Quand c'est dégoutant? - le 03/02/2012

Dorothée.
Abonné

Bonjour,

J'ai une question un bête, mais apprécier, déguster... ça va bien quand c'est bon. Mais honnêtement il y des jours où ce que je mange est dégeulasse (cantine par exemple..).

Alors ces jours là, on fait quoi?

Pour moi la question se pose surtout pour les passages à long terme: genre vacances chez ma belle-mèrewink!

Des infos là dessus?

Dorothée.

Commentaires

yayie.
Abonné

pas simple comme question.

est-ce que tu es obligée de manger à la cantine ? tu ne peux aps te préparer un repas et tu profites juste de la cantine pour te poser et réchauffer ton plat.

et chez ta belle mère, à part sortir au resto ou lui dire que c'est toi qui prépare le repas, je vois pas

Nikaia.
Abonné

c'est vrai qu'à la cantine des fois rien ne fait envie  ... mais il est rare que tout soit degeulasse ... il y a toujours des choses sur lesquelles se rattraper, même si ce n'est pas un traditionnel repas "entrée plat dessert" .... ça peut être juste le plat (chez nous il y a toujours la possibilité de prendre une viande grillée par exemple) et rien d'autre ou plusieurs entrée différentes et un dessert ... du pain, du fromage et des fruits

ou si tu connais le menu à l'avance (ou si tu vois dès l'entrée que rien ne te tente) tu peux choisir de sortir faire de l'exercice ou du shopping et t'acheter un sandwich ou aller dans un resto avec tes collègues.

enfin, si c'est en cours de repas que tu t'aperçois que c'est vraiment infame .. je te conseille de ne pas te forcer et de laisser ce qui ne te plait pas ... tu auras faim plus tot et tu pourras te prendre une collation dans l'après midi (et si tu n'as rien pu manger du tout, tu peux directement aller t'acheter un sandwich)

Pour ta belle-mère, pourquoi ne pas proposer de faire la cuisine au moins de temps en temps (ou une partie, par exemple l'entrée ou le dessert comme ça tu sais que tu pourras manger quelque chose)? ou de dire à ton mari que tu veux faire une petite virée à deux si ta BM a prévu des tripes pour le déjeuner alors que tu les détestes ...

Bon courage

Chatoyante.
Abonné

Quand la bouffe est bof, Je mange tout juste pour me rendre au prochain repas. lolll Et j'espère que ce sera mailleur. Parce que bon, je sais pas me laisser crever de faim juste parce que c'est pas top coté saveur.

Je pense que le coté dégustatif est pour les condition optimum, seulement on sait que dans la vie, c'est loin d'être toujours ainsi. Parfois, faut savoir s'accomoder selon moi. Quand il n'y a pas d'alternative de repas, je m'attarde au meilleur et parfois même au moins pire. Et je savoure d'autant plus si le repas suivant est bon. *rire*

isabellej.
Abonné

on râle!!!!!!

non mais oh c'est quoi cette cantine où tout est dégoutant, faut faire une action syndicale,  inviter la télé, faire venir jpcoffe ou consorts....  franchement y'a pas à accepter ça....   tout ne peut pas être mauvais quand même....

sinon, arriver affamé...  quand on a très faim, le moindre bout de pain devient un vrai délice non?

quant à belle-maman, je ne peux pas croire que l'ensemble de sa cuisine soit infâme....  il faut l'aiguiller sur ses "musts", proposer de faire la cuisine parfois bien sûr...  ou acheter des trucs tout prêts pour participer aux courses....   et après bon les vacances c'est exceptionnel

mais pour la cantine ça me révolte, non franchement il faut trouver des alternatives, ou une action coup de poing

Dorothée.
Abonné

Merci de vos réponses...

De manière générale j'évite de manger des trucs dégeu, donc j'évite la cantine... et ma belle mère...cheeky En fait, chez nous on mange essentiellement des légumes, des céréales complètes, peu de viande et en plus, tant qu'à être pénibles le plus souvent en bio! (et des gateaux  maison -pas mal!- et du chocolat aussi je vous rassure!) Mais ma BM ne veut rien entendre et fait toujours des plats de viande (dégeu) en sauce (dégeu) y compris le soir. Et on y va pour plusieurs jours à chaque fois. Pour la cantine c'est une cantine scolaire....

Bon je fais ma chieuse là, ma question était plus générale parce que parfois je fais moi même de la bouffe pas terrible.

Je retiens vos idées. Je crois qu'en fait il faut juste en manger pour se "caler" un peu et attendre le prochain repas en espérant que ça soit meilleur. Et quand je suis chez moi et que c'est pas bon, va falloir que j'apprenne à ne pas finir le plat "pour pas gâcher"!

Bonne fin de journée.

Chatoyante.
Abonné

[quote=Dorothée]

va falloir que j'apprenne à ne pas finir le plat "pour pas gâcher"!

[/quote]

 

Rha lala, que je connais bien ce combat!

Une phrase que j'ai lu je ne sais plus où disait : "Quand on mange au lieu de jeter, c'est prendre son corps pour une poubelle"

Elle m'aide beaucoup. M'enfin... ça c'est quand je ne me met pas à l'oublier dans le feu de l'action *rire*

Je dis ça parce que j'a beaucoup de mal à jeter la nourriture, mais ça c'est un autre débât sur la voie de guérison d'ailleurs hihi.

lahiza.
Abonné

Bonsoir,

Hier, à la cantine, je mangeais en face d'une collègue qui a le même format que moi : tout plein de rondeurs partout !

De mon côté, je mangeais ce que j'aimais en laissant le reste ou ce qui était en trop. Et à la fin de mon repas, il y avait pas mal de déchets.

Ma collègue, en face, s'était forcée à manger les crudités et les protéines et elle avait laissé les féculents ! Mais on voyait qu'elle en avait envie... Alors elle soupire en regardant mon assiette : "quel gâchis toute cette nourriture qu'on jette !"

Je lui ai répondu le plus gentiment possible que de toute façon cette nourriture aurait été jetée, car nous étions en fin de service et que les portions sont souvent plus généreuses. Et j'ai essayé de la faire sourire en lui disant que cela vaut mieux qu'elle finisse à la poubelle que sur nos cuisses ! A côté, une autre collègue, qui est une mangeuse régulée, a dit que, pour elle, le problème c'était surtout de ne pas passer tout l'après midi en ayant mal au ventre d'avoir trop mangé...

Un autre argument que j'utilise pour ne pas trop manger : à la cantine, ce n'est pas moi qui choisis la taille des portions que je mange. Alors pourquoi faudrait-il que la taille de mon appétit soit égale à la taille de ce qu'un autre m'a servi ? (Je crois que j'ai piqué cet argument dans un des livres de JPZ ou GAwink !)

Oups, j'ai été un peu longue. A+

Haut de page 
X