pourquoi j'associe linecoaching à de l'inaction - 08022014

lailamaaz.
Abonné

Bonjour à tous,

 

Je m'explique ( et c'est la première fois que j'utilise ce forum): cela fait deux presque trois ans que je tente LC en vain. Je tiens bien une semaine ou deux voir trois dans ma plus glorieuse période  et machinalement, je reviens à ce bon vieux régime weight watchers, qui, dans une période faste ( ou pas...) , m'a fait perdre 17 kg .

Je souffre de ces kilos ( presque 30 si on en croit mon IMC) qui ne me quittent plus.. Je veux faire quelque chose. ALors je fais un régime, parce que je veux maigrir. Puis au bout de 48 heures, je compulse comme une malade et je reviens vers  LC, parce que je veux en finir avec cette relation merdique que j'entretiens avec la bouffe et avec mon corps. Je tiens bien une semaine, trouvant cette bouffée de liberté revigorante.  Puis soudain, un petit démon vient me tarauder, l'air narquois, et me souffle: "nan, mais t'es sérieuse, tu crois vraiment que tu vas maigrir en bouffant ce que tu veux... Tu rêves!!! Pour maigrir, faut manger moins, courir, bref, faut SOUFFRIR.....!!!"

 

Et là , je suis prise de panique, je mange plus que de raison, je me questionne... Ne vaudrait-il pas mieux maigrir avec un bon vieux régime classique et tenter de se stabiliser avec LC?

Je suis fatiguée de cette lutte incessante que je mène contre moi-même depuis l'aube de mes jours. 

J'ai besoin d'aide, si quelqu'un trouve les mots... Car, c'est plus fort que moi, quand je fais LC, j'ai l'impression de ne rien faire... Et ça m'énerve...

Commentaires

Lavienrose.
Abonné
Faire est synonyme de résultat à te lire.... Et dans notre societe!! Je pense que LC nous aide à nous DEfaire et par conséquent donne cette impression de non résultat. Mais avec le temps de la patience de la bienveillance de l'écoute de soi .... LC nous aide à ÊTRE Donne toi le temps de te re-trouver. Et peut-être qu'un un message à une coach, un appel à l'aide, serait bon pour toi! Courage
lorraine
Marraine

lailamaaz,

Déjà, Bravo, c'est vraiment génial que tu sois venue te raconter et créer ce fil.....

 

Tu dis que tu as l'impression de ne rien faire en faisant LC, justement faire LC  c'est faire énormément, c'est même tout faire....Puisque l'on puise l'énergie et les capacités en nous même...

Serait elle là ta difficulté dans l'énergie à trouver, pour se centrer sur soi, s'écouter, s'observer, se questionner, expérimenter, réajuster....Faire confiance en ses capacités et en son corps.

Tu évoques l'idée de faire un régime pour maigrir et LC pour stabiliser : c'est à mon sens pas vraiment compatible....

Le régime est quelque chose d'extérieur à nous , on suit les injonctions de quelqu'un qui nous dit d'ingurgiter tel ou tel aliment, tel ou tel nombre de calories...On ne s'écoute pas on suit des ordres sans chercher à savoir si ces ordres respectent nos envies, nos besoins.

Faire LC fait appel à notre intériorité : on est obligé de communiquer avec soi même pour repérer nos sensations alimentaires, nos goûts alimentaires nos émotions aussi. Et là, ça peut aller loin dans tout ce que l'on découvre de soi, un peu beaucoup éprouvant à accepter desfois....La force  est à rechercher en nous. Quel boulot !

LC ne peut pas se réduire à "bouffer ce qu'on veut". Par contre effectivement, ne pas se refuser les aliments qui font plaisir c'est essentiel; c'est la condition sine quanone pour ne pas compulser....Encore aujourd'hui lorsque j'ai envie de manger je me questionne si c'est de la faim ou une EME puis je me demande ce que mon corps, mon coeur a envie de manger et je suis ces envies....Cela participe largement à l'apaisement avec soi et le rapport à la nourriture.

Aucun aliment ne fait grossir s'il est consommé à notre faim...Bien sûr il y a des aliments très énergétiques, à déguster et à manger en quantité limitée...ET c'est clair que si on mange au delà de sa faim on grossit. Sais tu repérer ta faim ? As tu fais tous ces exercices ?

