Pourquoi je suis grosse:j'y réfléchis enfin - 22052014

Koulele.
Abonné
Bonjour Je n'aurais jamais cru cela possible....LC m'aide vraiment! Une méthode par internet,sans contact réel...je n'y croyais qu'à moitié. Et pourtant.... Ça fait 20 ans que je suis suivie PSY. Et en 1 mois LC m'a ouvert les yeux!!!! J'ai envie de partager ma "réflexion" avec vous: Petite,j'étais maigre,je mangeais très peu...naturellement...aujourd'hui je retrouve ce même comportement chez mes filles ...en dessous de 10 ans.. (la nourriture ne les intéresse pas...elles préfèrent jouer...!) Elles mangent selon leur besoin.. Les enfants,si on les laisse faire, savent très bien doser! J'ai 5 filles, de 19 à 6 ans, et elles sont toutes minces! Et pourtant elles ont droit à tout... Aucun "tabou" alimentaire chez moi ( pour les enfants) À l'adolescence,j'ai commencė à devenir "gourmande" mais je ne mangeais pas de grandes quantités...et la nourriture ne m'obsedait pas. Ma mère à divorcė quand j'avais 8 ans...elle était très belle,mince,et elle attirait tous les regards. Il y a eu deux ou trois hommes dans sa vie, qui venaient régulièrement à la maison. Et moi je grandissais... Et les problèmes ont commences avec ma mère...beaucoup de violence,des insultes, du rejet.....(de sa part) Ce n'est que maintenant que tout cela m'apparaît clairement. À 16 ans , ma mère s'est remariée, et m'a envoyée en pension car il n'y avait pas assez de place dans l'appart!(?) À 18 ans,je suis allée vivre chez un mec, avec qui je me suis mariée et j'ai eu ma fille. J'ai eu des années "rebelles".... Ma mère m'a dit texto quand je lui ai annoncė ma grossesse: T'es une putain je veux plus te revoir...tu me mets un pied dans la tombe! Je suis restée mariée 5 ans et j'ai eu une autre fille à 23 ans. Toujours mince...aucune variation de poids... 25 ans: divorce et remariage avec mon mari actuel. J'ai eu une troisième fille. Ma mère n'a jamais gardė mes enfants, jamais félicitee pour mes grossesse ou les naissances... On se voyait les dimanche midi de temps en temps...pour faire semblant... 4 eme fille à 28 ans...avec une bonne prise de poids pendant la grossesse(15kilos) ...après la naissance je fais donc un régime,et je perds tout mes kilos très vite.... MAIS je fais une dépression. Une belle. Je suis hospitalisée, puis hospitalisation de jour pendant un an. Je grossi de jour en jour...... Il faut dire que j'ai commencė à faire des régimes " mini" vers 25 ans...au moment de mon divorce...je pesais 56 kilos...je voulais en faire 53...(!) Bref.... Après ma dépression je pèse 84 kilos. Ma mère me dit que je suis immonde...un déchet....que mon mari va me quitter...que je finirai seule à 50 ans dans une maison de repos... Elle m'a dit une phrase que je n'oublierai jamais: " quand ton mari et tes enfants verront qui tu es vraiment, ils vont partir" Pourquoi? Qui suis je vraiment? Dis moi maman? Je réussi à perdre un peu de poids...avec des restrictions....des régimes... J'ai une cinquième fille... Quand je l'annonce à ma mère, elle me hurle dessus et me traite de tous les noms.( c'est fou comme on s'accroche à nos parents..j'esperais encore...) Après la naissance...toujours en surpoids...je vis une vie de gros...je m'y habitue...même si j'en souffre. Mon mari ne dit rien. Une fois ma grande fille de 16 ans me traite de "grosse vache" J'ai beaucoup pleurė. Quand je sors avec ma fille faire des courses ou autre, c'est elle qu'on regarde....et pas qu'un peu! Je comprends ce qu'à ressenti ma mère quand je suis devenue femme... On est " détrônée" par sa propre fille,comme la reine dans blanche neige! C'est très dur Violent J'ai accueilli cela avec toute la bienveillance dont j'étais capable. Je laisse ma fille vivre sa vie de jeune femme ... Je la complimente, je lui dit qu'elle est belle. J'accepte ma jalousie,ma peur de vieillir... J'en parle à mon PSY!!! Mais j'épargne ma fille. Et moi...je vais mieux sur le plan PSY. Enfin...ouf J'entame un régime qui durera 6 mois..équilibre mais restrictif. Je perds 20 kilos Je revis Tout change Je me fais draguer tout le temps... J'ai l'impression d'avoir 20 ans. On veut un dernier enfant... Je tombe enceinte.... Je prends du poids très vite..... 4 kilos par mois!!!!! Il faut dire que je mange beaucoup et bien sur, tout ce que je n'avais pas mangė pendant mon régime!!!!! À 6 mois on détecte un diabète gestationnel. Régime draconien...... Je perds du sang...je suis hospitalisée plusieurs fois...problème de placenta. Poche des eaux se fissure à 6 mois et demi. Mon fils n'ait tout de même à terme... C'est un battant! La naissance à été catastrophique. J'ai perdu 4 litres de sang... J'ai été embolisee.... Bref...la guerre! Je sors de la avec 5 ou six kilos à perdre...un corps en vrac...anémiée...fatiguée. Je n'ai pas dit à ma mère que j'allais avoir un bébé. À quoi bon... Je me suis jetée sur la nourriture....j'ai mangė des pâtes,du riz,du pain ,des gâteaux.....enfin!!!!! Bien sur j'ai repris du poids...je pèse 75 kilos. Je me dégoute. Mais aujourd'hui je me comprends! J'ai ouvert une porte avecLC Les choses se mettent en place...peu à peu... -ma mère -sa peur que je lui "vole le vedette" -sa peur de vieillir qu'elle me fait payer -ses incertitudes qu'elles transposent sur moi - la carapace de graisse que je me suis forgée pour ne pas la décevoir - pour qu'elle m'aime un peu - le danger sournois des régimes et des restrictions alimentaires Aujourd'hui,ma fille de 12 ans me dit qu'elle aimerait être plus mince(elle est très mince...mais elle voit un mini pli de peau si elle s'assoit!!!) Je lui dit qu'elle n'est pas du tout grosse. Elle n'en démord pas. Nous allons voir son pédiatre qui lui montre ses courbes sur le carnet de santé pour lui prouver qu'elle est en dessous de la moyenne!!! Elle n'en démord pas. Elle me dit "empêche moi de manger des gâteaux" J'ai dit non. J'ai dit qu'elle pouvait manger de tout...selon sa faim. Quand je fais de bon petits plats j'ai appris à en faire moins. Et ça lui suffit...elle a même pas remarquė! C'est bon pour mon mari aussi! Et bien sur pour moi! À la maison je dis toujours " c'est la dose qui fait le poison" ( à la base je disais ça quand quelqu'un mettait trop de parfum!!!!) Mais je trouve que ça s'applique à tout! Pour info, je n'ai pas vu ma mère depuis deux ans. Elle ne m'appelle pas. Moi non plus. Merci de m'avoir lue

