pleins de questions après cette première semaine de linecoaching ! - 11112012

lulu51.
Abonné

la première est sur le parcours forme.

je n'ai pas le loisir, le temps, la fatigue jouant, pour faire les exercices chaque jour.

 est-il poissible de faire plusieurs programmes journaliers dans une même journée. genre je condence 7 journées d'exercices en 2 séances, mardi et samedi ? c'est possible ?

 

ensuite, le répertoire alimentaire me paraît très interessant.

cela dit, c'est mon mari qui fait les courses et qui cuisine (quelle chance, je sais) alors autant, je me vois bien noter ce qui me plaît comme aliments mais comme recette ça va être plus compliqué, d'autant que la cuisine n'est jamais non plus très élaboré.

j'aimerais voir des exemples de carnets et une explication d'un pratiquant sur la manière de le tenir.

 

 

après, je suis un peu perdue pour l'ordre des choses, c'est un peu à la carte dans la méthode et ça mer perturbe un peu. je ne sais pas si je fais les défits dans le bonne ordre. le carnet m'a bien aidé, mais pas aiguillé vers les défits correspondant à mes difficultés.

je vais prendre le temps de relir l'analyse et trouver des défits adaptés.

 

voilà mes premières impressions.

j'espère faire vite des progrès dans mon comportement alimentaire. 

Commentaires

charlotte25.
Abonné

bonsoir Lulu,

comme tu le dis si justement, LC " c'est à la carte"...

au début, ca m'a déroutée aussi car j'avais l'habitude avec les régimes de suivre des consignes stirctement, sans dévier du programme.

Ici , c'est ce que j'apprécie maintenant, de pouvoir aller vite quand j'ai la pêche, ou bien ralentir si ce sont des jours "sans'. (en fait je vais plutôt doucement en général)

Ca m'est arrivé de programmer un défi et de l'annuler parceque je n'étais pas prête, et de le reprendre plus tard.

De la même façon, a cause de mes problèmes de santé, beaucoup d'exercices proposés ne correspondent pas a mes capacités pour le moment.

Je fais donc un tout petit peu "d'exercices libres" quand je peux, je pense que je ferai mieux quand j'aurai moins mal.

Ici tu n'as pas de comptes a rendre, tu t'occupes de toi, a ton rythme, et il vaut mieux avancer " lentement mais sûrement".

Les coachs disent aussi que si tu ne veux te concentrer que sur une seule chose au début, c'est le parcours alimentaire.

Tu pourrais commencer par apprivoiser le site et bien commencer le parcours alimentaire, tu feras les défis et le sport après, quand tu seras prête et disponible...

N'hésite pas aussi a poser des questions directement a ton coach (dans "mes messages")

Je te souhaite bon courage et bon cheminement avec nouc sur LC

Charlottewink

gaelle52.
Abonné

Bonsoir Lulu,

Je trouve que Charlotte t'a bien répondu. Ici tu fais comme tu le sens. Si tu as jour "avec" profite pour tout ce que tu veux et peux. Quand c'est les jours "sans" eh bien, tu essaies de faire ce qui est possible.

Pour répondre à ta question du sport, je fais comme toi, le lundi et le mardi, je suis full donc je ne peux rien. Du coup le mercredi, je fais les 2 séances du lundi et du mardi. Mais comme dit Charlotte, pour le parcours forme, tu avances à ton rythme, ne va pas épuiser toutes ressources, la priorité c'est tout de même le parcours alimentaire. Généralement, je tourne en moyenne à 3 ou 4 séances par semaine. tu peux aller voir ça dans l'onglet statisque du parcours forme. Donc tu vois, c'est toi qui le fais suivant les disponibilités que tu as. Ce qui te donne et te conseille, c'est une méthode dans l'absolu et le meilleur des cas, mais ils savent très bien que l'on a toutes nos vies à gérer à côté. A toi de te fixer tes objectifs en veillant qu'ils soient réalisables sans en pâtir.

