ! celle concernant la tenue ; mais depuis quelques années j'ai réalisé que pour moi prendre soin de moi était aussi une manière de m'aimer et donc j'ai plaisir à m'habiller ; mais je ne suis pas dans l'extrême - tailleur escarpins- car j'en suis totalemnt incapable et ça neme correspond pas du tout. Le maquillage c'est de temps en temps et quand j'enai envie.

Le jean polaireen revanche ne me gêne pas pour m'activer le week end à des tâches diverses et variées. Puis une bonne douche et une tenue sympa pour sortir ou accueillir des invités !!

Noelle
Marraine

ah oui, la question de la cuisine...

bon, ben peut etre..un peu...oui...

là j'ai invite mes enfants a dejeuner et c'est vrai que je fais des efforts pour faire ce qu'ils aiment et que ça me met la pression!!

 j'ai tenté un cake au carambar et le dessus est un peu cramé...

 

 

izabelle
Animatrice forum

merci pour vos partages!

finalement de l'écrire ici,  ça m'a suffi pour simplement "accepter" de me confronter à cette simplicité là

entendons-nous, je fais toujours dans le "simple" car je déteste le tarabiscoté où tu passes des heures en cuisine, mais là où je touche ma bille, c'est que je suis si exigeante sur le "goût", sur les saveurs, sur l'harmonie de l'ensemble que ça devient tyrannique vis à vis de moi-même

donc là contente d'avoir passé le cap et la violence que ça m'a fait était parlante

mais rien que d'en parler c'était déjà fini..... 

je sais que ma valeur ne se résume pas à mes talents de cuisinière mais c'est fait une façon de "regonfler" son ego, un peu malmené parfois par le travail  (où mon perfectionnisme est bien bien pire.... dans un travail où c'est vraiment contre-productif)

d'en prendre simplement conscience permet de ne plus avoir "bsoin" de regonfler ainsi son ego de façon facile  (oui c'est facile de faire 6 tartes aux fraises, mais ça me prendra une plombe donc non.... j'ai trop de trucs à faire)

 

et vous alors quel défi à venir???   

pas mal la fote d'ortaugraphe, moi aussi je laisse volontairement des fautes de frappe dans mes messages

mavo.
Marraine
Coucou les filles ! Moi je suis très perfectible sur les sujets maison, mais c'est au boulot que je suis une grande malade du perfectionnisme. Laisser partir un mail sans relecture, avec potentiellement une faute, juste pas possible. Pas envisageable pour le moment. Mais ce défi a fonctionné par télépathie, car jeudi soir, en rentrant en train d'un déplacement pro, au lieu de bosser sur mes dossiers, j'ai délibérément décidé de remettre ça au lendemain, et de m'offrir un temps de lecture à la place. Et là, ce w/e, je crois bien que je vais faire service minimum et temps pour moi maximum !
Pattie.
Ancien abonné

Une loooongue liste d'idées sur un blog que je viens de croiser sur le net : //www.lesimparfaites.com/2013/12/2014-lannee-du-lacher-prise.html

marinebreizh.
Abonné

Des imprévus sérieux étant tombés j'ai retardé de rendre à mon entreprise de construction un document qui lui est nécéssaire à une fabrication. Il me l'avit lui-même remise tardivement et me laissait peu de temps... au début j'ai voulu faire comme d'habitude : finir le soir à la maison ou rester tard ; je  suis même allée voir le directeur de travaux 1/2 heure au milieu de ma semaine de vacances (j'avais un RDV spécialiste à 2 pas...) et lui ait presque promis de finir pour le lundi suivant c'est à dire pendant mes congés...

Et le lundi (lundi dernier) de reprise est arrivé, je n'avais pas fini ; pas envie de prendre sur mon temps avec mes amis, mon temps que à moi... J'ai terminé jeudi matin dernier, en m'enfermant dans mon bureau en arrivant (sinon de 8h à9h c'est le défilé de l'équipe pour le bonjour - sympa mais une heure de perdue quand il y a beaucoup de boulot c'est pas rentable) et lui ai envoyé vers 9h.

Et qu'ai je constaté :

  • le monde ne s'est pas écroulé,
  • le projet n'est absolument pas compromis,
  • personnee ne m'a dit que j'étais nulle, inefficace ou quoi que ce soit d'autre !!
marinebreizh.
Abonné

[quote=Pattie]

Une loooongue liste d'idées sur un blog que je viens de croiser sur le net : //www.lesimparfaites.com/2013/12/2014-lannee-du-lacher-prise.html

[/quote]

Excellent Pattie ! je garde en marque page pour y aller parfois ... même si certains me semblent un peu excessifs...

izabelle
Animatrice forum

Ben dis donc la fille qui a écrit ça,  c'est sûr qu'elle a grand besoin de lacher prise !!!