 

Dans ce que je lis, je me demande si tu n'as pas une tendance "au tout ou rien" : ou je ne mange pas beaucoup et surtout pas des aliments pensés grossissants, je fais plein de sport ou je mange ce que je veux et je me "love" dans ce plaisir....

Tu peux faire LC avec  le parcours alimentaire, avec les exercices, le parcours sportif, les défis, les forums....Y a de quoi s'occuper !

Tu dis que pour maigrir il faut souffrir...Suivre un programme qui nous ramène à nous même , qui nous demande de l'engagement, de la patience, de la persévérance  n'est pas rigolo tous les jours non plus...Cela demande beaucoup de courage parfois

Par contre, la lutte avec soi même cesse petit à petit,....on s'apprivoise, on se calme, les peurs de s'affamer, de manquer, disparaissent ...Fini la culpabilité de ne pas bien faire....On laisse la place à la bienveillance à notre égard

Où en es tu du programme actuellement ? Et si tu reprenais LC à zéro ou en tous les cas évaluer là où tu en es de tes difficultés pour raccrocher les wagons ..."T'accrocher et ne pas partir au bout d'une semaine parceque tu n'as pas maigri ..;Contacter une coach .....Venir échanger sur les forums pour bénéficier des conseils et encouragements de chacun...

 

Je ne sais pas si j'ai trouvé les mots...En tous les cas, je t'envoie tous mes encouragements, j'espère,  à bientôt sur un des fils de LC smiley....

Patience
Marraine
Bonjour lailamaaz, Je comprends ton message car j'ai vécu cela après quelques mois d'inscription sur Linecoaching. Séduite par l'idée que je puisse manger de tout, j'ai mangé tout ce qui me faisait plaisir (plein de choses super caloriques, en souvenir du temps "perdu" !), à tel point que j'ai grossi. Du coup, frustrée, je suis allée chez WW. J'ai perdu du poids. Mais plus je comptais, plus je verifiais ma liste d'aliments rassasiants, plus je me sentais frustrée, plus mes compulsions s'installaient et plus je grossissais à nouveau. Bilan : faire des régimes fait grossir. C'est vrai. Je l'ai expérimenté. Plein d'autres aussi. Toi aussi. Donc si tu retournes chez WW, tu maigriras puis tu grossiras. Puis tu seras en colère, puis déprimée, puis persuadée que c'est ta faute, que tu es sans volonté et sans valeur... Si tu restes ici, tu auras la preuve que pour maigrir, ton corps a en effet besoin de moins de nourriture. Mais il faudra que tu l'écoutes... et que tu t'écoutes. Je te comprends, c'est difficile. Au début, j'ai fui en courant !! Je t'assure !! Trop dur, trop déstabilisant de se voir en face, d'assumer des émotions qu'on croyait inexistantes chez nous, de dire oui à soi et non aux autres, d'accepter qu'on est comme ça et puis voilà. Face à la peur, il y a deux choix. On fuit (moi je l'ai fait avec WW) ou on combat pour apprendre à vivre bien dans ses bottes et bien avec la nourriture. Je ne sais quel sera ton choix. Je te souhaite d'aller vers celui qui te fera forcément du bien pour toujours, peu importe sa difficulté. Ta signature évoque un bateau et une route... Ce n'est sans doute pas pour rien... Plein de pensées pour toi pour t'aider à traverser ce moment de doutes... Au plaisir de te lire
Ambael.
Abonné
Patience a raison!! J'ai fait aussi des regimes! Bien perdu car je les suivais a la lettre mais tout repris apres avec des compulsions que j'avais pas avant!! Depusi que je suis sur lc, depuis quelques jours en fait, je réapprends qu'avoir faim c'est bien!! Et savoir que je peux manger quand j'aurais faim, ce que je veux, petit a petit, j'ai moins envie de me jeter sur les aliments et moins envie de me bourrer.... Pourquoi ne pas reprendre tranquillement et des que tu sens que c'est plus dur tu vie s nous voir, on te reboostera?
Soleluna.
Ancien abonné