Par contre, pour le répertoire des aliments, je ne l'ai pas fait donc, je passe mon tour! Par habitude, je reviens souvent au même aliment sauf lors d'occasions, donc je trouve que je n'en ai pas besoin pour l'instant.

Pour les défis, tu fais comme tu le souhaites, il n'y a pas d'ordre. De plus, les défis sont d'ordre général pour répondre au plus de personnes. Donc il se peut que tu en trouves qui ne te seront pas utiles car tu le fais déjà dans ta vie quotidienne, donc c'est peut-être à toi de te tourner vers des défis qui t'apporteront qqch de nouveau. Mais comme dit Charlotte, fais les à ton rythme, ce n'est pas un marathon. Trouves l'équilibre entre le programme et ta vie.

Tu sais le mot d'ordre ici, c'est le lâcher-prise. C'est normal que tu recherches des repères comme ceux des régimes, mais ici ce n'est pas un régime mais une méthode pour mieux vivre avec la nourriture. Donc détaches toit petit à petit des schémas des régimes pour laisser ton corps te dicter la marche à suivre!

Je te souhaite une bonne continuation.

Gaëlle

Votre coach
Votre coach

Bonjour Lulu,

Je viens répondre à vos questions pour vous aider à bien démarrer.

Concernant le parcours forme, il n'est pas obligatoire. Vous devez mettre la priorité sur la pratique des exercices de votre parcours alimentaire. S'il vous reste du temps vous pouvez faire en plus, des défis, des outils ou du sport. Mais si vous avez peu de temps, je vous conseille de rester sur le parcours alimentaire uniquement.

Toujours en ce qui concerne le sport, vous pouvez bien évidemment enchaîner les différentes séances des différentes journées sur une seule et même séance. Par contre, pour les personnes qui n'ont pas l'habitude de faire du sport cela peut entraîner des courbatures. Il vaut mieux faire attention, faire peu, mais régulièrement, que trop d'un coup !

Dans le répertoire alimentaire vous ne notez que les aliments que vous avez l'habitude de consommer, mais pas de recette. Ceci afin d'établir un repère sur les aliments qui constituent pour vous la base de votre alimentation.

En ce qui concerne les carnets, ils vous seront présentés à chaque étape. Chaque carnet est différent et vous fait travailler sur une notion différente. Ce sont des questions auxquelles vous répondez jour après jour, expérience après expérience. Ces questions doivent vous permettre d'amorcer une prise de recul pour améliorer  la compréhension de vos problématiques.


Au départ, n'hésitez pas à contacter un coach pour qu'il vous explique la marche à suivre. Nous sommes joignables en semaine entre 10H et 19H au 09 81 41 35 22.

Bonne continuation,

Marie, votre coach

Marie Zeldodu.
Abonné

Bonjour à tous,

c'est la 1ère fois que je viens parler sur le forum. Je m'appelle Marie et j'ai commencé il y a environ 3 semaines. Pour le moment, la motivation est plus ou moins là... Je suis très occupée dernièrement et j'ai du mal à consacrer suffisamment de temps à LC. J'en suis d'ailleurs déçue !

Si je poste sur ce topic, c'est pour ne pas en créer un autre et parce que j'ai une question !

Voilà : je conçois tout à fait qu'il ne faille manger que quand on a faim. En revanche, quand on a faim, si on mange une assiette d'haricots verts ou une assiette de frites, l'apport calorique n'est pas le même. En ce sens, la 2e assiette nous ferait grossir alors que la 1ère non. Ce n'est pas très clair ce que j'écris...

Je reprends ! wink Il faut savoir se faire plaisir. Si se faire plaisir, c'est manger des frites à chaque repas alors, inévitablement, nous grossirons, non ? Être à l'écoute de sa faim et de ses envies, soit. Mais si on a faim et qu'on mange un truc calorique, systématiquement, dès qu'on a faim, le résultat est évident sur la calculatrice des calories et sur la balance, non ?

