Pensées positives du soir... - 10072012

nunchaku.
Abonné

Extrait du livre " Pouvoir illimité " d'Anthony Robbins

" La route qui mène à la réussite est toujours en construction. C'est un parcours progressif ".

" Les gens qui réussissent savent avant tout se mettre en état d'agir et la qualité de leur vie n'est pas déterminée par ce qui leur arrive mais par ce qu'ils font en réaction à ce qui leur arrive."

" Les gens qui réussissent ont commencé par définir une cible, car, sans but, pas de tir au but. Ils ont ensuite agi car connaitre son but ne suffit pas. Ils ont été capables d'identifier la réaction qu'ils obtenaient. Et ils n'ont cessé de s'adapter, de modifier leur comportement jusqu'à ce qu'ils trouvent celui qui fonctionnait efficacement ".

" Les gens qui réussissent ne cessent de s'adapter jusqu'à ce qu'ils aient la vie qu'ils souhaitaient ".

" Il y a très peu de gens qui ménent la vie dont ils avaient rêvé. Pourquoi ? Parce que y parvenir exige un effort systématique, une action soutenue.".

Linecoaching incite à passer à l'action or d'après Anthony Robbins, cela nous amène à la réussite mais progressivement à condition de tenir compte des signaux en réaction à nos actions et d'ajuster nos tirs ! 

Alors, tous à l'action ! smiley

 

 

 

Commentaires

080413075303_Rikki.
Abonné

J'ai envie de dire encore le contraire... décidément... 

 

Pour moi, ce qui compte, ce n'est pas la cible, c'est le chemin ! 

 

cheeky

tupenses.
Abonné

Moi aussi j'ai envie de dire le contraire, ça m'évoque automatiquement l'objectif poids idéal......

positivethinker.
Abonné

Et si la reussite c'etait aussi de s'accepter ? Dans ce cas la oui, LC  nous aide a nous accepter.

Il est vrai que LC nous incite a passer a l'action. Tous ces exercices de rpc, de degustation etc...sont bien des actions.

Marie-Paule.
Abonné

Qu'est-ce qui nous motive, finalement ? Moi j'ai besoin de faire des expériences (ce qu'on fait avec LC en s'observant) et d'en tirer les conclusions. Cela enclenche une autre façon de faire et me conforte dans la voie que j'ai choisie. De cette façon, la motivation s'entretient d'elle-même : observation/action/observation des résultats/motivation/nouvelle expérience/nouvelle observation/motivation.... etc....

Si on n'arrive pas au but, deux solutions : on change de méthode... ou on change de but !  Et si la réussite, comme dit positivethinker, n'était pas la perte de poids, mais l'acceptation de soi ? Avec pour conséquence (parfois...) la perte de poids ? 

Perdre du poids, j'y pense de moins en moins. Par contre, je suis très attentive à rester à l'écoute de mes sensations, de ce qui me fait plaisir ou pas, je veille à me maintenir dans un climat de bienveillance... et vous savez quoi ? je commence à perdre du poids...mais je m'en ficherai presque, parce que je suis déjà beaucoup mieux... On parlait de l'adaptation dans un autre post, avec Nunchaku.... à méditer...

Ederl.
Ancien abonné

J'ai lu ce post avec intêret, car toutes ces différentes façons d'aborder la vie, c'est aussi une richesse.

Il y a plusieurs choses qui m'ont interpellée, comme la notion de réussite, réussir ( et oui apparement les français ont du mal avec cette notion, mais peut-être pas à

tord ) qu'est ce que c'est, réussir sa vie ou la vivre simplement en profitant de l'instant, il y a des grosses choses et puis des plus petites mais leurs quantités au quotidien n'est pas négligeable, juste respirer, tout ce qui touche aux sens, alors réussir de s'accepter oui bien sûr, mais est-ce que ça s'arrête aprés la réussite ? ou réussir est-il un but, mon but est de vivre ou de réussir, c'est comme si on se focalise sur la balance peut-être.....

Ensuite, j'ai lu différentes choses sur Anthony Robbins et j'ai une impression de déjà vu, un film avec Tom Cruise Magnolia je crois peut-être rien à voir mais le charisme utilisé à fin commerciale ou à fin de "réussir" lui même sa vie, je ne sais pas trop et me pose des questions sur son honnêteté.

Il y a aussi le système des formules toutes faites en sachant qu'on est tous différents, je me dis que l'homme est complexe et que chacun a aussi sa complexité, on a des choses bien sûr en commun et heureusement, je serais plus sur le chemin d'arriver à comprendre sa complexité et celles des autres et celle qu'on a en commun.

En s'attachant à s'observer ici sur ce site, c'est une façon de voir et de comprendre sa complexité et celles des autres avec ces forums et du coup de voir celle qu'on a en commun ( je me répète un peu :) )

Alors bien sûr il faut agir, mais vers où et comment et il faut en avoir la possibilité, " la vie est un long fleuve tranquille ! "

Chatoyante.
Abonné

[quote=Rikki]

J'ai envie de dire encore le contraire... décidément... 

 Pour moi, ce qui compte, ce n'est pas la cible, c'est le chemin ! 

 cheeky

[/quote]

Je suis tout-à-fait d'accord avec toi Rikki, pour moi aussi le chemin est plus important que l'arrivée (la cible).