Je rejoins pleinement Lorraine. Si ton problème c'est de ne pas "faire", alors rassure-toi, LC c'est exactement le contraire.
On apprend à dialoguer avec son corps, à la respecter, à prendre patience, à chuter et continuer, à échouer et continuer, on fait plein d'exercices sur la faim, la satiété, la dégustation, on apprend à faire avec ses émotions, à faire du body scan, à faire de la RPC, à bouger, à s'interroger, à changer de paradigmes pour intégrer tout cela dans sa vie et pas le temps d'un régime crétin qui te fera maigrir illico presto et idem pour la reprise de poids, sans parler du renforcement des troubles du comportement alimentaire....
Tu fais ici bien plus que dans un régime, quel qu'il soit.
Il conviendrait peut-être de s'interroger sur ce qui t'énnerve réellement. Je ne crois pas que ce soit de ne pas faire. On dirait que ca ressemble à de l'impatience (relis toi, il y a beaucoup de références au temps, court, à de l'énnervement etc), mêlée à de la panique et une grande fatigue.
Tu es en lutte et tu es épuisée. Et tu ne peux pas continuer comme ça, tu le dis.
Alors dépose les armes et viens, lâche et suis le programme, bon an, mal an, mais viens, tente vraiment et donne toi le temps.
Et tu peux aussi te féliciter de t'être réinscrite, de prendre conscience de tes schémas, d'avoir posté ce premier message, alors que tu n'avais jamais osé utiliser le forum. Un pas après l'autre.

lailamaaz.
Abonné

Merci pour vos réponses. Je sais bien que je suis dans l'action par excellence puisque je m'attaque au problème en profondeur et non plus, de manière superficielle, comme je l'ai fait auparavant en me focalisant uniquement sur la perte de poids lié à une restriction calorique.

C'est vrai que je suis souvent la politique du "tout ou rien", je me laisse facilement piéger par le foutu pour foutu... Bref, je suis une perfectionniste maladive, ce qui fait que si ça ne fonctionne pas dans les 3 minutes, j'abandonne... J'exagère un peu le trait, bien évidemment... 3 minutes, 3 heures, 3 jours, 3 mois... Ca depend du sujet ;-))

Je sais que tout cela va prendre du temps, j'en suis à la dégustation dans le programme. 

Effectivement, ma signature évoque ce long chemin que je prévois de faire avec moi-même. Le plus fou, c'est que j'ai conscientisé tout cela car j'ai tellement bavé sur les régimes que je n'assumerai même pas de maigrir avec un régime lambda. Mon admiration ne se porte plus sur les personnes qui perdent 20 kg avec Dukon ou naturh.. ou bien encore WW... Non, mon admiration va à toutes ces personnes qui trouvent au travers de leur paix intérieure une solution à ce déséquilibre pondéral qui traduit finalement un déséquilibre souvent psychologique à la base.

J'aimerai maigrir, je ne vais pas mentir et raconter que j'ai fait le deuil de cette jeune fille charmante aux formes "normalisées" ( comprendre: peut s'habiller chez ZAR....) mais je sais aussi que je n'ai pas envie que ce soit au prix de mes neurones ( ceux qui me restent en tous cas).

Merci encore pour vos encouragements. 

lorraine
Marraine

lailamaaz, mon admiration va vers toi, de toute ta sincérité, de tes prises de conscience. smiley

Ben oui, je comprends bien que tu veuilles maigrir...C'est légitime. Moi aussi je suis venue à LC pour cela. Et j'ai maigri, jusqu'à ce que mon corps et ma personnalité de mangeuse émotionnelle aient posé les limites....Donc pas autant que je l'aurai voulu mais acceptation, acceptation....

Et  le chemin se poursuit...Le tien aussi; je suis contente que tu ne veuilles pas mettre ta santé en danger pour maigrir.