Noelle
Marraine

bonjour Mariezeldodu

 

je ne te repondrai pas sur le detail des calories, ici, on ne pense pas de cette façon, et on considère

1- ta faim , vraiment faim, et pas les envies de manger emotionnelles

2 ta sasiete (t'arreter vdes que tu n'as plus faim)

dans la perspective d'atteindre ton set point, ton poids d'equilibre

 

 

et surtout que la regulation se fait sur plusieurs jours , grace au retour de ta faim et au respect de ta sasiete

et , bien entendu, il est bien plus difficile d'atteindre sa sasiete avec des haricots verts qu'avec des frites

 

le hic, c'est que souvent, en fonction de nos histoires avec les aliments, il arrive que nous ne nous depassions la sasiete avec les frites, surtout si on s'en est privé, ou si on les a tabou isées, avec des trucs du genre les frites ça fait grossir etc

 

voila voila

 

si tu as envie de regarder le forum et les chats avec Dr A et Dr Z, la question revient regulièrement

bienvenue parmi les LCées

Marie Zeldodu.
Abonné

Merci Noelle pour ta réponse.

C'est vrai, il faut que j'arrête de penser "calories" ! Mes parents ne sont pas convaincus par la technique LC. Ils sont eux-mêmes en ce moment au régime et ne comprennent pas que je ne tienne pas compte des calories. Du coup, j'ai l'impression d'entreprendre un programme inutile en faisant LC. Pourtant, LC correspond exactement à ce que je recherche !

Comme quoi, c'est vraiment d'apaisement (d'une manière générale) dont j'ai besoin !

Bises.

Käess.
Abonné

Et moi un copain se moque de moi quand je lui dis que je marche souvent plusieurs heures par jour "c'est pas du sport".

Je crois fort en la méthode douce. Reste zen quand tu les verra perdre vite : garde confiance en toi !

izabelle
Animatrice forum

bonjour Marie

en fait les frites apportent beaucoup plus d'énergie, c'est sûr,  du coup, on est rassasié plus vite, il ne faut pas en manger des quantités, mais sentir quand on en est rassasié

il y a un exercice dans le parcours spécialement pour cela

avant de l'avoir fait, si tu n'as pas l'habitude d'en manger ou si c'est un aliment tabou pour toi, mieux vaut attendre un peu

 

quand on apprend à écouter ses envies, les vraies, celles de son corps,  on s'aperçoit bien vite qu'en fait, on est loin d'avoir envie de manger des frites à tous les repas

parfois quand on s'est trop privé, par effet boomerang, en effet on n'a envie que de ça, mais quand on se déconditionne de tous ces régimes et ces interdictions, peu à peu, on se prend à être plus libre dans ses choix

moi par exemple ce midi et ce soir, mon dessert, c'était deux kiwis, j'en avais envie, c'était un délice, mon corps en avait besoin...

seulement, avant je me serais dirigée vers d'autres aliments, mais peu à peu j'ai réappris à écouter mon corps

j'avais une mousse au chocolat maison dans le frigo, mais j'avais envie de kiwis... peut-être demain j'aurais envie de mousse (si mon chéri ne lui a pas fait un sort), alors j'en mangerais en dégustant, jusqu'à sentir le rassasiement de cet aliment à haut apport énergétique

 

pour résumer, quand on apprend vraiment à se faire plaisir, non pas pour masquer des émotions négatives, mais pour se sentir en accord avec les besoins de son corps et de ses envies,  on en arrive rarement à manger des frites à chaque repas.....    

et ensuite tout dépend des quantités, y'a des gens qui ont fait des expériences de maigrir en ne mangeant qu'une sorte d'aliment réputé riche, et cela marchait très bien, parce que les quantités étaient faibles...

et comment se faire plaisir sur des petites quantités?   en dégustant bien sûr

à plus

Marie Zeldodu.
Abonné

Bonjour Käess et Izabelle,

merci pour vos mots.

Ce que tu écris, Izabelle, est ce que je pensais. C'est plutôt une discussion avec mes parents et la confrontation de "régime" qui me font douter.