Toutefois, je pense qu'il faut quand même savoir se fixer un objectif afin d'orienter le chemin en question, histoire de ne pas trop tourner en rond. Une des différences importantes (selon moi) dans le fait d'accorder l'importance au chemin est de rester ouverte au croissement qu'on rencontre, et alors l'objectif/arrivé peut changer chemin faisant.

Il reste qu'il ne faut pas sous-estimer l'Importance d'objectifs.

Isana.
Abonné

[quote=Chatoyante]

[quote=Rikki]

J'ai envie de dire encore le contraire... décidément... 

 Pour moi, ce qui compte, ce n'est pas la cible, c'est le chemin ! 

 cheeky

[/quote]

Je suis tout-à-fait d'accord avec toi Rikki, pour moi aussi le chemin est plus important que l'arrivée (la cible).

[/quote]

Pareil mdr !

Mais il est vrai que parfois, voire souvent, on se retourne, et on remarque qu'on a changé de chemin, car une piste en a entraîné une autre, une rencontre en a entraîné une autre, et finalement, on se demande si l'objectif n'a pas lui aussi biffurqué ... parfois il s'assouplit en chemin ...

Holimione.
Abonné

Le besoin de se définir des buts est presque aussi vieux que le monde ....

"Aucun vent n'est favorable pour celui qui ne sait pas où il va" -  Sénèque

Pour autant, le chemin que nous prenons pour atteindre ce but est bien aussi important.....

Car c'est au fil de ce chemin que nous apprenons, que nous progressons, que nous construisons notre personnalité...

C'est ce chemin qui nous procure nos joies, nos bonheurs, nos peines, et nos regrets.... sans doute bien autant que l'atteinte de la cible elle-même (et c'est souvent ce que disent aussi les sportifs....)

=> Donc nous sommes faits à la fois de ce chemin et de ce but..... puisque, par définition, c'est nous qui définisons nos buts et notre ou plutôt nos chemins pour atteindre ce but...

Et non, je ne suis pas normande d'origine...

Holimione

Bella.
Abonné

Tout chemin mène quelque part et il n'y aurait pas de chemin sans une destination.  

Bien sûr la qualité de ce cheminement est le plus important mais on chemine vers quelque chose.

Le but peut être simplement de savourer la vie (C'est une réussite de savoir savourer la vie!) ou tout autre chose.

Je crois qu'Anthony Robbins ne dit pas autre chose.

J'aime beaucoup toutes les phrases que tu cites, Nunchako. Je les trouve très stimulantes en ce qui me concerne.

zabounette86.
Abonné

Isana ,

Quand tu écris :  "Mais il est vrai que parfois, voire souvent, on se retourne, et on remarque qu'on a changé de chemin, car une piste en a entraîné une autre, une rencontre en a entraîné une autre, et finalement, on se demande si l'objectif n'a pas lui aussi biffurqué ... parfois il s'assouplit en chemin ..."

Avec l'âge et ma grande sagesse (Euh, je plaisante) plutôt grâce à ma sophro-analyste et le livre qu'elle a écrit, et plein d'autres encore, j'ai compris qu'il n'y avait pas de hasard. Ce n'est pas nous qui avons changé de chemin, c'est la vie qui nous a attiré vers d'autres chemins, pour nous faire vivre des expériences heureuses ou douloureuses mais qui nous ont fait grandir et nous ferons grandir encore

Si on réfléchit bien, le fait d'avoir des kilos en trop, pour nous toutes est une souffrance; Pendant plusieurs années, nous avons fait des régimes, nous avons maltraités notre corps et notre âme,nous nous sommes traitées de nulles, de grosses vaches sans volonté etc...j'arrête car j'ai une sacré liste d'insultes que je me suis dites...juqu'au jour où, pourquoi, nous avons rencontré nos deux sauveurs, nos maîtres spirituels (Pourvu qu'ils ne me lisent pas wink). Ce sont des suites de circonstances qui nous ont ammenés ici, certes pour nous faire perdre des kilos mais surtout pour nous réconcilier avec notre corps, et notre âme, pour retrouver une sérénité.

Donc, finalement, on ne peut que remercier que nos kilos en trop smiley...

Ainsi, au cours de notre chemin de vie, il faut considérer nos malheurs comme une chance, même si cela peut-paraitre difficle à comprendre, car ils nous font nous remettre en question et changer, grandir pour un bien être.

Je suis très philosophe ce matin tiens.

Bonne journée.

 
 
 
Savi.
Abonné

Bien d'accord avec toi, Zabounette, sauf peut-être sur l'appelation "maîtres spirituels" ... Car je sors de la méthode Montign*ac avec justement cette idée d'un "maître à penser", et ça, je n'en veux plus! Je préfère dire que Mrs Z & A sont des accompagnateurs bienveillants.

Quant à l'idée que nos souffrances, nos épreuves, nos blessures nous enrichissent, oui et re-oui. Même si sur le coup, c'est souvent difficile à voir. A mes yeux, les difficultés que je rencontre sont des tremplins vers autre chose.

Mais je n'avais encore bizarremment jamais vu mes kilos en trop de cette façon!!!!!

 

Alors MERCI Zabounette, car cela va me permettre d'alléger encore plus le poids sur mes épaules!

 

Mes kilos m'ont amenée ici, yes!

zabounette86.
Abonné

Savi, tu as tout à fait raison. Ce ne sont ni nos sauveurs, ni nos maîtres spirituels, je plaisantais. Ce sont nos guides dotés de bienbeillance pour nous car le boulot, c'est à nous de le faire... smiley.

Bye bye et courage !!!

Haut de page 
X