Je te souhaite une belle  route peut être nous recroiserons nous par ici....heart

izabelle
Animatrice forum

coucou lailamaaz

cette impression de ne rien faire et l'énervement que ça provoque, c'est ça qui est intéressant, justement.....

le but du programme, c'est de vivre l'instant présent,  sans exercer de controle mental  (qui rassure),  etre dans l'instant présent en accord avec les besoins de notre corps  (faim-satiété)

pour la plupart des gens, c'est plus dur à faire, en effet, que de s'imprimer une liste de menus à base de blanc de poulets ou ingurgiter du  sl*m-f*st

tu as la chance d'avoir la conscience que c'est cependant pour toi la seule solution

en fait,  tu sais déjà que tu ne tiendras pas plus de 48h sur un "régime",  donc la question  ne se pose même plus d'en refaire, réellement du moins, autrement qu'en fantasme,  fantasme de controle qui rassure

 

j'ai beaucoup connu l'énervement  contre  le fait de se centrer sur soi-même

et j'ai compris pourquoi

parce qu'en effet j'étais en lutte constante contre mes émotions

donc se centrer en soi-même,  c'était abaisser le voile,  laisser les émotions et sentiments émerger, exister

et ça je ne le voulais pas, non........ !!!!!

quand je faisais du yoga, j'avais envie de tout exploser tellement j'étais énervée  (je n'en ai fait qu'une fois!)

 

ce que j'ai aimé, ici, c'est que cette confrontation avec son "intérieur"  était progressive......   10 min de RPC par jour,  des mois et des mois pour moi de sentiments qui émergent,  qui ne sont plus si dangereux finalement, et puis des choses de plus en plus profondes

je me suis verrouillée depuis ma plus tendre enfance  où je ressentais tellement fortement tout....   je me suis protégée toutes ces années par la lutte,   en cherchant à tout maitriser et en premier lieu mes émotions

alors oui, quand j'ai début cette méthode (avant LC),  j'avais tout simplement l'impression que je n'y "arriverais jamais"  de cette façon  et que c'était bien plus simple de compter les points ou les calories,  car la maitrise, ça me connait, je sais faire, je sais compter, je sais cuisiner, je sais calculer, c'est facile

mais je ne sais pas "accueillir" un sentiment de désamour ou d'incompétence,  ça non  c'est horrible, beurk......

 

eh ben si, maintenant j'y arrive......   je n'y suis pas arrivée en une semaine, ni en dix jours

mais en y mettant le temps, patience, détermination

quand des envies de régime me reprenne  (eh oui, ça m'arrive aussi bien que je n'ai jamais tenu un seul !!!   comme quoi c'est tout à fait irrationnel),   j'ai conscience que c'est ce besoin de controle,   qu'il a sa raison d'être donc je ne combats pas, je laisse "radio-régime"  faire son petit cirque sans y prêter d'attention,  et je me centre sur une chose :   ce que je ressens dans mon corps maintenant là tout de suite

mavo.
Marraine

Lailamaaz, nos bonnes marraines et les copines du forum ont déjà apporté beaucoup d'éléments, dont la lecture est un palisir pour nous tous, je pense, car chaque réponse nous aide à avancer.

J'ajoute juste mon témoignage sur un point : tu nous dis que c'est ici ta première utilisation du forum. Eh bien, ça, ça peut faire une sacrée différence. Echanger, creuser un point, lire les expériences des unes et des autres, revoir els choses avec un éclairage nouveau : c'est d'une incroyable richesse.

Si tu en as la possibilité, si tu en as le temps, et bien sûr si tu en as l'envie, la partie "communauté" du programme est une vraie ressource !

lailamaaz.
Abonné

Merci pour vos réponses.

 

J'ai conscience d'avoir pris la bonne voie, c'est certain... Pourtant , c'est la plus lourde, la plus incertaine, la plus difficile.

Il serait tellement plus simple de me faire des menus et allez hop hop hop y a plus qu'à..

Tu as raison, izabelle, je ne serai plus capable de tenir un régime ( mais contrairement à toi, je les tiens bien d'habitude). N'est-ce pas un échec en soi et LC une roue de secours? N'est ce pas un choix biaisé dès le départ puisque plus d'autre choix? 

J'ai regrossi, dons le moral n'est pas au beau fixe ( étant fortement à découvert de ce côté, je ne peux pas me payer ce luxe...) . Je sais, il faudrait que je m'éloigne de cette maudite balance qui telle une agence internationale vient m'évaluer chaque matin me menaçant de m'enlever mon triple A...

Elle va finir dans le coffre de ma voiture ou au garage ( le garage c'est plus sage...)

Je relativise car quoiqu'aient été  mes erreurs, je sais que je n'ai pas eu de crise comme avec WW donc je mange certainement trop en ce moment, sûrement une étape qu'i; faut que je dépasse comme pour me rassurer que si je veux, je peux...