Commentaires

mno05.
Abonné
Ton témoignage est très dur... Je me demanderai toujours comment on peut être ainsi une non-mère... Moi c'est le contraire ma petite enfance c'est le bonheur absolu un cocon d'amour je suis dans une bulle ... Et puis la fin du CM2 ... Je suis mince début 6eme je suis en surpoids... Le peur? L'inconnu? Pas envie de grandir? Je n'ai pas vraiment répondu à cette question... En tout cas couper les ponts avec ta mère me semble salutaire... Peut être un jour lui écrire ce que tu ressens t'aidera aussi...
Pascaline.
Abonné

Tres emouvant.

Tu es tres courageuse.

Dans mon enfance j'ai ete malheureuse et bien sur ca joue en etant adulte.

J'ai mis de la distance avec ma mere. Mais je lui dirais bonjour si je la croiserais par respect. Mais c'est plus facile quand on est dans un autre pays ;)

C'est dommage. Je n'ai pas de "Maman" et je ne connais pas mon pere.  Bien sur j'ai des moments ou j'en souffre et des fois j'en reve la nuit. Mais ma vie est maintenant avec mes trois enfants, mon mari et moi meme. Au fond de moi j'ai compris: pourquoi courir apres quelque chose/quelqu'un qui n'existe pas.