Ca fait du bien de vous lire.

Frunobulax.
Abonné

Ah ça, c'est comme les idées politiques !

Certains peuvent être assez persuasifs... N'oublie jamais que tu es dans le vrai. Un peu présomptueux de penser comme ça, mais nous, on a des heures de vol, et on est prêt(e)s à se remettre en question.

Deloo26.
Abonné
Bonjour Lulu, Je me reconnais bien dans ce que tu dis à propos du dialogue avec tes parents... Comme j'ai commencé à maigrir et que ça commence à se voir, mes proches me disent :" mais qu'est ce que tu fais comme regime ?"..."Ben, rien, je fais pas de régime... Je ne mange que quand j'ai faim et j'arrête de manger quand j'ai plus faim." Et là commence le dialogue de sourds, surtout si on a la bonheur de partager un repas, et qu'ils me voient manger du taboulé, des saucisses, du fromage... "mais comment tu fais pour maigrir en mangeant tout ça ?" ... Du coup, j'arrête d'expliquer, parce que tous ceux qui ne connaissent pas la méthode ont vraiment du mal à comprendre qu'il n'y a pas de méthode miracle à base de poudre d'ananas - artichaut- thé vert, ou de soupe aux choux - guarana ou de régime hyperprotéiné- dissocié- chrono nutritionnel, je t'en passe et des meilleures. Mais c'est quand même rigolo que les choses les plus simples nous soient moins accessibles que les choses exotico-compliquées ! Je n'explique pas non plus car je sais que rien n'est gagné, loin s'en faut... Malgré ces deux premiers mois plutot encourageants. Bon chemin avec nous !
izabelle
Animatrice forum

[quote=Marie Zeldodu]

 C'est plutôt une discussion avec mes parents et la confrontation de "régime" qui me font douter.

[/quote]

je ne sais pas quel âge tu as Marie, mais tes parents veulent sans doute bien faire mais ne sont pas assez renseignés

tu pourrais leur demander de lire  "maigrir sans regrossir est-ce possible?"  pour qu'ils soient un peu mieux informés de la réalité scientifique de ces questions et respectent ta démarche

en tous cas tu peux toujours venir sur le forum pour trouver le soutien dont tu as besoin!

lEONTINE17.
Abonné

Oui, et puis pour appuyer tout ce qui se vit et se dit ici et par les Drs A et Z, les résutats d'une enquête internationale de longue haleine, fruit de travaux et recherches scientifiques, médicales, ont été publiés et objet de nombreuses émissions sur chaines de Tv et radios depuis le début du printemps Cette enquête fait le bilan TRES négatif des régimes amaigrissants dans le monde entier, depuis des décennies et des décennies!

 Cette enquête dénonce clairement TOUS les régimes restrictifs y compris les réputés "sérieux" et "doux", les "sages", "équilibrés"  type WW), parce qu'ils enclenchent systématiquement des privations, frustrations, diverses, qui deviendront des compulsions et feront naitre des effets yoyo et  "boule de neige" ( plus on perdra, plus on reprendra, et moins on reprendra depoids= inflation assurée= en route vers le vrai surpoids, voire l'obésité et ses ennuis de santé à plus ou moins long terme..

 Avec bien sûr les conséquences psychologiques, les douleurs et souffrances engendrées, au plan moral.

Cette enquête et les médecins qui y ont collaboré et la portent à notre connaissance, invitent chacun à abandonner cette pratique et à se reconnecter à ses véritables sesnsations et besoins pour ne pas prendre du poids mais également pour en perdre...

N'est-ce pas ce que l'on apprend ici, sous l'égide et avec le soutien de nos Drs et les coachs?!

Nous sommes donc des précurseurs, ici! Des pionniers! Nous ne pouvons qu' étonner, surprendre et sembler peu crédibles, fantaisistes, que sais-je!

D'autant que mal comprise, vue de l'extéreur, la "méthode" est comprise comme "manger de tout, sans règles, en suivant ses envies, sa gourmandise" ( généralement excessive).