Je ne sais pas si c'est bien ou pas..

lailamaaz.
Abonné

.

lailamaaz.
Abonné

.

izabelle
Animatrice forum

lailamaaz, tu sais j'ai longtemps pensé comme ça

moi, l'incapable des régime,  je me fustigeais

mais au final c'est plutôt une profonde sagesse  (c'est toujours plus agréable, non?)

je ne sais pas si tu as un peu lu des livres sur les régimes,  si tu as constaté que les régimes ne font rien d'autre, en pratique, que de faire grossir  (au final, c'est à dire au bout de deux ans, 90% des personnes qui ont repris leur poids + un bonus et un sentiment d'eux-même largement déteriorié)

si on lit tous ces livres, par ex  "dictature des régimes, attention"  et   "maigrir sans regrossir est-ce possible?",   on comprend à quel point les régimes, c'est à la fois  "facile"   mais terriblement  "bêta"

par exemple, pour ce truc des 90%,  on espère toujours être dans les 10%  qui ne vont pas reprendre.....  et une phrase du livre  "dictature des régimes" m'a fait tilt,  du Dr Zermati,  qui disait en gros  que les français ont beau se dire rationnels et cartésiens,   ils parient qu'ils vont être dans les 10% (tout le monde!!!)  ce qui revient à jouer à la roulette russe........ avec sa santé

 

donc notre incapacité à faire des régimes  (la mienne depuis toujours, la tienne peut-être plus récente)  correspond à une sorte de 'sagesse" en fait

d'ailleurs c'est pas pour rien qu'on l'acquiert avec l'âge....

la sagesse et aussi la force....   la force de faire un travail souvent beaucoup plus difficile,  au moins pour les mangeurs émotionnels (comme moi),  mais définitif et salvateur

 

j'ai laché prise, pour ma part, avec tous ces jugements d'échec ou de réussite,  parce que si on y regarde bien,   on relativise drolement

par ex  la personne qui pert 15 kilos avec une diete protéinée, se sent  "en réussite"   elle se joue dans sa tête l'histoire de la nana qui a réussit,  tout est chouette super génial

ensuite, la même nana,   elle reprend 20 kilos parce qu'elle doit faire construire une maison,  qu'il n'y a plus assez d'argent, que dans le même temps elle doit s'occuper de ses parents qui perdent la boule.....   bref des situations de vie  sous grand stress, qu'on traverse tous....

alors ensuite elle se sent  "en échec"  une autre histoire

 

entre-temps, la personne n'a pas changé, c'est bien la même personne

on se joue des histoires d'échec et de réussite  et on y accorde beaucoup trop d'importance

pour ma part dans la même journée, je peux me sentir super-géniale  parce que j'ai résolu un cas difficile, j'ai  "sauvé" une famille, un enfant ....  et 15 min après  en échec total puisque je n'arrive pas à aider les gens à comprendre, changer, etc......

ces histoires d'échec et de réussite continueront toujours leur petit manège,  mais moi j'ai choisi de ne plus trop leur accorder d'importance,  et être simplement là,   EXISTER,  indépendamment du nombre de mes réussites

je n'ai plus besoin de tout réussir  pour  gagner mon droit d'exister, j'existe, simplement, je suis là   "j'y suis, j'y reste"

 

quand je réussis je suis contente, quand ce n'est pas le cas, eh bien désagréable mais tant pis, je ne laisse plus ça diriger ma vie

je dirige ma vie en fonction de ce dont j'ai envie

et j'ai une folle envie de ne plus avoir besoin de me réconforter sans cesse par la nourriture,  de me sentir libre, en paix.....

 

 

bon après ce très long  bla bla.....  qui j'espère ne t'as gavé... je te dis   à +

lailamaaz.
Abonné

Non, izabelle, c'est très intéressant et très motivant de savoir qu'au bout du tunnel une lumière existe.

 

Merci à toi

pymie.
Abonné

Alors pour ma part, je me suis lancée dans LC entièrement... ou presque. 

A un moment, j'ai beaucoup hésité comme toi, (et pareil que toi, oscillation entre WW et LC). Alors j'ai fait un truc que certains considérerons peut-être (moi-même d'ailleurs!) comme une hérésie : j'ai observé les 2 en parallèle, un peu de façon scientifique.

