Quand on est souffrant : envie de réconfort alimentaire - 22012014

shackleton.
Abonné

Bonjour,

 

Je suis malaaaaaaaaade !!! Parotidite + angine bactérienne + pharyngite surinfectée. angry

 

Evidemment, les sensations alimentaires dans ce cas, c'est assez aléatoire. On ajoute de la fièvre et l'impression d'avoir été renversé par un camion tellement on est "schlass" (comme on dit en Alsace, ça veut dire aussi patraque, crevé, moulu, flagada, etc.)

 

Pour tout dire, je n'ai envie que de purée, de yaourt, de semoule au lait, de machins sucrés et doux pour ménager ma pauvre gorge.

 

J'aimerais savoir jusqu'à quel point notre corps nous aiguille spontanément vers des aliments réconfort du moral ou si c'est juste une question qu'il veut juste qu'on le ménage. Et surtout jusqu'à quel point il faut répondre à sa demande.

 

Shack' qui a très beaucoup bobo !

Commentaires

Noelle
Marraine

ah, et bien ça me fait rudement plaisir de revoir cette expression "être schlass", que mon père utilisait (mon grand pere paternel etait alsacien!)

chouchoute toi, prend bien soin de toi, en toute conscience!!

bon retablissement

capuccino
Marraine

Quand on essaie d'être attentive à ses sensations alimentaires, on essaie d'y répondre "au plus juste" et du mieux qu'on peut   . Avoir du mal à se repérer quand on est malade parce que les sensations sont brouillées ou parce qu'on a du mal à y être attentive, c'est un peu normal et ce n'est pas grave. La régulation énergétique ne se fait pas sur un repas ou même une journée mais bien sur plusieurs jours. Soigne-toi, prends soin de toi, attends que ton traitement te soulage et tu verras que tout rentrera dans l'ordre.

Quant à dire s'il s'agit d'une EME ou d'une réponse à un vrai besoin physiologique...je ne suis pas sure de la réponse mais j'ai envie de dire qu'il y a peut-être un peu des deux.

Prends soin de toi.

shackleton.
Abonné

Bonsoir,

Comme ce soir ça ne va pas fort (vraiment crevée, fiévreuse, avec la gorge qui fait très mal malgré les médocs, peut-être voir mon médecin traitant demain après-midi), ben ça a été deux tartines de Nutella sur du pain bien frais. Plus tard, ce sera du yaourt liquide.

 

On oublie complètement la diététique, c'est vraiment pas le moment.

 

P... je déteste cet état !!!

 

Shack'

lorraine
Marraine

Surtout shackleton, soignes toi, et continue de te bichonner en mangeant ce qui te fait plaisir.....et aussi ce que ton corps peut tolérer pour satisfaire ta faim....

Tu as besoin de réconfort et c'est aussi à travers la nourriture que l'on se réconforte.

Plus tard quand tu seras moins schlass (je suis née en Moselle pas loin de l'Alsace, je connais le terme smiley) tu liras peut etre "manger en pleine conscience" de Chozen Bay pour trouver des éléments de réponses et de réflexion aux questions de ton premier post (faim du corps, du coeur etc......).

Bon courage, cela ne durera pas.....

shackleton.
Abonné

Merci de vos réponses !

Là, maintenant, j'ai surtout envie de changer de corps ! Mal à la gorge, toux, fièvre, mal au dos, schlassitude ...

 

Shack' qui ne se sent vraiment pas vaillante !!!

shackleton.
Abonné

Coucou enroué,

Re-belote angine ... Fièvre, des éponges métalliques dans la gorge ...

Juste pour dire que ça fait ch... quoi ! angry

Shack' qui a besoin de se faire plaindre

Meta
Marraine
Tout change ...mais aujourd'hui He oui. C est pas la forme ,ton corps malade c'est l hiver Alors repose toi c'est fait pour ça Un mot coucoune ou cocoone Regarde ce mot sur Wikipedia il est du provençal !! Fais toi un petit nid douillet odeur douce , vêtement doux ... Un bon livre , un bon film , ...une tisane Je t'envoie mes douces pensées de réconfort ..
Lavienrose.
Abonné
Plein de douceur et de bienveillance pour toi!!! Tu ne te fais pas plaindre, mais tu as besoin de réconfort de chaleur de douceur !!!! Accorde toi une pause de douceur!!
shackleton.
Abonné

Bonsoir,

L'angine est toujours là, avec un compère pas très fréquentable qui s'appelle Érysipèle no et qui s'est invité depuis mardi soir.

Ce soir, j'avais fait cuire des côtes de porc mais leur odeur ne me plaisait pas plus que ça. Ca a été un bol de flocons d'avoine au lait. Je croyais avoir encore faim après mais en fait, non.

Comme j'adore les pâtisseries orientales, en sortant de chez la radiologue, j'en ai acheté sur le chemin du retour ce matin. Je me voyais déjà les dévorer avec un bon thé. Et vous savez quoi ? Elles sont toujours dans leur emballage. Ca ne me fait pas envie. Bizarre qu'il faille attendre que je sois malade pour soudain découvrir que ces gourmandises sublimes pouvaient ne pas du tout me faire envie ...

