psychothérapie en paralélle - 05042014

Karine Lucie.
Abonné

Bonjour à tous, 

Me voici de retour avec la méthode des Dr Zermati et Dr Apfeldorfer. Pour la 4ème fois....depuis 2005.  Mon parcours a commencé par une TCC ( thérapie comportementale et cognitive applicant la méthode), puis j'ai acheté le livre " Maigrir sans régime" en 2010, et enfin en 2012, j'ai pris un abonnement à Linecoaching.

Aujourd'hui, en 2014, 9 années aprés la découverte de Zermati/Apfeldorfer, je reviens et je reste persuadée que cette "méthode", qui n'en est pas vraiment une, mais plutôt un chemin vers un nouveau mode de vie, me convient. J'ai déjà perdu du poids avec Linecoaching, j'en ai repris aussi, puis reperdu...etc. Au bout du compte, j'ai beaucoup appris sur moi et sur mon comportement alimentaire, ce qui me va et ce que j'aimerais changer.

Je ne vais pas revenir sur les exercices et les techniques mises en oeuvres; je voudrais,par contre, insister sur les EME. Les émotions générées par les pensées liées au comportement alimentaire sont chez moi trés fortes car je suis hyper émotive ( au sens psychologique du terme).  

Depuis 18 mois je suis une psychothérapie avec une psychologue avec qui j'ai appris à mieux me connaître....et je peux vous assurer que j'étais loin de moi-même avant de découvrir ma vraie personnalité. J'ai répondu à mes questions, mes peurs sont expliquées, mes émotions sont explorées dans tous les sens, et je les accepte. Oui, je les accepte, toutes autant qu'elles sont : la colère jusqu'à la rage, la tristesse jusqu'au désespoir, la joie jusqu'au cri , mes hontes jusqu'au pardon....Je les vis pleinement et je suis accompagnée dans leur exploration par une personne bienveillante qui me tend la main et me guide. Et c'est trés important. Les exercices proposés par nos deux experts sont un bon début, mais n'ont pas été suffisants pour moi. Je crois que mon comportement alimentaire est la partie émergée de l'iceberg. Et je crois aussi, peut-être suis-je trop présomptueuse, que nos comportements alimentaires à tous sont les rouages d' engrenages bien plus vastes. Chaque personne qui a des difficultés à maigrir doit explorer ses rouages, ses schémas cognitifs qui l'empêchent d'arriver à ses fins.

Je me suis remotivée et me suis réabonnée car aujourd'hui je peux mieux pratiquer les exercices de pleine conscience, observer mes pensées avec une réelle bienveillance, je veux affiner ma connaissance de mon comportement alimentaire( respecter ma faim, ma satièté), je sais pourquoi il est important que je perde du poids. J'ai à nouveau espoir, et c'est à nouveau vers Linecoaching que je m'oriente.

"Le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité à la vaincre" Mandela

Alors bon courage à toutes et à tous.

Commentaires

octobrerouge.
Abonné

alors bonne suite Karine Lucie!

izabelle
Animatrice forum

Super, j'espère que tu viendras souvent sur le forum car je suis sûre que ton expérience nous sera fort précieuse

 

en effet, l'acceptation des émotions est une clé essentielle, et  pour les hypersensibles (moi z'aussi), c'est un peu plus compliqué dans le sens où nos émotions partent  "au quart de tour"  et où les "autres" ont tendance à nous faire comprendre que tant d'émotion c'est "inconvenant"  (bon, je parle pour moi)

le premier déclic pour moi, ici, ça  a été l'acceptation des ressentis, une vraie révolution après des années de "lutte", de controle émotionnel

le deuxième déclic, c'était d'accepter de ressentir aussi dans mon corps, notamment dans ma bouche

lors d'un défi sur le forum, j'ai vu que laisser les goûts exploser en bouche, je me "l'interdisais" encore, alors je me suis confronté à ça à chaque repas : m'autoriser à ressentir

j'ai lu qq bouquins sur l'hypersensbilité ce qui m'a permis d'arrêter aussi de lutter contre, d'accepter ce trait de personnalité qui a ses avantages et ses inconvénients, qui est bien souvent inconfortable et incompris, mais dont finalement je sais que je ne pourrais pas me passer, la vie me semblerait bien fade si je ne ressentais pas tout si fortement

bref je parle de moi, mais tout ça pour dire que je suis bien contente de ton retour sur LC et j'espère te relir souvent

lorraine
Marraine

Bon retour parmi nous Karine Lucie

Bien d'accord avec toi, explorer les motivations de nos envies de manger émotionnelles passent obligatoirement par un travail sur soi c'est à dire aller à la rencontre de ce que l'on est

Et bien contente que tu arrives à  poser un regard bienveillant sur toi même , essentiel pour aller vers un changement de comportement alimentaire

Merci de ton témoignage et à bientôt de te relire pour d'autres partages

anny78.
Abonné

Bonjour Izabelle

pourrais tu me donner le titre du livre donc tu parles merci par avance

marieal.
Inscrit

eh bien bon retour parmi noussmiley

j'espère que tu arriveras à trouver le moyen de réguler tout ça toi aussi, définitivement...mais tu as l'air en bonne voie.

izabelle
Animatrice forum

Anny, sur l'hypersensibilité, le livre est celui d'Elaine Aron,  traduit en français sous le titre (trompeur) "ces gens qui ont peur d'avoir peur : mieux comprendre l'hypersensiblité"

Eragon04.
Abonné
Bonjour Je suis depuis 4 ans avec presque une séance d'une demi heure par semaine chez une psy Je ne parle avec ma psy, jamais de régime ... Mais de fantômes dans mon placard.. On parle des pb que je peux rencontrer au travail, avec ma famille etc.. En fait cela peut paraître drôle à dire mais je ne parle que de moi ! De mes ressentis, de mes joies ou de mes craintes ... Et cela fait un bien fou Qui a dit "fou"... Rien à voir avec la folie.. Pas besoin également de médicaments .. C'est juste un voyage au centre de la terre ou plutôt de SA terre !! Et qu'est ce que cela fait du bien de parler de soi .. Une demi heure par semaine.. Quel qu'un prend soin de moi... Et qui peut mieux le faire que moi !!! Je me joins à tous ceux qui font une psychothérapie pour vous encourager à essayer !! Au plaisir de vous lire à nouveau
Evelyne2212.
Abonné

J'ai vite compris après mon inscription que j'avais la possibilité de faire un vrai travail sur moi. D'expliquer enfin certains de mes comportements alimentaires. Et maintenant, je rejoins l'idée que l'alimentation n'est qu'un des rouages de notre mode de fonctionnement. Ma méthode de thérapie, c'est l'écriture : je livre à mon PC tout ce qui me passe par la tête, mon histoire, ma vie, mes émotions, mes ressentis, mes rages, mes bonheurs, mes envies, mes déceptions. Me relire me permet de re la ti vi ser et de comprendre. J'espère arriver un jour à tout comprendre, le pourquoi du comment et comment bien continuer ma vie, avec ou sans poids excédentaire. On verra.

Haut de page 
X