à côté je me trouve vraiment "cool"

justement je pensais à réveiller ce fil

 

mon imperfectionnisme d'hier

c'était très dur,  et sans rigoler les filles....

mettre un paillis plein de liserons sur un de mes talus

pour moi une grande souffrance car je passe mon temps à lutter contre le liseron, mais mon chéri voulait le faire parce que c'est pas moche le liseron (c'est juste hyper ch...)

et aussi parce que je ne pourrais jamais lui passer la main au jardin avec mon fichu perfecitonnisme....

 

bref c'était vraiment une souffrance, ce truc du liseron....

 

 

et vous alors?   quelle imperfection?

faut s'entrainer, les filles!!!!   (et les gars)

Pattie.
Ancien abonné

Et sur un coin du jardin ? Tu pourrais lui laisser un coin du jardin ? Comme dans l'idée de tâches imparfaites : laisser un coin d'une pièce non rangée ?

Je commence à voir, à quelques détails, que je suis un peu perfectionniste, et je comprends que ma tendance à ne pas oser me lancer dans certaines tâches est une forme de perfectionnisme, en mode tout ou rien.

Par exemple, le tricot, j'ai mis du temps à oser demander qu'on me réapprenne à tricoter. Maintenant, c'est mon loisir le plus important. J'ai appris plein de choses, j'en apprends encore, j'arrive à comprendre comment c'est emmêlé, défaire, récupérer une maille (sauf sur les points ajourés, là, c'est le gros mystère), j'arrive à lire la plupart des patrons. Et je me régale. Par contre, j'ai du mal à me résoudre à coudre ensemble ce que j'ai tricoté. Je couds nettement moins bien que je ne tricote, les morceaux sont jolis, l'ensemble est bizarroïde. J'ai de quoi m'entraîner à réaliser des tâches imparfaites !

La cuisine, aussi. Le jour où j'ai décidé de faire des îles flottantes à la crème anglaise à l'amande amère (un des desserts préférés de mon mari), j'ai passé plus de temps à lui explique qu'il ne fallait pas qu'il s'attende à des merveilles, que ça allait être raté. Bon, ça l'était. Mais je me suis beaucoup amusée, et je compte bien recommencer un de ces jours. En essayant de faire soft sur les excuses préalables ! Ca ne pourra pas être pire que mes espèces de blancs d'oeuf sur le plat accompagnés de crème avec trop d'amande amère ! (J'avais quand même réussi le caramel !)

Patience
Marraine

Eh bien, pour moi, on pourrait dire qu'aujourd'hui je n'ai pas été la salariée parfaite !
En effet, j'ai passé les 3/4 de mon après-midi à chercher des voyages sur le net et à papoter avec une collègue...

Bref, au lieu d'être la fille hyper consciencieuse qui optimise chaque minute pour abattre un maximum de boulot, eh bien je me suis laissée porter par l'envie de faire le strict minimum.

Et je suis sortie sans une once de culpabilité... et à peine une petite EME de fin de journée ! :-)

@izabelle, c'est vrai ça : et si tu laissais à ton homme un bout de jardin pour son liseron ? Car je compatis : c'est beau, mais... c'est beau... ! :-)

Au plaisir de vous lire

izabelle
Animatrice forum

oui eh bien en l'occurence c'est devant son bureau qu'on a mis ce paillis infesté de liseron..... mais c'est pas lui qui dégagera les plantes, hein....

c'est surtout pour ça, parce que c'est moi qui ait conscience de ces pauvres plantes étouffées par le liseron et qui donc les dégage (et sur tout le terrain qu'on, c'est un boulot énoooorme qui se rajoute au reste)

sinon je lui aurais bien confié  TOUT le jardin, mais je le connais, il n'assumera pas la masse de travail que ça représente et laissera la "jungle" nous envahir

j'ai bien envie de lui confier le potager, vu que je n'y fais pas merveille et que je n'ai pas le temps

 

bravo pour vos imperfections!!

la mienne aujourd'hui c'est d'avoir mangé une banane ce matin et donc m'être plus ou moins coupé l'appétit pour midi

comme je ne pouvais pas décaler mon repas, j'ai mangé sans vraie faim  (petite quand même)  donc tout à fait à l'aveuglette niveau satiété...