Ou est-ce l'effet immédiat du LC qui fait que soudain, je trouve fabuleux des mets pourtant simples et absolument dépourvus d'attractivité des gourmandises ?

Mais je commence à me rendre compte que se libérer en quelque sorte de superstitions alimentaires (3 repas par jour, pas de grignotage, fruits/légumes, tout ça) non seulement ne nuit pas, mais qu'en plus cela permet d'être plus à l'écoute des papilles. Ce que je veux dire, c'est que l'idée qu'il n'est pas grave de faire des repas un peu "hors-normes" su moment que la faim est présente commence à prendre des contours de plus en plus nets.

Est-ce que vous avez déjà réussi à accepter que votre appétit vous aiguille vers des choses peu orthodoxes, genre un plat de patates au beurre, juste comme ça, sans pour autant culpabiliser ?

Shack'

lorraine
Marraine

Est-ce que vous avez déjà réussi à accepter que votre appétit vous aiguille vers des choses peu orthodoxes, genre un plat de patates au beurre, juste comme ça, sans pour autant culpabiliser ?

Shack'

 

Moi oui...

Régulièrement et surtout quand je suis seule, je mange purement ce qui me fait plaisir/envie..;C'est desfois des drôles d'association...ou même pas des associations mais des aliments pris séparément...comme sardines en boîte et brocolis frais cuits vapeur , Hier midi crèpes au miel (et rien d'autre) ou encore pâtes au pesto ou encore soupe aux légumes.......j'aime aussi tout ce qui est tapas...

C'est parce que je vais au plus près de mes envies (j'interroge mon corps et mon coeur) que je suis en paix avec la nourriture et moi même...

En mangeant des flocons d'avoine c'est ce que tu fais aussi....

Cependant, quand je mange calorique je fais d'autant plus attention aux quantités et à manger en pleine conscience pour ne pas  outrepasser ma faim.

 

Ou est-ce l'effet immédiat du LC qui fait que soudain, je trouve fabuleux des mets pourtant simples et absolument dépourvus d'attractivité des gourmandises ?

Me concernant c'est de ressentir une vraie bonne faim qui fait que les aliments même les plus simples sont appréciés...Parce qu'ils calment la faim tout simplement, et ça c'est un vrai plaisir de manger par faim...Le goût est "pur et net"

Les aliments très gras et très sucrés sont quand même assez souvent  ceux que l'on consomme pour calmer une EME..Peut être n'as tu plus d'EME à calmer parce que les 'émotions sont mieux accueillies et acceptées....?

 

J'espère que tu vas mieux....Où en es tu de tes envies alimentaires, actuellement ?

lorraine
Marraine

SHAK'

Je viens de lire à l'instant ta question aux docteurs; elle a à voir avec ta question de ce fil ....J'avais déjà écrit cette réponse là et je n'ai rien écrit sur l'autre fil mais ma réponse peut s'y appliquer, en partie,  aussi, je trouve smiley

Je te souhaite une bonne soirée et très bon rétablissement

Peut être qu'à l'occasion pourras tu lire "Manger en leine conscience" de Chozen Bays...

shackleton.
Abonné

B'soir Lorraine,

 

Alors, physiquement, c'est en mode "pas terrible", avec l'angine et l'érysipèle ainsi qu'un rhume qui s'est invité aujourd'hui. Tout ça fait que je suis obligée de suivre mon corps : très fatiguée, des poussées de fièvre, du coup, je serais bien en peine de NE PAS prêter attention à mon corps.

Les envies alimentaires ? Du simple, surtout du simple, qui se mange facilement mais avec du goût et qui ménage mon estomac malmené par les antibiotiques.

Mais bon, faut attendre que ça passe ... En attendant, même si je pense à des gâteaux ou biscuits qui pourraient me faire envie, ben en fait ... non. Ce soir, ça a été patates sautées, un bout de fromage et ... basta.

Un peu comme si en écoutant mon corps je lâchais la pression, quoi !

Mais bon, il serait temps que je retrouve la forme, je n'ai jamais été malade aussi longtemps et de cette façon !

Shack'

Noelle
Marraine

Et bien, Schak, tu as de bonnes raisons de te chouchouter, et j'espère que tu es bien suivie sur le plan médical!

 

pour moil LA nourriture de consolation, dans ces cas, c'etait la purée de pommes de terrre comme seule ma Maman sait la faire...

Bon courage

shackleton.
Abonné

Coucou Noëlle,

Sur le plan médical, je suis blindée d'antibiotiques et je retourne voir toubib au plus tard vendredi après-midi pour faire le point !

Mais c'est étonnant quand même que ce soit la maladie qui m'oblige à revenir au simple ... Remarque, avant le LC, les derniers mois, j'en arrivais souvent à me demander ce que j'avais dans l'assiette tellement j'étais déconnectée de mon corps !

Shack'

Noelle
Marraine

Oui, Shack', c'est le bon coté de la maladie! parfois cela nous envoie un message, et parfois, on arrive a le décoder!

Bonne  journée

Haut de page 
X