Pleine Conscience en pleine nature - le 12/05/2012

lorraine
Marraine

Hier, j'accompagne, en tant que parent, l' école pour le " prim'air nature", quelque part au fin fond du Sud Aveyron dans un cadre verdoyant magnifique.

Le matin, avec d'autres, je suis "embauchée" en tant que faisant fonction de balispour sécuriser le parcours de la course d'orientation des élèves.

 

Pas grand chose à faire pendant 1h30  hormis attendre, seule,  les groupes d'élèvesJe me vois irritée, commençant à me morfondre "On aurait pu être prévenus que l'attente est longue, j'aurai ramener un bouquin"

 

Quand à tout à coup, au bout de quelques secondes de lamentation interne   m'est venue cette formidable idée de faire des exercices de pleine conscience (sans MP3 bien sûr)....

Ni vue, ni connue avec les oiseaux comme seuls témoins, j'ai fait les étirements pendant bien 20 mn debut sur le petit sentier un rideau d'arbres devant moi puis une longue séance de méditation assise droite sur un gros caillou plat. Mes respiration étaient rythmées par le chant des oiseaux.

Un seul regret ne pas connaître les langages des oiseaux, il y avaient plein de chants différents.

Voilà, je voulais juste partager ce petit moment de pur bonheur avec vous, expérience totalement nouvelle pour moi....

Commentaires

080413075303_Rikki.
Abonné

Je vois très bien la situation... 

 

Il m'est arrivé à moi aussi de faire "balise" à une course d'orientation. Seule fonction : vérifier que les élèves qui passent par là ne dépassent pas telle limite. Et il en passe peu... je me souviens d'avoir passé beaucoup de temps à tripoter inutilement mon portable, à griffoner je ne sais quoi de guère plus utile dans mon agenda. 

 

Peut-être ces moments de "latence" où la course contre la montre s'arrête de fait devraient-ils au contraire être des moments où l'on peut prendre le temps de ne rien faire ? 

 

Belle perspective....

 

Merci pour ce témoignage

Haut de page 
X