C'est à dire que j'attends d'avoir faim (LC), je mange ce qui me fait envie (LC), j'essaie de déguster, ressentir et m'arrêter à satiété (LC). Par contre, histoire de me prouver que je ne suis pas complêtement en train de reprendre des kg (mon cerveau croit encore cela quand je lui dit "mange ce qui te plait"), j'estime (à 2/3 points près) , combien cela représente de points en WW (je le fais APRES et non AVANT, il ne s'agit pas de combine pour "équilibrer" mes points)

En faisant cela, je me suis aperçue que bien souvent, j'ai besoin de MOINS / AUTANT de points pour arriver a satiété que le nombre quotidien recommandé par WW! 

Je me suis ainsi démontrée à moi-même que je pouvais avoir confiance en LC, en mon corps et mes sensations, puisque "je reste sur le chemin de la perte de poids". 

Eh bien à partir de ce moment là, j'ai eu beaucoup moins envie de retourner chez WW, sans me flageller parce que je n'avais pas de volonté etc. !!!!! 

lailamaaz.
Abonné

Oui je fais ça aussi... Sauf que dans mon cas, je dépasse souvent le quota de points ww. Quand on mange ce qui nous fait vraiment envie après des années de régime, ça va vite. Du coup, je panique, je culpabilise donc j'ai arrêté de compter, ça me rend malade.

Mais contente que ça fonctionne pour toi.

Pour ma part, j'ai décidé de faire confiance au temps. On verra bien où tout cela va me mener et franchement, ça ne pourra jamais être pire que maintenant.  Aujourd'hui, je me suis balladé toute la journée avec des gâteaux dans le sac . A l'époque ww, ils n'auraient fait long feu, trop pressée que j'étais à flinguer le cadre que je m'imposais à chaque occasion. Donc typiquement, commencer ma journée en m'enfilant un paquet de gâteau, c'est juste une façon de se tirer une balle dans le pied quand on fait ww, parce qu'il reste 5 points pour survivre le reste de la journée. Ce genre de journée était rare au début et je les acceptais comme une soupape de sécurité. Mais au fil des années, c'est devenu de plus en plus fréquent et dernièrement, c'était au moins 1 journée par semaine de régime en tous genres..

Bref, je crois que manger à s'en péter le ventre, c'est une conséquence directe de tous ces régimes que j'ai fait et je sais qu'en suivant LC, je me mets au moins à l'abri de ça donc je prends mon mal en patience, même si je ne maigris pas pour l'instant, c'est pas vraiment un drame en réalité.. 

J'ai jeté ma p.... de balance et je vais la remplacer par un tapis de course.  Finie la mortification, il est temps de vivre ;-)))

marieal.
Inscrit

[quote=Patience]Bonjour lailamaaz,  Au début, j'ai fui en courant !! Je t'assure !! Trop dur, trop déstabilisant de se voir en face, d'assumer des émotions qu'on croyait inexistantes chez nous, de dire oui à soi et non aux autres, d'accepter qu'on est comme ça et puis voilà. Face à la peur, il y a deux choix. On fuit (moi je l'ai fait avec WW) ou on combat pour apprendre à vivre bien dans ses bottes et bien avec la nourriture. [/quote]

 

eh bien voilà perso j'en suis là..

hier, la diétécienne que je suis en parallèle de LC, qui est membre du Gros me disait que notre surpoids, c'est la partie emergée de l'iceberg, un signal que nous envoie notre corps pour être écouté...et que si on veut maigrir, il faut s'attaquer à la partie immergée, avant que ne s'enfonce dans l'océan la partie émergée....