Pour mon poids je viens d'une famille en surpoids/obese. Petite j'etais normale. Pas mince ni grosse. Ados j'etais normale mais avec des bonnes cuisses et mes formes etaient plus femme que jeune fille. A la place d'un atout ce corps me geenait. Je trouvais les hommes obsedes...je n'aimais pas qu'ils bavaient  devant moi un objet a ******. AAlors bataille de regimes apres regimes apres regimes.....

Maintenant a 40 ans il est temps de laisser couler. Mon mari est la,  j'ai mes chouchoux et Linecoaching :)

Bon courage et Big hug!!!

Xx

nana51.
Abonné

quel choc de te lire ! déjà je te félicite de l'avoir fais, ce que tu décris est par moment insoutenable tellement il ya de souffrances , tu es au bon endroit, ici beaucoup sont bienveillants et en tous cas te liront , comme je viens de le faire, 

je te souhaite le meilleur .

bisous .nat.

pinder.
Abonné

hello super émouvant ce témoignage une preuve de maturité et donc tout est prêt pour réussir ici !

Voilà aujoud'hui une petite journée avec ma mère qui ne m'a protégé

de la maltraitance de son mari

et l'inceste du grand père

qui ne m'a jamais aidée quand j'ai divorcé d'un mari violent

qui m'a caché que mon père n'était pas mon père jusqu'à ce que je l'apprenne de la la part de celui que je pensais l'être que

et qui ne peut pas dire désolée car ce serait hypocrite ! et puis demander pardon quand je lui rappelle qu'elle va à la messe tous les dimanches ce serait s'humilier et puisme dit " j'ai tué personne pour demander pardon" !

Le poids ca n'a rien a voir, pour elle  ... même si je lui parle du vide qui existe en moi parfois et que je comble avec la nourriture

Bref rideau c'est la dernière fois que je fait un effort pour être une gentille fille qui passe du temps avec sa maman qui a une leucémie oui vous voyer le cancer du sang c'est pas symbolique ca !!!

Bon ça fait du bien d'être ici et de poser tout ca et donc de tourner la page ....

mavo.
Marraine
C'est très courageux de venir déposer vos témoignages, qui sont bouleversants. Et c'est tellement important de comprendre ce qui se joue derrière le poids... Ce n'est pas la baguette magique, comprendre ne suffit pas, mais je pense que c'est vraiment une étape importante. J'aimerais juste vous féliciter de votre courage. Et aussi quelques pistes de lecture peut-être... Je suis en train de lire, suite à des conseils pris ici, "prendre soin de son enfant intérieur", de t Nhat Hanh. Dans le même ordre d'idées, tous les livres de Geneen Roth évoquent la question des mères ou des parents toxiques. Bon courage, plein de bonnes ondes !
titelilidu27.
Abonné
Ouah.... Vos témoignages sont poignant et je vous trouve trés courageuse... Encore une preuve que si nous en sommes là aujourd'hui c'est que nous avons toutes souffert...et la souffrance détruit. Bon courage a vous toutes soutenons nous pour s'en sortir...
Soazigou.
Abonné

Bonjour, dans la nuit un peu insomniaque, je lis ton post et ton parcours d'enfance douloureuse.

Nous pouvons longtemps trainer ces fardeaux, sans vouloir mesurer leur poids(!!), et nous y épuiser.

Heureusement des occasions nous ont données d'aborder ce que j'appelle une "posture" autre et nous en écarter.

Beaucoup d'étapes du parcours LC permettent ce recul, et  cette observation de soi-même va finalement bien au-delà de l'objet initial (perdre du poids).

C'est ce que tu constates déjà.

Bonne avancée pour la suite, dans le détachement de toutes ces "misères".

Le meilleur est devant!!

S

Koulele.
Abonné
Merci a toutes Merci de m'avoir lue
Picota.
Abonné

Koulele,

Ton histoire m'a remuée jusqu'au fond des tripes...

Tes enfants ont de la chance d'avoir une mère comme toi ! Tu as un courage extraordinaire et une lucidité salvatrice. Tu as réussi à les épargner du poids de ton histoire, et pourtant elle est très chargée. Et on dirait bien que de travailler sur ton poids justement est la pièce qui manquait au puzzle ?

 

Courage !

Picota.

Haut de page 
X