Ce qui n'est pas du tout du tout du tout cela, bien sûr, ce que nous découvrons et apprenons bien vite!

llez, continuons, ensemble, c'est ici qu'est le bon chemin, même si celui-ci est long et sinueux pour beaucoup, c'est celui de la VRAIE liberté.

 

 

.

Marie Zeldodu.
Abonné

Je viens de lire avec attention vos mots. J'en retiens plein de choses, le positif et le soutien. Je sais que je ne dois pas tenir compte des remarques mais c'est compliqué parce que personne ne semble convaincu. Vous me direz, le plus important est que JE sois convaincue. J'étais déjà en quête d'une "méthode de ce type" avant de découvrir Zermati. Quel bonheur quand j'ai croisé le chemin du "GROS" ! Il faut savoir se couper des remarques nocives et ne pas croire qu'on puisse évangliser les foules ou ne serait-ce que convaincre certains proches !

Merci, sincèrement, de votre accueil.

Patience
Marraine

Bonjour Marie Zeldodu,

C'est sûr : la méthode Linecoaching rend bien souvent les gens perplexes... sauf ceux qui sont déjà des mangeurs régulés et qui "lincoachent" sans s'en rendre compte !

Alors en effet, autant suivre ton chemin avec tes propres convictions. Et puis après tout, pourquoi en parler aux autres ?
Personnellement, à part mon conjoint, personne ne sait que je suis le programme Linecoaching. J'ai choisi de garder ça pour moi parce que ça touche mon intimité, c'est un travail sur moi.
Parfois, quand le sujet du surpoids ou de l'alimentation vient sur la table (!), je place quelques éléments de bon sens que l'on trouve ici, parce que parfois je crois qu'en me taisant je fais de la non-assistance à personne en danger. Mais je ne cherche pas à convaincre, je dis juste que c'est ce qui me semble le plus juste. Parfois ça tilte chez les autres, parfois pas.

Bref, je trouve que tu as raison de t'éloigner des commentaires négatifs et de poursuivre ton chemin.

Au plaisir de te lire !

surmonchemin.
Abonné

Bonjour à toi,

Je suis d'accord avec les autres, moi-même pour l'instant je parle rarement de la méthode (à part à 2 amies qui sont très ouvertes sur tous les sujets de travail sur soi et qui comprennent donc ce que je suis en train de faire).

Pour les autres, c'est plus difficile. D'abord parce que le travail sur soi et l'écoute de soi est loin d'être une évidence dans notre société (même si les graines commencent à germer petit à petit, il y a encore beaucoup de chemin !).

Et puis surtout, parce que chaque personne au régime a besoin de convaincre les autres que c'est SA méthode, la méthode miracle (allez, avouons, on l'a toutes fait, non ? wink). En réalité, bien sûr, en faisant celà, c'est elle-même que la personne au régime cherche à convaincre, ou en tous cas à rassurer sur le fait que "cette fois-ci, ça va marcher".

Du coup, ça ne sert à rien de discuter avec des personnes elles-mêmes au régime : elles ne peuvent pas t'entendre, tu mets tout leur système et tous leurs efforts par terre (c'est pas un jugement, hein, mais c'est plus ou moins ce qu'elles ressentent) quand tu décris LC. Si tu avais raison, ça voudrait dire qu'elles n'ont rien gagné avec toutes ces privations qu'elles font depuis tant de jours / semaines / mois. Donc elles ne peuvent faire qu'une chose : te démontrer que tu as tort. Question de salut pour elles.

Alors après, bien sûr que quand on voit ce type de comportement, les gens qui se privent et se font souffrir, on a envie de les aider, de leur expliquer qu'il y a d'autres voies possibles et plus saines. Mais vouloir "répandre la bonne parole", quel que soit le domaine, ça ne marche jamais trop bien. Moi je crois que ces personnes là feront comme nous : quand elles seront prêtes, elles feront ces découvertes. Faut laisser chacun faire son chemin. Ou alors, expliquer un peu, mais sans chercher à convaincre surtout.