étonnée, je lui dis, "mais je ne vois pas trop quels sont encore les problèmes que je n'ai pas abordés? "

gentiment, elle me répond: je crois que ce que votre corps réclame, c'est qu'on prenne soin de vous...

et là, moi, si forte dans mon métier à responsabilités multiples, si volontaire dans mes activités sportives et extraprofessionnelles, si déterminée à faire en sorte que les choses aillent de l'avant, je fonds en larme comme une madeleine...incroyable, elle a ouvert la boite des émotions!

je sais que mon amaigrissement ne sera pas rapide, mais je sais qu'il sera durable puisque j'aurai appris à me réguler...

donne toi le temps de partir à la rencontre de tes émotions, de comprendre pourquoi tu as un tel besoin de faire et de contrôle, peut être ta perte de poids commencera t'elle par là?

pymie.
Abonné

Ah on est plusieurs alors à avoir compté les points en parallèle ;) 

Ben du coup je suis déçue mon conseil fait un flop ! :)

Depuis que je suis ici (4 mois), j'ai perdu 1 km, pris 4 kg, et depuis 2/3 semaines je ne sais pas. Quand je me suis pesée le mois dernier, après 3 mois de consommation d'aliments tabous, j'ai eu envie de revenir "dans le droit chemin". Mais pour être honnête, je n'avais pas été à l'écoute de TOUTES mes sensations... l'envie d'aliment OK, mais alors la satiété voire la faim, ps trop...! Donc j'avais pris cette option pour donner encore une chance (dans ma tête) à LC.

en tout cas contente que t'aies la pêche aujourd'hui lailamaaz! moi aussi, jusqu'ici tout va bien.

izabelle
Animatrice forum

moi je n'ai plus compté les points depuis belle lurette, c'est trop anti-rationnel finalement.....   par ex  y' des trucs qui comptent 0 pts, alors que ça apporte de l'énergie quand même....

donc j'ai quand même compté les kcal à un moment donné,  pour m'apercevoir que ce que je mangeais  par vraie faim,  ça correspond en gros à 1300 kcal

quand on a ainsi des petits besoins (et il y en a qui ont besoin de beaucoup moins, ici sur le site),   il faut manger trèèès lentement les aliments riches car on est vite vite rassasié.....

quand on mange des aliments riches en sortant des régimes,  on se fie surtout à nos habitudes anciennes, et donc 30g de gateau nous semble  "rien du tout",  ben en fait si,   si on écoute vraiment ses sensations, on peut même caler au bout de 10g

ok ce n'est pas évident,  mais il y a une étape qui y est dédié

pour me simplifier la vie, je mange les aliments qui me conviennent, que j'aime, que je connais et ce ne sont pas des aliments riches,  qq part c'est normal car je n'ai pas besoin de beaucoup d'énergie

et quand j'ai envie d'un aliment plus riche, je me prépare une petite quantité et je déguuuuuste......

mais oui, moi aussi j'ai compté les calories pour  "vérifier"    et oui, ça fonctionne,  notre corps nous demande le nombre exact de calories dont il a besoin pour s'entretenir   ET maigrir  (si on est au dessus de son set-point)

bon maintenant je ne m'embete plus à compter les calories bien sûr

fadinarde.
Abonné

[quote=izabelle]

pour me simplifier la vie, je mange les aliments qui me conviennent, que j'aime, que je connais et ce ne sont pas des aliments riches,  qq part c'est normal car je n'ai pas besoin de beaucoup d'énergie

et quand j'ai envie d'un aliment plus riche, je me prépare une petite quantité et je déguuuuuste......

 

[/quote]

 

Elle me parle, ta phrase, là, Izabelle!

Parce que je suis en train d'adopter (ou de ré-adopter) cette attitude-là moi aussi...

Ce que je veux dire c'est que je pourrais me définir comme une mangeuse régulée-émotionnelle...Ce qui veut dire que dans ma vie j'ai toujours eu un poids relativement stable, sur la durée je veux dire. Même si depuis quelques années mon poids de croisière a un peu augmenté (je le mets sur le compte du tsunami émotionnel subi à l'annonce du cancer de ma mère, suivi de sa mort 3 ans plus tard) je reste quand-même stable, sans grosse variations de poids et sans efforts particuliers de ma part.

Mais j'ai beaucoup d'émotions qui perturbent le bon déroulement de mes journées. Mais je comprend que, sans entrer dans une dynamique de régime ou de restriction, il faut quand-même que je veille à ne pas cuisiner de manière trop riche, d'abord parce que c'est indigeste, et parce que, étant une petite mangeuse en terme de besoin, ma tête et mon palais sont satisfaits lorsque je peux manger plusieurs variétés de plats... Par exemple ne pas terminer mes repas avec une note sucrée est une grande frustration.... Mais bien souvent c'est excédentaire... Alors par exemple si je me fais une belle salade mais que je limite la quantité de gras dans l'assaisonnement, je suis moins rassasiée, et ça me laisse l'appétit pour une douceur...