Patience
Marraine

Eh bien, mon imperfection du jour est d'avoir mangé au-delà de ma faim à midi.
Du coup, il n'y a plus qu'à attendre le dîner !
 

cilou_cile.
Abonné

Mon "imperfection" du jour, entre autres: ne pas avoir reparcouru et encore reparcouru mon doc à la recherche de la tournure de phrase parfaite.

Ce doc a été relu par 2 personnes différentes, qui vont apposer leur visa. Je l'ai moi même parcouru plusieurs fois. J'ai confiance en mon travail et la relecture effectuée par mes supérieurs, c'est pas pour les chiens!...wink et tant pis si il y a des fautes. De toute façon, je n'ai jamais trouvé de doc où il n'y avait pas de faute....

izabelle
Animatrice forum

bravo!!! 

commme je n'est pas tro d'idés, je fé plein de fotes dan se messaje

et déjà c'est dûr!!!

Patience
Marraine

Ah ! Ah ! Exsselent, izabelle ! :-) Trè bone idée !... Ouh la, c'est dur de faire exprès de faire des fautes, dis donc ! ;-)

Mon imperfection du jour : je prends sur le temps de travail pour venir sur le forum. C'est pas bien : le temps de travail, c'est pour travailler !!! Eh ben non, aujourd'hui je serai une salariée un peu imparfaite !

Au plaisir de vous lire

izabelle
Animatrice forum

oui!

moi hier je suis arrivée 10 min en retard à un rdv (même pas de travail)

et ce qui était comique c'était mon "état" dans la voiture, quand j'ai vu que j'allais avoir du retard.....

à un moment j'ai même essayé de me "convaincre" que j'avais rdv un quart d'heure plus tard pour arrêter de tellement stresser

je m'aperçois que je mets beaucoup de perfectionnite aigue dans les horaires

au final, une autre personne était encore plus en retard que moi

mais j'avais vraiment conscience que c'était un "travail" que d'arriver à  ne pas être "nickel chrome hyper ponctuelle"

marinebreizh.
Abonné

[quote=izabelle]

je m'aperçois que je mets beaucoup de perfectionnite aigue dans les horaires

mais j'avais vraiment conscience que c'était un "travail" que d'arriver à  ne pas être "nickel chrome hyper ponctuelle"

[/quote]

Oh là là ! Isabelle, si tu savais à quel point cela me parle. J'ai évolué mais je suis partie de très loin : il m'est arrivé de rebrousser chemin et de ne pas assister à une réunion (m'excusant après) estimant impossible d'arriver en retard de plus de 10'.

J'ai encore du boulot...  j'ai en ce moment un projet suivi avec une réunion chaque mardi à 9h30 sur un chantier à 4km de mon bureau. J'y vais avec mon collaborateur qui est loin d'etre matinal et ponctuel. L'équipe prenant le café vers 9h- 9h05 il se laisse embarquer dans la discussion... ce qui fait qu'on est parfois limite.

Du coup moi la stressée de l'heure, j'ai développé une stratégie : je chausse les chaussures de sécurité dès en arrivant au bureau c'est déjà du temps de gagné, avant le café je pose manteau, carnet, casque dans l'entrée... prête à partir.

C'est fatigant. Stressant. Je m'essaie à plus lâcher prise...

cilou_cile.
Abonné

Mes exercices d'hier:

- ne pas avoir fait toutes les choses de ma to-do list (80% fait) et le tout sans culpabilité ou stress. Par conséquent, j'ai pu respecté l'horaire de fin de travail que je m'étais fixé et ne pas décalé mon rdv chez l'esthéticienne. Et le tout, le dernier jour avant mon départ en vacances pour 2 semaines: l'exploit! smiley

- ne pas répondre dans l'instant à 2 ou 3 mails "importants" et donc résister à ma tendance "reine du monde-il faut que je réponde tout de suite pour qu'on voit combien je suis importante/indispensable" wink

- ne pas avoir étendu le linge hier soir...pas bien....wink

Et maintenant, je vais aller remplir le fil "Aujourd'hui j'ai réussi à prendre du temps pour moi", voilà! smiley

izabelle
Animatrice forum

super Cilou-cile!!!!   yes

Marine, que je te comprends....     je suis la seule à la maison à prêter attention aux horaires, mon mari n'en a aucun, et ma fille, eh bien  je crois qu'elle se repose bien trop sur moi

du coup, ça renforce mon "stress de l'horaire", le fait que les autres s'en fichent

ma stratégie est de dire à mon homme que l'on doit partir  un quart d'heure plus tôt que l'heure réelle....

mais pas marrant ce truc d'horaire, j'essaie d'en sortir parce que c'est usant, en effet

Haut de page 
X