Meta
Marraine

Suivre son propre chemin ! 

La méthode permet d'ouvrir les yeux (et le coeur ) sur nos conditionnements et de retrouver une attitude saine.

Evidement au début cela m'ouvrait les yeux sur le comportement des autres aussi , les messages médiatiques déplorables ..

et je voulais leur dire que tous ils se trompaient ! Tous les sacrifices , les miracles impossibles...

Puis j'ai compris que plutot que de regarder les autres , je pouvais consolider mes acquis et avoir une attitude contagieuse plus que critique .C'est à dire  je reste (j'essaie encore ..) le plus centrée possible et si cela interroge une amie ou intrigue ( " tiens tu à perdu du poids ..tu es plus détendue...").Je réponds simplement.Et je sens si la personne est interressée alors je peux détailler et si elle n'est pas ouverte , c'est son chemin à elle.

On est tous unique 

Comme pour toute étape de vie on avance à son rythme. 

Bonne promenade sur votre chemin aussi.

 

Kitty113.
Abonné

bonjour,

la première semaine n'est pas évidente ; pour tout dire j'ai encore plus de compulsions que d'habitude...

quelqu'un a-t-il connu cela en début de méthode, ça m'aiderait de le savoir car je suis envahie de doutes.

merci d'avance

capuccino
Marraine

Bonsoir,

La première semaine correspond à une observation sur sa façon de manger. Dans les méthodes traditionnelles pour maigrir, on te donne un mode d'emploi sur ce que tu dois manger, quand en quelle quantité. Ici rien de tout ça, et c'est peut-être ce qui te déstabilise. On te recommande même de ne pas modifier tes habitudes et de continuer à t'alimenter comme d'habitude.

Peut-être est-ce cela qui te déstabilise et qui te pousse à compulser ? Peut-être dans un souci de bien faire, t'es-tu imposée des restrictions qui ne sont pas utiles ?

Si tu te sens dépassée ou perdue, n'hésite pas à contacter ta coatch, elle te guidera sans aucun problème.

Phoenix.
Abonné

Rassure toi Kitty, tu n'es pas ma seule. Je recommence le programme, et la première fois que je l'ai fais, moi aussi j'ai surcompulsé. Le fait est que nous sommes de mangeuses émotionnelles. Nous nous servons de nos compulsion pour étouffer nos ressentis, émotions difficiles. Parfois c'est même inconscient ou bien enfoui. Alors quand on nous demande de ralentir, faire attention à ce qu'on mange, il y a un mécanisme de défense qui se met en place pour nous faire fuir encore plus. Ha, je suis requise. A plus...

izabelle
Animatrice forum

Bonjour Kitty

d'abord : courage!   on est avec toi !

le fait de s'observer n'a rien d'anodin, en fait

à la fois c'est un puissant outil de changement, mais ce qu'il faut bien intégrer, c'est que cette observation doit être : bienveillante!!!

pas facile quand ce qu'on doit observer, c'est qu'on mange sans faim, au delà de sa faim, etc......

se confronter à son comportement alimentaire peut être douloureux dans un premier temps,  surtout si on a passé beaucoup de temps à faire l'autruche

du coup, on se sent  "nulle", et pour combattre, enfouir comme dit Phoenix, ce sentiment de nullité, et bien les compulsions alimentaires sont bien commodes

 

du coup, comment faire pour s'observer de façon bienveillante?   parce que c'est pas si facile.....

peut-être en considérant comme on ferait avec une très bonne amie qui a décidé d'entamer un gros travail sur elle, sur son alimentation, sur ses émotions.....    savoir qu'il  y a  "du boulot"  mais qu'elle sera capable de mettre tout ça en place, progressivement, en lui faisant confiance, en l'encourageant, en étant simplement  "là"

 

sois simplement  avec toi-même, ne te juges pas,  accueille ce que tu vis

ok c'est plus facile à dire qu'à faire  mais il faut bien commencer......

 

courage!

Haut de page 
X