Je ne sais pas si je suis claire... ;o)

Ça rejoint quand-même un peu l'idée du post qui s'intitule: "ne pas manger, un deuil"...

 

Bon voilà ma reflexion du matin! Bonne journée à toutes!

izabelle
Animatrice forum

oui le tout est de savoir ce qui nous convient

et ce qui nous convient, c'est généralement ce qu'on aime

pour ma part, je n'aime pas et je n'ai jamais aimé les frites, les beignets et tout ce qui est gras

même un sablé trop beurré, ou un gateau trop beurré, je trouve ça mauvais

donc je me guide au goût

et il se trouve que j'adore les cérérales, les fruits et légumes et les protéines maigres

ben voilà quoi, si j'aime ça !!!

j'ai même arrêté le chocolat depuis plus d'un mois sans aucune frustration, alors qu'avant c'était genre  "ma drogue"

j'essaie de me diriger uniquement au goût, ce que j'aime, ce que mon corps réclame

 

pour moi ce n'est pas un deuil, en fait, mais plutôt la conséquence de ne plus avoir d'EME

marieal.
Inscrit

olala Izabelle mais donne moi la recette pour ne plus avoir envie de chocolat!!!

sandro.
Abonné

impressionnant Isabelle ! arrêter le chocolat ... je suis admirative ! le jour où j'arrêterai le nutella, je crois que j'irai faire brûler un cierge lol, alors que je ne mets jamais les pieds dans une église .. certains jours, je le  restreins un petit peu et j'en suis très fière,

bonne continuation

sandro.
Abonné

impressionnant Isabelle ! arrêter le chocolat ... je suis admirative ! le jour où j'arrêterai le nutella, je crois que j'irai faire brûler un cierge lol, alors que je ne mets jamais les pieds dans une église .. certains jours, je le  restreins un petit peu et j'en suis très fière,

bonne continuation

izabelle
Animatrice forum

absolument AUCUNE  recette, mais simplement  LC est passé par là

les effets du programme sont progressifs, mais s'amplifie de plus en plus, presque à mon insu

je confirme qu'il faut du temps avant  "d'intégrer" cette façon de se nourrir selon son corps

surtout si comme moi, on s'est "fui"  depuis l'enfance, ayant peur de ressentir ou ayant honte de "trop" ressentir

 

ce matin encore, je me suis "prise" à déguster intensément ma tartine, et même à finir de petit-dejeuner après les autres.... une grande première

mais sans y penser, sans effort, sans peur, sans honte

juste dans le moment présent, même si une matinée difficile m'attendait, j'ai même perçu le mouvement de l'eau qui tombait dans la tasse (mon chéri se versait son thé) comme une courbe incroyable et fantastique, hors du temps...

je me suis dit  "tiens, ça doit être ça la pleine conscience dans le repas",  j'en étais la première surprise.....

 

vous savez que je suis là depuis longtemps, et bien même aujourd'hui je continue à "avancer" dans le sens où  ça s'intègre dans mes "tripes", que ce qui avant demandait une certaine vigilance devient peu à peu automatique

sandro.
Abonné

un seul mot : "bravo" et un grand merciii car tu es une source de bonheur à toi toute seule, tu es notre rayon de soleil avec tes conseils judicieux pleins de bon sens.

PS : prends soin de toi, aussi ...

Soleluna.
Ancien abonné

Izabelle, tu deviens inconsciemment compétente! et comme dirait le docteur Z : "et là, on a gagné la partie"
Yes ! :)))

izabelle
Animatrice forum

j'espère Soleluna.... ce qui est sûr, c'est que c'est tellement plus confortable

après, je reste à l'affut d'une nouvelle perte de poids significative.... eh oui!!!!

ça se précise, mais je piaffe d'impatience en réalité

"on" me dit que je fonds à nouveau, dont mon mari qui connait mes courbes par coeur, donc je tiens le bon bout

 

merci Sandro pour ton message qui est une source de bonheur à lui tout seul aussi, pour moi.....    take care

Haut de page 
X